Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'permis de travail temporaire'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 12 results

  1. Bonjour, J'ai besoin de quelques conseils et recommandations sur ma situation s'il vous plaît. Mon permis de travail post-diplôme expirera le 29/02/2020 ainsi que mon VISA. J'ai un contrat/emploi depuis près d'un an maintenant. Je suis allé à un point d'entrée pour obtenir un nouveau permis de travail, mais ils ont même refusé de prendre ma demande car je n'avais pas d'EIMT avec moi. Je n'étais pas au courant d'un tel document et de sa nécessité d'avoir un nouveau permis de travail. Le problème est que cet EIMT prendra environ 120 jours pour être livré et je n'ai pas beaucoup de temps sur mon VISA ni sur mon permis de travail. Puis-je demander une prolongation du permis de travail post-diplôme? Puis-je demander un nouveau permis de travail par l’intermédiaire du Programme de mobilité internationale?: https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/travailler-canada/embaucher-travailleur-etranger/temporaire/programme-mobilite-internationale.html Avec ce programme, aurai-je l'exemption d'un EIMT? Selon la liste des codes de dispense de l'EIMT, ils mentionnent le Code de dispense de l’EIMT: Travail postdiplôme C43 : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/organisation/publications-guides/bulletins-guides-operationnels/residents-temporaires/travailleurs-etrangers/codes-dispense.html / Est-ce que cela s'applique à ma situation? Merci d'avance pour tout conseil / avis.
  2. Bonjour à tous, Je me tourne vers vous pour trouver une solution à mon problème. Cela fait 2 ans et demi que je suis au Québec. Je suis venu terminer mes études ici et j'ai commencé à travailler avec un permis de travail post-diplôme. Seulement voilà, mon permis de travail arrivait à expiration le 3 novembre 2016 et j'ai donc fait une demande de permis de travail transitoire. Le problème est qu'à ce moment là, je n'avais pas encore reçu mon CSQ mais il m'avait déjà été accordé, j'avais donc joint mon numéro de dossier pour que l'agent de l'immigration puisse s'assurer que je possédais bien un CSQ. Le 10 janvier 2017, je reçois une lettre de refus m'expliquant que je n'ai pas payé la totalité des frais (155 au lieu de 255 $) et qu'il me faut un CSQ valide. Par ailleurs on m'explique que mon statut temporaire expire le 10 janvier, date à laquelle je reçois mon avis de refus et qu'il me reste 90 jours pour rétablir mon statut. Dans la hâte, je refais une demande de permis de travail ouvert transitoire, je paye les 255$ et je joins mon CSQ que j'ai reçu par courrier entre temps. J'appelle le télécentre de Citoyenneté et Immigration Canada où un agent me confirme que ma demande est valide car mon statut temporaire expire le 10 janvier à 23h59 et que ma demande a été faite avant le 11 janvier. Le 13 février je reçois une nouvelle lettre de refus pour mon permis de travail transitoire et que je dois rétablir mon statut avant le 10 avril sous peine d'être expulsé du pays. J'appelle le Télécentre de Citoyenneté et Immigration Canada où un agent me dit que finalement, les personnes détenant un CSQ à titre de travailleur qualifié sélectionné par le Québec ne peuvent pas prétendre à un permis de travail ouvert transitoire et qu'il aurait fallu que je sélectionne un permis de travail exempté d'une étude de l'impact sur le marché québécois. Mon employeur ne m'offrait qu'un contrat temporaire jusqu'en Mars 2017 avec un renouvellement assuré à partir de Mai. Il ne peut donc pas présenter d'offre d'emploi pour embaucher un étranger car c'est un poste temporaire et non permanent. Je dois donc faire une demande de rétablissement en plus d'un permis de travail (200 + 155$) et trouver un employeur qui veuille bien me prendre pour un post permanent. Je suis assez dépité par la tournure des choses et je souhaiterai avoir votre avis, connaître une personne qui a été dans le même cas que moi ou quelqu'un qui pourrait m'aider dans mes démarches. Je trouve ça triste qu'un étranger venu finir ses études à Québec, qui a commencé à travailler à Québec et qui a présenté une demande de résidence permanente doive faire face à tant de péripéties. Pour résumer les choses, j'ai déposé une demande de résident permanent avec un CSQ à titre de travailleur qualifié sélectionné par le Québec que j'ai obtenu grâce à un diplôme québécois. J'ai perdu mon statut temporaire depuis le 10 janvier et j'aimerai trouver un moyen de continuer à travailler ici le temps que ma demande de résident permanent soit traitée. Merci de l'attention que vous porterez à ce message. Dans l'attente d'une aide quelconque, veuillez recevoir mes sincères salutations. Lucas.
  3. Le permis de travail temporaire (PTT) est un deal suppose gagnant-gagnant. D'un cote : un employeur qui malgre tous ses efforts peine a trouver une personne competente pour occuper un poste desesperement vacant. De l'autre cote : moi. A priori, j'avais toutes les qualifications requises pour me porter candidat. Alors pourquoi pas ? Chacun a ses raisons pour accepter ou refuser de partir avec un permis de travail. En voici quelques-unes. Pourquoi suis-je parti avec un permis de travail temporaire ? 1. Je ne rajeunis pas Idealement, l'age maximum pour immigrer est de 35 ans via le CSQ. Chaque annee supplementaire diminue son score de 2 points. 29 ans via Entree Express. Chaque annee supplementaire diminue son score de 5 points. 2. Trop d'attente tue l'attente Le traitement d'une demande d'immigration peut prendre plusieurs annees. Difficile de prevoir quelle sera encore ma motivation pour le Canada a ce moment-la. Peut-etre serais-je entretemps installe en Nouvelle Zelande, en Nouvelle-Caledonie, ailleurs ou simplement satisfait de ne pas partir. Avec les enfants qui grandissent, le deracinement est a chaque fois plus difficile. 3. Trop vieux pour ces c* Le traitement d'une demande d'immigration peut prendre plusieurs annees. Et s’agrementer de divers irritants : la non-reconnaissance de l’experience a l’etranger, des greves parmi les agents de l’immigration, des outils informatiques qui bloquent toute demarche, des politiques qui justifient des modifications de regles et d’exigences tous les six mois... 4. L'oeuf ou la poule Nouveau Brunswick, Quebec, Ontario, Colombie Britanique... Difficile de choisir ou et comment immigrer : CSQ pour le Quebec, Entree Express pour le reste du Canada, Nomination des provinces pour une region en particulier, etc. Beaucoup de personnes se lancent d'abord dans un processus d'immigration puis cherchent ensuite un emploi. La demarche inverse me convient mieux : a partir de toutes les propositions que j'ai pu decrocher pendant mon voyage exploratoire et aux Journees Quebec , j'ai commence par selectionner les offres qui correspondaient a mes criteres. Puis ensuite, j'ai regarde la region la plus interessante pour deposer mes valises. 5. Paperless Des tonnes de documents a rassembler meticuleusement et ensuite patienter qu'un officier d'immigration juge que toutes les virgules sont a la bonne place : j'ai trouve cela redhibitoire. A choisir, je prefere me retrousser les manches, chercher un employeur et le convaincre de mes competences profesionnelles. Le seul document administratif qui, a mon sens, vaille vraiment la peine d'y consacrer des heures, c'est un contrat de travail. 6. Incertitudes financieres Le travail est l'une des principales cles pour une integration reussie. Or, selon Statistique Canada, en 2011, le taux de chomage au Canada etait de l'ordre de 6%. Et pour les immigrants tres recents : 14.2%. Avec un revenu inferieur de 30%. Et combien de temps faut-il habituellement a un nouvel arrivant pour trouver un emploi satisfaisant ? 2 semaines ? 6 mois ? 1 an ? Demissionner et vivre de nos economies en attendant que le reve americain se realise ? Pas sur que ma femme et mes enfants auraient longtemps apprecie. 7. Sans passer par la case depart L'experience canadienne/quebecoise semble indispensable pour decrocher un emploi de qualite. Et il ne faut pas - parait-il - avoir peur de recommencer au bas de l'echelle. Voire, par du benevolat. Mais, s'il est possible d'immigrer au Canada sans devoir recommencer sa carriere de zero ou etre livreur de pizza, pourquoi pas ? 8. Carpe diem Le risque qu’un employeur licencie un travailleur - meme s’il a ete recrute a grands frais a l'etranger - existe toujours. Le Canada n’est pas une exception dans ce domaine. 9. Pyramide de Maslow Savoir qu'un employeur, a plus de 5500km, s'interesse a mon profil et qu'apres toutes les verifications, tous les tests, tous les rounds de selection, et parmi plusieurs milliers de candidats c'est precisement sur moi qu'il veut investir : c'est pas mal engageant. Si mes employeurs precedents m'avaient manifeste autant d'estime, je ne serais peut-etre pas au Canada aujourd'hui. 10. Canada bilingue Comme mentionne precedemment, l’un des avantages d’arriver au Quebec avec visa de travail est de pouvoir offrir une education bilingue a mes enfants, a cout raisonnable. 11. Classe affaire Des entreprises comme Bombardier mettent a disposition des conseillers legaux pour traiter toutes les demandes legales : permis de travail, prolongation, residence permanente, etc. J'apprecie pas mal aussi qu'un employeur, en plus de s'occuper des demarches administratives, prenne en charge les questions logistiques : billets d'avion, fret, chauffeur a l'aeroport, panier de fruits dans la suite de l'hotel, accompagnement personalise, soutien professionnel pour ma conjointe... Ces petites attentions encouragent a s'investir en retour. 12. Responsabilite partagee Aujourd’hui, a bien regarder dans mon entourage, je ne connais aucune entreprise qui a du se separer d’un travailleur temporaire. Par contre, je connais de nombreuses personnes qui ont attendu (ou attendent) leur CSQ pour poursuivre leur aventure ailleurs. A la tres grande deception des employeurs qui ont beaucoup investi. Et qui sont maintenant pris au piege : comment expliquer au gouvernement, a leurs employes et aux futurs candidats cette serie de demissions ? Personnellement, j’apprecie le principe de ce deal : le travailleur temporaire doit se battre au quotidien pour justifier son recrutement a l’etranger l’entreprise doit offrir les meilleures conditions de travail pour retenir son travailleur temporaire. 13. Les cles du pouvoir Avec mon permis de travail temporaire, je ne me suis jamais senti dans une situation precaire. Parce qu'avant de m'engager, j'ai pris le temps de bien evaluer mon employeur ainsi que mon confort pour depasser ses attentes. Parce que si mon employeur voulait me remercier apres quelques semaines/mois et tous les efforts consentis ca aurait ete un cuisant aveu d'echec de sa part. Mais aussi parce qu'avec les dernieres reformes en matiere d'immigration, je doute qu'il ait conserve toutes ses chances aupres du gouvernement pour recruter un profil comparable a l'etranger. J'ai toujours ete serein sur mon avenir en tant que travailleur temporaire.
  4. Bonjour et meilleurs vœux pour cette nouvelle année ! Est-ce que les délais d'obtention d'un CAQ/EIMT sont impactés par rapport à la priorisation du traitement des dossiers des réfugiés syriens ? Merci.
  5. Bonjour, ma femme a passé les 5 premières étapes (démarches simplifiées quand même la plupart du temps) de l'immigration au Québec pour les médecins ... Elle est médecin généraliste. Elle a les dates de son stage d'évaluation du 15 juin au 15 septembre 2015 mais n'a reçu que depuis quelques jours les documents pour faire les démarches et là plus aucune aide plus rien personne ne répond ... Pour le stage d'évaluation faut-il bien un permis de travail temporaire alors que ce stage n'est pas rémunéré ? Quels sont les documents à fournir et dans le cadre d'un médecin généraliste (de famille), faut-il faire la demande de CAQ aussi ?... les demandes par internet pour avoir le permis de travail temporaire est difficile à remplir dans le cadre de ce stage d'évaluation ... parfois il faut choisir entre la case emploi ou stage... Si quelqu'un a vécu cette expérience merci par avance car là nous ramons et plus aucune aide des services québécois ou canadiens silence radio ... Merci par avance. Lilian LARGIER [email protected]
  6. Deux ans, icitte, déjà deux ans, fait que ça passe vite en titi. ? Vous autres, français de France, vous ne comprendrez peut-être pas ce qui va suivre, mais c'est ça qu'est ça ! Vous avez déjà suivi nos péripéties sur nos babillards Facebook et j'espère que vous n'êtes pas tannés ! Je passe la balayeuse sur le tapis et la mope sur les carreaux. Je suis déménagé une fois pour quitter la banlieue et devenir insulaire. L'hiver, je regarde passer la souffleuse, et heureusement, je n'ai pas à pelleter (avec la pelle bien rangée dans la valise) pour lifter mon char. Parce que je reprends le métro, où toutes les portes s'ouvrent seules et se ferment sans signal sonore, par contre les voitures repartent avec ce son si particulier qui résulte du crissement des freins en bois, surtout en période estivale ou quand il y fait extrêmement chaud l'hiver (toudoudou...). Je fait souvent mon épicerie dans un des nombreux dépanneurs, à moins de deux lumières de chez nous, et je magasine dans un des nombreux centres d'achats attenants au RESO. Pas besoin de sortir mes vidanges, j'ai ma chute à déchets et hors de question de les stocker sur ma galerie (que je n'ai pas, par ailleurs) ! Les laveuse et sécheuse sont tellement grosses, qu'à'steur je pourrai ouvrir un commerce de nettoyeur. Au travail, j'ai découvert des codes... Bleu Blanc Rouge, etc. Parfois on se croirait dans les séries américaines, avec les annonces faites dans tous les corridors de l'hôpital. Je me suis aussi mis au latin, puisque je travaille en IADE, ou TRIADE, Il a fallu que j'apprenne la signification de Die, BiD, TiD, QiD, ad, Stat etc(h)étéra... La molécule du paracétamol n'existe pas ici, mais est devenue de l'acetaminophène. Mais pas de quoi zigonner !!! J'ai mangé la fameuse Poutine avec son fromage qui fait krouick krouick, c'est écurant en tab%#*$&, dégusté de très bon poudings chômeur (je ne vous dirai pas où se trouve celui que je préfère). Le pâté chinois reste encore un mystère, vu le nombre de recettes qui existent. Certaines tourtières sont juste délicieuses, par exemple. Je sais ce que sent une moufette (je trouve que ça ressemble au pot), mais aussi à quoi correspond la température ressentie (facteurs éoliens et humidex). Je ne parle même pas des sacres !!! Je crois que c'est une des premières choses que l'on apprend ici ! ? Je ne regarde plus la télé, mais je l'écoute, surtout avec les nombreuses pauses publicitaires, quelques minutes, toutes les 7 minutes ! Un calvaire ! ? Alors, je ne vous niaise pas, ni de menteries, bien que le Québec soit francophone, il faut quand même adapter son vocabulaire ! ? Amis québécois, ne faites pas la baboune, je ne me magasine pas une claque et j'en ai encore beaucoup à apprendre, grâce à vous autres !!! L'accent n'est toujours pas là !!! ?
  7. Tout d'abord je vous souhaite une très bonne année 2015 pleine de découvertes, d'aventures, de remise en forme et d'atteinte d'objectifs ! Les Csq ( première partie de la residence permanente, permettant d'obtenir un permis de travail temporaire) en poche en 5 semaines nous avons décidé d'envoyer, cette année nos documents à Vegreville pour qu'enfin on ne soit pas obligé de faire le tour du poteau ( soit 800 Kms de route d'économisés). Nous recevons le document final ( contrat de travail de mon époux )pour l'envoi le 14 octobre... Nous passons ainsi en statut implicite au niveau de l'immigration puisque notre permis temporaire de travail était arrivé à échéance. Mon mari avait regardé sur le site internet du Fédérale, les délais en octobre nos papiers devraient être fait en 30 jours...Nous avions décidé cette année de partir fêter Noël à New-York puisque nous n'avions pas de visite de notre famille ( histoire de pas trop déprimer ) Donc tout devait être parfait sans soucis ...si les délais n'avaient pas pris tout à coup du retard en novembre : Ils étaient passés de 30 jours à 70 jours...notre voyage vers New-York semblait compromis car pour rappel si vous êtes en statut implicite vous pouvez continuer à travailler sur le territoire mais si vous sortez du territoire et que vous revenez vous ne pouvez plus travailler... OUi ça à l'air bien compliqué tout ça jusqu'à ce que vos papiers officiels ( validés par le fédéral) soient en votre possession. J'avais vraiment envie de me rendre à New-York donc j'ai cherché par tous les moyens à joindre le fédérale pour savoir si on avait une option pour accélérer les délais. J'ai enfin trouvé un numéro d'appel sur une ligne ou on ne me renvoyait pas d'emblée sur un message me proposant des options en masse, sans pour autant avoir quelqu'un d'humain derrière le combiné. Une solution était possible :" faire le tour du poteau"avec tous les documents en notre possession, hahaha rebelotte nous sommes les plus mal organisés de la terre... Bon ben c'est possible mais il faut repayer les 300 $ de frais de permis de travail ( déjà payé à Végreville)! Pour la petite histoire nous avons décidé tout de même de faire notre voyage, en voiture pour être libre de nous arrêter à Montréal voir de la famille puis de prendre notre temps et emporter des cadeaux etc . En réservant à l'avance votre hôtel vous pouvez d'une part avoir plus de choix et d'autre part avoir des réductions, si vous avez l'âme aventurier vous pouvez prendre en dernière minute un hôtel et avoir encore plus de belles offres ! Au moment de repasser la frontière vers le Canada, nous nous sommes arrêtés au poste et le douanier qui a pris l'affaire en main a vu que par chance le dossier de mon mari était clos et que son permis de travail devait se trouver déjà dans notre boîte aux lettres ! YEEEEEEEESSSSSSS !!!! Mais pour mon cas nous avons refait au poste de frontière mes papiers pour la "modique somme " de 150 $ ! à cette heure je n'ai toujours pas reçu mes papiers de Vegreville donc j'ai vraiment eu de la chance de pouvoir les faire au poste frontière. Mon mari a tout de même eu des sueurs froide car à notre retour il n'y avait pas les fameux papiers...Nous les reçûmes deux jours plus tard. La morale de cette histoire : SOYEZ ORGANISÉ vous aurez moins de surprise et plus de confort.
  8. Bonjour à tous, Récemment nous avons été très content d'apprendre que j'ai été admise pour un post-doc au Quebec. Par contre nous avons quelques questions concernant le permis de travail de mon copain. J'ai retrouvé quelques informations sur internet à ce sujet mais sur des forums datant de 2008. Nous aurions donc aimé avoir une confirmation. Bref, voici notre situation: Le départ est prévu pour avril-mai 2014. Je termine mon doctorat le 15 décembre. Donc nous pourrons faire toutes les démarches à partir de janvier 2014. Nous sommes belges et devons donc faire nos démarches soit en ligne soit sur Paris. Sur internet nous avons vu la reglementation suivante "sous certaines conditions le conjoint d'un détenteur de permis de travail peut profiter d'un permis de travail également sans confirmation de RHDSC" (donc permis de travail temporaire ouvert). Mais comment savoir si avec ma bourse de post-doc nous rentrons dans ses critères? Afin d'être certain de pouvoir me suivre, mon copain a déjà fait une demande de PVT. Que conseillez-vous, de ne pas prendre de visa PVT et de demander tout de suite un permis travail temporaire au moment ou je fais ma demande avec ma bourse post-doc? Ou plutôt de prendre un PVT et faire une demande de permis de travail une fois sur place (est-ce possible??)? Si nous faisons une demande de permis de travail temporaire, quel est la durée pour le permis de mon copain? Sachant que j'ai une bourse post-doctorale de deux ans. Faut-il la renouveller chaque année? Sinon côté pratique, je n'arrive pas bien a évaluer le temps nécessaire. Si nous faisons une demande en janvier 2014, les permis seront ils prêts pour pouvoir partir en avril-mai 2014? Afin d'éviter une mauvaise surprise, avez vous une idée plus précise du prix global d'un permis de travail temporaire pour un conjoint? Sur internet je vois un tarif au allentours de 150 $ cannadien? Est ce bien correcte? Et dans mon cas, avec une bourse post-doctorale vous savez combien ils demandent, 150$ également? Un tout grand merci d'avance pour vos réponses!! Bonne journée! Clem
  9. Bonjour, Je suis en approche pour un travail à Montréal. Je suis actuellement stagiaire à Montréal avec un permis de travail qui se termine le 28 juillet (mon stage se termine mi juin). Mon employeur me demande quel démarche il peut faire pour m'embaucher dans les prochain mois. Je lui ai proposé la solution (longue et laborieuse) du renouvellement de permis avec l'option de faire une AMT ainsi qu'une CAQ puis de faire ma demande de permis de travail auprès du service de l'immigration une fois l'AMT reçu (ou la preuve de dépôt). Seulement les procédures sont trop laborieuse et couteuse et il me demande si il n'existe pas une autre solution sans passer par la procédure classique de l'AMT/CAQ. Malheureusement, il n'y a plus de contrat jeune professionnel (qui dispensait de l'AMT) disponible et plus de PVT quel serait pour moi les alternatives que je pourrais proposer à mon employeur ? NB : Je ne serai plus étudiant à partir de Juin. Merci de votre aide, ne pas accepter ce poste de rêve à cause de ces papiers serait pour moi dramatique. Je dois donner des solutions au plus vite (si il en existe)...
  10. Bonjour, En supposant que j'ai le RHDCC et le CAQ ou que je sois dans un cas où je n'en ai pas besoin (mutation intra société) ainsi que l'ensemble des papiers nécessaires pour l'obtention d'un permis de travail par voie normale, puis-je faire ma demande de permis de travail temporaire en arrivant à l'aéroport, en l'occurence Montréal ? Etant donné les delais d'obtention du permis/CAQ/RHDCC et que mon stage (rémunéré) commence début octobre il faudrait que je sache si je dois abandonner l'idée de ce stage ou non. Les divers sites d'information ne sont pas très clairs. Bonne journée à tous et merci d'avance.
  11. Bonjour à tous, Je suis dans une situation assez particulière. Je vais effectuer un stage de recherche à Polytechnique Montreal. Ce stage est subventionné par une bourse de recherche. J'ai besoin d'un permis de travail pour effectuer ce stage mais les delais sont extremement serrés. Mon stage commence le 1er octobre. Vu que j'ai une bourse de recherche, je n'ai pas besoin du CAQ ni du RHDCC ce qui est déjà un gros avantage. Malheureusement je suis à Paris et l'ambassade du Canada n'autorise les demandes de permis de travail temporaire que par courrier et non plus en personnes comme c'était le cas avant. Les delais de traitements des demandes sont de l'ordre de deux mois selon l'ambassade. Je ne peux pas attendre deux mois et il est hors de question que je ratte cette opportunité. Je me suis renseigné et on peut selon certaines conditions faire son permis de travail au point d'entrée en arrivant au Canada. A priori je rempli ces conditions, je n'ai pas besoin de RHDCC ni de CAQ ce qui me permet de faire cette démarche. On m'a dit que cette démarche était risquée et qu'en gros c'était à mes risques et périls. Je crois que je vais tenter cette démarche, qu'en pensez-vous ? Bonne journée, PS: Voici la liste des documents que je compte amener : Attestation assurance hospitalisation+rapatriement Preuve des fonds disponibles Lettre d'invitation de polytechnique Montréal Passeport Photo d'identité 150$CAN CV Avez-vous d'autres suggestions ? PPS: j'ai reposté ce post car il semble qu'il soit plus adapté à cette section
  12. Bonjour à tous, Je suis dans une situation assez particulière. Je vais effectuer un stage de recherche à Polytechnique Montreal. Ce stage est subventionné par une bourse de recherche. J'ai besoin d'un permis de travail pour effectuer ce stage mais les delais sont extremement serrés. Mon stage commence le 1er octobre. Vu que j'ai une bourse de recherche, je n'ai pas besoin du CAQ ni du RHDCC ce qui est déjà un gros avantage. Malheureusement je suis à Paris et l'ambassade du Canada n'autorise les demandes de permis de travail temporaire que par courrier et non plus en personnes comme c'était le cas avant. Les delais de traitements des demandes sont de l'ordre de deux mois selon l'ambassade. Je ne peux pas attendre deux mois et il est hors de question que je ratte cette opportunité. Je me suis renseigné et on peut selon certaines conditions faire son permis de travail au point d'entrée en arrivant au Canada. A priori je rempli ces conditions, je n'ai pas besoin de RHDCC ni de CAQ ce qui me permet de faire cette démarche. On m'a dit que cette démarche était risquée et qu'en gros c'était à mes risques et périls. Je crois que je vais tenter cette démarche, qu'en pensez-vous ? Bonne journée, PS: Voici la liste des documents que je compte amener : Attestation assurance hospitalisation+rapatriement Preuve des fonds disponibles Lettre d'invitation de polytechnique Montréal Passeport Photo d'identité 150$CAN CV Avez-vous d'autres suggestions ?
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines