Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'universités'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Genre


Date d'arrivée


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


Ville de résidence


Skype


Facebook


Site web


ICQ

6 résultats trouvés

  1. Bonjour à tous , je suis un étudiant âgé de 23 ans et passionné de cinéma , je compte faire des études en cinéma au Quebec j'ai fait des recherches sur internet et j'ai trouvé plusieurs type d’études et de formations dans ce domaine. En effet il y a plusieurs universités qui offrent des Baccalauréat en communication : création médias - cinéma ( l'uqam est la meilleure à ce qu'on dit ) il y a aussi des formations qui offrent des attestations et il y a une formation à l'institut Grasset qui offre un DEC en technique de production et de postproduction télévisuels. Le problème c'est que je n'ai aucune idée sur les études en cinéma au Quebec et sur les meilleurs parcours d’études et de formations dans ce domaine. A ce propos je viens vous demander des renseignements sur les études en cinéma et des conseils sur le meilleur chemin à suivre. s"il y en a parmi vous qui ont fait des études ou des formations en cinéma leurs témoignages et leurs expérience me seront d'une grande utilité. Merci d’avance
  2. Bonjour, je suis une étudiante venant de Belgique mais ayant la nationalité canadienne, je suis actuellement dans ma dernière année de secondaire et je dois faire parvenir mes notes depuis ma 2ème secondaire ( québécoise), je me demande juste si on est obligé d'envoyer ses notes de dernière année de secondaire puisque je ne l'ai pas finie? Ou s'il faudra que j'attende un an avant de commencer mes ( possibles ) études? Dernière question, peut-on envoyer des demandes à plusieurs universités? merci d'avance
  3. Harvard toujours la meilleure université au monde Agence France-Presse et TVA Nouvelles | Publié le 14 août 2016 à 21:06 - Mis à jour le 14 août 2016 à 21:13 Les universités américaines continuent de caracoler en tête du classement de Shanghai publié lundi. Pour la 14e année consécutive, Harvard arrive en 2016 en tête de ce classement des 500 meilleures universités au monde réalisé par le cabinet indépendant Shanghai Ranking Consultancy. La meilleure université canadienne, celle de Toronto, pointe au 27e échelon du classement. L’Université de la Colombie-Britannique arrive au 34e rang tandis qu’il faut attendre au 63e rang pour voir apparaître l’Université McGill, l'institution québécoise la mieux répertoriée. Les trois premières places du podium (et huit des dix premières du classement) sont d'ailleurs occupées par des universités américaines, puisque Stanford se place deuxième comme l'an dernier, suivie de Berkeley (+1 place). Première non-américaine, l'université britannique Cambridge arrive 4e, soit une place de mieux qu'en 2015. On trouve ensuite les américaines MIT (5e) qui descend de deux places, et Princeton (6e comme l'an dernier). Le classement de Shanghai, créé en 2003, prend en compte six critères pour distinguer 500 des 1.200 établissements répertoriés dans le monde, dont le nombre de Nobel parmi les anciens élèves, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline ou le nombre de publications dans "Science" et "Nature". Si le cabinet décrit ce classement comme "le plus fiable", ses critères tournés vers la recherche et les sciences de la vie, occultant entre autres les sciences humaines et sociales, sont dénoncés par de nombreux responsables européens comme un biais dommageable pour leurs établissements. Ainsi, seuls quatre autres établissements non-américains atteignent le top 20 : Oxford à la 7e place (+13), l'University College de Londres à la 17e place (+1), l'Institut fédéral de technologie de Zurich (Suisse) à la 19e place (+1) et l'Université de Tokyo à la 20e (+1 également). Côté français, l'Université Pierre et Marie Curie (39e), Paris-Sud (46e) et l'Ecole normale supérieure (87e) se classent parmi les cent premières. Le secrétaire d'Etat français chargé de l'Enseignement supérieur et de la recherche Thierry Mandon s'est félicité du maintien de 22 établissements de son pays dans les 500 premiers, ce qui le place en 6e position derrière les Etats-Unis, la Chine, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Australie. suite et source: http://www.tvanouvelles.ca/2016/08/14/harvard-toujours-la-meilleure-universite-au-monde
  4. source : Le Figaro - 4 février 2016 http://etudiant.lefigaro.fr/international/etudier-a-l-etranger/detail/article/dix-bonnes-raisons-de-partir-etudier-au-canada-18919/ Outre le bénéfice intrinsèque de n’importe quelle expatriation scolaire, le système universitaire du pays à la feuille d’érable permet aux étudiants de retirer des bénéfices très spécifiques de leur séjour. Revue de détail. 1. L’ouverture d’esprit et l’internationalisation Le Canada reçoit plus de 300 000 étudiants internationaux par an. Ils représentent, en moyenne, 8 % des effectifs dans les écoles et les universités. «C’est une richesse que de se retrouver pour des projets avec des étudiants venus de tous les continents. Chacun a sa manière de voir les choses», raconte Fanny Barret, en deuxième année de bachelor en psychologie à l’Université Bishop’s de Sherbrooke, l’une des institutions anglophones du Québec qui compte 15 % d’étudiants internationaux. 2. L’excellence académique Avec quatre universités dans le top 100 du classement de Shanghai - Toronto (24e), Colombie-Britannique (37e), McGill (67e) et McMaster (90e) - les établissements canadiens sont bien dotés: le gouvernement a en outre annoncé, en avril 2015, un plan de 1,33 milliard de dollars canadiens d’investissement sur six ans pour bâtir une recherche de pointe. «L’Université de Montréal dispose, par exemple, de l’un des trois équipements les plus sophistiqués du monde pour étudier la diffraction des rayons X», indique Elodie Rousset, étudiante à l’Université Pierre-et-Marie-Curie, à Paris, qui vient d’y terminer sa thèse en chimie. 3. Le bouillonnement entrepreneurial Le Canada est une terre d’élection pour les startup. Plusieurs universités, dont Waterloo, dans l’Ontario, considérée comme l’une des plus innovantes, déploient des programmes et des incubateurs pour épauler les candidats à la création d’entreprise. «Mais au-delà, l’esprit entrepreneurial fait partie de notre culture. Cela fait plus de vingt ans que nous apprenons aux étudiants à prendre des risques», explique Normand Beaudry, responsable du recrutement des étudiants étrangers à l’Université Laval de Québec. 4. Des enseignants plus proches Ici, le tutoiement entre enseignants et étudiants est de rigueur. La porte des bureaux reste toujours ouverte. La plupart des professeurs communiquent leur adresse mail, voire leur numéro de portable. «L’un de nos enseignants nous a même invités chez lui pour discuter du projet sur lequel nous travaillions avec plusieurs camarades!», s’étonne Salomé Gautier, en maîtrise sur les énergies propres à l’Université de Colombie-Britannique de Vancouver. 5. Les étudiants encouragés Les enseignants soutiennent leurs élèves en mettant l’accent sur les réussites et les progrès. Au niveau des masters, ils les incitent à publier, une possibilité inconnue en France. «La notion de plaisir d’apprendre est essentielle. Quand je suis arrivée à l’Université d’Ottawa en maîtrise de criminologie, j’ai vu mon directeur de mémoire pour définir mon sujet. Il m’a recommandé de travailler avant tout sur un thème qui m’intéressait», souligne Gabrielle Pilliat. 6. Des cursus pluridisciplinaires «Au-delà des cours obligatoires dans notre discipline, nous avons la possibilité de choisir une mineure (NDLR: champ d’études secondaire) et de multiples options qui n’ont rien à avoir avec notre domaine d’études», insiste Mélanie Gallichet, en troisième année de bachelor en physique à l’Université McGill de Montréal. Elle a ainsi suivi une mineure en histoire et des cours sur l’économie des pays en développement. 7. De nombreuses passerelles Au Canada, rien n’est jamais figé. Anne-Claire Gayet en a fait l’expérience: après deux ans en classe préparatoire et une licence d’histoire, elle était à la recherche d’un programme pour se réorienter. C’est à l’Université de Montréal qu’elle a trouvé la solution. «J’ai été admise en maîtrise d’études internationales, un cursus très large où j’ai notamment suivi une initiation au droit. Cela m’a permis de faire un stage au Conseil de l’Europe et au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.» Elle a ensuite poursuivi des études de droit, d’abord à l’Université de Montréal, puis à celle de McGill où elle a décroché un diplôme pour devenir avocate. 8. Améliorer son niveau d’anglais Progresser dans la langue de Shakespeare compte parmi les objectifs prioritaires des étudiants expatriés au Canada, y compris ceux dans les universités francophones. Toutes proposent des cours ou options en anglais tandis que la présence de nombreuses nationalités dans les salles de cours facilite également l’apprentissage. «Les progrès seront plus importants si on évite de ne fréquenter que des étudiants francophones!», recommande Julien Dieudonné, diplômé de HEC Montréal. 9. Un marché du travail dynamique Faire des études au Canada ouvre les portes d’un bassin d’emploi dynamique, notamment pour les ingénieurs, les diplômés d’écoles de commerce et ceux qui s’orientent vers les Cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel) du Québec ou les collèges dans les autres provinces préparant l’équivalent de BTS ou de DUT. «Les étudiants en génie mécanique ont, en moyenne, une dizaine d’offres d’emploi à la sortie. Et la plupart sont recrutés avant même la fin de leurs études», indique Denis Rousseau, directeur des études du Cégep de Trois-Rivières. 10. Un coût abordable Les études au Canada sont payantes et les frais d’inscription varient selon le niveau d’études et les provinces (de 6 000 à 25 000 dollars canadiens, soit 4 200 à 18 000 euros par an). «Mais c’est quand même deux fois moins cher que des études aux États-Unis. De plus, il est possible d’avoir des bourses. Ici, par exemple, je suis payé pour faire mon mémoire de maîtrise, un travail de recherche qui intéresse l’université!», lance Alexandre Lecoanet, en Master of science génie chimique à l’Université de l’Alberta, venu à Edmonton dans le cadre d’un accord de double diplôme entre l’établissement et l’ENSIC (École nationale supérieure des industries chimiques) de Nancy.
  5. Journées Portes ouvertes Etudier au Canada Le Centre culturel canadien consacre l'après-midi du 9 octobre au recrutement des étudiants et à des présentations par les établissements d'enseignement supérieur et les écoles de langues canadiens. Liste des établissements présents - Université de Montréal (Qué.) www.umontreal.ca - Université d'Ottawa (Ont.) www.uottawa.ca - Concordia University (Qué.) www.concordia.ca - Université Laval (Qué.) www.ulaval.ca - HEC Montréal (Qué.) www.hec.ca - Glendon, York University (Ont.) www.glendon.yorku.ca - UQAM (Qué.) www.uqam.ca - Bishop's University (Qué.) www.ubishops.ca - Vancouver Island University (B.C.) www.viu.ca - Université de Moncton (N.B.) www.umoncton.ca - Cégep de la Pocatière (Qué.) www.cegeplapocatiere.qc.ca - Les Cégeps de l'est (Qué.) www.lescegepsdelest.com - Heritage College (Qué.) www.cegep-heritage.qc.ca - Ecoles de langues ILAC (C.B. et Ont.) www.ilac.com - Ecole de langues YMCA (Qué.) www.ymcalangues.com - Collège Boréal (Ont.) www.collegeboreal.ca - ISI Inst. sup. d'informatique (Qué.) www.isi-mtl.com - EF Education First www.ef.com - Mouvement Desjardins www.desjardins.com - ETS Global www.etsglobal.org http://www.international.gc.ca/canada-europa/france/study-etudie/horaire_single-fr.asp?sd=10_09_2015-1_00_pm
  6. Radio-Canada, article du 15 août 2014 : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2014/08/15/001-classement-shangai-universite-toronto.shtml
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles