Jump to content

squaloe

Habitués
  • Content Count

    151
  • Joined

  • Last visited

About squaloe

  • Rank
    Acadien

Profile Information

  • Gender
    Famille
  • Statut
    installé depuis + 1 an
  • Date d'arrivée
    24-06-2014
  • Profession
    Responsable de la recherche et des politiques
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada

Contact Methods

  • Website URL
    http://nouvellevieenacadie.blogspot.fr/

Recent Profile Visitors

1,229 profile views
  1. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Avec plaisir Profitez bien du WE en famille et du reste de votre périple! On espère que la suite vous sera favorable
  2. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    On avait aussi un Cap Transat à la CIC avant de partir. C'est intéressant pour les 1ers jours car tu peux payer tes 1ères grosses dépenses avec la carte internationale (le temps d'avoir ta carte de crédit ici), mais la marge que prend la banque sur le taux de change est quand même plus importante que sur currency (que nous utilisons maintenant). Et puis tu paies un compte service plus de 20 euros par mois... Donc à réflechir!
  3. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Je vais apporter une nuance à ce charmant discours que tu rapportes! je ne vois qu'un seul moment ou un francophone va être "favorisé" dans sa recherche d'emploi dans un bassin majoritairement (ou totalement) anglophone: c'est si il est bilingue. Car dans ce cas il aura un avantage certain (à compétence et réseau de même niveau) sur des unilingues anglophones. Dans tous les autres cas, tu peux oublier cette idée... Ce sujet est effectivement source de conflit dans la province, chaque camp ayant ses partisans (parfois un peu extrémistes). Mais il n'en reste pas moins qu'une personne unilingue aura plus de chance de trouver un emploi si elle est anglophone! La province est certe bilingue mais à majorité anglophone, ne l'oublions pas.
  4. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Coucou c'est Loe...juste pour rebondir sur tes impressions Stef. La grande avait aussi du mal à gérer ses émotions, elle était assez grande pour comprendre qu'on partait loin et qu'on ne reverrait certainement pas ses copains et ses copines. Il ne faut pas oublier que c'est notre projet pas le leur....on leur impose en quelque sorte ce départ, ce déracinement....il faut beaucoup les rassurer. Et le départ bein....là c'est un peu le drame...tout le monde pleure...il faut être solide pour qu'à l'arrivée tout se passe bien pour eux ....Aujourd'hui ma fille est pleinement épanouie, beaucoup plus sereine qu'en France, plus tranquille. L'aventure commence réellement de l'autre côté....;).
  5. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Cette situation était déjà arrivée à des connaissances.. Malheureusement, c'est la banque qui était fautive dans leur cas....
  6. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Petite info qui pourrait redonner de l'espoir aux attendeux du fédéral: le Canada a rempli son objectif de 25 000 réfugiés syriens accueillis avant la fin février! Voilà qui devrait laisser du temps pour examiner les autres dossiers maintenant... http://nouvelles.gc.ca/web/article-fr.do?nid=1036919
  7. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Malheureusement, vous n'êtes ni les premiers, ni les derniers à qui ces contre-temps arrivent... Cette façon de faire était déjà en vigueur lorsque j'étais en procédure. Il est certain que c'est usant, décourageant, que ça demande beaucoup de motivation et de positivisme mais une chose est sûre: nous n'avons pas toutes les cartes en mains et il faut l'accepter! Il faut accepter que ça ne se passe pas toujours comme nous le voulons, que nous ne sommes que des dossiers et que nous sommes suspendus à certaines décisions. Mais là aussi, on le savait dès le départ, la décision d'immigrer vient de nous, personne ne nous a obligé à "signer". J'aimerai aussi vous rappeler que les forums sont publics et visibles de TOUT le monde
  8. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    oui il vaut mieux assurer le coups et prévoir 1 à 2 jours de plus. Vu le coût du voyage ce serait dommage de devoir en refaire un
  9. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Ton post m'a inspiré quelques réflexions, je t'en fais part... - Attend d'être assise dans l'avion le jour du départ juste avant le décollage, tu risques d'avoir un coup de stress et flipper un peu - t'as pas d'enfants!!! On va te coller les nôtres ne t'inquiètes pas. Et en plus la plus petite va t'apprendre la chanson de Frozen (inculte). - Tu as certes rencontré beaucoup de monde lors de ton VE, mais je ne me souviens pas t'avoir rencontré, vilaine... Mais on t'attend volontiers pour l'apéro!
  10. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    ça nous a couté 150$ et je crois que la livraison est plafonnée à 180...
  11. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    J'interviens rarement, même si je suis tout ce qui se dit ici. Je vais prendre le temps d'apporter mon point de vue. Chaque expérience est unique et ce qui est valable pour certain ne le sera pas pour d'autres. Certains point soulevés par Marivalou sont réels; - oui la Province fait partie des provinces dites "pauvres" - oui le niveau scolaire (au sens français du terme càd en connaissance pure) est plus bas - oui on a moins de choix en général qu'en France, que ce soit dans l'épicerie, les vêtements ou autres - oui on est nouveaux arrivants et personne ne nous attend, on doit donc s'adapter, se faire connaitre, être patient - oui ce n'est pas facile tous les jours Maintenant, il faut aussi soulever que ces points là sont connus de tous et sont régulièrement abordés dans les forums (ou lors des rencontres entre immigrants lors des VE). Ayez bien à l'esprit que le visa n'est que l'aboutissement de la procédure administrative de l'immigration. Une fois sur place commence réellement l'aventure l'immigration, c'est à ce moment là qu'il faut redoubler d'effort pour s'adapter et s'intégrer. Les employeurs n'en n'ont que faire de la durée du processus d'immigration et de la difficulté à obtenir un visa. Votre vie canadienne commence quand vous posez le sol canadien et vous serez jugé à partir de ce moment là. Il est rare que des immigrants retrouvent rapidement des situations comparables à celles en France (mais ça arrive). Donc oui il faut souvent accepter des boulots alimentaires, en dessous de nos compétences. Cela peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années! Il faut se faire sa place, se faire connaitre, prouver ses compétences et son savoir vivre (ou savoir être). Ne négligez pas ce dernier point Au niveau éducatif, l'acquisition de connaissance n'est pas la priorité, l'accent est plutôt mis sur le développement de l'enfant. Il est demandé à l'enfant de réfléchir, participer, créer, s'adapter. Des finissants de 12ème année peuvent ainsi monter un évènement sans aucun problème (allez demander ça à des terminales, ça va swinguer). Les attentes ne sont pas les mêmes et il est parfois difficile pour nous d'accepter la baisse de niveau (d'acquisition de connaissance). Au niveau alimentaire... on est en Amérique du nord, et dans une Province encore peu confrontée aux immigrants (comparativement aux grandes villes canadiennes comme Montréal par exemple). Effectivement, on est mal habitué en tant que français et il est parfois frustrant de ne pas trouver les produits que l'on avait l'habitude d'utiliser. Mais bon, rien de surpenant ni d'insurmontable, on le savait avant d'arriver. Le nombre grandissant d'immigrant viendra atténuer cette donnée dans le temps, on a déjà vu des différences entre notre VE en janvier 2013 et aujourd'hui. Je pourrai continuer des heures et des heures, je vais donc m'arrêter là (et le super bowl m'attend ). Loin de moi l'idée de juger qui que ce soit, je veux ramener à l'esprit de chacun d'entre vous que rien n'est acquis ici et qu'il faudra se sortir les doigts du... nez pour se faire une place! Je vous souhaite à tous de réussir et de vivre de bons moments ici (ou ailleurs)
  12. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    C'est un peu ça finalement: ils louent une partie de leur maison (le basement) qui vient d'être aménagé en appartement. Ils louent à la nuit, à la semaine ou au mois selon les besoins.
  13. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Content d'avoir de tes news Effectivement, la course commence lorsqu'on pose le pied sur le sol canadien et oui, il faut se faire une place (surtout à Moncton). Allez, on croit en vous! Bonne installation et à bientôt
  14. squaloe

    Nouveau-Brunswick

    Coucou Marivalou, c'est Loe Et bien nous on a conservé le dossier papier car on pense à plus tard quand il va falloir renouveler la RP ou bien faire la demande de citoyenneté. Des info déjà données peuvent être redemandées.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines