Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'journalmétro'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 2 results

  1. 16/12/2015 Mise à jour : 16 décembre 2015 | 22:23 Ajuster la taille du texte Les délais pour le parrainage d’époux étrangers s’allongent Par Roxane LéouzonMétro Chantal Levesque/Métro Previous photoNext photo Une quinzaine de personnes ont manifesté mercredi après-midi aux bureaux de Justin Trudeau à Montréal pour réclamer un plan de réduction des délais d’attente du programme de parrainage d’un conjoint étranger vivant au Canada, qui ne cessent d’augmenter. Les Canadiens doivent actuellement attendre 28 mois en moyenne, une hausse de 12 mois par rapport à 2014, pour que leur époux de nationalité étrangère, avec qui ils vivent actuellement, obtiennent la résidence permanente. Plus de 16 000 couples sont ainsi en attente, selon le groupe Canada Spousal Sponsorship Petitioners, dont font partie plus de 3200 personnes. Les conséquences sont bien réelles pour les couples qui sont pris dans ce dédale administratif. Les époux étrangers qui n’ont pas de Certificat de sélection du Québec, pour lequel la demande est possible à la fin de la première étape du processus, qui prend maintenant en moyenne 18 mois, ne peuvent pas bénéficier des programmes sociaux et de santé. Cette situation a été particulièrement désastreuse pour Florence Migneault et son conjoint, Paulo Waizbort, originaire du Brésil, qui ont soumis leur demande en février 2015. «On a dû faire une campagne de socio-financement et amasser 6000$ pour payer mon importante chirurgie», a rapporté M. Waizbort dans un français presque parfait. Le couple, qui a une petite fille de 11 mois, peine à joindre les deux bouts. «Il a fallu que je raccourcisse mon congé de maternité, a déploré Mme Migneault. Je ne sais pas comment on va pouvoir revenir financièrement de cette épopée.» suite et source: http://journalmetro.com/actualites/national/891927/les-delais-pour-le-parrainage-depoux-etrangers-sallongent/
  2. 16/11/2015 Mise à jour : 16 novembre 2015 | 19:08 Ajuster la taille du texte Sécurité: Quelles sont les différences entre le Canada et la France? Par Jim BronskillLa Presse Canadienne Sean Kilpatrick/The Canadian PressLe 22 octobre 2014, un attentat au parlement d'Ottawa a fait un mort. OTTAWA – Le niveau de militantisme djihadiste que l’on retrouve en France et dans d’autres parties de l’Europe occidentale n’existe tout simplement pas au Canada, ce qui fait en sorte que les types d’attaques qui ont dévasté Paris sont moins probables, selon les experts en sécurité. En France et en Belgique, il y a des milliers de personnes qui, sans être des terroristes, sympathisent avec l’idéologie épousée par les radicaux comme le groupe armé État islamique, a dit Phil Gurski, un ancien analyste du Service canadien du renseignement de sécurité, qui se spécialise dans la lutte contre la radicalisation. L’an dernier, Michael Zehaf-Bibeau a tué le caporal Nathan Cirillo, un garde d’honneur au Monument national de guerre, avant d’entrer dans le Parlement. Zehaf-Bibeau a rapidement été abattu. Deux jours plus tôt, Martin Couture-Rouleau avait happé mortellement l’adjudant Patrice Vincent avec sa voiture à St-Jean-sur-Richelieu. Après une poursuite, la police l’avait abattu. Même si le Canada a été frappé par des attaques de loups solitaires motivés par le djihad, il n’y a pas eu d’attaques coordonnées sur de multiples cibles comme celles de Paris, qui ont tué 129 personnes et qui en ont blessé plusieurs autres. Le Canada mène beaucoup moins d’enquêtes antiterroristes que certaines nations européennes, et un nombre relativement bas de Canadiens — entre 45 et 60 — ont pris le chemin de l’Irak et de la Syrie pour aller combattre, selon les experts. «Les terroristes canadiens ne nous ont pas démontré qu’ils étaient en mesure de mener une attaque coordonnée», a déclaré Jez Littlewood de l’École Norman Paterson d’affaires internationales de l’Université Carleton d’Ottawa. Le Canada a généralement toujours été perçu comme une cible moins intéressante pour les extrémistes. «Les choses sont meilleures ici. Je ne peux pas imaginer un scénario où le Canada subirait ça, a expliqué M. Gurski. Je ne peux vraiment pas. Et je ne suis pas certain de savoir pourquoi, mais ce que nous faisons ici, nous le faisons de la bonne manière en grande partie.» suite et source : http://journalmetro.com/actualites/national/875565/securite-differences-entre-le-canada-et-la-france/
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines