Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'retraite'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 20 results

  1. Bonjour, J'aimerais savoir si parmi vous il y a des retraités qui touchent leur retraite française sur un compte bancaire canadien. Avez-vous eu de la difficultés à communiquer votre compte canadien à votre caisse de retraite ? Je cherche à savoir ce qui pour vous est le plus rentable car de ce que je vois les banques chargent 14-15$ pour recevoir un virement de l'étranger, et, multiplié par le nombre de caisse de retraites cela fait beaucoup d'argent. La banque Scotia a de ce que je lis une réduction à 1,50$ si retraite mais es ce vrai ? Merci de vos réponses,
  2. Bonjour, Je suis retourné en France pour des raisons personnelles. Ma carte de résident était valide jusqu’en 2013. Quelles procédures suivirent svp pour pouvoir revenir vivre ma retraite à Montréal. j’ai cherché sur le site d’immigration, rien sur ce cas particulier. J’ai contacté l’ambassade à Paris, elle me parle d’un visa TVRP. Par avance merci de votre aide. Excellente journée. Pascal.
  3. Bonjour, je vais travailler à Québéc et mon employeur a une assurance flex, je me demande si j'aurais encore des frais d'assurance à payer plus celui de flex. si je dois payer une caisse pour la retraite, je veux dire est ce que c'est obligatoire? si oui c'est un moyen de combien de dollars. est ce qu'un travailleur temporaire a l'aide de l'état pour les enfants du maternel ? est ce que c'est facile de trouver une ou deux places dans la maternel auprès du lieu de mon emploi? dois je attendre combien de mois ?combien dois je payer pour deux enfants? j'aimerais bien connaitre tous ces frais pour savoir au juste si le salaire proposé va nous suffit en attendant que mon mari trouve un emploi. je vous remercie bp pour vos réponses.ça nous aide énormément.
  4. Bonjour, Ma conjointe et moi aimerions nous installer en France tout en revenant chaque année au Canada. J'ai 56 ans et je prendrai ma retraite en 2020. Nous aimerions acheter un terrain en France pour y bâtir notre maison de retraite. Nous contemplons l'initiative d'ouvrir un Airbnb et trouver de l'emploi saisonnier en agriculture. Afin de bien nous préparer, je vous serai très reconnaissant si vous pouvez répondre aux questions suivantes: En achetant une propriété, sommes-nous admissible à un visa prolongé qui se renouvellerait d'année en année? Pourrions-nous vivre en France pour une période de 10 mois par année? Est-ce qu'on continuera à payer des impôts au Canada sur le revenu de notre pension? Cordialement, Gilles
  5. Voici quarante ans que je suis au Canada. J' ai une assurance vie que j'ai achetee en 2006 avec de l'argent que j' avais en France. la banque met toutes sortes d' obstacles a ma demande de rachat partiel. Cela dure depuis un an et demi. le dernier truc : ils veulent la preuve que je reside en Ontario alros qu' il y a in an je leur ai fourni la preuve que je paie bien mes impots au Canada. A chaque fois que je leur repond, ils me font d' autres demandes. Y a t' il recours contre les banques en france? pardonez moi le manque d' accents , je ne suis pas assez fute pour les faire apparaitre ici
  6. bonjour, je vais être a la retraite, et je désire partir a Québec pour vivre avec mon amie. elle est canadienne et elle habite a Quebec city. je n'arrive pas a trouver des renseignements pour mon cas. en résumé, je suis français ma retraite me permet d’être autosuffisant. j ai un logement sur place (chez mon amie je peux être parrainé (par elle ou son père je dois demander quoi comme autorisation ? un visa touriste a renouveler un visa permanent ou quelque chose comme ça sur les sites d'immigration canada ou Québec, je n'arrive pas a trouver la réponse pour un cas comme le mien. merci
  7. Bonjour. Je me suis retrouvé devant une question dont j'ai n'ai pas pu trouver de réponse précise. Je me retrouve face à des gens de 40 ans à 50 qui veulent quitter la France pour le Quebec. Et qui en calculant leur futur retraite au Quebec préfère rester en France. Ces gens ont pour la plupart travaillé 10 à 20 ans en France (pas de chômage, pas de période d'inactivité) et vont arriver sur le tard au Quebec. Certains auront déjà 40 voir 45 ans. Ils ont quasiment tous des enfants déjà "grands" (plus de 10 ans). Ma question est donc de savoir comment conseiller ces gens sur leur retraite (qui sera une retraite couplé France/Quebec) Est-ce que elle çi sera suffisante pour vivre au Quebec. Merci pour vos réponses.
  8. Sécurité de la retraite : le Canada au 10e rang La rédaction - Nouvelles Le Canada se classe au 10e rang des pays offrant la plus grande sécurité à la retraite, selon l’Indice mondial de la retraite 2016 de Natixis Global Asset Management, dévoilé mardi. L’Europe du Nord domine le palmarès avec la Norvège en première place, suivie de la Suisse, de l’Islande, de la Suède, de l’Allemagne, des Pays-Bas et de l’Autriche. À part le Canada, les contrées hors Europe qui se démarquent sont la Nouvelle-Zélande (4e) et l’Australie (6e). Les États-Unis viennent au 14erang. L’Indice de Natixis est fondé sur quatre facteurs : les finances à la retraite, le bien-être matériel, la santé et la qualité de vie. Le Canada présente un revenu par habitant relativement élevé et un faible niveau d’inégalité de revenu, note Natixis. On y dépense également des « sommes importantes » en santé et offre une « excellente protection » d’assurance-santé. DES BÉMOLS De l’autre côté de la médaille, les faibles taux d’intérêt et l’endettement relativement élevé des gouvernements ne sont pas aussi avantageux pour les retraités au Canada, souligne le cabinet dans un communiqué. Les bas taux d’intérêt font en sorte qu’il est difficile pour les Canadiens plus âgés d’absorber la hausse du coût de la vie, ajoute-t-il. La dette publique pourrait affecter la capacité du pays à financer les programmes sociaux à long terme. Dans un sondage effectué par Natixis plus tôt cette année, 72 % des investisseurs canadiens interrogés affirment s’attendre à financer eux-mêmes leur retraite. Mais plusieurs sous-estiment peut-être le montant qu’ils doivent épargner pour s’offrir une retraite confortable. Suite et source: http://www.conseiller.ca/avantages/nouvelles/securite-de-la-retraite-le-canada-au-10e-rang-34052
  9. Comment fonctionne le système des retraites au Canada ? Par capitalisation comme aux USA ? Il y a des systèmes de superannuation dans les grosses boites ?
  10. Retraite à l’étranger : les destinations les plus prisées 03/04/15 à 17:43 Mis à jour le 07/12/15 à 16:24 Lecture : 2 min VOIR LE DIAPORAMA A LIRE AUSSI A quel site se fier pour choisir une maison de retraite? 2 min Comment bénéficier du minimum vieillesse pour la retraite, rebaptisé ASPA 3 min LES SERVICES RECOMMANDÉS PAR CAPITAL.FR Guide des régimes de retraite Moteurs de calcul Retraite ...Voir tous nos services Un Français de plus de 50 ans sur trois se verrait bien passer sa retraite à l’étranger, à en croire un sondage OpinionWay et Mysilverway, société de conseil pour l’expatriation des seniors. Voici les 10 destinations qui ont la cote auprès des retraités expatriés. A découvrir dans notre diaporama en cliquant sur la photo ci-contre. Vivre loin mais vivre mieux ? Les retraités sont de plus en plus nombreux à s’expatrier. Plus de 1,3 million de retraités vivant à l’étranger perçoivent une pension versée par la CNAV. Soit près de 10% des retraités. La moitié d’entre eux vivent en Europe, et 44% en Afrique. Les 10 pays où les retraités du régime général sont les plus nombreux sont : 1) Algérie (439.764) 2) Espagne (191.159) 3) Portugal (177.923) 4) Italie (91.306) 5) Maroc (60.487) 6) Belgique (59.893) 7) Allemagne (49.154) 8) Tunisie (35.180) 9) Suisse (19.600) 10) Canada (18.214) Tous ces retraités expatriés n’ont évidemment pas tous le même profil. Parmi eux, nombreux regagnent simplement leur pays d’origine : à titre d’exemple, selon le quai d'Orsay, près de la moitié des 50.000 expatriés enregistrés au Consulat du Maroc ont la double nationalité. parmi ces Franco-Marocains, 22% ont plus de 60 ans, et perçoivent donc vraisemblablement une pension française. Même constat au Portugal : 56% des 15.000 expatriés inscrits sont binationaux, dont 18% ont plus de 60 ans. D’autres perçoivent une pension française tout simplement parce qu’ils ont travaillé en France une partie de leur carrière. source et suite : http://www.capital.fr/retraite/dossiers/retraite-a-l-etranger-les-destinations-les-plus-prisees#xtor=CS1-48&utm_source=Outbrain&utm_medium=SEM&utm_term=Partenaires&utm_campaign=debut07/2015
  11. Bonjour à tous, Après avoir fait une demande de CSQ en bonne et due forme au printemps dernier, suivie d'un accusé de réception dans les règles, nous sommes en phase d'attente. Nous ne savons évidemment pas pour combien de temps. Dans la perspective d'un délai d'attente long ou d'un refus de CSQ, la question que nous sommes amenés à nous poser est la suivante : Comment pouvons-nous nous installer au Québec sans RP ? Quelques données pour comprendre : - nous ne sommes pas de "première jeunesse" : mon mari 60 ans, moi 56. Dans un peu plus de deux ans mon mari touchera sa retraite. Au rythme où vont les choses il y a peu de chances que nous obtenions la RP d'ici là. - nous avons une société d'édition (livres d'histoire dont beaucoup traitent de l'intervention des Canadiens sur les côtes françaises pendant la Seconde guerre) et avons l'intention de continuer à produire - nous avons donc souscrit au programme d'immigration des "travailleurs autonomes" aux exigences duquel nous répondons parfaitement malgré notre âge. Mais si nous n'avions pas la RP d'ici là, la retraite de mon mari suffirait à couvrir nos besoins et nous avons de quoi acheter un logement. - dans le pire des cas nous pourrions donc nous installer une partie du temps au Québec comme touristes français en résidence (je ne connais pas le terme exact). Je suppose qu'il suffit de respecter les délais de présence sur le territoire et de retour régulier dans le pays d'origine etc. Mais : - nous avons une fille encore très jeune (14 ans). A la rentrée de septembre 2016 elle aura encore trois années de lycée jusqu'au bac. Si nous n'obtenions pas la RP, sous quelles conditions pourrions-nous l'inscrire dans le système scolaire canadien alors qu'elle est française ? A partir de quelle étape de sa scolarité ? Si c'est avant le bac, avons-nous le droit de l'inscrire au lycée français ? (nous voudrions qu'elle ait au moins ce diplôme fondamental français, en tant que française) SI c'est après, en tant que française aurait-elle le droit de s'inscrire dans un CEGEP ? Puis dans une école sup ? Je sais qu'il existe des conventions entre la France et le Québec quant aux frais d'inscription et coûts de scolarité mais je ne trouve pas les réponses correspondant à notre cas précis. En bref, la RP n'est pas forcément une obligation pour nous les parents, mais comment être sûre que ma fille française puisse faire toutes ses études au Québec ? Merci de me dire si vous savez ! Bonne journée à tout le monde. Linn
  12. Publié le 24 janvier 2015 à 09h00 | Mis à jour le 24 janvier 2015 à 09h00 Palmarès des carrières 2015: de bons emplois à la pelletée! Agrandir Le pdg et éditeur de Septembre éditeur, Martin Rochette, et son équipe ont passé au crible 150 métiers et professions dans six principaux secteurs d'activité et dans les trois ordres d'enseignement - secondaire, collégial et universitaire - qui ont de l'avenir selon les données et les statistiques fournies par les autorités gouvernementales compétentes. LE SOLEIL, YAN DOUBLET (Québec) À l'écouter, on parierait notre chemise que Martin Rochette souhaiterait revenir à l'âge de l'adolescence ne serait-ce que pour bénéficier des nombreuses possibilités d'emploi qui s'offrent aujourd'hui à la jeune génération. Le pdg et éditeur de Septembre éditeur pourrait choisir de devenir adjoint de direction, administrateur de serveur, technologiste médical, travailleur social, technicien de réseaux informatiques ou physiothérapeute et il serait pratiquement assuré d'obtenir un boulot dès l'obtention de son diplôme ou de son baccalauréat. Ces six professions apparaissent au sommet du Palmarès des carrières 2015 que vient de publier Septembre éditeur (19,95 $). Il s'agit de la 11e édition du Palmarès de carrières, une sorte de bible des métiers et des professions les plus prometteurs au Québec et pour chacune des régions de la province. Martin Rochette et son équipe ont passé au crible 150 métiers et professions dans six principaux secteurs d'activité et dans les trois ordres d'enseignement - secondaire, collégial et universitaire - qui ont de l'avenir selon les données et les statistiques fournies par les autorités gouvernementales compétentes. Grille d'évaluation Pour chacun des 150 métiers et professions, ils appliquent une grille d'évaluation - la Valeur carrière Septembre - qui prend en compte cinq critères : les perspectives d'insertion sur le marché du travail (35 % de la Valeur carrière Septembre), du maintien en emploi (26 %), de la mobilité géographique (17 %), de la diversité des milieux de pratique (15 %) et la valeur ajoutée (7 %) qu'un métier ou une profession peut apporter comme la possibilité d'accéder à des postes de direction, de travailler à l'extérieur de la province ou de concilier plus facilement le boulot et les obligations personnelles. Du lot, 40 sont désignés lauréats et 9 reçoivent une palme d'or, d'argent ou de bronze. Il s'agit des trois meilleurs résultats obtenus par les métiers et les professions de chacun des trois ordres d'enseignement (voir le tableau). Le Palmarès des carrières 2015 accorde ses plus hautes mentions à deux professions : celle d'adjoint à la direction et celle d'administrateur de serveur. Dans le cas d'un adjoint à la direction, par exemple, les finissants en techniques de bureautique (spécialisation Coordination du travail de bureau) n'attendent que deux semaines avant de décrocher leur emploi. En 2013, 96 % des 215 diplômés travaillaient à temps plein et pratiquement tous dans leur domaine de formation. Les professions d'adjoint à la direction et d'administrateur de serveur arrivent évidemment en tête de lice des postes présentant une perspective favorable dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, qui couvre principalement le territoire des villes de Québec et de Lévis (voir le tableau). Suivent dans l'ordre: les métiers et les professions de technicien de laboratoire médical, de technologiste médical et de travailleur social. L'embarras du choix pour ceux qui s'accrochent à l'école «Les jeunes ont de l'avenir devant eux... autant qu'ils parviennent à obtenir un diplôme», soutient Martin Rochette, pdg et éditeur de Septembre éditeur. «Il y en a encore trop qui décrochent au secondaire ou qui abandonnent en cours de route au cégep.» À son avis, le marché du travail au Québec - et particulièrement dans la grande région de Québec - n'a jamais été aussi favorable pour les jeunes, et ce, dans la plupart des secteurs d'activité. «Oui, il y a un gel de l'embauche dans la fonction publique, mais, un jour ou l'autre, l'État repartira la machine pour combler tous les départs à la retraite des fonctionnaires.» D'ici 2017, il y aura 700 000 postes à pourvoir au Québec. Et les jeunes qui sont aujourd'hui sur les bancs d'école en combleront plus de la moitié. «Le déficit démographique et le vieillissement de la population, nous sommes en plein dedans. Jusqu'en 2022, nous connaîtrons un sommet dans les départs à la retraite. Les jeunes sont en excellente position. Il n'y a pas si longtemps encore, il y avait 112 jeunes pour remplacer 100 personnes qui partaient à la retraite. À la fin de 2020, ils ne seront plus que 68. Des jobs, la jeune génération n'en manquera pas.» suite et Source : http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201501/23/01-4837975-palmares-des-carrieres-2015-de-bons-emplois-a-la-pelletee.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=envoyer_cbp
  13. Bonjour, Concernant les preuves de cotisations sociales pour la demande de CSQ, je n’arrive pas à savoir quel document fournir exactement pour les citoyens français? En parcourant le forum j’ai remarqué qu’il y avait eu beaucoup de demandes retoquées en raison de ces justificatifs manquants. Toujours en parcourant le forum, j’ai pu lire plusieurs sons de cloche, mais aucune réponse claire et précise : 1) Certains recommandent d’éditer le relevé de carrière sur le site de l’assurance retraite. Est-ce suffisant ? De plus, si on l’édite aujourd’hui, ce document ne tient pas compte des revenus 2014 et 2015. Faut-il fournir d’autres documents en complément ? Si oui lesquels ? 2) D’autres recommandent de fournir les cinq derniers avis d’imposition. Mais à quel document font ils exactement référence ? Sur le site des impôts, on peut éditer un justificatif, ou l’avis d’imposition. Mais aucun de ces deux documents n’atteste véritablement du règlement des impôts. Ils indiquent seulement le montant des impôts à payer (et le reste dû des dernières mensualités de l’année pour l’avis d’imposition). Est-ce suffisant ? De plus, les derniers avis d’impositions disponibles sont ceux réalisés sur la base des revenus 2013. Comment prouver le paiement des cotisations de 2014 et 2015 ? Faut-il fournir d’autres documents en complément ? Si oui lesquels ? Quelle solution envisager ? Faut-il opter pour les deux solutions en même temps ? Ou faut-il fournir d’autres documents ? Est-ce que des gens qui ont déjà obtenu leur CSQ pourraient nous aider sur ce point ? Merci beaucoup !!
  14. La France a un système de retraites moins bon que l'Allemagne et le Royaume-Uni RETRAITESLe Danemark, l'Australie et les Pays-Bas occupent le podium de cette étude. (Crédits : reuters.com)Laszlo Perelstein | 16/10/2014, 7:00 - 309 mots Salué pour le niveau des pensions de retraites, l'Hexagone se voit pénalisé par la durabilité de son système, selon un rapport annuel du cabinet de consultation Mercer. SUR LE MÊME SUJE Retraites : la pension moyenne était de 1.228 euros en 2012 Sous la moyenne. En comparant les systèmes de retraites dans 25 pays, le rapport annuel du cabinet de consultation Mercer a placé la France à la 14e place, trois points en-dessous de la moyenne et à niveau équivalent avec les États-Unis. Le Danemark, l'Australie et les Pays-Bas occupent le podium de cette étude réalisée en coopération avec l'Australian Centre for financial studies (Centre australien d'étude économie) et parue le 13 octobre. Elle classe les systèmes de retraites à l'aide d'une quarantaine d'indicateurs répartis dans trois critères, chacun ayant un poids différent. La suffisance (niveau des allocations, d'épargne, aide fiscale) qui pèse pour 40% de la note finale, la durabilité (couverture, total des actifs, démographie) qui en représente 35% et enfin à 25% l'intégrité (coûts, protection, gouvernance). Classement des pays en fonction de leur système de retraites. Chiffres : Merger. Graphique : La Tribune. Des faiblesses sur le long-terme Salué pour le niveau des pensions de retraites, l'Hexagone se voit pénalisé par la durabilité de son système, qui affiche un indicateur de 37,7 contre 53,3 en moyenne. Le rapport met toutefois en avant la réforme du système de retraites français (allongement de la durée de cotisation, revalorisation du minimum vieillesse), qui a ainsi permis à la France de gagner quelques points. Cela ne lui permet néanmoins pas de rejoindre le groupe des bons élèves (note globale de 65 et plus) et, note l'étude : source : http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20141016triba13de49c4/la-france-a-un-systeme-de-retraites-moins-bon-que-l-allemagne-et-le-royaume-uni.html "Le système présente quelques bonnes fonctionnalités mais comporte également des risques majeurs et/ou lacunes qui devraient être abordées. Sans ces améliorations, son efficacité et/ou sa durabilité à long-terme peut être remise en question."
  15. BOnjour; Je vis en Espagne (Madrid) depuis plus de 20 ans et je touche déjà une pré-retraite. Dans quelques années, je toucherai une retraite intégrale et j'aimerais pouvoir immigrer au Québec. J'aimerais savoir si il y a une sorte d'accord entre l'Espagne et le Canada en ce qui concerne les retraites, la sécurité sociale; etc. De plus, j'aimerais savoir ce que je dois faire pour partir la-bas Merci de votre aide
  16. Allo Allo, Venir vivre au Canada c'est bien, mais y passer ou venir y passer sa retraite (en partie) c'est mieux, du moins ça peut interesser certains de nos copartiotes européens vu le niveau plus élevés des retraites en europe corrélé à un euro fort et un coût de la vie faible au Canada. Le gouvernement prévoit-il une politique de séduction de cette cible de population suceptible de consommer (loisir) ? A débattre,
  17. Les immigrants auraient plus de difficulté à obtenir leur pension de vieillesse 13 avr. 2014par Diana Mehta, La Presse Canadienne 1 Des militants pour les droits des immigrants et des aînés soutiennent que des demandes d’application à la pension de la Sécurité de la vieillesse d’immigrants sont traitées injustement. C’est le cas notamment de Branko Sucic, 78 ans, à qui le gouvernement a demandé de fournir des documents datant de dizaines d’années depuis sa première application… en 2004. Dix ans plus tard, il n’a toujours pas reçu de chèque. Sa fille, Marianna Rukavina, a fait une affaire personnelle de faire avancer son dossier. «Il pourrait mourir avant que ça ne débloque», se désole-t-elle. Et M. Sucic ne serait pas seul dans cette situation. «C’est plus compliqué pour les immigrants qui se sont établis au Canada pour ensuite déménager et y revenir», soutient Susan Eng, une avocate torontoise et la vice-présidente du CARP, un groupe de défense des droits des aînés. Selon elle, c’est un problème pratique difficile à surmonter, car peu de citoyens moyens auront gardé des documents de voyage datant d’il y a vingt ans pour prouver leurs déplacements. Service Canada soutient que les paiements de sécurité de la vieillesse sont disponibles pour la plupart des personnes âgées de 65 ans et plus, qui remplissent certaines conditions concernant leur situation juridique et leur lieu de résidence. Les demandeurs vivant au Canada doivent en général être citoyens canadiens ou être résidents autorisés au moment de l’approbation de la demande, et doivent avoir vécu au moins 10 ans au Canada une fois majeurs. Le dossier doit être accompagné de «preuves documentaires à l’appui», pour démontrer que les dates d’entrée et de sortie du pays sont exactes. «Il est important d’établir les périodes de résidence canadienne, non seulement parce que la résidence détermine l’admissibilité à la pension de Sécurité de la vieillesse, mais aussi parce que cela peut influencer le montant que le demandeur recevra, explique Eric Morrissette, porte-parole pour Emploi et développement social Canada. Une demande de pension de Sécurité de la vieillesse ne peut être approuvée tant que toutes les conditions ne sont pas remplies.» Les candidats déçus de la réponse du gouvernement peuvent demander une révision de leur dossier. Cette demande doit être déposée par écrit, dans un maximum de 90 jours après la décision initiale. suite et source : http://www.lactualite.com/actualites/quebec-canada/les-immigrants-auraient-plus-de-difficulte-a-obtenir-leur-pension-de-vieillesse/
  18. Bonsoir à tous, Nous sommes déjà entrain de réfléchir à notre prise en charge santé une fois sur place. Nous savons qu'il y a 3 mois de carence pour pouvoir bénéficier de la sécurité sociale canadienne. Ayant du boulot sur place j'ai déjà des infos là dessus mais sur les assurances complémentaires? Déjà es ce que cela vaut le coup de cotiser à la Caisse des Français à l'étranger + la sécurité sociale canadienne? La complémentaire santé, mieux vaut la prendre internationale ou simplement canadienne? Qu'avez vous fait? Nous voudrions avoir une bonne protection santé quitte à mettre le prix. Nous pensons aussi à prendre un complément retraite. Merci d'avance!!
  19. Bonjour, Je travaille depuis maintenant presque 3 ans dans une entreprise gouvernementale. Chaque paie je cotise une partie pour la retraite. Mon entreprise en finance aussi une partie. Passé un certain délai en cas de départ de cette entreprise je ne peux plus retirer mon argent mais seulement le déposer dans un compte immobilsé Je me demandais si certaines personnes parmi vous avait été dans ce cas et avait réussi à récupérer votre argent lors du retour en France Merci pour vos retours. Raphael
  20. Bonjour, Avec mon mari et en famille nous étudions la possibilité de partir travailler au Québec. Nous pensons chercher du travail d'ici et partir dès que l'un d'entre nous a trouvé. Nous nous posiez les questions suivantes: - Qq sait il comment cela se passe en terme de retraite en France si on part quelques années ? J'imagine qu'on ne cumule pas de points pendant ce temps là mais on ne sait jamais.... - et au Quebec y a t-il quelquechose de prévu ou alors il faut mettre des sous de coté ? - Et percoit on des indemnités en cas de perte d'emploi ? Si oui à quelles conditions ? Comme nous avons 3 enfants en bas age nous préférons avoir tout étudié car on ne peut pas se permettre de se retrouver le bec dans l'eau trop longtemps. Merci à tout ceux qui pourront nous apporter quelques renseignements.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines