Jump to content

michel67

Membres
  • Content Count

    13
  • Joined

  • Last visited

About michel67

  • Rank
    Pas pire

Profile Information

  • Gender
    Famille
  • Statut
    autre
  • Profession
    gens d'affaires
  • Pays d'origine
    france
  • Pays de résidence
    france
  1. Merci pour vos retours d'expériences je vais donc passer par la demande de renonciation avant de reprendre la procédure.
  2. Merci pour vos réponses. J'hésite entre demander un titre de voyage qui sera refusé et faire une renonciation. Est ce que la renonciation n'est pas "mal perçue" lorsqu'on recommence la procédure d'immigration ?
  3. Bonjour, nous avons obtenu la RP fin 2009. Nous sommes restés au Quebec 18 mois puis retour en France. Les raisons sont essentiellement familiales, mauvais "timing" mais on ne refait pas l'histoire. Nous souhaitons retourner au Quebec. Après lecture des dispositions légales sur le site du gouvernement, j'ai l'impression que toute la procédure est à refaire à cause de l'obligation de résidence par période de 5 ans. Cependant il est aussi indiqué que la RP ne se perd pas automatiquement et que seul un agent de l'immigration peut en décider. Quelqu'un a t'il déjà vécu l'expérience ? doit on d'abord passer par la demande de titre de voyage ou faut il renoncer à sa RP avant de refaire une demande ? Merci par avance pour vos lumières.
  4. Bonjour, Nous hésitons entre saint-John et Moncton pour nous établir. Nous avons 2 enfants (primaire et secondaire). Nous voudrions ouvrir une petite boutique de prêt à porter. Toutes vos réflexions seront les bienvenues Merci.
  5. Bonjour, Si ce projet vous tient à coeur alors il faut aller au bout de votre rêve. Toutefois et afin de ne pas déchanter trop vite, mieux vaut être bien préparé et prévoir un plan "B" juste au cas ou.... Ne pas hésiter à vous renseigner au maximum surtout sur vos possibilités de travail car sans revenus les économies fondent vite et le rêve peut tourner au cauchemar que se soit au québec ou ailleurs. C'est je pense le nerf de la guerre bien au delà du climat qui finalement est très supportable, ici tout est bien pensé et les équipements au top pour un prix raisonnable. Pour les enfants pas d'inquiétude dans la plupart des cas ils s'adaptent vite et bien (bien mieux que les adultes qui souvent ont du mal à revoir leurs "positions de base" et leur culture originelle surtout après 40 ans). Pour la scolarité le "public" est bien en primaire soit jusqu'à la 6ème année (système québécois). Pour le secondaire les avis divergent "public" ou "privé" ou l'école française (conseillé si vous pensez retourner en france avant la fin des études de vos enfants car non les programmes ne sont pas les mêmes et souvent les enfants ayant suivit un cursus québécois sont obligés de perdre 1 ou 2 ans en rentrant en france, il n'est pas question ici d'un mieux ou moins bien mais juste d'une différence de programmes) il faudra faire un choix sachant que le privé à un coût certain, donc à budgéter. En tant que français vous serez aussi surement surpris par le système de santé ici aussi "public" ou "privé" mais le privé à un coût très élevé. Le médecin de famille est très long à obtenir ce qui peut poser des problèmes en cas de maladie lourde. Le temps d'attente pour par exemple un IRM ou un prélèvement peut prendre plusieurs mois (très effrayant pour des français pas habitués). Pour les petits bobos les "pharmacies" sont très bien achalandées et les pharmaciens de bons conseils. Ensuite renseignez vous bien sur vos retraites car là aussi les systèmes sont différents. Côté logement tout dépend du lieu ou vous serez mais en général pas de réelle difficulté, les logements sont bien équipés dans la plupart des cas et les loyers et prix d'achat, abordables. Il est préférable de prendre une location temporaire pour la première année et ensuite de voir où vous voudrez vous installer, là encore cela dépendra de votre lieu de travail. Renseignez vous sur "l'historique de crédit" car ici sans ce fameux "historique de crédit" vous n'êtes pas crédible financièrement (je vous laisse regarder des sites à ce sujet). Renseignez vous bien sur vos diplômes car la plupart ne sont pas reconnus au québec et les ordres professionnels sont différents. Enfin de perdez pas de vue que VOUS NE SEREZ PLUS EN FRANCE et le québec N EST PAS UNE PETITE FRANCE, les us et coutumes lui sont propres et il faut en apprendre les "codes". Ne pensez pas que le québec résoudra tous les problèmes car ici aussi il y a du "dur" et passé les premiers mois de la découverte et de l’excitation la réalité vous rattrape (éloignement de vos familles et de vos amis, peu de vacances en entreprise, règles sociales très différentes, hiver très long...). Je porte une mention spéciale pour l’accueil des nouveaux petits français à l'école car mes enfants ont été vraiment choyés et accompagnés pour que leur intégration se passe bien. Enfin je trouve que la qualité et la tranquillité de vie ici sont un gros point positif. J'ai remarqué aussi que l'immigration est vécu très différemment selon l'endroit d'où vous venez et la situation que vous quittez.......à méditer....
  6. Bonjour, je pense que le statut va avec la carte (la carte étant la justification administrative du statut RP) puisque sans carte on ne peut plus sortir du canada (si on y est) ou ne plus rentrer au titre de cette carte si on est hors canada. A priori le "compteur est remis à zéro" tous les 5 ans et avec l'obtention de la nouvelle carte il faut résider à nouveau 2 ans sur le sol canadien pendant la validité de la nouvelle carte. Si le délai de 2 ans n'est pas respecté sur les 5 ans de validité de la carte, on perd le statut RP et il faut tout reprendre au début la procédure d'obtention RP comme si nous n'avions jamais eu cette RP. Peut être que je me trompe mais à la lecture des textes sur le statut RP c'est ce que j'ai compris. Cordialement
  7. Merci pour ta réponse : - nous avons touché le sol canadien le 15 décembre 2009, donc il nous reste jusqu'au 14 décembre 2014 pour compléter les 6 mois manquant afin d'avoir les 2 ans de résidence pour pouvoir renouveler notre RP, sauf erreur de ma part, merci de me confirmer cela. - nous souhaitons nous établir à Kingston, j'ai entendu dire qu'il y avait une très bonne école secondaire francophone publique
  8. Bonjour, nous avons immigré au Québec, sommes restés 18 mois, sommes retournés en France, puis envisageons de revenir nous installer au Canada cette fois ci, questions : - qu'elles sont les démarches administratives à accomplir ? - réactivation de la carte soleil ou demande d'une nouvelle couverture puisque il ne s'agit plus du Québec ? - le permis de conduire ? - les écoles publiques du secondaire au Canada sont elles d'un bon niveau ou faut il choisir le privé ? - est il vrai que des enfants français d'origine ont un droit acquis à l'instruction en Français au Canada ? - enfin y a t'il une différence notable du coût de la vie entre le Québec et le Canada ? Merci par avance pour toutes vos réponses (ps : j'utilise les termes de Québec et Canada pour différentier la partie francophone de la partie anglophone).
  9. merci pour ta réponse. Nous avons 2 enfants 6 et 9 ans et pour eux c'est super tout est tellement bien organisé et le personnel enseignant vraiment sympa, qu'ils vivent ce changement avec beaucoup de bonheur. Pour ma femme et moi c'est plus compliqué, nous sommes venus en qualité de "gens d'affaires" et notre volonté est bien d'investir au québec de préférence dans une entreprise déjà en activité. Nous cherchons activement mais nous nous sentons isolés et même si tout le monde est très gentil avec nous tout est à revoir dans notre façon de penser (j'ai quelque fois l'impression de ne pas parler français),vivre, manger, nous déplacer etc.... l'immobilier nous surprend aussi beaucoup car nous sommes habitué aux constructions en "dur" et nous trouvons que les prix sont élevés pour des constructions en bois compressé (même si les habitations sont belles et bien entretenues). Mais nous avons bien compris soit nous nous adaptons soit nous repartons et c'est assez normal au fond. Nous sommes venu par notre seule volonté et rien ni personne ne nous y a obligé. Cependant il y vraiment une différence notable entre la présentation du québec qui est faite sur les dépliants, internet et par les agent d'immigration rencontrés et la "réalité du terrain" même si encore une fois les gens sont gentils et accueillants. Je précise que nous venons d'une île française où nous avons vécu pendant 25 ans, alors le décalage est énorme. C'est pour cela que j'ai écrit sur ce forum afin de savoir si d'autre avait vécu cette expérience et si malgré les différences évidentes de cultures l'intégration avait pu être réussi. merci encore pour ta réponse Il est normal que vous ayez un choc pour différentes choses. Étiez-vous venu au Québec avant ? Partir en affaire, à son compte, n'est pas une mince ... affaire. Je vous souhaite bonne chance et j'espère que les choses vont se placer tranquillement. Si vous habitez Blainville, c'est quand même une banlieue dynamique et il devrait y avoir des opportunités. Est-ce indiscret de vous demander dans quel secteur vous voulez investir ? Nous étions venu une fois 3 semaines pendant la procédure d'immigration. C'était trop peu mais nous ne pouvions pas faire autrement. Effectivement partir à son compte à l'air bien compliqué même si la partie administrative est plus simple que de là où nous venons. Ma femme est juriste d'entreprise de profession et moi commerçant ayant eu ma propre société avec plusieurs magasins de vente de vêtements (vendu pour venir ici). Nous voulions ouvrir un commerce de meuble et décoration en provenance d'Indonésie (sujet de notre plan d'affaire présenté au gouvernement). Cependant il s'est écoulé 2 ans depuis notre passage et les prix des locaux commerciaux ont beaucoup augmentés (location et vente). Notre choix n°2 était d'investir dans une entreprise existante dont le domaine peut être varié sauf la restauration, bar et hôtellerie. Nous avons aussi regardé les multiplex mais là aussi les prix ont "flambés" et la rentabilité n'est pas au rdv car de plus il y a souvent beaucoup de travaux à prévoir. Aussi nous cherchons donc activement un partenariat pouvant être envisagé.
  10. merci pour ta réponse. Nous avons 2 enfants 6 et 9 ans et pour eux c'est super tout est tellement bien organisé et le personnel enseignant vraiment sympa, qu'ils vivent ce changement avec beaucoup de bonheur. Pour ma femme et moi c'est plus compliqué, nous sommes venus en qualité de "gens d'affaires" et notre volonté est bien d'investir au québec de préférence dans une entreprise déjà en activité. Nous cherchons activement mais nous nous sentons isolés et même si tout le monde est très gentil avec nous tout est à revoir dans notre façon de penser (j'ai quelque fois l'impression de ne pas parler français),vivre, manger, nous déplacer etc.... l'immobilier nous surprend aussi beaucoup car nous sommes habitué aux constructions en "dur" et nous trouvons que les prix sont élevés pour des constructions en bois compressé (même si les habitations sont belles et bien entretenues). Mais nous avons bien compris soit nous nous adaptons soit nous repartons et c'est assez normal au fond. Nous sommes venu par notre seule volonté et rien ni personne ne nous y a obligé. Cependant il y vraiment une différence notable entre la présentation du québec qui est faite sur les dépliants, internet et par les agent d'immigration rencontrés et la "réalité du terrain" même si encore une fois les gens sont gentils et accueillants. Je précise que nous venons d'une île française où nous avons vécu pendant 25 ans, alors le décalage est énorme. C'est pour cela que j'ai écrit sur ce forum afin de savoir si d'autre avait vécu cette expérience et si malgré les différences évidentes de cultures l'intégration avait pu être réussi. merci encore pour ta réponse
  11. Si je peux me permettre, es tu en Estrie depuis 5 ans ? ou as tu vécu dans d'autre régions du Québec ?
  12. bonjour, Existe t'il des français résidents à Blainville qui souhaiteraient prendre contact avec d'autre français nouvellement arrivés. Nous sommes à la recherche de personnes qui pourraient nous aiguiller sur les coutumes locales ou d'autre qui pataugent comme nous. Peut être avez vous vécu au Québec et pourriez vous nous donner votre avis aussi (délai moyen d'adaptation, créer ou racheter une affaire, investir en immobilier, réseautage nécessaire à la survie ?) Merci
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines