Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'violence'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 2 results

  1. Il fait bon vivre ... http://www.lapresse.ca/actualites/201711/23/01-5144566-les-assauts-de-lextreme-gauche-se-multiplient-au-quebec.php Publié le 23 novembre 2017 à 07h41 | Mis à jour à 08h02 Les assauts de l'extrême gauche se multiplient au Québec Des anarchistes disent avoir incendié deux voitures de luxe dans la rue Léa-Roback, dans le quartier Saint-Henri, à Montréal. PHOTO TIRÉE DE L'INTERNET PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD, DANIEL RENAUD La Presse Plus de 1 million de dollars de matériel incendié en une nuit, des blessures graves infligées à coups de bouteille et de la machinerie sabotée : les attaques revendiquées par des groupes d'extrême gauche se multiplient depuis quelques mois au Québec, alors que tous les projecteurs sont tournés dans la direction opposée. http://www.lapresse.ca/actualites/201711/23/01-5144566-les-assauts-de-lextreme-gauche-se-multiplient-au-quebec.php
  2. 14 décembre 2016 VIOLENCE : QUAND LA MIGRATION SE RETOURNE CONTRE LES FEMMES Partager par Sarah R. Champagne MONDE SOCIÉTÉ Pour les immigrantes parrainées par un conjoint violent, briser leur union égale incertitude et risque d’expulsion. Même si le règlement doit être amendé prochainement, le défi de rompre l’isolement de ces femmes restera entier, expliquent des intervenantes du milieu. La porte d’Inter-Val 1175 est verrouillée et surveillée par caméra. De l’autre côté, l’odeur de pain aux bananes et le panier de pantoufles en Phentex destinées aux visiteurs tranchent avec ces mesures sécuritaires, nécessaires dans une maison dont les résidentes ont fui la violence conjugale. Dans cette maison d’hébergement montréalaise, ces femmes sont de plus en plus des immigrantes. « Depuis plus de cinq ans, on remarque que le parcours migratoire prend de plus en plus de place [dans la manipulation par les conjoints] », note Marylène Paquette, coordonnatrice de l’intervention. Dans la métropole, les nouvelles arrivantes constituent maintenant 40 % des femmes accueillies dans les maisons membres de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF), par rapport à 22 % à l’échelle de la province. © Anthony Beaulieu Le phénomène n’est pas nouveau. Il suit la hausse de l’immigration, ainsi que celle du nombre de femmes parrainées par leur conjoint. Au pays, celles-ci sont passées de 27 000 en 2013 à 30 500 en 2015, selon le ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada. Pour elles, la crainte d’être déportées s’ajoute aux contrecoups physiques et psychologiques de la violence. Le programme fédéral de réunification familiale leur accorde en effet la résidence permanente, à condition que leur couple dure au moins deux ans. Une rupture, même pour des raisons de violence conjugale, peut donc mener à l’expulsion de la femme parrainée. « Le cas type qui se présente ici, c’est un homme qui est au Canada depuis 25 ans. Il est installé, il est connu de son entourage, il a ses points de repère. Un jour, il décide de faire venir sa femme, peut-être avec des enfants qu’il a eus lors d’allers-retours. Il lui donne peu d’informations sur la façon de se trouver un travail ou de s’inscrire à l’école », relate Mme Paquette. Il arrive aussi que des Québécois « de souche » parrainent en série, en trouvant des épouses sur des sites spécialisés (voir encadré). Un étau qui se resserre À leur arrivée, plusieurs femmes se retrouvent dans un grand isolement, qui s’accroît quand le cycle de violence et de menaces s’enclenche. « Tu ne peux rien faire sans moi », « Personne ne va te croire », « Je t’ai parrainée, tu me dois quelque chose » sont les phrases leitmotivs de ces cas de violence, selon la coordonnatrice d’Inter-Val 1175. Même lorsque la réunification maritale se passe bien, la plupart des femmes connaissent une perte d’indépendance et un plus grand isolement, a constaté la chercheuse Lorena Suelves Ezquerro, candidate au doctorat en anthropologie à l’Université Laval. C’est ce qui l’a frappée dans son étude du parcours de 10 immigrantes parrainées. « Dans leur pays d’origine, elles étaient maîtresses de leur vie, et ici, elles deviennent attachées à quelqu’un », voire assignées à la sphère privée. La dépendance créée est d’ordre financier, social et légal, poursuit-elle. Lorsqu’elles finissent par fuir en maison d’hébergement, elles ne sont pas toujours au courant de leur propre statut migratoire, puisque c’est leur conjoint qui s’est occupé des démarches de A à Z. suite et source: https://www.gazettedesfemmes.ca/13510/violence-quand-la-migration-se-retourne-contre-les-femmes/
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines