Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'scolarité'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 12 results

  1. Bonjour, je m'appelle Thomas, j'ai 18 ans et j'ai un petit soucis.En France j'étais en 1èreS et nous sommes arrivés moi et ma famille au mois de janvier.J'ai contacté des lycées pour pouvoir continuer mon cursus mais le problème c'est le lycée marie de France ne m'accepte pas (effectif complet) et le lycée Stanislas m'a mis en liste d'attente depuis le mois de janvier .Récemment j'ai eu une réponse de Stanislas me disant que les effectifs étaient complets mais que peut être au mois d'août une place peut se libérer.Du coup je me suis tourné vers la Cégep mais le problème c'est que je ne sais pas du tout ce que c'est (période d'inscription,programme...)une en particulier m'intéresse car elle est dans le domaine de l'aérospatiale (Cégep Edouard Mont-petit).Mais le problème c'est que je ne peux contacter personne car nous sommes au mois de juillet.Du coup je ne sais plus quoi faire. Si des personnes pourraient m'aiguiller sur son parcours peut être identique ou au niveau des Cégeps j'en serais vraiment reconnaissant. Merci Beaucoup.
  2. Bonjour, J'aimerais avoir l'avis de ceux qui sont passés par là avant nous parce qu'honnêtement, j'ai du mal à trancher Pensez-vous qu'il faille mettre directement ses enfants dans une école anglophone en arrivant? ou pensez-vous qu'il vaut mieux passer par une étape intermédiaire à savoir un établissement "français" (en admettant que celui-ci ne soit pas hors de prix...) ou un établissement bilingue/international... sachant que je ne sais pas si l'inscription à ces derniers est payante et très onéreuse ou accessible à tous... Merci de vos retours
  3. Bonjour ! Je suis en 2nd générale en France, ce qui équivaudrai donc au Secondaire 5.. L'année prochaine, j'irai peut être emménager au Québec, et je tenais à savoir comment cela se passe dans ce cas là ?.. Est-ce que, déjà, c'est possible, en cours de scolarité ? J'imagine que oui, mais j'ai du mal à imaginer encore comment ça se déroulerai. Je souhaiterai de tout coeur vivre au Canada et accéder à une école d'animation (2D) après mon bac, je vise l'école Pivaut, à Montréal ! Cependant, on a besoin du DES pour y rentrer, et ça je ne sais pas vraiment à quoi cela correspond. Je veux dire pas là que le DES concerne les 4ème et 5ème années secondaires au Québec si j'ai bien suivi, donc ça ne compte pas comme le brevet, puisqu'il est fait en 3ème (en France, 4ème année secondaire au Québec), donc je n'ai pas les requis de la 5ème année secondaire logiquement ?.. Enfin dans tous les cas j'ai le brevet, c'est déjà ça. Voici les requis pour l'école Pivaut si ça peut vous aider dans votre (possible) réponse : – Vous devez être de nationalité Canadienne ou résident Canadien – Etre titulaire au minimum du DES ( Diplôme d’Etudes Secondaires ) – Passer un entretien individuel : présenter un portfolio qui démontre votre niveau de dessin et montrer votre réelle motivation. Il y a cependant un problème en plus, qui est le suivant : Je.. On va peut être pas déménager, dans le sens où mes parents ne veulent pas déménager (enfin si, ma mère veut bien, mais de toute façon mon beau-père et mon petit frère l'en empêcherai. N'empêche que, si c'est possible, mais parents sont d'accord pour m'y envoyer seule.), et donc si je veux aller au Québec rapidement il faudrai que j'aille dans une pension, un internat, quelque chose du genre.. Ça ne me dérangerai pas le moins du monde, mais je doute beaucoup du fait que ce soit possible ou pas, aussi par rapport au fait qu'il faut être de nationalité canadienne ou résident canadien (selon les critères requis de Pivaut).. Suis-je "résidente" si je vis dans une pension ? À moins d'acheter un studio après le CEGEP ? Bon sang, je n'en sais trop rien :/ Si vous pouviez me rassurer, m'expliquer ou je ne sais, ça m'aiderai énormément ! Je serai ravie d'en discuter plus en profondeur, c'est important pour moi, alors merci de vos (possibles) réponses Désolée si quelques fautes se glissent dans mon sujet, prévenez-moi si je ne les ai pas vues !
  4. Bonjour, Je cherche des témoignages de parents ayant quittés la France en cours d'année scolaire. L'adaptation à l'école pour vos enfants s'est passée de quelle façon ? Regrettez-vous ce choix ? Merci pour vos retours
  5. Saluut, Mon énorme soucis c'est que je suis inscrite à Stanislas ( le collège francais) et le cégep Saint-Laurent pour la rentrée à venir, je viens d'achever ma première S dans un lycée Français, mais on ma dit qu'atteindre la médecine (ce que je souhaite) était presque impossible à partir d'un lycée français au québec, voila pourquoi jai aussi tenté le cegep, mais ils se trouve qu'il y a certains cours enseignés au secondaire 5 qui ne sont enseignés qu'en terminale. Je ne sais donc pas si je devrais tenter quand même la médecine de Stanislas ou tenter d'Aller au cegep en 2 ans et rattraper seule mon retard... :/ Merci pour toute aide ou conseils
  6. Scolarité des immigrants : le Québec, le Manitoba et la Saskatchewan sont en retard Mise à jour le mercredi 18 novembre 2015 à 13 h 13 HNE 9PARTAGES PARTAGER Facebook Twitter Plus 5 Imprimer Augmenter la taille du texte L'analyse des données de Statistique Canada a révélé des « écarts régionaux importants » en ce qui a trait aux résultats du PISA en mathématiques et en lecture au secondaire, à leurs taux de diplomation secondaire de 20 à 24 ans, et à leurs taux de diplomation universitaire de 25 à 29 ans. Photo : Jill Coubrough Les immigrants installés au Québec, au Manitoba et en Saskatchewan réussissent moins à l'école que ceux vivant ailleurs au Canada, selon une étude de Statistique Canada. L'analyse a révélé des « écarts régionaux importants » en ce qui a trait aux résultats d'une étude internationale (PISA) en mathématiques et en lecture au secondaire, à leurs taux de diplomation du secondaire de 20 à 24 ans et à leurs taux de diplomation universitaire de 25 à 29 ans. C'est en Colombie-Britannique que les enfants immigrants obtiennent les scores les plus élevés en mathématiques. L'Alberta obtient la meilleure cote en lecture. Consultez les scores obtenus par les élèves immigrants dans chaque province sur votre appareil mobile. Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) est une évaluation à l'échelle internationale des habiletés et des connaissances des jeunes de 15 ans dans le but de déterminer si les élèves qui sont sur le point de terminer leur scolarité obligatoire ont acquis les connaissances et les habiletés qui sont essentielles à leur pleine participation à la société. Source : Statistique Canada suite et source: http://ici.radio-canada.ca/regions/manitoba/2015/11/18/003-statistique-canada-education-scolarite-immigrants-quebec-manitoba-saskatchewan.shtml
  7. Bonjour, Je suis actuellement en France ou je vais poursuivre mes études. Je vais rentrer en 3e année de mon école de commerce dans le Programme Grande Ecole qui aboutie sur un Master 2. Je n'ai pas encore choisi mon option. Les principales matières de mon cursus sont le marketing, la communication, l'économie. Suite à mon expérience de 6 mois à l'étranger, pour un stage, je souhaiterai continuer mon apprentissage à l'étranger car je ne suis pas satisfaite de celui que je reçois en France. Malheureusement je me perds un peu dans mes recherches.. Si quelqu'un pourrait me guider pour me renseigner sur les écoles/université où il est possible de postuler, sachant que vue que je suis en formation continue à la fin de cette année je n'aurai pas de licence. Je vous remercie du temps accordé à la lecture de mon message. Bonne journée
  8. Plus scolarisés que les citoyens nés ici Les critères de sélection des immigrants sont en cause PHOTO D’ARCHIVES, DANIEL MALLARD Le Québec serait préférablement à la recherche de nouveaux immigrants étant fortement scolarisés selon une analyse de Statistique Québec. NICOLAS LACHANCE Dimanche, 5 avril 2015 22:20MISE à JOUR Dimanche, 5 avril 2015 22:37 Les immigrants sont beaucoup plus scolarisés que la population originaire du Québec, ce qui serait attribuable à la sélection des nouveaux arrivants faite à la frontière, révèle une analyse de Statistique Québec. Près du tiers des Québécois ont un diplôme universitaire. Cette statistique est élevée principalement à cause de la réussite académique des immigrants. En fait, ils sont 37 % à être titulaires d’un certificat, diplôme ou grade universitaire. À titre de comparaison, seulement 21 % des citoyens originaires du Québec détiennent ces équivalences, relate l’Institut de la statistique du Québec qui, en 2014, a décortiqué les données provenant de l’enquête nationale auprès des ménages canadiens. Selon l’analyse, la raison qui explique la présence d’un aussi grand nombre d’immigrants ayant décroché un diplôme universitaire sur le territoire est simple: le gouvernement du Québec sélectionne les nouveaux arrivants à l’aide de critères hautement élevés. Le Québec serait préférablement à la recherche de nouveaux immigrants étant fortement scolarisés, soutient l’auteur Marc-Antoine Gauthier. «Les critères de sélection sont principalement économiques et reflètent les demandes du marché du travail», souligne l’analyste en entrevue au Journal. D’ailleurs, le Québec est la seule province qui possède la responsabilité «exclusive» en matière de détermination des critères de sélection des immigrants. Génie Dans toutes les sphères concernant les études supérieures, les immigrants semblent dépasser les Québécois dits «natifs». Par exemple, 20 % des nouveaux arrivants possèdent un baccalauréat contre 14 % pour les Québécois de souche. Puis, 18 % des immigrants possèdent un diplôme universitaire supérieur (maîtrise et plus) contre 7 % pour la population originaire du Québec. Comme la majorité des Québécois, les immigrants ont réalisé des études en commerce, en gestion ou en administration publique. source et suite : http://www.journaldemontreal.com/2015/04/05/plus-scolarises-que-les-citoyens-nes-ici
  9. Le Québec triple les droits de scolarité des étudiants français Publié le 05-03-2015 à 12h07 Désormais, les jeunes Français désireux de passer tout ou partie de leur scolarité au Québec vont devoir s'acquitter de près de 5.000 euros de frais par an. e Mo Jusqu’à maintenant les étudiants français au Québec jouissaient du même régime que les Québécois au niveau des frais de scolarité, en majorité financés par l’Etat du Québec. Mais réduction des dépenses oblige, c'est désormais terminé. Les universités canadiennes ont annoncé que les droits d’exemption pour les Français allaient être révisés. Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères et Christine St-Pierre, la ministre québécoise des Affaires étrangères et de la Francophonie, se sont entendus sur un nouvel accord en février. Les quelques 12.000 étudiants français qui étudient déjà sur place pourront donc terminer leurs études au même prix que les Québécois. Mais à partir de septembre 2015, le montant des droits de scolarité passera de 2.300 dollars (1.675 euros) à 6.650 dollars par an environ (4.845 euros) pour les nouveaux candidats français au départ, soit une facture trois fois plus élevée. Ils seront à partir de la rentrée assujettis au régime des "étudiants canadiens non résidents du Québec". Mais les Français resteront des privilégiés puisque les autres élèves étrangers paient entre 13.000 et 15.000 dollars par an. Lundi 2 mars, Hollande a estimé qu'il s'agissait d'un "bon compromis" compte tenu des "contraintes budgétaires" avec lesquelles le Québec doit composer. Le Premier Ministre, quant à lui, a rappelé que "la France demeure dans une situation unique et privilégiée par rapport à toutes les autres nations. C'est le seul contingent d'étudiants étrangers chez nous qui bénéficie du tarif canadien". Léo-Paul Morin source : http://www.challenges.fr/economie/20150304.CHA3562/le-quebec-triple-les-droits-de-scolarite-des-francais-hollande-parle-d-un-bon-compromis.html?utm_content=buffer07cf6&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer
  10. Bonjour, je suis infirmière diplômée depuis l'année 2000. J'ai toujours travaillé au CHU de Bordeaux, aux soins intensifs cardiologique, et depuis 13 ans 1/2 en médecine interne et infectieuse. J'ai deux DU, VIH-hépatite, et douleur. J'ai acquis de multiples formations dans divers domaines, douleur, plaie et cicatrisation, tutrice, addictions.... Mon ami est aide-soignant diplômé de cette année, et possède un diplôme d'ambulancier. Nous voudrions travailler plusieurs années au Québec, afin d'offrir à notre fils de 6 ans, une autre culture. Nous voudrions donc savoir quelle équivalence faut-il passer pour que je puisse exercer mon métier d'infirmière tel que je le pratique en France, et pour lui aussi. Quelles sont les conditions de travail au Québec, le salaire, le coût de la vie...la prise en charge sociale, santé... Pour l'éducation, les diplômes passés au Québec sont-ils reconnus au même titre qu'en France. Le système scolaire québécois offre t il plus de chance au niveau du multilinguisme....Comment se déroule le système scolaire? Nous avons un chien et un chat, quelles sont les formalités? Merci de répondre à toute ou une question, cordialement
  11. source : http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/06/26/scolarite-femmes-surpasse-hommes-premiere_n_3502407.html?utm_hp_ref=canada-quebec
  12. Bonjour Couple de militaires français actuellement affectés aux Antilles, nous envisageons de venir nous installer au Québec en avril-mai 2014 (demande de CSQ envoyée dès que tous les documents seront réunis) afin de préparer les enfants à leur nouvelle vie bien avant la rentrée scolaire. Comme indiqué dans le titre, notre soucis et priorité absolue est le bien être et la bonne adaptation des nos enfants. Notre fille aura 12 ans à la date d'immigration prévue et notre fils en aura 9. Nos interrogations portent notamment sur : l'intégration dans un nouveau cadre de vie ; l'adaptation à la scolarité et au nouveau rythme de travail ; le nouveau rythme de vie et tous les bouleversements engendrés. Racontez-nous SVP comment vos enfants, pré-ados ou ados se sont adaptés à leur nouvelle vie. Nous revenons d'un voyage de trois semaines de prospection (et de vacances), sans nos enfants, et notre impression a à la hauteur de nos espoirs. Le cadre de vie "paisible" (pour reprendre un terme employé par un Québécois et qui me semble être la définition parfaite du Québec) et surtout la gentillesse des personnes rencontrées a balayé les doutes. Bien sûr, restent quelques interrogations (d'où l'inscription à ce forum et ce premier sujet!!), mais notre conviction est que le Québec est fait pour notre famille.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines