Jump to content

mic_wil

Membres
  • Content Count

    15
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About mic_wil

  • Rank
    Super Fan

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 10 ans
  • Profession
    courtier immobilier
  • Pays d'origine
    france
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. À priori, j'aurais tendance à dire qu'ici au Québec, il vaut mieux acheter une propriété en bon état (condo ou maison ...). En effet, les prix sont peu élevés ici (comparativement à l'Europe, en général - certes la qualité de construction n'est pas comparable avec celle d'Europe, je veux dire ici, c'est de qualité inférieure. Par exemple, quand une maison passe au feu ici, il arrive que la maison soit totalement brûlée en 15 minutes, ce délai est extrêmement rare en Europe !). Donc, je crois qu'il vaut mieux, même en payant des intérêts d'un emprunt bancaire, il y aura toujours un peu de capitalisation, je veux dire il y aura toujours un peu d'épargne. Pour ce qui concerne le marché de l'immobilier, il y a beaucoup plus d'achat et de vente de propriétés existantes, plutôt que de neuves. Cela s'explique par le nombre peu élevé de constructions immobilières par rapport au nombres de transctions immobilières. En terme de dépenses annuelles, une approche pragmatique va consister à établir le cumul des dépenses récurrentes, puis de les rapprocher de son budget afin de valider la capacité de vivre avec une option achat de propriété (c'est vrai pour l'ancien et le neuf - sachant que le neuf d'aujourd'hui sera de l'ancien dans 5 ans) : - remboursement d'emprunt, - impôts fonciers (municipales, scolaires ...) - coût supplémentaire en assurances, - charges de copropriété si besoin (pour les condos) versus dépenses entretien, réparations ... - énergétiques, - coûts des déplacements complémentaires, si éloignement dû à déménagement - ... Pour ce qui concerne le débat théorique relatif à l'isolation de maison, il faut savoir que les normes du bâtiment évoluent sans cesse. Donc les habitations aux normes d'il y a 20 ans ou 15 ans ..., sont complètement dépassées relativement aux mormes actuelles. Cela sera la même chose pour les propriétés neuves de maintenant qui seront complètement dépassés dans 5 ans, ou 10 ans ou 15 ans ... Ce que je veux dire, c'est que la décision d'achat, va plutôt se faire sur des critères économiques, d'avatange que sur le plan technique de construction puisque l'évolution des normes va obligatoirement faire que le neuf d'aujourd'hui sera complètement dépasser dans 5 ans ou 10 ans ou 15 ans, (même si les constructions d'aujourd'hui le seront moins que les bâtiments construits il y a 5 ans ou 10 ans ou 15 ans ...). C'est pour cela, que le critêre économique reste fondamental, et que le questionnement économique doit se faire à chaque période de renouvellement de l'hypothèque !
  2. Pour des transfert de fonds, les institutions financières internationalles adhèrent à swift entre autre. Le transfert de fonds (sur demande à l'institution d'origine du transfert) pourra être fait soit dans la devise émettrice avec un change en $ CAD dans l'institution financière ici, ou bien avec un change en $CAD dans le pays émetteur puis un transfert par swift. Il faut vous renseigner sur les valeurs de change dans votre pays émetteur et au canada au même moment. Les institutions financières, (pays émetteur et canada) sont à même de vous informer des frais afférants aux opérations de change, aux opérations de transfert de fonds ... Dans tous les cas je vous suggère de passer par les services de votre banque actuelle, si elle est capable de réactivité suite à vos consignes éventuelles de change.
  3. La réflexion de JeanJean est interressante, car les assurances de personnes proposées par les institutions prêteuses (couvrant les risques de décés ou d'invalidité) sont beaucoup plus chères que celles souscrites auprès de Cie d'assurances (pour les mêmes risques couverts, bien sûr). Mais il faut bien regarder à 2 fois avant de souscrire une couverture financière ! On dit, en cas de décés du conjoint, il faut prévoir une couverture qui garantisse au conjoint survivant un revenu pour faire face à 2 années (durée moyenne pour que chacun puisse s'organiser de façon durable !). Il n'est pas obligatoire au Québec de garantir un emprunt avec une assurance décès ou invalidité, souscrite dans la même institution financière !!!
  4. À titre d'exemple, un de mes clients (je suis courtier immobilier) a obtenu un prêt immobilier par une institution traditionnelle, prêt couvert par l'assurance SCHL (ssurance gouvernementale couvrant le risque de l'institution financière prêteuse), après un apport personnel de 45%. Ce client a passé la douane comme résident permanent 3 mois auparavant (donc ne justifiait aucun historique ni de crédit, ni de bon paiement de facture, ni de justification de revenu). Mon commentaire : - L'emprunteur, justifiait de ressources suffisantes pour payer les mensualités de l'hypothèque (travailleur autonome - prof libérale- avec une continuité d'activité malgrè son immigration récente), - l'apport financier personnel de l'emprunteur est considérable (45%), en rapport aux traditionnels apports minimum de 5% voire 10%, - le risque encouru par l'institution financière est quasiment nul. Si besoin était, par l'institution financière, de saisir la propriété, puis de la mettre en vente rapide sur le marché (la brader) elle recouvrerait le solde de l'hypothèque restant à devoir, - la couverture de prêt soucrite auprès de la SCHL (assurance prêt payée par l'emprunteur) pour couvrir le prêt minimise encore toute exposition de risque par l'institution financière. en deux mots, le dossier était bétonné, ce qui a permis immédiatement l'obtention du prêt.
  5. En effet, Zelda a raison. Les litiges entre locataire et propriétaire sont gérés par la Régie du Logement. Dans ton cas, qui semble urgent, il faudrait leur demander comment t'y prendre pour décoincer en urgence cette situation, où tu es victime, peut-être du retard des travaux ... La régie va t'aider selon les dispositions de la Loi.
  6. Je n'ai jamais participé à ce pic-nic, mais je trouve cela une bonne idée. Je propose un report pour le week-end du 10 juillet ou du 17 juillet, peut-être.
  7. Je suis courtier immobilier et si besoin je peux t'aider. De toute façon, la contrainte principale, ici, va être la capacité de paiement pour l'achat. Soit paiement comptant, soit paiement avec un emprunt. Si l'achat avec emprunt est ta solution, va sur le site de la SCHL, il est précisé les règles gouvernementales destiné aux prêteurs (les institutions financières) et concernant aussi, les nouveaux arrivants. Donc pour les conditions de prêt pour les nouveaux arrivants, joignez la SCHL http://schl.ca/fr/in...no/cono_004.cfm, qui va vous expliquer le cadre gouvernemental (fédéral) pour les institutions bancaires et financières, qui y adhèrent. Donc ce qui peut être mis en place pour le client final. http://schl.ca/fr/cl.../loproc_001.cfm En deux mots, il faut : -avoir payé un loyer durant une année, avec preuve de bon paiement, -avoir des factures hydro, téléphone montrant un paiement régulier, - possibilités de rester avec des mises de fonds traditionnels pour l'acquisition, à demander quelle banque le fait ! Si tu veux d'autres infos, tu peux me joindre en pv, sans aucun engagement de ta part.
  8. Il existe un programme pour nouveaux arrivants, mais il faut avoir résider au moins un an ici. Voici un élément interressant instauré par la SCHL, destiné aux prêteurs (les institutions financières) et concernant aussi, les nouveaux arrivants. Donc pour les conditions de prêt pour les nouveaux arrivants, joignez la SCHL http://schl.ca/fr/in...no/cono_004.cfm, qui va vous expliquer le cadre gouvernemental (fédéral) pour les institutions bancaires et financières, qui y adhèrent. Donc ce qui peut être mis en place pour le client final. http://schl.ca/fr/cl.../loproc_001.cfm En deux mots, il faut : -avoir payé un loyer durant une année, avec preuve de bon paiement, -avoir des factures hydro, téléphone montrant un paiement régulier, - possibilités de rester avec des mises de fonds traditionnels pour l'acquisition, à demander quelle banque le fait !
  9. Pour les assurances institutionnels (couverture des prêteurs, c'est à dire les institutions financières) il existe la SCHL qui propose une assurance pour couvrir ton prêt. coût minime, actuellement. Il existe un programme nouvel arrivant Voici un élément interressant instauré par la SCHL, destiné aux prêteurs (les institutions financières) et concernant aussi, les nouveaux arrivants. Donc pour les conditions de prêt pour les nouveaux arrivants, joignez la SCHL http://schl.ca/fr/in...no/cono_004.cfm, qui va vous expliquer le cadre gouvernemental (fédéral) pour les institutions bancaires et financières, qui y adhèrent. Donc ce qui peut être mis en place pour le client final. http://schl.ca/fr/cl.../loproc_001.cfm En deux mots, il faut : -avoir payé un loyer durant une année, avec preuve de bon paiement, -avoir des factures hydro, téléphone montrant un paiement régulier, - possibilités de rester avec des mises de fonds traditionnels pour l'acquisition, à demander quelle banque le fait !
  10. Il y a quelquesannonces sur http://www.realtor.ca/index.aspx?cul=2 Mais ce site concerne surtout l'achat et la vente de propriétés.
  11. Je viens de prendre le post en cours. Voici un élément interressant instauré par la SCHL, destiné aux prêteurs (les institutions financières) et concernant aussi, les nouveaux arrivants. Donc pour les conditions de prêt pour les nouveaux arrivants, joignez la SCHL http://schl.ca/fr/in...no/cono_004.cfm, qui va vous expliquer le cadre gouvernemental (fédéral) pour les institutions bancaires et financières, qui y adhèrent. Donc ce qui peut être mis en place pour le client final. http://schl.ca/fr/cl.../loproc_001.cfm En deux mots, il faut : -avoir payé un loyer durant une année, avec preuve de bon paiement, -avoir des factures hydro, téléphone montrant un paiement régulier, - possibilités de rester avec des mises de fonds traditionnels pour l'acquisition, à demander quelle banque le fait !
  12. Je viens de prendre le post en cours. Voici un élément interressant instauré par la SCHL, destiné aux prêteurs (les institutions financières) et concernant aussi, les nouveaux arrivants. Donc pour les conditions de prêt pour les nouveaux arrivants, joignez la SCHL http://schl.ca/fr/inso/cono/cono_004.cfm, qui va vous expliquer le cadre gouvernemental (fédéral) pour les institutions bancaires et financières, qui y adhèrent. Donc ce qui peut être mis en place pour le client final. http://schl.ca/fr/clfihaclin/asprhy/loproc/loproc_001.cfm En deux mots, il faut : -avoir payé un loyer durant une année, avec preuve de bon paiement, -avoir des factures hydro, téléphone montrant un paiement régulier, - possibilités de rester avec des mises de fonds traditionnels pour l'acquisition, à demander quelle banque le fait !
  13. Bonjour a vous, Est-ce que l'immmigration peut-être votre élément déclencheur pour vous marier, cela fait aussi partie de notre condition humaine de chercher des éléments déclencheurs. Toutefois, vous pourriez aborder cette question sous un angle de droit civil, je veux dire, le mariage ici améne de facto. à la notion de patrimoine familial. Cette notion est indépendante de tout contrat de mariage : séparation de bien, acquêts ... Il faut savoir que tout résident ou citoyen, vivant au Québec, se verra appiquer le code civil québecois. Aussi, le québec a décidé de créer cette entité juridique que tous biens meubles et immeubles servant au besoin immédiat de la famille constituée par le mariage, sont partagés à part égale entre les 2 conjoints de fait (les mariés en question), si divorce. Et peu importe le contrat de mariage je le répète. Ceci est vrai même si le mariage a eu lieu en France, en Navarre, ou dans un autre pays. Si votre décision de vous marier concerne uniquement votre relation affective du moment, mon commentaire est peu pertinent. Si vous cherchez une amélioration fiscale, comme certains que je connais, à ce moment là, il est judicieux de planifier un mariage au Québec le 31 décembre. Bonnes réflexions, mais surtout permettez-moi de vous suggérer de laisser aller vos émotions ! Bonnes fêtes, Michel
  14. Bonjour à vous explorateurs ! En fait je voulais vous témoigner mon expérience il y a 11 ans. Mon voyage exploratoire a été décidé pour la période fin janvier 99, afin de vérifier notre adaptation au climat hivernal. Notre famille composée à l'époque de 4 enfants dont 2 en bas age. J'ai été rassuré quand nous avons vu , au Carnaval de Québec (début février) que des enfants agés de 6 mois, tirés dans des traineaux-poussettes, emitoufflés dans des habits d'hiver, dans des couvertures , et aussi des combinaisons contre le froid, étaient sortis avec une température extérieure (sans facteur vent) de l'ordre de -20 C. Selon la force du vent, le facteur éolien diminue la température ressentie de 4 à 8 degrés C. Bien couvert, nous avons été charmés par la beauté du manteau blanc, assourdissant également les bruits courants (automobiles, paroles ....) et aussi augmentant la luminosité par la réverbération du soleil ... Voilà mon témoignage pour mon exploration initiale ! Bonne fete, ! Michel
  15. Bonjour, Vous pouvez trouver des informations interressantes a la Chambre immobiliere du Grand Montreal. Je suis courtier immobilier et membre de la Chambre. Pour ce qui concerne le ratio, cela va dépendre si vous investissez dans du neuf ou de l'ancien. Si vous achetez dans du neuf, les ratios peuvent dépasser actuellemet 15 (15 fois le montant du revenu de location= prix d'acquisition). Si vous investissez dans l'ancien, parfois, un bon ratio est 12. Si vous le souhaitez, vous pouvez me contacter directement. Au plaisir.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines