Jump to content

CaptainMatthew

Membres
  • Content Count

    37
  • Joined

  • Last visited

About CaptainMatthew

  • Rank
    Super Fan

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    se renseigne
  • Profession
    Etudiant- professeur des écoles
  • Pays d'origine
    FRANCE
  • Pays de résidence
    FRANCE

Recent Profile Visitors

411 profile views
  1. Le baccaulérat en enseignement au Québec dure 4 ans. La licence, en France, est l'équivalence du baccalauréat, qui elle dure 3 ans (je rappelle que j'ai obtenu ma licence en Sciences de l'Éducation). Qu'en est-il donc de cette équivalence pour mon cas ?
  2. Je vois en effet sur les sites des universités que "Une nouvelle réglementation permet maintenant aux titulaires de permis d’études d’acquérir une expérience professionnelle à l’extérieur du campus tout en poursuivant leurs études, ceci sans permis de travail, s’ils respectent les conditions suivantes : Détenir un permis d’études valide; Être un étudiant à temps plein dans un programme menant à l’obtention d’un diplôme (excluant les étudiants inscrits en programme d’échanges, étudiants libres, étudiants inscrits au programme d'année préparatoire)." Ma question : En France, des études à temps complet représentent de grosses journées, il est donc difficile de trouver un emploi. L'effectif horaire au Québec est-il aussi important ?
  3. Dans quel autre domaine, autre que la vente un étudiant peut-il prétendre à travailler tout en combinant ses études ?
  4. Combien de temps est valable l'autorisation d'enseigner au Québec lorsque l'on fait la demande à partir de l'étranger (en supposant que celle-ci soit positive) ?
  5. Présentation générale Actuellement, en préparation du concours de professeur des écoles en France, je suis amené depuis plusieurs jours maintenant à me renseigner afin de réaliser mon grand projet de vie. Depuis une visite du Québec lors d'un voyage scolaire, j'ai été emporté ... la magie du pays et tout le Bla-Bla. De nombreuses connaissance y sont retournées, certaines pour étudier, d'autres pour travailler ... et toujours cette même magie dans leur récit de voyage. Je considère que finir ma formation ici est un plan B à mon projet. Si un beau jours ces étoiles s'éteignent, il faudra bien retourner à la case départ. Ne pas le vivre comme un échec, loin de là cette idée. De plus ce plan B réconforte la famille qui voit souvent mieux les moins bons aspects de votre projet que vous-même. Vous comprendrez que l'annonce aux proches est faite Ceux-ci préparés à cette éventualité depuis des années n'ont pas été surpris. Mon projet (... notre projet) Formation achevée : Juin 2016 (si tout se passe comme il faut) Quoi faire au Québec ? Poursuivre une formation universitaire et intégrer le marché du travail québecois en tant qu'enseignant. Depuis le début de ma formation universitaire en enseignement je me documente sur des sources provenant du Québec (dans le domaine de la pédagogie innovante c'est les meilleurs ressources). Je souhaite donc en apprendre davantage en renforçant mes compétences en tant qu'enseignant mais également partager ses concepts, ses valeurs dans ma vie professionnel. (je passe mon engouement pour le mode de vie québecois) Lieu de résidence envisagé : Montréal Université envisagée : UQAM Formation envisagée : Orthopédagogie.Si quelqu'un a déjà eu l'occasion de participer à cette formation, je suis intéressé à avoir vos avis. Maintenant, parlons éducation ... Si vous avez le même projet que moi il serait intéressant de prendre contact et ainsi échanger sur nos démarches. Si vous avez de vécu cette expérience, une expérience similaire, je suis intéressé pour entendre vos remarques, votre analyse sur votre parcours, les bénéfices que cela vous a apporté ... Pourquoi ai-je l'impression que nous avons en train de retard en éducation et que je trouve les réponses dans la Belle Province. Le système éducatif québecois est-il aussi attrayant en réalité que sur le papier ? Questions Est-il plus facile de faire ces démarches d’immigration en tant qu'étudiant (avec un CAQ) plus tôt qu'en tant que travailleur (à savoir demander l'accord à enseigner ...) ? En sachant que le Québec base son immigration par rapport à une demande du marché du travail. L'enseignement est-il favorable aux démarches d'immigration ? Merci pour votre participation à ce fil de discussion.
  6. L'annonce aux proches est faite (en tout cas pour mon côté). Après de grandes conversations, nous sommes arrivés aux faits que nous allons entreprendre ces démarches mais tout de même une fois que j'aurai obtenu mon Master ici. Ainsi, si aucun ralentissement n'est a envisagé, je peux entreprendre des démarches pour une rentrée 2017 au Québec ! Merci pour toutes vos réponses qui nous ont bien aidées. Nous resterons tout de même actif sur le forum, car nous pensons que d'autres questions viendront avec le temps. De plus si certaines démarches doivent prendre du temps, nous n'allons pas tarder à les faire. La motivation est grande !
  7. Merci énormément pour vos réponses ! On y voit déjà plus clair. Je pense IMM1000 que la solution 2 est la plus préférable. C'est noté Cherrybee ! Mais alors cela soulève une nouvelle question. Mon conjoint est, ici en France, professeur d'anglais. Nous nous sommes renseignés pour avoir l'accord à enseigner ... il doit faire ces démarches. Mais concernant le marché du travail, nous avons lu dans S'installer & Travailler au Québec "Sachez que pour se présenter à des postes de la fonction publique, il faut être résident permanent, le visa temporaire ne suffit pas". Exercer la profession de professeur d'anglais relève-t-il bien de la fonction publique ? Et donc cela signifie-t-il (selon la solution 2), qu'il ne pourrait pas prétendre à avoir en emploi en tant que professeur d'anglais ?
  8. Je suis en train de lire un ouvrage d'aide à l'installation au Québec. Il est mentionné l'association OFQJ comme possibilité de trouver un emploi (pour mon conjoint) aussi de poursuivre ces études, ce qui m’intéresserait. Connaissez-vous cette association ? Des avis ?
  9. C'est noté ! J'attends désormais que les universités ouvrent leurs portes en cette nouvelle année pour me renseigner. Envoyer mes papiers, attendre (ça va être long). Et le CAQ ensuite. La réponse des universités se fait-elle assez rapidement ?
  10. En tout cas nous commençons à y voir plus clair, même si une réponse entraîne une nouvelle question,merci ! C'est un projet qui tient tellement à cœur que nous ne voulons pas faire de faux pas.
  11. OK merci beaucoup. Après ces 12 mois, la demande de CSQ peut donc se faire sur place ou un retour en France est-il à prévoir ? D'autant plus que je souhaite intégrer la formation enseignement ... si une possibilité d'emploi s'offre à moi après mes études.
  12. La RP peut-elle se faire une fois sur place ? J'aurai envisagé de faire ma rentrée à l'université après les vacances d'été. Nous avons beaucoup de questions ... beaucoup d'infos en même temps. C'est super gentil de votre part de nous aider. Un gros merci.
  13. Une fois mes études terminées, je souhaite également intégrer le marché du travail. Donc c'est une démarche pour un CSQ.
  14. Nous faisons les démarches afin que à notre arrivée, je puisse continuer mes études et que mon conjoint lui s'insère professionnellement.
  15. Donc si je comprends bien, je peux faire un CSQ commun. Mais de ce cas, l'inscription auprès d'une université se fait sous quel statut ? Étudiant étranger ?
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines