Jump to content

Nicolito

Membres
  • Content Count

    50
  • Joined

  • Last visited

About Nicolito

  • Rank
    Avancé
  • Birthday 09/18/1989

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    Québécois(e)
  • Préoccupation
    Comprendre mieux le processus d'immigration vers le Québec
  • Pays d'origine
    Québec
  • Pays de résidence
    Montréal
  1. Je me suis souvent dit que le pays où on aime le moins le français, c'est le Canada malgré les apparences. Mais quand j'ai lu et écouté les propos du linguiste professionnel Claude Hagège qui disaient que le pays où l'on n'aime moins le français c'est la France, je me suis renseigné et je trouvais que ça faisait du sens à quelque part . C'est très consternant pour une nation et une culture aussi grandiose et influente dans l'Histoire. Bref, on peut sûrement dire que les 2 pays où l'on n'aime moins le français (par abrutissement chez un et mépris chez l'autre, peut-être) c'est en France et au Canada. Plutôt ironique alors que chez les deux c'est la ou une des deux langues officielles.
  2. Mais c'est fou quand même le choix des mots non? Parce que, si tu avais simplement écrit : j'aurais trouvé cela un peu plus intéressant avec un fond de lucidité, mais bon maintenant te connaissant, on a compris xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx [Ce n'est pas parce que vous êtes nouveau que vous devez vous croire exempté d'aller lire les règles du forum Règle 3/ Les discussions se font dans le respect de l'autre. Aucune insulte, dénigrement gratuit, propos haineux, raciste ou xénophobe, ou message à caractère pornographique ne sera toléré.]
  3. Ben oui c'est sûr, l'argumentation élaborée et intelligente n'est pas propre du troll
  4. Leur petit projet n'a aucun avenir et ils le savent très bien. Mais comme tout nationalisme, ceux qui vous tondent ont besoin que vous y croyez... Quand même content d'apporter un peu de justice et de vérité dans ce forum d'extrémistes souverainistes. Ah ben je dois dire que pour un troll, tu n'es pas si mauvais que cela. Celle-là, je l'ai ri . Bon j'avoue, je n'ai pas ri parce que c'était du bon "trolling", mais bien parce que c'est un commentaire de sophisme vraiment pathétique...
  5. J'ai découvert Pohénégamook l'année dernière. Ce n'est peut-être pas très beau comme village. Cependant, le panorama avec le lac Pohénégamook et les petites montagnes l'entourant, et les activités de villégiatures à faire font en sorte que c'est un coin très plaisant. En plus, c'est pas loin de Saint-Alexandre-de-Kamouraska où on peut acheter les meilleurs produits du Saint-Laurent, entre autre la fameuse anguille fumée du coin, hmmmm
  6. C'est étrange tu penseras, mais il faut le dire que tu as parfaitement raison de t'interroger de cette manière! Ceux qui ne parlent que de sujets émotifs ou d'ordre culturel, il faut les écarter des débats les plus sérieux pour l'indépendance du Québec. En tout cas, peut-être pas les écarter totalement, je veux dire leur rappeler que la préservation d'une culture peut se faire sans un état et l'aspiration a une autonomie c'est sur tout autres domaines... Maintenant, ton choix de mots laisse passer la prémisse que l'indépendance totale du Québec sera bien plus coûteuse et désavantageuse, voire dramatique, que le contraire.... et c'est typiquement la pensée de quelqu'un qui s'est laissé intimider par la propagande mensongère du Canada et ses adeptes du fédéralisme... Pourtant, si tu connaissais vraiment la géopolitique du pays et les raisons économiques. tu ne dirais pas cela. Répondons à tes questions : 1. Ben voyons, qu'est-ce qu'on en a à foutre du G8? Un rassemblement de gouvernements qui ne veulent que "péter de la broue", alors qu'en fait ensemble ils ne foutent rien de nouveau. Cela leur apporte un peu de prestige en tant que gouvernement, mais cela n'apporte vraiment rien aux peuples. Les pays scandinaves, la Suisse et autres, ne sont pas directement dans le G20 et cela ne leur fait pas "un pli su'a poche" et cela ne change pas le fait que ces pays sont admirés par tous pour pleins de raisons. 2. -Sauver plus de 50 milliards de taxes/impôts par année qui vont à Ottawa et qui ne reviennent jamais assez en investissement fédéral, -Contrôle définitif du territoire et la voie maritime, donc légítimé d'instauration de péages pour les étrangers aux routes transfontalières / canaux / pipelines, sinon compensations monétaires conséquentes, -Retour de tas d'industries/d'institutions/vols internationaux au Québec pour éviter les péages qui ont déménagé (surtout en Ontario) par choix politiques, donc créations d'emploi et retombées, -Crédits de carbone du Canada pollueur pour le Québec beaucoup moins pollueur, -Discussion d'égal à égal avec d'autres pays pour partenariats d'affaires, participation normale aux grandes organisations mondiales, investissements des gouvernements étrangers avec ambassades/consulats/etc. (ville de Québec devenant une capitale d'envergure internationale), -Tourisme qui va bien-sûr augmenter -Refus d'imposer un péage au nouveau Pont-Champlain pour que la totalité de la facture soit redonné au fédéral par les automobilistes québécois, ce qui n'a aucun sens -ETC. ETC. ETC. (n'importe qui, répondez à ce message si vous avez un autre exemple des perspectives économiques positives, cela risque d'être intéressant ) 3. Laissons leur une part proportionnée des budgets en tant que collectivité et surtout des services en anglais au individu LÀ OÙ LE NOMBRE LE JUSTIFIE, c’est simple. 4. Cela m’étonnerait beaucoup que cela devienne plus difficile pour eux, puisque comme je l’ai dit auparavant, les traditions de tolérance, d’humanisme et de démocratie sont assez ancrées chez le peuple québécois. 5. Question sans importance… 6. Les risques et les retombées vont bien-sûr être évalués adéquatement, puisque le Québec n’est pas rempli d’imbéciles en économie tout au contraire. Le dollar canadien (qui lui appartient en grande partie), le dollar américain, une nouvelle monnaie québécoise, une future monnaie nord-américaine/pan-américaine … c’est vraiment pas un des premiers soucis
  7. J'ai apprécié la tournure qu'a pris la discussion pour les propos généraux des vidéos, le sujet initial. Je remercie ceux qui ont participé qui ont donné leur opinion, ce fut très apprécié et intéressant. Maintenant, je suppose que plus personne ne veut aborder ce sujet initial, on a peut-^tre fait le tour de la question. C'est correct , de toute facon les gens abordent d'autres sujets intéressants qui touchent indirectement l'immigration. /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Pour ceux qui se demandent "qu'est-ce qu'on fait avec l'anglisation au Québec, pourquoi les gens ne veulent pas se franciser au Québec?", le noeud du problème, s'il y en a un, s'exprime simplement par ces 3 questions : Sur le territoire québécois : Quelle est la langue des gagnants et des puissants? Quelle est la langue des perdants et des faibles? Que faut-il faire pour qu'une culture (peuple) et sa langue devienne puissante et respectée?
  8. la selection se fait sur une grille de selection, pas forcement besoin d'être trilingue, cultivé et surdiplomé pour venir ici... avec de simples diplomes professionnels tu peux avoir autant de chances qu'un ingénieur ou quelqu'un avec un doctorat! en fait je sens que tu es rempli de préjugés, surtout sur Montréal et sur la langue française que tu associes forcément à souveraineté! je vis depuis 2002 à Montréal, je travaille en français, vis en français (et en plus dans un quartier anglophone!!!), je n'ai jamais eut besoin de parler anglais au travail, ce matin j'ai fait mon épicerie, j'étais au centre commercial, chercher de l'essence et le tout 100% en français, mes enfants vont dans une garderie et jamais on ne m'y a parlé en anglais... pourquoi un québécois n'aimerai pas ce qu'il voit à Montréal? bencoudonc est québécoise et adore vivre ici tout comme d'autres milions de québécois. dans un message précédent tu disais que c'était triste des personnes qui choisissent de vivre en anglais, tu savais qu'il y a des québécois anglophones?, ils ne font pas le choix de vivre en anglais, ils sont anglophones de par leur famille, qui est la depuis des centaines d'années... sont ils moins québécois? leur choix politique est il moins bon qu'un autre? Salut, Comme tu dis, il y a des anglo-québécois et selon les statistiques ils forment peut-être 9% de la population du Québec en ce moment. Ce nombre se réduit à moins de 5% pour ceux d'origine britannique (donc aux ancêtres remontant à 250 ans au pays pour certains et la majorité ayant des ancêtres qui entrairent au pays plus-tard). Et bien-sûr, ils et leurs ancêtres ont toujours vécu plus souvent en anglais comme ils le désiraient, vivant à l'intérieure d'un peuple d'une autre langue (qui a fini par déclaré la langue francaise comme celle officielle de cet état) et presque jamais il y a eu des actes pour changer leurs habitudes. Les gagnants font ce que bon leur semble bien-sûr. Et bien-sûr, ceux d'aujourd'hui ne sont pas du tout responsables des agissements de ceux d'hier. Après cela, eh bien on a le droit de se poser les questions. Est-ce que c'est bénéfique pour toute la société du Québec qu'il y ait une minorité linguistique (encore en moyenne plus riche que la majorité) qui ordonne de vivre plus ou moins à part ou qu'on se plie à ces exigeances sans arrêt? La minorité linguistique, bien qu'existante depuis au moins 250 ans et ayant sûrement apporté certains trucs positifs de sa culture à la société, veut-elle accepter qu'on rétablisse une justice en réduisant les énormes privilèges monétaires des budgets qu'elle jouit pour laisser restituer les budgets de manière mieux proportionnée? ... D'autre part, c'est quoi Être Québécois? Il y a 3 facons officiels de se prétendre Québécois, sous 3 aspects différents : 1- Québécois est quiconque résidant depuis un certain au Québec, donc étant citoyen du Québec (puisqu'aucun autre gentillé n'a été imaginé encore, comme Québécain). 2- Québécois désigne aussi celui faisant partie du groupe ethnique de la majorité, ceux ayant au moins quelques ancêtres colons francais d'avant la conquête, peu importe qui par le métissage. Par rectitude politique et "politically-correctness", on a changé cette appellation pour spécifier "québécois de souche". Étrangement (ou malheureusement), les ancêtres amérindiens ne sont pas inclus pour désigner ainsi. 3- Québécois est aussi largement accepté pour désigner quelqu'un qui s'est culturellement intégré (langue, implication sociétale) à la société québécois moderne et son peuple majoritaire (qui forme la norme), même s'il n'y a pas eu de métissage. Après cela, on peut discuter à savoir quelle est l'importance à accorder à toutes ces appellations, si on peut les empiler pour désigner un citoyen plus légitime ou méritant qu'un autre ou non. Finalement pour ce qui est de Montréal, c'est sûr que ce n'est pas encore apocalyptique dans cette ville. La question n'est pas de critiquer ceux qui s'y intègrent comme ils le ressentent, ou tenter de ne la voir comme un problème au Québec, mais c'est simplement de se demander pourquoi la ville n'est pas aussi grandiose et très riche comme elle devrait être?
  9. On s'en calisse... Ce seront les premiers à être purgé quand la République Populaire du Québec sera instaurée... Est-ce que il y aurait quelqu'un qui voudrait mettre à sa place cette personne. Non mais, juetben,Niklasky, yow_lys, dentan,Blueberry,Silicon, bencoupdonc approuvez-vous ce genre de commentaire? Comment peut-on avoir une discussion instructive si vous laissez des fédéralistes dire de telle connerie? La première règle pour contrer le "trolling" : ignorer, car impossible à annihiler. Puis si c'est vraiment offensant tu peux signaler
  10. En tout cas, je trouve quand même désolant que tu ne veuilles toujours pas reconnaître la part de responsabilité des groupes ethniques et immigrants résidents. Si ceux-ci n'ont pas la situation politique dans leurs priorités de réflexion et ne veulent pas en débattre... bien qu'ils s'abstiennent de prendre position alors! Mais justement on ne veut pas qu'ils fassent cela, on souhaite qu'ils votent, on fait en sorte qu'ils soient des citoyens à part entiêre dans notre société et qu'ils s'expriment selon leurs convictions. S'ils agissent injustement ou avec incohérence collectivement, il faut avoir le droit de le soulever. Mais j'avoue que cela m'exaspère tout autant d'entendre la réflexion purement émotive chez les "de souche", comme d'un côté "Je veux garder mes Rocheuses" ou de l'autre "Fuck les anglais il faut protéger notre francais" . N'en parlons plus, je pense pas que ca va mieux avancer. D'autre part, merci pour les liens et les conseils pour aller lire. PS. Une petite vidéo supplémentaire intéressante. Analyses réfléchies d'immigrants qui réflètent pleins de trucs amenés par plusieurs ici.
  11. En prenant le problème à l'envers, il suffisait d'un ou deux pourcents du groupe majoritaire pour l'emporter. 40% de québécois qui votent non. Ca fait toujours plus de monde que chez les ethnies. Vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-mêmes... Pourquoi ils vous suivraient alors que vous-mêmes vous y croyez pas à votre petit projet ? C'est très pertinent, je l'ai toujours reconnu et c'est pour ca que j'ai stipulé : Bon bref... je suis toutefois curieux de lire ce que nicolito en pense de ce que j'ai écris. Nonobstant ce fait, il m’apparaît évident QUE LE VRAI PROPOS RESPONSABLE à tenir est : une des facteurs importants de l’échec du référendum de 95 est le vote immoral des groupes ethniques, inclus dans un collectif de facteurs importants, comme les erreurs/manques d’effort pour convertir plus de québécois de souche, les fraudes électorales considérables et implication propagandiste et monétaire du Canada anglais, le vote en bloque des anglos, etc. Mais toi, si tu veux continuer à dire que c'est pas un facteur important, libre à toi mais ca reste un manque de jugement de penser que ce n'est rien... un refus de débat et un bloque de 10% de votes immoraux, c'est important... Ce qui reste tout de même pertinent, c'est ta dernière phrase. Tant que les meneurs "souverainistes" qui s'affichent publiquement chez le PQ seront des mous, des lâches, des hypocrites (depuis Lucien Bouchard à Pauline Marois en passant par certains chez QS), les anti-indépendances comme toi vont toujours voir cela comme un petit projet, c'est compréhensible... Pourtant, c'est loin d'être petit selon moi... il n'y a qu'à voir les autres vidéos sérieuses de Nantel par exemple ou les propos de Jean-Martin Aussant pour le comprendre....
  12. Jimmy, j'ai une idée qui réglerais tes problèmes et les miens puisque tous les Anglo sont majoritairement à Mtl, donnons MTL à l'Ontario et le problème est réglé . On redevient presque 100% francophone et les régions récupèrent les redevances minières, hydroélectriques, forestières. NON SURTOUT PAS, c'est insensé de faire cela. Montréal a été fondée par les pionniers québécois, a sûrement toujours été habitée par une majorité de francophones et l'est encore. Cela serait d'une stupidité effarante de renoncer à la région qui est et sera toujours le coeur géopolitique des basses-terres de la vallée du Saint-Laurent. De toute facon, il faut le reconnaître que Montréal a aussi recu des apports positifs de la culture anglaise et de certains de mode de fonctionnement britannique. Il faudra simplement agir avec justice, équité et grandeur pour bien montrer qu'on veut inclure tout citoyens de Montréal pour le bien d'un Québec fort qui les respecte, en appelant leur bonne volonté et leur souci de la démocratie.
  13. Bon ben je suis content que la discussion ait finalement mieux tourné. Merci de votre participation! Ne lâchez pas, il y a certainement d'autres trucs qu'on puisse développer dans les réflexions commencées jusqu'ici. J'ai bien vu que les discussions ont dérivé vers d'autres sujets aussi. Quoique j'adore aussi lire des discussions sur l'indépendance du Québec ou autre truc abordé ici, ce n'est peut-être pas la place pour ca puisque c'est avant tout une discussion que j'ai commencé sur les désagréments cachés de l'immigration vers le Québec et les trois vidéos qui les traitent. Restez dans le sujet initial d'abord et si vous voulez ajouter un point sur autre sujet, faites le brièvement.
  14. Perso, je trouve assez absurde quand on décrie un complot parce qu'on décèle des affirmations fausses, mais qu'en fait "les affirmations" qu'on sort ne sont même pas inclus dans le discours décrié (au mieux déformé), ou bien ne sont pas contredit avec une contre-argumentation (quoique ce dernier point n'est pas absurde, simplement vide)
  15. Bon bref... je suis toutefois curieux de lire ce que nicolito en pense de ce que j'ai écris. Salut, Quelques jours plus-tard, je réponds enfin oui. Comme vous dites en France, ca m’a vraiment saoulé le fait que certains de mes messages aient disparu sans laisser de trace (j’ai la preuve en photo dans ma galerie). En tout cas, mieux vaut tard que jamais j’espère. D'abord, je trouve intéressant que tu sois encore tant accusateur contre les propos de ces vidéos et insinuant que forcément les québécois qui veulent débattre d'immigration et parler des actes des immigrants ne les comprennent pas, les imaginent idiots et depuis le début contre eux etc. Attention au vilain cliché. Mais je peux imaginer que la plupart des québécois qui s'en mêlent, démontrant leur attitude franche et leur parlure de "paysan", ont des discours tout croche avec un manque de discernement. Mais est-ce que cela veut dire que les immigrants ou leurs descendants “non de souche” encore n’ont pas à être responsables de quoi que ce soit? Ce serait une bien curieuse affirmation… Ceci étant dit, ce que j'ai aussi aimé des vidéos c'est qu'en faisant un peu de recherche c'est que le bonhomme en question semble avoir un parcours très long d'immigrant à travers le monde et d'implication en développement international. Donc, il semble avoir beaucoup d'expérience dans les sujets qu’ils traitent. Même moi j'en ai un tout petit peu en tant qu’immigrant, puisque ca fait depuis 2014 que j'essaye de m'intégrer à la Colombie et d'y vivre, mais ca va pas très bien je pense que je vais devoir abandonner ce plan à moyen-terme que j'avais imaginé... en tout cas, une autre histoire... Puis, j’adore discuter avec des gens de partout à travers le monde. Par dessus tout, monsieur Nantel se dédie à vouloir aider positivement le Québec à grandir, ce qui me touche particulièrement maintenant... J'ai beaucoup apprécié lire ce que tu révèles concernant le papier a signé. Cela me permet de finalement voir qu'il y a une exagération dans son discours et qu'il ne faut pas penser que c'est 100% comme il le décrit. Comme a dit Fanny Cadoret, ce n'est pas à prendre tout en bloque. Ce que je crois, c'est que ces vidéos ont été créées spécifiquement pour toutes les sortes de demande ou attente pour entrer au Canada/Québec et pour que même les gens les plus traditionnels/conservateurs reconnaissent que cela s'adresse à eux à certains égards. Et que les plus modérés et mieux intentionnés discernent ce qui les concernent ou pas. Tu sais, pour revenir à mes expériences, quand j'étudiais à l'Université de Montréal il y a entre 2 et 6 ans, j'ai discuté souvent avec des immigrants dans mon programme et c'est incroyable tout ce qu'ils racontaient, à quel point ils étaient surpris de pas pouvoir intégrer un emploi similaire à ce qu’ils pratiquaient dans leur pays, entre autre. Ou bien dans mon travail des dernières années, employés avec moi ou clients (j’étais livreur), le nombre d’immigrants (qui disaient avoir fait précisément le processus d’immigration québécois) qui possédaient un niveau décent d’anglais et plutôt débutant en francais était notable. Cela m’amenait à me demander si j’étais vraiment plutôt frappé de malchance avec ce nombre élevé de rencontres ou bien c’est qu’il y avait de grosses failles chez nos services d’immigration… En tout cas, je crois que pour le reste j’ai pas mal tout dit ce que je pensais de ces vidéos dans d’autres commentaires. Un dernier point qui m’est revenu en tête, si tu veux savoir, c’est que JE N’AI JAMAIS ÉTÉ D’ACCORD quand Nantel relance sans arrêt que les groupes ethniques sont LA CAUSE de l’échec du OUI au référendum. Cependant avec le temps, j’ai totalement compris pourquoi lui et d’autres indépendantistes posés repètent ce propos, parce qu’une chose est certaine et vraie je crois : quand un regroupement hétérogène (de presque 10% de la population) vote à 95% contre un mouvement politique approuvé à 60% par son groupe majoritaire, c’est assez frustrant et stupéfiant; stupéfiant car, alors que dans ce dernier groupe il y a démontration de longs débats naturels résultant en un vote bien partagé, il y a eu un vote en bloque chez le premier avec un gros manque de débats et de réflexion, avec la fameuse contradiction répété souvent chez certains “c’est de notre intérêt” et le discours anti-colonialiste/impérialiste. Nonobstant ce fait, il m’apparaît évident QUE LE VRAI PROPOS RESPONSABLE à tenir est : une des facteurs importants de l’échec du référendum de 95 est le vote immoral des groupes ethniques, inclus dans un collectif de facteurs importants, comme les erreurs/manques d’effort pour convertir plus de québécois de souche, les fraudes électorales considérables et implication propagandiste et monétaire du Canada anglais, le vote en bloque des anglos, etc.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines