Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'jp'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 9 results

  1. Salut ici ! Après avoir remarqué que par arrima ça prendrait 2 ans pour aller au Québec je me rabat sur le JP purement et simplement en tant que solution principale. Toutefois j'avais déjà fait des recherches auparavant et une question me pose problème et n'est toujours pas résolue, peut être que certains sauront y remédier Voila pour obtenir un permis JP il est stipulé, je cite : Avoir une offre d'emploi au Canada, dans votre champ de compétences, c'est-à-dire en lien direct avec vos études ou votre carrière. L'emploi devra constituer un perfectionnement professionnel. Grosso modo ma question, dans quelles limites peut-on considérer qu'un emploi rentre dans le "champ de compétences" ? Vis-à-vis de mon cas (pour un exemple concret) vu que j'ai une Licence en Physique et un Master d'Astrophysique, est-ce que celà signifie que je suis limité au domaine de l'astrophysique ou je peux espérer faire une demande par exemple pour travailler dans une entreprise de fabrication de LASERs ou autre branche en lien avec la physique globalement ? Si certaines personnes ont fait un JP ou sont en cours, est-il possible d'avoir quelques détails sur votre parcours avant et l'emploi demandé ? (sans rentrer dans les détails) Merci de m'avoir lu, Riyujin
  2. Bonjour à tous je me posais une petite question et ne trouvant pas forcément la réponse je me permets de vous la poser. Peux t on demander une résidence permanente ou autre visa permettant de vivre et travailler au Canada en dehors du PVT depuis la France? je n'ai pas un métier recherché pour entrer dans le permis JP. Je ne suis pas bilingue même si je travaille cela avant mon départ. Mon billet déjà en main si je n'ai pas le PVT je partirais pour 6 mois avec un AVE mais dans ce cas je sais bien que je ne peux que visiter ce beau pays. C'est pourquoi je me permets de vous solliciter afin de connaître divers alternatives qu'importe la durée de la demande mais si c'est possible je serais contente de connaître les moyens pour le faire . merci d'avance
  3. Bonjour, Suite à un séjour au Canada, je me suis vus proposer un poste. L'employeur m'a proposé de passer par un contrat Jeune Pro pour me faire venir sous 4 à 6 semaine à compter du depot de dossier. Les quota 2016 étant clôturés, le depot de dossier serait fait début janvier 2017 pour une obtenions courant février. Si je récapitule ce que j'ai compris : - Je créer un compte MonCIC - L'employeur créer l'offre et obtient un code qu'il me transmet. - Je reçois une invitation (je ne sait comment exactement) ou je renseigne le numéro de l'offre et ou je complète mon dossier. - X semaines après la validation je reçoit une lettre d'intention que je dois présenter au douanier avec d'autres papiers pour qu'on me remette mon permis de travail. Ma compréhension est elle bonne ou pas ? Concernant le permis de travail pour mon conjoint, j'ai simplement compris qu'il devait lui aussi créer un compte MonCIC, mais j'avoue ne pas avoir compris comment il devait procéder pour obtenir sont permis de travail à l'immigration à l'aéroport. Pouvez vous m'éclairer sur ce qu'il faudra qu'il fasse ?? L'objectif étant de demander la résidence permanente, le contrat JP vaut pour une offre d'emploi validée par le gouvernement Canadien et me donne le statut de résident temporaire c'est bien ça ? Il sera donc possible de réaliser une demande de CSQ en tout temps même si les quota de travailleurs qualifiés son atteint ? Durant la période du contra JP, sera il possible d'obtenir le statut de résident permanent ? Qu'arrive t'il si les démarches prenne trop de temps et que le JP expire ?
  4. Bonjour, L'année dernière j'ai reçu ma demande de JP valide pour 2 ans, soit jusqu'en avril 2017. Seulement, au moment de faire le tour du poteau , j'ai souscrit à une assurance ( Global PVT qq chose ) , seulement pour une durée de 1 an. Au moment de passer, ils ont donc autorisé mon VISA pendant seulement 1 an. La douanière m'avait expliqué que je pouvais , l'année d'après , facilement reconduire mon Visa d'un an en prolongeant mon assurance. D'ou mes 2 questions : - Savez ou est-ce que je dois mentionner le fait que j'ai une nouvelle assurance et ou faire ma demande de "prolongation" ? - Dois je refaire le tour du poteau ? (il me semble qu'elle m'avait dit l'année dernière que je n'étais pas obligé de ressortir du pays pour ca faire ca…) Bref j'suis un peu perdu, un peu d'aide serait grandement appréciée, Merci d'avance émoticône smile
  5. Kiyomasa

    alternatives au JP

    Boujour à tous. De retour ici après avoir disparu quelques temps. Actuellement en PVT depuis Mars et le mois de novembre approchant se pose la question de la suite. Comme beaucoup, j'attends le JP 2015 afin de continuer à vivre et travailler sur Montréal quelques temps. Je suis complétement éligible, j'ai déjà un emploi depuis 6 mois maintenant dans mon domaine de compétences. Oui mais ! Si je ne l'ai pas ? L'ambassade n'a pas encore communiqué sur l'EIC 2015 donc aujourd'hui, on ne sait toujours pas si l'on pourra cumuler PVT 2014 et JP 2015. Et puis, il y a les quotas et la ruée de gens comme moi qui misent beaucoup là dessus. Si je ne peux pas l'avoir quelle alternative j'ai ? En dehors du PTT (beaucoup trop dur à obtenir), y a t-il un autre type de visa que je ne connais pas et qui me permettrais de continuer ma vie icite ? J'ai pour objectif de lancer ma résidence permanente en Mai 2015 (j'aurais un an de travail et donc accès au PEQ). le soucis est que mon PVT s'arrête début Mars. Si je n'ai pas de nouveau visa, je n'ai pas accès au PEQ, il me manquera ... 56 jours !!!! J'enrage ! Merci d'avance à la communauté
  6. Bonjour, Pour faire suite à ce poste : http://www.forum.immigrer.com/topic/135543-refus-damt-que-faire/ J'ai fait une demande d'EIC où j'étais en liste d'attente. J'ai eu des nouvelles comme quoi il y avait une place de libre et j'ai soumis mon dossier vendredi dernier. Pour rappel, je suis en statut implicite, je n'ai toujours pas reçu le refus de mon permis de travail ... Mon entreprise a fait appel à un avocat spécialisé dans l'immigration pour faire un recour et une révision de l'AMT suite au premier refus. Je pense que j'ai de forte chance que EIC soit plus rapide que la réponse du recour de l'AMT. Et peut-être qu'entre temps je vais recevoir ma lettre de refus du permis de travail ... d'après mes calculs ça devrait être le 12 ... Mais bon peut-être qu'ils sont en retard pour ça aussi (l'espoire fait vivre). Ma question étant la suivante : Dans le cas où je suis accepté dans 2 semaines par l'EIC. Je dois remplir la demande via MonCIC ... Est-il possible de rétablir mon statut en même avec la demande ou ça doit être deux dossier séparés et une lettre explicative dans la demande MonCIC pour le permis de travail avec EIC ? Dans le cas où je reçois le refus du permis de travail en cours que je devrais recevoir le 12 août, Est-ce que je dois remplir dans le formulaire MonCIC pour la nouvelle demande de permis de travail avec EIC que je suis au québec dans l'illégalité si je ne peux pas faire le rétablissement en même temps ? Dernière question, dans le cas ou je n'ai pas reçu le refus de mon permis de travail en cours et que je soumets la nouvelle demande de permis de travail avec l'EIC est-ce qu'il va y avoir un problème car le premier permis de travail est toujours en cours ? Je ne voudrais pas qu'il refuse de traiter la nouvelle demande car l'autre est toujours en cours... Si je vous pose la question c'est que je n'ai trouvé nulle part la réponse et que je pense que la demande via l'EIC est ma meilleure chance et je ne voudrais pas la raté... Merci bien pour votre aide !
  7. Bonjour, Je n'ai pas trouvé de sujet s'y rapportant, je ne suis même pas sur d'avoir posté dans la bonne catégorie... Donc désolé les admins par avance si mon sujet n'est pas à la bonne place. Voilà, je suis en permis JP depuis presque un an et je compte faire ma demande de RP par la suite. Je voulais savoir soit si on pouvait facturer ses services en dehors de son employeur principal ? (avec la RP on peut facturer jusqu'à 30 000$ sans s'enregistrer) ou bien si je peux cumuler le JP et un statut d'auto-entrepreneur en France et donc facturer ici ? (on a le droit de facturer à l'étranger avec ce statut). Vous en remerciant par avance. Cordialement, Cédric
  8. Bonjour tout le monde, Tout d'abord, excusez moi si je post sur le mauvais forum, mais je n'ai pas trouvé de section pour le permi Jeune pro. Ma question est à propos des quotas, comment marchent ils? Quelles sont les dates de début / fin pour envoyer une demande? En ce moment le site dit "liste d'attente" pour les quotas 2eme tranche, cela veut il dire que je peux encore postuler pour cette année? Lien vers la page des quotas (colonne de droite) http://www.canadainternational.gc.ca/france/experience_canada_experience/young_professionals-jeunes_professionnels.aspx?lang=fra Je vous remercie d'avance de votre aide.
  9. Qui sommes nous : deux Français, diplômés en Belgique, au Canada depuis 2012. Je sais que les sujets que je vais aborder ont déjà été débattus sur le forum. Mais c'est la combinaison de plusieurs problèmes qui me pousse à créer un nouveau fil de discussion. J'espère trouver quelques bons conseils et que le témoignage de notre parcours sera utile à certains. L'euphorie du PVT Moi et mon ami arrivons en avril 2012 à Montréal avec un PVT d'un an. La ville nous plaît énormément, ainsi que les personnes, l'atmosphère générale... Côté boulot, c'est plus compliqué. Tout deux jeunes journalistes, nous ne trouvons pas de travail dans notre branche. Pas de soucis , on s'y attendait. Même si la situation économique est meilleure qu'en France, le métier de journaliste n'est pas en demande au Québec, de plus nous n'avons pas la fameuse "première expérience québécoise". Nous postulons donc à droite et à gauche : restauration, boutiques de vêtements, librairies d'occasion... Je finis par être engagée comme serveuse de pizza dans un fast-food assez miteux, dans le même temps nous décrochons tous les deux un poste de téléphoniste dans un call-center. Parallèlement nous commençons à faire du bénévolat. En été, bonne nouvelle. Nous sommes tous deux recrutés comme pigistes pour une boite montréalaise qui sous-traite des articles pour différents médias. Comme être serveuse/téléphoniste/pigiste commence à me rendre schizophrène, je fini par laisser tomber mes ''jobines'' pour me consacrer aux piges. Journalisme et permis Jeune Pro Début 2013, l'échéance approche ... Il nous faut trouver une solution pour rester au Canada. La RP nous semble un rêve inatteignable pour le moment, nous nous penchons donc sur le Jeune Pro. A priori le programme pourrait nous convenir: nous travaillons tous les deux pour une seule agence média, dans un domaine qui correspond à nos études. Le seul hic c'est qu'en tant que journalistes pigistes nous ne sommes pas salariés mais indépendants. Alors si en pratique notre situation semble correspondre à un jeune pro, sur le papier nous sommes hors catégorie. Heureusement en consultant plusieurs fils de discussion sur le forum, nous lisons des témoignages de jeunes journalistes qui conseillent de ne pas se compliquer la tâche et demander une lettre d'intention d'embauche au média pour lequel on travaille régulièrement. Nous sollicitons donc notre ''employeur'', qui nous fournit une lettre avec un salaire horaire à titre indicatif sans émettre la moindre réserve. La demande passe sans soucis auprès de l'immigration. Bien que soulagés, nous nous apercevons assez vite que le Jeune Pro est dans notre cas une fausse bonne idée. Dès le premier trimestre 2013, mon ami ne reçoit plus de commandes de l'agence média québecoise. Pour changer officiellement d'employeur, il lui faudrait envoyer une demande avec un délais de réponse de 2 mois, sans certitudes de résultats... une donnée qui ne facilite pas les entretiens d'embauche ! Il se retrouve donc coincé avec un ''employeur'' qui ne l'emploie plus. Heureusement, il continue à recevoir des commandes plus ou moins régulières d'un média français (déclaré légalement en France). Fin 2013, l'appel à un service juridique Pour corser un peu notre histoire il se trouve que notre ''employeur'' a fait une lettre mentionnant une proposition de 12 mois en ce qui me concerne et de 18 mois pour mon ami (ce qui est assez ironique, vu qu'il ne lui enverra plus de commandes). Mon JP se termine en avril 2014, le sien en octobre 2014. Je me prépare donc fin 2013 à faire une demande pour renouveler mon JP de 6 mois. Pour ce faire, je choisis de prendre contact avec un service juridique*, qui pourra également nous renseigner quant à nos options pour obtenir une RP. Au téléphone, j'explique ma situation en détails, notamment le flou autour de notre statut JP. Là, mon interlocuteur se fait menaçant : nous déclarer en tant que salariés alors que nous sommes pigistes équivaut à une ''fraude à l’immigration''. Nous risquons de lourdes amendes ainsi qu'une interdiction d'entrer sur le territoire de X années. Quant à la personne qui nous rémunère et qui a fait une fausse déclaration, elle sera pendue en place publique. Bref, plutôt refroidie, j'abandonne l'idée de renouveler mon JP dans ces conditions. Selon lui la solution pour ne pas me faire expulser serait de demander un permis de travail ouvert en tant que ''conjointe de fait'' sur base du JP de mon ami. Quel statut en 2014 ? Toujours d'après notre interlocuteur, nos diplômes et notre expérience au Québec ne nous permettent pas d'obtenir un CSQ et donc une RP. Un des seuls moyens de rester à plus long terme serait que l'un de nous deux reprenne des études dans un domaine en ''demande''. Ce qui nous permettrait dans un premier temps : - que l'un obtienne un permis étudiant - que l'autre puisse rester en tant que conjoint le temps du permis étudiant - par la suite, d'introduire une demande de RP sur base d'un diplôme obtenu au Québec dans un secteur en demande. Après avoir pesé le pour et le contre (il n'est pas évident de retourner sur les bancs de l'école à bientôt 30 ans...), nous dégotons une formation d'intégrateur multimédia qui pourrait satisfaire aux exigences de l'immigration et s'inscrire dans un projet professionnel cohérent pour mon ami. Dans la foulée nous nous faisons reconnaître comme ''conjoints de fait'' par un notaire en décembre 2013. D'ailleurs, c'est notre premier engagement officiel, du pur romantisme administratif ! Nous sommes en janvier 2014, mon ami a débuté le processus de sélection (dépôt du dossier, demande d'équivalence de son diplôme belge auprès du MCC) pour intégrer une formation en 2 ans au collège Maisonneuve. S'il est admis sa formation commencerait en mai. Nous passons un coup de fil au conseiller juridique que nous avions déjà contacté. Nouvelle déception... Il nous informe qu'il sera difficile d'obtenir un visa étudiant avant la fin du JP (la formation commence en mai, le JP se termine en octobre). Même si un permis est censé en annuler un autre, il ne pense pas cela s'applique à notre situation. Comme le conseiller juridique ne semble pas pouvoir nous fournir de réponses claires (et qu'il a en a sans doute assez de nous renseigner gratuitement par téléphone), voici mes questions pour le forum : - Est-il possible de remplacer un permis JP par un permis d'étude ? La seconde partie du problème tient surtout d'un mauvais timing : - Dans mon cas ( mon permis JP se termine le 30 avril ) vaut-il mieux que je fasse une demande de permis ouvert sur base du JP de mon ami, quitte à refaire une demande identique une fois qu'il aura le feu vert de sa future école ? Si j'attends qu'il ait obtenu la lettre d'acceptation du collège (rappel : la formation commence en mai) j'ai peur que les délais soient trop courts pour introduire une demande d'ici la fin de mon JP. A l'inverse si j'envoie une demande de permis ouvert en tant que conjointe sur base d'un JP, est-ce que cela ne me pénalise pas pour envoyer une demande identique sur base d'un permis étudiant un à deux mois plus tard ? (je crois que les agents d'immigration sont très pointilleux sur les demandes simultanées) - Ou serait-il plus sage de faire une demande pour rester en tant que touriste à partir d'avril afin de m'accorder un peu plus de temps dans mes démarches ? Cependant j'ai peur que par la suite on me refuse une demande de permis ouvert. En effet, si le permis étudiant de mon ami lui est refusé, l'agent d'immigration risque de se demander pourquoi je n'ai pas fait une demande de permis sur la base de son JP dès l'expiration du mien (sans passer par la case ''touriste''). - Avez vous d'autres solutions à nous conseiller ? Voilà, j'espère ne pas avoir été trop confuse dans mes questions. ; ) Merci pour vos conseils ! *A titre d'info : l'association que nous avons contactée est Legit-Québec. J'ai lu des avis négatifs sur le compte de cette asso sur deux forums. En ce qui concerne mon expérience, il est vrai que la personne que nous avons eu au téléphone, le directeur, est très ''grande gueule'' et ne nous apportait pas d'emblée de réponses claires (préférant nous faire peur avant de parler de solutions). Par contre, je ne peux pas nier qu'il nous a toujours rappelés suite aux messages laissés sur son répondeur, n’hésitant pas à passer près d'une heure avec nous au téléphone, à nous conseiller gratuitement, sans qu'il soit question de RDV ou de nous engager auprès l'association.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines