Jump to content

David_AbacusTalent

Membres
  • Posts

    6
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    Canadien(ne)
  • Pays d'origine
    Canada
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

973 profile views

David_AbacusTalent's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

2

Reputation

  1. La question de l’expérience acquise au Canada semble être complexe pour la plupart des professionnels des TI qui désirent travailler dans leur domaine au Québec. Étant donné le manque d’informations officielles sur le sujet, celles qui circulent sont souvent trompeuses et sèment la confusion chez les professionnels des TI d’ailleurs dans le monde. En vérité, il y a de nombreux facteurs à prendre en considération lorsque l'on cherche un emploi dans le secteur québécois des TI, mais, la plupart du temps, le manque d’expérience acquise au Canada n’en fait pas partie. L’expérience acquise au Canada n’est pas un préalable dans le secteur des TI, et les raisons en sont fort simples : Le secteur des TI est en pleine expansion au Québec, un phénomène à la source de la pénurie de main-d’œuvre. Il y a ainsi un nombre plus important de postes à pourvoir que de professionnels québécois pour les occuper. Les besoins en professionnels formés à l’étranger qui possèdent les compétences techniques répondant aux exigences des postes à pourvoir sont donc bien réels. Il n’y a pas d’ordre professionnel (comme l’Ordre des ingénieurs du Québec) qui régit l’accès aux professions en TI, même pour les ingénieurs en logiciel. Que ce soit pour les technologies ou les méthodes utilisées, le domaine des TI est assez homogène partout dans le monde. Un professionnel des TI peut ainsi sans trop de difficulté mettre à profit au Québec les connaissances et les compétences techniques acquises ailleurs. Les entreprises québécoises ont donc trois choix quand vient le temps de pourvoir un poste pour lequel la main-d’œuvre se fait rare : Embaucher un professionnel d’expérience formé à l’étranger qui détient les connaissances requises pour l’emploi. Embaucher un nouveau diplômé qui a très peu d’expérience ou n’en a pas du tout. N’embaucher personne. La conclusion est assez facile à tirer : l’option la plus logique est l’embauche d’un professionnel formé à l’étranger. Ce dernier, s’il veut trouver du travail dans son domaine, doit d’ailleurs se poser deux grandes questions (en ordre d’importance) : Ai-je les compétences techniques et l’expérience exigées par le marché québécois des TI? Est-ce que je possède les aptitudes n communication nécessaires? Ce sont les deux plus importantes questions à se poser si on veut décrocher un emploi au Québec. Afin d’en savoir d’avantage, vous pouvez visiter notre site web au www.abacustalent.com ou bien télécharger notre guide gratuit de l’emploi en TI dédié aux professionnels formés à l’étranger ici : http://www.abacustalent.com/conseils-pour-travailler-en-ti-au-quebec.
  2. Salut, J'ai un exemple de CV québécois conçu pour le marché des TI qu'il me fera plaisir de partager. N'hésitez pas à mp!
  3. Combien d'années d'expérience votre marie détient-il? A-t-il un BAC ou autre en informatique? Dans quelles industries a-t-il oeuvré? Ce sont trois questions clés qui aideront à déterminer le niveau de salaire qu'il devrait demander. Je suis d'accord avec Automne, citer une tranche salariale est en effet la meilleur façon de procéder. L'écart mentionné de $5000 (ex: $70K à $75K) est aussi un bon conseil. Donner un écart trop grand est un peu moins crédible et pourrait vous nuire lors des négociations. Pourquoi une tranche salariale? Il faut prendre en considération qu'il y a plusieurs éléments compris dans une offre d'emploi, autres que le salaire, tels que le nombre de semaines de vacances offertes, les avantages sociaux, les assurances, l'environnement de travail de la compagnie; offrent-ils de la formation? Des opportunités de carrières à l'interne? Il y a-t-il des bonis? Quels sont les pourcentages des augmentations salariales? Sont-elles annuelles, bi-annuelles ou autre? Etc.
  4. Bonjour, Le secteur des TI est très actif au Québec, et certaines professions/profils sont plus recherchés que d'autres. Un ingénieur réseaux ayant 3 années d'expérience et des certifications Cisco serait une personne ayant de bonnes chances de se décrocher un bon emploi dans son domaine. Si l'on ajoute à cela une forte expérience en sécurité et infrastructure (2 spécialités très en demande), alors je dirais que ce type de professionnel aurait d'excellentes chances de se décrocher un bon emploi dans son domaine. La rémunération au Québec varie beaucoup et dépend du type de compagnie et bien sur du type de professionnel (les détails liés à l'expérience surtout) donc il est difficile de donner une indication précise. Cependant, une personne ayant votre profil et 3 années d'expérience pourrait généralement s'attendre à une échelle assez large de $60K à $70K par année, tout dépendant de votre niveau de compétence et d'expérience (surtout avec la sécurité et l'infrastructure). **ATTENTION - SALAIRES: Je vois souvent de la confusion en lien avec le salaire annuel vs. le salaire horaire. Le salaire annuel est offert pour les postes permanents (contrat a durée indéterminée; vous êtes employé de l'entreprise et vous recevez donc avantages sociaux, assurances, paie vacances., etc) tandis que le salaire horaire est généralement offert pour les postes contractuels ou temporaires (contrat à durée déterminée, aucun avantage social/assurance/paie vacance, etc.). Lorsque l'on calcul un salaire horaire pour un poste contractuel, il ne suffit donc pas de simplement diviser le salaire annuel par 52 semaines et 40hrs (nombre d'heures courantes dans la semaine de travail québécoise) car votre rémunération en contractuel doit être bien plus élevée qu'en permanent. Encore là, il n'y a pas de règle pré-établie pour le calcul du salaire horaire car il faut plutôt connaitre les normes du marché mais, en tant qu'indicateur, le chiffre horaire varie généralement entre 1.5 fois le salaire annuel et le montant suivant: Salaire annuel / 1000. Je sais, ça parait compliqué mais voici un exemple: Disons que le salaire annuel serait de $60K par année, le salaire horaire contractuel pourrait donc se trouver entre: (60000/52/40) x 1.5 =$45/hr (on arrondit) et 60000/1000= $60/hr. Il est certainement possible pour vous de postuler avant votre départ car de plus en plus d'entreprises ouvrent leurs portes à l'embauche à distance, cependant, vos chances seront bien plus élevées lorsque vous démontrerez une adresse québécoise sur votre CV et que vous serez en mesure d'effectuer des entretiens en personne.
  5. Bonjour, Le secteur des TI est très actif au Québec, et certaines professions/profils sont plus recherchés que d'autres. Un ingénieur réseaux ayant 3 années d'expérience et des certifications Cisco serait une personne ayant de bonnes chances de se décrocher un bon emploi dans son domaine. Si l'on ajoute à cela une forte expérience en sécurité et infrastructure (2 spécialités très en demande), alors je dirais que ce type de professionnel aurait d'excellentes chances de se décrocher un bon emploi dans son domaine. La rémunération au Québec varie beaucoup et dépend du type de compagnie et bien sur du type de professionnel (les détails liés à l'expérience surtout) donc il est difficile de donner une indication précise. Cependant, une personne ayant votre profil et 3 années d'expérience pourrait généralement s'attendre à une échelle assez large de $60K à $70K par année, tout dépendant de votre niveau de compétence et d'expérience (surtout avec la sécurité et l'infrastructure). **ATTENTION - SALAIRES: Je vois souvent de la confusion en lien avec le salaire annuel vs. le salaire horaire. Le salaire annuel est offert pour les postes permanents (contrat a durée indéterminée; vous êtes employé de l'entreprise et vous recevez donc avantages sociaux, assurances, paie vacances., etc) tandis que le salaire horaire est généralement offert pour les postes contractuels ou temporaires (contrat à durée déterminée, aucun avantage social/assurance/paie vacance, etc.). Lorsque l'on calcul un salaire horaire pour un poste contractuel, il ne suffit donc pas de simplement diviser le salaire annuel par 52 semaines et 40hrs (nombre d'heures courantes dans la semaine de travail québécoise) car votre rémunération en contractuel doit être bien plus élevée qu'en permanent. Encore là, il n'y a pas de règle pré-établie pour le calcul du salaire horaire car il faut plutôt connaitre les normes du marché mais, en tant qu'indicateur, le chiffre horaire varie généralement entre 1.5 fois le salaire annuel et le montant suivant: Salaire annuel / 1000. Je sais, ça parait compliqué mais voici un exemple: Disons que le salaire annuel serait de $60K par année, le salaire horaire contractuel pourrait donc se trouver entre: (60000/52/40) x 1.5 =$45/hr (on arrondit) et 60000/1000= $60/hr. Il est certainement possible pour vous de postuler avant votre départ car de plus en plus d'entreprises ouvrent leurs portes à l'embauche à distance, cependant, vos chances seront bien plus élevées lorsque vous démontrerez une adresse québécoise sur votre CV et que vous serez en mesure d'effectuer des entretiens en personne.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement