Jump to content

melusine54

Membres
  • Content Count

    13
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

melusine54 last won the day on September 13 2013

melusine54 had the most liked content!

About melusine54

  • Rank
    Pas pire

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    rentré
  • Pays d'origine
    Belgique
  • Pays de résidence
    Belgium

Recent Profile Visitors

356 profile views
  1. J'aime beaucoup cette réflexion. Mon mari et moi sommes revenus en Belgique après un an passé au Québec. Cette phrase résume bien aussi ma ligne de conduite: "comparaison/poison". L'immigration est tellement complexe et souvent difficile à vivre, il n'est pas nécessaire de rajouter des "c'était mieux là...". Mais c'est très tentant et fait sans doute partie du processus d'immigration en lui-même : quand j'étais au Québec, j'avais parfois la nostalgie de certaines choses en Belgique. Quand je suis revenue en Belgique, tout était mieux au Québec. Il est très compliqué de faire la part des choses
  2. Bonjour! Je ne vais pas souvent sur le forum, mais je viens de voir ce message. J'arrive peut-être un peu tard... Mon mari et moi sommes revenus en Belgique après une année passée au Québec ;-) ! Donc il y en a... Un cas n'est pas l'autre. C'était mon choix. Pas celui de mon mari qui m'a suivie. Lui souhaiterait retourner, moi je ne regrette pas d'être revenue... Mais le Québec me manque. La réadaptation ? Avant cela, c'est le choix. Revenir ou pas, c'était plus dur que dans l'autre sens finalement. Chacun a son propre rythme et ses propres capacités, car c'est une expérience dans les deux sen
  3. Bonjour! J'ai été très intéressée par ton témoignage car je suis revenue en Belgique depuis juin 2013 et n'ai pas regretté ma décision. Le processus d'immigration est long et différent pour chacun. Je ne peux pas juger sur tes expériences professionnelles puisque je n'ai pas travaillé au Québec mais pour le reste, je suis d'accord avec toi sur certains points. Les rapports avec les Québécois sont parfois difficiles à appréhender. Mais étant belge (et toi de Toulouse si j'ai bien lu), il y a sûrement déjà une différence de perception ! J'espère pour toi que tu trouveras ta place en Eur
  4. Bonjour, Certains d'entre vous cherchent peut-être du travail au Québec. Personnellement, j'ai cherché notamment dans le monde de l'édition à l'époque où j'y habitais. Par curiosité, j'ai encore été voir il y a quelque semaines. Je vous laisse lire l'annonce ci-dessous trouvée sur le site Grenier aux emplois (www.grenier.qc.ca). Elle m'a laissée sans voix, j'ai un peu souri quand même... J'espère qu'ils ont trouvé la personne idéale ! Éditrice ou Éditeur, division Fiction Publiée le 22 octobre 2013 Guy Saint-Jean Éditeur Laval http://saint-jeanediteur.com/ Partager cette offre Pa
  5. Bonjour C'est toujours intéressant d'avoir des infos qui proviennent des expériences des autres mais attention, il ne faut pas se baser sur cela pour sa propre expérience car comme je l'ai déjà dit: tout dépend de vos professions, de votre situation, de la région où vous êtes etc. Pour que vous sachiez où nous en sommes: nous sommes partis nous installer en couple pendant un an et avons décidé de revenir en Belgique. D'une manière générale, je trouve que les Belges sont super bien accueillis. Les Québécois sont souvent très curieux, si tu montres du respect et un peu d'humilité... Les Be
  6. Merci Melusine, Est ce que tu as une idee sur la duree du traitement? Y compris les gents qui sont sur place ou tout depend de la date d arrive du dossier a leur bureau quelque soit la provenance du document? Suis dans des questionements . J'ai introduit ma demande au Québec. Je ne pourrais plus te dire combien de temps cela a duré mais en tout cas on m'avait dit que cela pouvait prendre plusieurs mois. Je n'ai pas voulu le faire de mon pays d'origine à cause de l'envoi des originaux. Sur place, j'avais tout déposé et ils m'ont renvoyé les documents par recommandé. La Poste canadienne
  7. Je ne sais pas s'il y a moyen d'influencer la vitesse de traitement en fonction des conditions mais pour la première évaluation, je devais l'avoir pour m'inscrire à un examen. La preuve d'ouverture de dossier a suffi. Mais de toute façon, il faut compter sur des semaines, si pas des mois en fonction de quand tu tombes. Il me semble que si l'ordre professionnel a déjà fait des démarches, cela devrait leur suffire en attendant d'avoir quelque chose d'officiel. Tu peux aussi te renseigner par toi-même sur les salaires (c'est même conseillé!!) et si tu es universitaire, il me semble que peu import
  8. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas voulu prendre un congé ... Merci pour ce message! En effet, on m'avait déconseillé de prendre ce crédit-temps avant de partir car tout ce qui reste derrière soi peut être un frein pour la réussite. Mais à l'époque, je devais sans doute savoir au fond de moi que je n'étais pas sûre de pouvoir réussir justement. Le processus d'immigration permet cela aussi: apprendre à mieux se connaître.
  9. 10 ans, c'est long! Mais j'ai pu constater effectivement qu'il faut passer souvent par des boulots qui ne correspondent pas nécessairement aux objectifs initiaux pour arriver à ce qu'on veut. Le facteur "âge" pour immigrer doit aussi être pris en compte... On n'a pas la même énergie à 20 ans et à 40!
  10. En ce qui me concerne, j'ai fait la demande au Québec car je n'étais pas sûre d'en avoir besoin. Le premier document a mis plusieurs semaines à arriver et il était inexact. J'ai introduit une demande de révision et le fameux document est arrivé dans les mêmes délais que le 1er. Coût: environ 100 dollars canadiens. Pour enseigner dans le secondaire, il ne suffit pas d'avoir l'équivalence. Il faut aussi avoir le bon diplôme et dans mon cas, alors que j'ai un diplôme d'enseignante belge, je n'aurais pas pu enseigner sans un complément d'études. Par contre, pour le collégial, on m'a dit que cela d
  11. Et dans l'autre sens, il faut aussi bien vérifier les papiers que l'on reçoit en retour car pour nous, il y avait des erreurs (date de naissance et noms...)! Pour le visa, c'est ennuyeux... Bonne chance !
  12. Oui, nous avons obtenu la RP... et nous habitions dans la région de Québec. Avant de partir, je travaillais en Belgique dans les médias et les maisons d'édition. J'ai donc tenté de retrouver dans ce domaine... Après plusieurs entretiens, je pense que je n'étais pas très loin du but. J'y ai aussi pensé: retrouver du boulot au Québec à partir de la Belgique, mais est-ce vraiment réaliste ? Pour l'instant, nous essayons de nous réadapter et pour certains aspects, nous pensons qu'en Belgique, nous ne sommes pas si mal... Je pense que de toute façon, à partir du moment où on franchit l'étape du dép
  13. Bonjour à tous Je suis "immigrer.com" depuis quelque temps déjà et n'avais jamais pris la peine d'écrire sur mon expérience en pensant que ce n'était pas pour moi. Aujourd'hui, j'ai décidé de me lancer... Mon mari et moi sommes belges et avons décidé d'immigrer au Québec. Le processus fut long et difficile. Peut-être trop lent d'ailleurs, mais cela c'est autre chose. Nous avons vécu au Québec pendant presque un an. Nous sommes de retour dans notre pays d'origine depuis quelques mois. Je parlerai essentiellement de deux choses ici: la vie et l'aventure là-bas et notre retour ensuite
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines