Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'reconversion'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Genre


Date d'arrivée


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


Ville de résidence


Skype


Facebook


Site web


ICQ

8 résultats trouvés

  1. Bonjour à tous, Voilà bientôt 1 an que nous sommes sur Montréal avec votre Résidence Permanente en poche. Tout se passait relativement bien pour nous jusqu'au moment ou l'entreprise où travaillait mon mari a fermé cet été. Sans rentrer dans les détails, on lui a demandé beaucoup d'investissement pendant 1an, pour finalement annoncer la fermeture du jour au lendemain. Depuis cet évènement, mon mari déprime totalement, il se remet professionnellement en cause sans arrêt, et a un raz le bol complet de son travail (il travaillait dans la communication/publicité). Il voudrait totalement changer de métier mais ne voit plus assez clair pour savoir quoi choisir. Ne sachant pas vers quelle association se retourner, peut-être avez vous des bons conseils à lui donner ? Est-ce possible à 40 ans de changer de métier en étant Résident permanent ? Existe-t-il un organisme gratuit qui propose des réorientations sur Montréal ? des bilans de compétences ? Avez-vous vécu une reconversion professionnelle quand vous êtes arrivé au Quebec ? Vos réponses nous aiderons beaucoup !!! Merci d'avance !!
  2. Bonjour, J'avais posé quelques questions en 2016 sur le processus d'immigration. Pour me re-présenter rapidement, je vis en France et possède aussi la nationalité canadienne (ayant vécu 8 ans là-bas avec mes parents entre 1991 et 1999). Je vais me marier et on hésite encore entre le départ et la France, on est à l'âge du choix entre tenter une aventure et s'installer, et étant donné qu'on a pas croulé sous le confort pendant quelques années, le choix est d'autant plus difficile. J'ai pas mal lu sur le marché du travail canadien et ses particularités. Dans la théorie je saisis la démarche à suivre, en revanche j'ai des interrogations sur les possibilités. J'ai une Licence professionnelle en urbanisme/cartographie et ma compagne un Master 2 en développement durable. Je suis salarié et elle est fonctionnaire. Pour nous, s'installer au Canada c'est aussi l'occasion de changer de vie. On prend 30 ans cette année, on a pas encore d'enfant, donc on peut viser une autre direction. Nos reconversions porteraient sur : - Pour moi : la traduction En/Fr. J'ai déjà un blog bilingue et je me suis pris d'un sérieux intérêt pour le maniement des langues. - Pour elle : les entreprises, le commerce équitable, les fondations d'entreprises. Elle a un peu d'expérience dans le domaine et aspire à plus de mobilité et de dynamisme que la fonction publique qui n'a pas été un choix d'enfance, ça s'est fait par hasard. Je lis beaucoup de témoignages d'expatriés qui sont partis dans le cadre de leur entreprise ou avec une qualification désirée par le Canada. J'aimerais avoir des témoignages de gens venus s'installer sans cette facilité. Comment a été votre parcours ? C'est quoi le quotidien d'une jobine + formation pour être reconnu au Canada ? 15 000€ une fois sur place, est-ce suffisant pour se payer une reconversion, vivre, tout en ne touchant au départ qu'un salaire de jobine ? C'est un point que j'ai du mal à visualiser, donc je vous remercie à l'avance pour votre aide
  3. Sur base de mes experiences personnelles, voici une serie d'astuces utiles pour son immigration. Ou pas. Astuce #08 : retour sur les bancs d'ecole En preparant mon immigration au Canada, parmi toutes les questions qui sont arrivees se trouvait celle d'un retour eventuel aux etudes : "dans quelles mesures cela peut-il apporter une valeur ajoutee a mon projet" ? Il existe une multitude de formations possibles. Des formations de quelques jours ou de quelques mois. En journee ou en soiree. Pour valider ses acquis ou pour se preparer a de nouveaux defis. Pour etoffer son CV en vue de convaincre un recruteur, ou pour patienter en attendant sa residence permanente. Voici quelques suggestions puisees autour de moi. Enrichir cette liste ou l'etendre a d'autres pays que la Belgique ne doit pas etre complique. 1- Ameliorer son anglais Ce n'est jamais inutile de consacrer quelques heures pour rafraichir ses connaissances. Et pourquoi pas, se preparer a l'IELTS ou au TOEFL. 2- Developper un hobby Perfectionner ses talents de menuisier, de couturiere, d'accordeoniste, de ferronnier, de chocolatier, de brasseur, ou n'importe quelle autre habilete peut etre un investissement payant. Au pire : ca peut aider a briser la glace avec les voisins. Au mieux : une passion peut evoluer vers une activite complementaire. Voire beaucoup plus. 3- Chercher le diplome manquant Beaucoup de grandes ecoles et d'universites proposent des formations continues pour adulte. Un diplome pertinent supplementaire dans ses bagages peut parfois faire la difference pour reussir son immigration. 4- Rebondir en IT Les entreprises canadiennes recrutent beaucoup d'informaticiens. Pourtant la penurie de main d'oeuvre qualifiee en IT n'est pas propre a l'Amerique du Nord. De fait, il y a quantite de formations disponibles, avec des passerelles a tous les niveaux. Exemples : Bachelier en sciences informatiques Master en Sciences informatiques Master de Specialisation en Informatique et Innovation Il y a quelques annees, les industries belges signalaient un manque flagrant d'analystes d'affaire. S'en est suivi la mise sur pied de programmes specifiques de formation avec beaucoup de publicite. Les conditions d'acces sont particulierement souples. Ca reste sans doute l'un des chemins les plus accessibles pour se reorienter en IT, meme sans affinite avec les codes informatiques. 5- Et pourquoi pas un 3eme cycle ? Il existe de nombreux cursus post-universitaires disponibles aussi en horaire decale. Une facon d'approfondir ses competences aupres d'experts. Mais surtout : reseauter ! Exemples : D.E.S. en finance Executive Master in Management Ma compagne et moi avons suivi plusieurs de ces formations, avec differents benefices : completer nos CV : l'experience et la motivation ne suffisent pas toujours. Un diplome (supplementaire) peut aider a se demarquer des autres candidats aux Journees Quebec. reseauter : les alumni et autres associations professionnelles sont d'excellents moyens pour developper son reseau. Rencontrer des personnes avec un vecu international a partager, se faire recommander des entreprises/contacts, etc. C'est toujours utile pour un voyage de prospection. avantage financier : lorsque l'employeur peut intervenir partiellement ou en totalite dans les couts (conge education paye, conge individuel de formation, etc.), pourquoi se priver ? gagner du temps : une fois les demarches d'immigration lancees, une periode d'attente commence. Qui peut durer quelques mois ou plusieurs annees. Ce temps peut etre mis a profit pour anticiper son integration. Pourquoi attendre par exemple d'arriver en Ontario pour chercher un cours d'anglais ? Ou se retrouver etre la seule personne d'un 5@7 qui ne tienne pas debout sur des patins a glace ?
  4. Bonjour, je m'appelle Vincent et je suis résident permanent depuis bientôt 10 ans. Aujourd'hui j'ai un ami journaliste qui travaille sur un reportage pour France 2 et est à la recherche (assez urgemment) de témoignages pour illustrer un ou des aspects des réalités de l'immigration des français au canada et en particulier au Québec. Nous sommes donc à la recherche d'exemples différents mais représentatifs des immigrants français. Jérôme (le journaliste) souhaiterait entendre soit le témoignage de personnes qui arrivées récemment ici (ces dernières années) ont du, pour trouver leur place, totalement se reconvertir sur le plan professionnel (avec bonheur et/ou contraints)... soit une famille française qui galère et se pose des questions, pour de multiples raisons, sur son immigration (voire envisagerait un retour en France) et qu'elle soit prête à témoigner (cette 2e situation étant privilégiée). Nous recherchons aussi un(e) jeune français(e) venu(e) pour les études et qui serait prêt à partager son expérience. Merci pour tous ceux qui voudront bien me donner des pistes. Cordialement Vincent lacombat NB : le tournage se situerait entre le 15 et 21 février prochain
  5. Nikko75

    Présentation, mon projet fou

    Bonjour à tous, ce blog a pour vocation de faire partager mon pari fou, ma nouvelle aventure... Je m’appelle Nicolas, aujourd'hui âgé de 37 ans Depuis 2 ans, je me suis mis en tête de devenir pilote de ligne ! D'une formation dans la finance puis dans l'informatique, et après un passage dans l'immobilier, je me suis décidé à faire un bilan de compétence. En ressortait 2 activités spécifiques : Les métiers de la sécurité publique ( police, armée, etc ) et biensur Pilote de Ligne Aucun rapport .... C'est ce jour que j'ai commencé à m’intéresser à cette activité que je n'imaginais pas auparavant Mais à 35 ans, avec aucune Heure de Vol, un Anglais moyen, et des diplômes qui ne coïncident pas, est ce vraiment possible ?... Est ce possible malgré mon age ? Est ce possible malgré mes études ? La réponse était OUI = Plus question de reculer !!! Malgré les différents avis émis par mon entourage... T'es trop vieux! C'est des centaines d'heures de cours, des tonnes de bouquins, trop compliqué d'avoir un visa pour le Canada,tu ne pourras jamais piloter un Boeing ou un Airbus... Heureusement d'ailleurs qu'il n'y à pas que deux marques d’avions dans le monde Depuis deux ans que je suis à fond sur ce projet, j'en ai entendu de toute part, et ma conclusion est : Les Français sont pessimistes Tous les apprenties pilotes ou pilotes en activité à qui j'ai pu en parler m'ont tous répondus la même chose: "Ce ne sera sans doute pas facile, mais c'est possible" Alors si c'est possible, on le peut !!! Cet article est un extrait de mon blog http://airmontreal.wordpress.com
  6. Qui aurait pu croire que le passage entre deux corps de métier diamétralement opposés soit possible ? Quand une petite annonce demandant un testeur de jeux vidéos est apparu sous mes yeux, je me suis dit: "Pourquoi pas moi ?" J'ai alors tendu la perche vers mon époux pour savoir un peu ce que demandait le poste et s'il me trouvait compétente en la matière . (Rappel:mon époux est Game-designer) Au vu de mes longues heures passées sur la toile à jouer pas mal et écrire de temps en temps, il sembla que je convienne au job. Et me voilà un lundi matin (il y a trois semaines) dans les bureaux de la dite boîte, a entamer mon premier travail sur le sol Québécois ! Vous m'auriez dit tel un médium :" je te vois travailler dans le jeu vidéo" je n'en aurais pas cru mes oreilles ! Mais voilà la vie est ainsi faite, on ne sait jamais sur quel chocolat on va tomber* ! Je pense que depuis l'entrée à la maternelle de mon fils en septembre, je me languissais d'une activité professionnelle, c'est pourquoi une telle opportunité était un vrai cadeau tombé du ciel. Pour en revenir au travail, il consiste à analyser tout un jeu (en cours de production), on parle ici de Quality-Assurance, nous (les testeurs) essayons de trouver tous les petits défauts du jeux qui pourraient entraver le bon déroulement de la partie. C'est très intéressant ! L'enrichissement est multiple et au-delà du fait que je sois entourée de Québécois(es), je dois apprendre et comprendre un nouveau vocabulaire spécifique à cet emploi. Exemples : fixer le bug, suivre le flow, faire des repro steps, mettre des screenshots etc. La première semaine, je dois bien l'avouer je rentrais le soir avec une belle migraine, au début je pensais que la luminosité de l'écran y était pour quelque chose, mais je pense que mon cerveau un peu poussiéreux a décidé de me mettre un bug lui aussi. En tout cas l'expérience est enrichissante, l'ambiance est conviviale et j'aurais sans doute eu des regrets si je n'avais pas osé... Bien à vous Aloane *Forrest Gump : Mama always said life was like a box of chocolates, you never know what you're gonna get Retrouvez-moi dans nos aventures sur mon blog aventuresdufjord.canalblog.com ou sur ma page Facebook Les aventuriers du Fjord
  7. Bonjour à tous, Au Québec depuis 2 mois, je travail actuellement dans la restauration, avec une formation et des diplomes en hôtellerie restauration depuis le BEP jusqu'à la licence. Mordu de sport depuis le plus jeune age (athlétisme), j'ai toujours souhaité un jour faire de ma passion mon travail. Ayant obtenu ma RP, il est temps pour moi d'y songer plus sérieusement, je fais donc appel aux spécialistes du domaine qui navigues sur ce site pour récupérer de précieuses informations à ce sujet à savoir : - mes chances d'intégrer ce domaine d'activité - la dénomination des métiers les plus porteurs - les entreprises ou groupes à éviter - les différentes formations privées ou publiques sur le marché - un bref bilan sur l'offre et la demande du secteur Je pense qu'il serait préférable d'intégrer la branche par le biais de jobs sans qualifications dans un premier temps, par la suite, obtenir les qualifications nécessaires ainsi que les contacts et envisager un poste à plus grandes responsabilités? Qu'en pensez-vous ?
  8. Bonjour, J'ai 40 piges, diplomé en Droit (Maîtrise) avec 15 ans d'expérience professionnelle en entreprise. Je sais que c'est pas facile pour les personnes de mon cursus et de ma formation de trouver un Job dans leur domaine. Je souhaite donc avoir une formation professionnalisante au Québec ou dans une province voisine pour pouvoir trouver plus facilement un Emploi. Je précise que je suis bilingue (Anglais/français). Merci d'avance pour vos conseils et vos orientation que j'attends avec beaucoup d'intérêt;
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles