Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'permis ouvert'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 6 results

  1. Bonjour à tous et à toute!Je n'ai jamais ouvert de post sur ce forum mais j'ai eu une information qui je pense intéressera beaucoup de monde! Je pense en particulier aux femmes enceintes en PVT. Je reviens de la RAMQ de Montréal avec dans la poche ma petite lettre d'Admission à la RAMQ. Pour rappel, je suis en PVT depuis décembre et enceinte de 7 mois bientôt. Jusqu'à présent j'ai du avancer tous mes frais et c'est vrai que ça coûte vraiment cher. Hors Jeudi dernier, suite à une information d'une dame de mon CLSC, j'ai appris qu'une nouvelle norme venait d'entrer en vigueur et que je devrais appeler la RAMQ pour voir si j'avais pas droit à l'assurance maladie. Ni d'une, ni deux, j'appelle la RAMQ et ohh miracle j'apprend que depuis le mois de Mai, une personne en permis de travail ouvert (ce qui est le cas du PVT) et en attente de résidence permanente a droit à la carte soleil si elle travaille en temps pleins et est en contrat permanent.Je me suis donc déplacé hier à la régie d'Assurance maladie de Montréal avec les papiers que m'avait indiqué l'agent au téléphone :- mon PVT + passeport- attestation de mon employeur certifiant que je suis en contrat permanent, en temps plein avec la date de début de mon contrat, le nom, l'Adresse et la signature de l'employeur.- une preuve comme quoi ma demande de résident permanent (parrainage extérieur pour ma part) est en cours de traitement (reçu du paiement des frais de résidence permanent ou lettre d'immigration Canada confirmant le traitement de votre demande ex : email à votre nom de CIC demandant un papier particulier comme un casier judiciaire ou autre)- pour ceux qui l'ont, le formulaire SE 401-Q-207 (pour éviter le délai de carence de 3 mois) Pour ma part j'avais pas le formulaire SE 401-Q-207, on m'a donc confirmé mon admission et donner une lettre de confirmation d’affiliation à la RAMQ. Cette lettre me permet d'avoir accès aux soins relatifs à la grossesse et à l'accouchement entièrement pris en charge et pour tout le reste, je devrais patienter que le délai de carence se termine sauf si je ramène le formulaire. Je vais recevoir ma carte à la maison d'ici quelques semaines! Tout çà pour vous dire, APPELER la RAMQ et renseigner vous, pour savoir si vous pouvez aussi y avoir accès. Pour ma part, je suis rassurée et je vais pouvoir poursuivre ma grossesse plus sereinement!!
  2. Bonjour à toutes et tous, Je suis dans l'attente de mon visa Mobilité Francophone pour le Yukon, et je ne parviens absolument pas à obtenir de réponse... Ma fille qui aura 18 ans en novembre prochain souhaite m'accompagner et y travailler. Elle aurait un permis d'études d'office mais elle souhaite faire un break et découvrir le monde du travail. Les conjoints ont la possibilité d'obtenir un permis de travail ouvert, rien n'est précisé pour les enfants accompagnants. Quelqu'un a-t-il déjà été dans cette situation? Merci par avance pour votre aide ou témoignages. Belle journée à vous, Laurence
  3. Bonjour, Je suis en cours de processus de permis temporaire de travail (donc lié à une entreprise). Ma femme va donc avoir un permis ouvert. J'ai lu que le permis ouvert bloque sur le fait de travailler avec les enfants. Mais si elle passe une visite médicale en France avant l'obtention de son permis, celui ci pourrais être créer sans ce blocage. Cela nous éviterais de payer 250$ pour refaire son permis de travail arrivé à Quebec... Est ce vrai ? Quel est le délai pour le faire ?
  4. Bonjour tout le monde ! Je vous écris parce que je veux entamer les démarches pour parrainer mon copain au Québec, mais ma situation est un peu spéciale et je voudrais savoir s'il y a quelqu'un qui a vécu une situation similaire puisque j'ai plein de doutes même après avoir lu les guides pour le parrainage du CIC ; je vous explique : Je suis RP du Québec ; j'ai obtenu ma résidence permanente il y a deux ans, mais j'habite en Espagne depuis. Je sais que je ne peux pas passer plus de trois ans sur cinq à l'étranger si je ne veux pas perdre mon statut officiel au Québec, voilà pourquoi je veux y retourner dans les mois qui viennent et commencer les démarches de parrainage à l'intérieur du Québec. Mon copain (on n'est pas mariés, mais on serait considérés conjoints de fait par les autorités, si je ne me trompe pas) et moi avons cohabité pendant plus d'un an en Espagne, mais on a vécu dans trois maisons différentes (chez mes parents y compris) et on ne sait pas très bien de quels documents on va avoir besoin pour le prouver. Éventuellement, on arriverait ensemble au Québec dans le même vol (lui en tant que touriste, moi en tant que RP), mais je ne sais pas si on pourrait avoir des problèmes s'il arrive sans billet de retour ou quoi dire à l'agent canadien pour que tout se passe bien ; on ne veut pas prendre de risques. Ceci dit, je passe à vous poser quelques questions un peu plus précises : Quels seraient les documents nécessaires pour prouver qu'on a cohabité ensemble pendant plus d'un an ? Faut-il expliquer chaque jour de cohabitation sans laisser aucun "trou" sans expliquer ? Sont-ils trop pointilleux avec ça ? Pourrait-on avoir des problèmes si mon copain (en tant que touriste) entre au Québec avec moi pour entamer les démarches sans vol de retour ? Devrait-on expliquer à l'agent de l'aéroport qu'il entre comme touriste pour commencer la demande de parrainage ? S'il a besoin d'un vol de retour, pourrait-il prendre un vol de retour pour 5 mois plus tard sans avoir de problème ? J'ai lu qu'on pourrait demander un permis de travail ouvert pour lui avec la demande de parrainage, c'est vrai que ça ne prend que quatre mois ? Pourrait-il exercer comme travailleur autonome avec ce permis ? Un fois les démarches entamées, pendant combien de temps devrait-il rester au Canada sans sortir à l'étranger ? Bref, c'est sûr que je vais avoir d'autres questions tout au long du processus, mais pour l'instant j'arrête de vous torturer. Merci beaucoup à tous !
  5. Bonjour, Je m'appelle Eve. Si tout va bien mon mari devrait obtenir d'ici peu de temps son visa EIC jeune professionnel. Je dois demander (via le visa de mon mari) un permis ouvert (je suis infirmiere). Sur le site de l'immigration les démarches pour la demande de permis ouvert n'est pas suepr clair si quelqu'un peut m'éclaicir tout ca je suis partante. Mon mari lui a déjà un contrat de travail avec un employeur. Pour ma part j'ai deja des contact avec santé/québec mais je ne pense pas travailler des mon arrivée car nous avons 2 jeunes enfants et il va falloir trouver des places en creches. L'attente de se visa est interminable pour nous car on a hâte que les choses se concrétisent. Depuis quelques jours on regarde les annonces des apparts. Si tout va bien mon mari dooit commencer son boulot le 1 er juillet. Si certains/certaines ont des bon plan pour un appart à louer je suis preneuse. En fait nous sommes dans la phase où tout les conseils seront bon à prendre !!!! Pas facile de changer de vie avec deux enfants, mais c'est ce qui rend l'aventure encore plus belle !! Merci d'avance pour vos réponses A plus Eve
  6. Qui sommes nous : deux Français, diplômés en Belgique, au Canada depuis 2012. Je sais que les sujets que je vais aborder ont déjà été débattus sur le forum. Mais c'est la combinaison de plusieurs problèmes qui me pousse à créer un nouveau fil de discussion. J'espère trouver quelques bons conseils et que le témoignage de notre parcours sera utile à certains. L'euphorie du PVT Moi et mon ami arrivons en avril 2012 à Montréal avec un PVT d'un an. La ville nous plaît énormément, ainsi que les personnes, l'atmosphère générale... Côté boulot, c'est plus compliqué. Tout deux jeunes journalistes, nous ne trouvons pas de travail dans notre branche. Pas de soucis , on s'y attendait. Même si la situation économique est meilleure qu'en France, le métier de journaliste n'est pas en demande au Québec, de plus nous n'avons pas la fameuse "première expérience québécoise". Nous postulons donc à droite et à gauche : restauration, boutiques de vêtements, librairies d'occasion... Je finis par être engagée comme serveuse de pizza dans un fast-food assez miteux, dans le même temps nous décrochons tous les deux un poste de téléphoniste dans un call-center. Parallèlement nous commençons à faire du bénévolat. En été, bonne nouvelle. Nous sommes tous deux recrutés comme pigistes pour une boite montréalaise qui sous-traite des articles pour différents médias. Comme être serveuse/téléphoniste/pigiste commence à me rendre schizophrène, je fini par laisser tomber mes ''jobines'' pour me consacrer aux piges. Journalisme et permis Jeune Pro Début 2013, l'échéance approche ... Il nous faut trouver une solution pour rester au Canada. La RP nous semble un rêve inatteignable pour le moment, nous nous penchons donc sur le Jeune Pro. A priori le programme pourrait nous convenir: nous travaillons tous les deux pour une seule agence média, dans un domaine qui correspond à nos études. Le seul hic c'est qu'en tant que journalistes pigistes nous ne sommes pas salariés mais indépendants. Alors si en pratique notre situation semble correspondre à un jeune pro, sur le papier nous sommes hors catégorie. Heureusement en consultant plusieurs fils de discussion sur le forum, nous lisons des témoignages de jeunes journalistes qui conseillent de ne pas se compliquer la tâche et demander une lettre d'intention d'embauche au média pour lequel on travaille régulièrement. Nous sollicitons donc notre ''employeur'', qui nous fournit une lettre avec un salaire horaire à titre indicatif sans émettre la moindre réserve. La demande passe sans soucis auprès de l'immigration. Bien que soulagés, nous nous apercevons assez vite que le Jeune Pro est dans notre cas une fausse bonne idée. Dès le premier trimestre 2013, mon ami ne reçoit plus de commandes de l'agence média québecoise. Pour changer officiellement d'employeur, il lui faudrait envoyer une demande avec un délais de réponse de 2 mois, sans certitudes de résultats... une donnée qui ne facilite pas les entretiens d'embauche ! Il se retrouve donc coincé avec un ''employeur'' qui ne l'emploie plus. Heureusement, il continue à recevoir des commandes plus ou moins régulières d'un média français (déclaré légalement en France). Fin 2013, l'appel à un service juridique Pour corser un peu notre histoire il se trouve que notre ''employeur'' a fait une lettre mentionnant une proposition de 12 mois en ce qui me concerne et de 18 mois pour mon ami (ce qui est assez ironique, vu qu'il ne lui enverra plus de commandes). Mon JP se termine en avril 2014, le sien en octobre 2014. Je me prépare donc fin 2013 à faire une demande pour renouveler mon JP de 6 mois. Pour ce faire, je choisis de prendre contact avec un service juridique*, qui pourra également nous renseigner quant à nos options pour obtenir une RP. Au téléphone, j'explique ma situation en détails, notamment le flou autour de notre statut JP. Là, mon interlocuteur se fait menaçant : nous déclarer en tant que salariés alors que nous sommes pigistes équivaut à une ''fraude à l’immigration''. Nous risquons de lourdes amendes ainsi qu'une interdiction d'entrer sur le territoire de X années. Quant à la personne qui nous rémunère et qui a fait une fausse déclaration, elle sera pendue en place publique. Bref, plutôt refroidie, j'abandonne l'idée de renouveler mon JP dans ces conditions. Selon lui la solution pour ne pas me faire expulser serait de demander un permis de travail ouvert en tant que ''conjointe de fait'' sur base du JP de mon ami. Quel statut en 2014 ? Toujours d'après notre interlocuteur, nos diplômes et notre expérience au Québec ne nous permettent pas d'obtenir un CSQ et donc une RP. Un des seuls moyens de rester à plus long terme serait que l'un de nous deux reprenne des études dans un domaine en ''demande''. Ce qui nous permettrait dans un premier temps : - que l'un obtienne un permis étudiant - que l'autre puisse rester en tant que conjoint le temps du permis étudiant - par la suite, d'introduire une demande de RP sur base d'un diplôme obtenu au Québec dans un secteur en demande. Après avoir pesé le pour et le contre (il n'est pas évident de retourner sur les bancs de l'école à bientôt 30 ans...), nous dégotons une formation d'intégrateur multimédia qui pourrait satisfaire aux exigences de l'immigration et s'inscrire dans un projet professionnel cohérent pour mon ami. Dans la foulée nous nous faisons reconnaître comme ''conjoints de fait'' par un notaire en décembre 2013. D'ailleurs, c'est notre premier engagement officiel, du pur romantisme administratif ! Nous sommes en janvier 2014, mon ami a débuté le processus de sélection (dépôt du dossier, demande d'équivalence de son diplôme belge auprès du MCC) pour intégrer une formation en 2 ans au collège Maisonneuve. S'il est admis sa formation commencerait en mai. Nous passons un coup de fil au conseiller juridique que nous avions déjà contacté. Nouvelle déception... Il nous informe qu'il sera difficile d'obtenir un visa étudiant avant la fin du JP (la formation commence en mai, le JP se termine en octobre). Même si un permis est censé en annuler un autre, il ne pense pas cela s'applique à notre situation. Comme le conseiller juridique ne semble pas pouvoir nous fournir de réponses claires (et qu'il a en a sans doute assez de nous renseigner gratuitement par téléphone), voici mes questions pour le forum : - Est-il possible de remplacer un permis JP par un permis d'étude ? La seconde partie du problème tient surtout d'un mauvais timing : - Dans mon cas ( mon permis JP se termine le 30 avril ) vaut-il mieux que je fasse une demande de permis ouvert sur base du JP de mon ami, quitte à refaire une demande identique une fois qu'il aura le feu vert de sa future école ? Si j'attends qu'il ait obtenu la lettre d'acceptation du collège (rappel : la formation commence en mai) j'ai peur que les délais soient trop courts pour introduire une demande d'ici la fin de mon JP. A l'inverse si j'envoie une demande de permis ouvert en tant que conjointe sur base d'un JP, est-ce que cela ne me pénalise pas pour envoyer une demande identique sur base d'un permis étudiant un à deux mois plus tard ? (je crois que les agents d'immigration sont très pointilleux sur les demandes simultanées) - Ou serait-il plus sage de faire une demande pour rester en tant que touriste à partir d'avril afin de m'accorder un peu plus de temps dans mes démarches ? Cependant j'ai peur que par la suite on me refuse une demande de permis ouvert. En effet, si le permis étudiant de mon ami lui est refusé, l'agent d'immigration risque de se demander pourquoi je n'ai pas fait une demande de permis sur la base de son JP dès l'expiration du mien (sans passer par la case ''touriste''). - Avez vous d'autres solutions à nous conseiller ? Voilà, j'espère ne pas avoir été trop confuse dans mes questions. ; ) Merci pour vos conseils ! *A titre d'info : l'association que nous avons contactée est Legit-Québec. J'ai lu des avis négatifs sur le compte de cette asso sur deux forums. En ce qui concerne mon expérience, il est vrai que la personne que nous avons eu au téléphone, le directeur, est très ''grande gueule'' et ne nous apportait pas d'emblée de réponses claires (préférant nous faire peur avant de parler de solutions). Par contre, je ne peux pas nier qu'il nous a toujours rappelés suite aux messages laissés sur son répondeur, n’hésitant pas à passer près d'une heure avec nous au téléphone, à nous conseiller gratuitement, sans qu'il soit question de RDV ou de nous engager auprès l'association.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines