Aller au contenu

Tahinou

Membres
  • Compteur de contenus

    5
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Tahinou

  • Rang
    En herbe
  • Date de naissance 22.12.1983

Informations du profil

  • Genre
    Femme
  • Statut
    installé depuis + 1 an
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada
  1. Tahinou

    Après 1 an...

    Salut Christophenissarte, Je suis ravie de voir que votre immigration se passe bien également, je serai curieuse et preneuse également de lire votre parcours et première impression au bout de 4 mois. Au plaisir
  2. Tahinou

    Après 1 an...

    Merci à tous. Neo1X: pour répondre à ta question, on réside dans l'arrondissement Ville Marie Centre Sud, au sud du parc Lafontaine. Pour ta question sur les congés, je n'ai pas négocié, la plupart des grandes compagnies fonctionnent avec des système de grilles, si tu as tel poste dans la grille, tu as X jour de vacances, ça dépend de ton grade et de ton ancienneté Bonne journée!!
  3. Tahinou

    Après 1 an...

    Merci à tous pour vos très sympathiques messages! ça me donne le goût de partager plus souvent des anecdotes. Je vous souhaite à tous beaucoup de réussite et de bonheur dans votre immigration.
  4. Tahinou

    Après 1 an...

    Ca me fait grand plaisir :-)
  5. Tahinou

    Après 1 an...

    Le 29 août, cela fera déjà ou seulement un an que nous nous sommes installés à Montréal en tant que résident permanent, « déjà » parce que le temps a passé vite et « seulement » parce quil sest passé tant de choses en une seule année. Comme tous les autres immigrants, ce cheminement est toujours le fruit dun processus plus ou moins long. Quand on me demande aujourdhui pourquoi on a choisit de venir sinstaller à Montréal, on na pas de réponses toutes faites, comme une amnésie à se rappeler la genèse du projet. Je me rappelle exactement du moment où nous avons décidé de nous lancer dans les démarches mais le pourquoi na pas de réponses aussi précises. Un mélange de vieux projets sortis des cartons, de bon feeling avec cette ville et ses habitants, de sentiments positifs. Après un premier voyage de repérage, le choix a été purement émotionnel, plus que rationnel. Et je pense quavec du recul, cette distinction est très importante, jai croisé beaucoup de français déçus de la France en recherche dopportunités professionnelles meilleures ou dun cadre plus agréable pour leur enfant qui ne se plaisent pas ici au Québec, parce que leur immigration na pas été motivés par un réel coup de c½ur pour la belle province mais uniquement par des raisons purement rationnelles et financières. Les premiers mois ont été bien évidement les plus difficiles. Après leuphorie de linstallation en plein été indien, il y a eu la recherche demploi. On savait quune bonne recherche demploi pouvait prendre jusquà 6 mois (cf : le livre sinstaller, immigrer et travail au Québec), les économies fondent comme neige au soleil et lappréhension de ne pas trouver grandit. Heureusement, jai signé pour un poste permanent» (y a pas vraiment de contrat ici) après 2 mois ½ de recherche, dans une grande institution financière à un poste similaire à celui que joccupais en France et à ma grande surprise à un salaire bien supérieur. Je dis « surprise » car cest vrai quon ne sétait pas renseigné sur le sujet et quon était resté sur la plupart des témoignages et discussions qui disent souvent quon doit repartir du bas de léchelle. Je pense que les témoignages et avis des autres sont toujours intéressants à prendre mais il faut savoir aussi prendre du recul par rapport à linformation. Chacun a une situation différente, des profils différents, le mieux reste toujours de se renseigner par soi même avant de sarrêter à ce que disent les autres. Mon mari a eu plus de difficultés à trouver mais finalement il a signé et démarré dans la foulée après 4-5 mois de recherche. Il travaille dans une firme de gestion de projet de construction en tant que planificateur. En France, il exerçait en tant de conducteur de travaux, toujours sur la route, beaucoup dheures de travail et de pression, il est vraiment ravi car il nespérait pas pouvoir changer de métier tout en restant dans le domaine qui lintéresse, la construction. Je dirais que le changement le plus positif a été pour lui. Notre point commun est quon naurait beaucoup de misère à revenir travailler en France parce quon sest habitué à des conditions de vie et de travail très agréable. A Paris, nous étions cadre, on ne faisait pas 35h mais plutôt 50h, on passait beaucoup de temps dans les transports et tout ça pour finalement avoir peu dargent à épargner à la fin du mois. Aujourdhui, on va au travail à pied ou vélo, à 17h maximum, on est parti du bureau, on a du temps pour profiter de chez soi, de la ville et des loisirs et chose merveilleuse on est capable dépargner plus de 2000$ par mois. (Attention ce nest pas une généralité, ça dépend toujours de combien on gagne et comment on dépense, surtout en Amérique du Nord, le temple de la consommation et de la carte de crédit) De plus, on trouve que les relations humaines au travail sont plus douces, moins conflictuelles, moins « OURS ». Il y a un bon équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. En ce qui concerne les vacances, on na pas à se plaindre, jai 4 semaines ½ de vacances par an, ce que je trouve vraiment correct, mon conjoint a un peu près la même durée grâce à un système de cotisation à un compte temps, il peut atteindre environ 4 semaines de vacances par an. Ce qui nous manque pour linstant, cest de se recréer un cercle amical mais cest un processus qui prend du temps. On est très patient, on nest pas obsédé par ça, on reste ouvert pour laisser le hasard opérer. Jusquà maintenant, nos principales rencontres se sont faites grâce au travail. On a semé de bonnes graines avec quelques personnes, on arrose pour que les racines aient le temps de bien se développer. On ne ressent pas le manque de nos proches, on a la chance davoir de nombreuses visites damis et famille, le contact reste régulier. On a prévu daller en France au printemps prochain pour leur rendre visite à notre tour. Voilà ce que je peux dire comme bilan de notre 1ère année. Les témoignages des autres nous ont beaucoup apportés de courage et de motivation, cest un juste retour envers la communauté du site Immigrer.
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles