Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'etudiante'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 12 results

  1. Bonjour , Je voudrais poursuivre mes études au Canada et je me pose plusieurs questions, j aimerais ,s'il vous plaît les poser sur le forum est ce que C'est dangereux pour une ÉTUDIANTE ÉTRANGÈRE vive seule ? Il peut y avoir des problèmes ? pour la demande du PE ,quels sont les documents exactes à fournir ? ( casier judiciaire? Bulletins ? A partir qe quelle année... autres?? ).... pour l argent ,est ce qu il faut qu il soit en mon nom ou au nom du garant qui fournira une attestation de don ?? si ma tante est au canadienne,comment elle pourrait m aider ? En me fournissant quels papier ??? Merci de me répondre
  2. Bonjour ! Je finis actuellement une licence en architecture à Paris. J'ai aussi effectué une session d'échange à l'Université Laval au dernier semestre. J'ai déposé une demande d'admission pour une maîtrise en architecture (cycle 2), à la session d'automne 2019. C'est un programme contingenté. Mes notes sont plutôt bonnes (mais je ne connais pas le barème de conversion entre la notation de mon école française et l'UdeM) J'ai également envoyé un portfolio mais difficile de se positionner sans connaître mes "concurrents". Connaissez-vous la "sévérité" de l'admission dans ce programme? Qu'attendent-ils de notre portfolio? Quel est le probabilité que je sois acceptée ou non? Ou autres informations... :) De plus il est indiqué que le réponses sont données "quelques semaines après le 1er février". A quoi correspondent ces "quelques semaines"? Vers quel mois? Merci d'avance! :)
  3. Bonjour à tous Je me présente, je m'appelle Cynthia. Je suis étudiante en échange international au Saguenay, pour normalement 5 mois. De ce fait, je n'ai aucun titre de séjour à l'exception d'un AVE, autorisation de voyage électronique, qui ne me permet pas de travailler ni de rester plus longtemps; Or j'aimerais travailler, et voyager, prolonger mon séjour. Je ne sais pas par où commencer ni comment m'y prendre. J'ai entrepris une demande de PVT il y a une semaine mais je ne mise pas beaucoup d'espoir là-dessus... J'envisage de demander un permis de travail ouvert et de postuler partout où je le pourrai... Est-ce que vous verriez d'autres solutions plus efficaces ? Est-ce que le permis de travail ouvert est compliqué et long à obtenir ? Ne vaut-il pas mieux que j'attende de trouver une offre et un employeur pour postuler à un permis de travail ? Qu'en dites vous ? Je vous remercie par avance de votre aide et vous souhaite à tous une belle soirée/journée !
  4. Bonjour, Je suis actuellement étudiante en France et je vais faire un programme d'échange pour étudier dans une université à Gatineau. Je vais partir pour une durée d'environ 9 mois donc il me faut des services sans engagement. J'avais quelques questions au sujet de la vie là-bas. 1. Comment cela se passe au niveau du transport sur place ? Existe-il une carte (par ex bus) mensuelle pas trop cher ? Quel est le meilleur moyen à moindre coût pour se déplacer dans Gatineau et ses alentours ? 2. Quel est le prix de l'électricité sur place pour un appartement pour une personne (studio..) ? Est-il facile de trouver un logement meublé ? 3. Je voulais savoir aussi quel est le meilleur forfait de téléphone mobile pour bénéficier de plus de giga d'internet pour un téléphone mobile ? car j'utilise pas mal mon téléphone en dehors du logement. 4. Quelles sont vos assurances santé sur place ? Je vous remercie d'avance pour vos réponses !
  5. Bonjour, Je suis perdue concernant les papiers, je suis étudiante à Montréal depuis un an et mon permis d'etude se termine en janvier 2018, je souhaiterai rester au Québec, j'ai fait une demande de PVT mais les chances sont minimes. Quelle est la meilleure solution ? Un permis travail ? (j'ai déjà quelqu'un qui peut m'embaucher), une résidence permanente ? (je peux avoir la version accélérée mais je doute de l'avoir pour janvier..) J'ai entendu parler d'un prolongement de séjour ? Quelqu'un peut m'éclairer la-dessus ? Merci beaucoup ! Jeanne
  6. Bonjour à toutes et à tous ! Petite présentation rapide, je débute actuellementma troisième et dernière année de formation en école d'infirmiere en France. Je souhaite depuis aussi longtemps que je me souvienne venir m'installer au Quebec pour de nombreuses raisons. J'ai quand même fais mes études en France, choisis un métier qui me plaît, sans avoir vraiment fais attention aux conditions d'immigrations liées à mon diplôme. Puis en 2013, l'arrangement France-Quebec, etc, la suite on la connait Depuis le début de ma formation, je me renseigne régulièrement sur l'évolution des démarches à effectuer et des conditions à respecter pour demander l'immigration. L'année dernière j'ai entendu parlé du Salon Recrutement Santé Quebec, avec tous les témoignages de personnes satisfaites qui en découlaient. Seulement aujourd'hui, plus mon diplôme approche, plus je suis perdue dans les informations. Alors faisons comme si je ne connais rien au sujet et reprenons par les bases. - Quelles sont les conditions pour immigrer au Quebec lorsque on sera, comme moi en Juillet 2017, jeune diplômée Infirmière ? - Combien de temps prennent les démarches ? - Quels sont les organismes à contacter ? - Combien coute environ la totalité des démarches d'immigration ? - Dans quel sens faire : trouver un travail puis poser une candidature d'immigration (et dans ces cas là, par quels biais trouver cet emploi) ou alors déposer une candidature puis chercher du travail ? Toutes les informations sont bonnes à prendre, et des récits d'expériences tout autant C'est vraiment un projet qui me tiens à coeur depuis longtemps pour de nombreuses raisons, dont personnelles et professionnelles, je souhaite profondément le réaliser et toute l'entraide qu'il y a autour de ce rêve partagé est vraiment un moteur pour moi mais aussi pour beaucoup d'autres je pense. Je remercie ceux qui prendront le temps de me lire, de me répondre ou d'apporter leur petite pierre à l'édifice Je suis certaine que vous n'aiderez pas que moi héhé Pauline.
  7. Bonjour, Je suis actuellement en France ou je vais poursuivre mes études. Je vais rentrer en 3e année de mon école de commerce dans le Programme Grande Ecole qui aboutie sur un Master 2. Je n'ai pas encore choisi mon option. Les principales matières de mon cursus sont le marketing, la communication, l'économie. Suite à mon expérience de 6 mois à l'étranger, pour un stage, je souhaiterai continuer mon apprentissage à l'étranger car je ne suis pas satisfaite de celui que je reçois en France. Malheureusement je me perds un peu dans mes recherches.. Si quelqu'un pourrait me guider pour me renseigner sur les écoles/université où il est possible de postuler, sachant que vue que je suis en formation continue à la fin de cette année je n'aurai pas de licence. Je vous remercie du temps accordé à la lecture de mon message. Bonne journée
  8. Bonjour à tous, Je suis actuellement étudiante à Bordeaux en France et je vais intégrer l'Université Laval à l'autonome 2015. Je m'interroge sur le lieu de logement qui serait le plus approprié pour moi. J'aime pouvoir faire mes courses, aller à la pharmacie, accéder aux transports en communs à pied. En ce moment j'habite à Bordeaux à moins de 100-200 mètres de tous services sauf ma fac nécessitant plus de 30 min de trajet chaque jour en transport en commun. J'hésite donc entre les appartements proposés sur le site universitaire (Résidence Nobel) et un appartement dans le centre historique de Québec. Je ne me rend pas bien compte des services proposés sur le site universitaire, s'il m'est possible de vivre sans voiture et ne pas me sentir éloignée de tout. A Bordeaux les résidences universitaires sont au pied des établissements mais aucuns services n'est proposés aux alentours: ni supermarchés, ni commerces de proximité, le quartier n'est pas vivant. J'aimerai donc savoir quel serait le lieu le plus approprié pour pouvoir vivre plus ou moins avec les mêmes facilités dont je dispose actuellement. J'espère que certains québécois ou étrangers, étudiants ou non pourront me conseiller car je suis un peu perdue. En vous remerciant.
  9. Bonjour à tous et à toutes! J'aurais besoin d'aide concernant une amie qui est étudiante en Turquie âgée de 22 ans. Elle est désireuse d'emménager au Canada, dans la ville de Montréal, au Québec, afin de faire des études universitaires et de mener une nouvelle vie dans la métropole. Pour qu'elle puisse réussir à s'établir dans le pays, est-ce qu'une lettre d'invitation est nécessaire avant de faire la demande de résidente permanente? Aussi, quelles ressources financières retrouve-t-on généralement pour l'aide financière aux étudiants internationaux, si l'on n'offre pas de prêts et bourses aux étudiants étrangers? Comment faire pour débuter les démarches pour s'installer dans la province de Québec? J'attends de vos nouvelles, merci!
  10. Publié le 22 mars 2014 à 11h11 | Mis à jour le 22 mars 2014 à 11h11 Une étudiante de l'UdeS expulsée du Canada Agrandir ARCHIVES LA TRIBUNE, MAXIME PICARDAjouter CHLOÉ COTNOIR La Tribune (SHERBROOKE) Une étudiante française au doctorat en pharmacologie à l'Université de Sherbrooke a été expulsée du Canada samedi matin. Malgré qu'elle ait rempli tous les formulaires nécessaires pour être en droit de continuer son parcours académique au Québec, l'étudiante étrangère n'a eu d'autres choix que de plier bagage et de rentrer dans son pays, à seulement 48 heures d'avis. «J'ai envoyé ma demande de renouvellement de visa étudiant le 30 janvier. Normalement, c'est censé prendre deux semaines avant de recevoir son nouveau visa. Comme j'avais des vacances, j'ai décidé d'aller voir mes parents en Martinique. Quand je suis revenue [jeudi], on m'a informé à l'aéroport que je n'avais tout simplement plus de visa et que je devais quitter le pays dans le premier vol disponible samedi [aujourd'hui], sinon il y aurait un mandat d'arrêt contre moi. Mais il était inscrit nulle part que je ne devais pas quitter le Canada pendant les démarches», explique la jeune femme qui préfère ne pas être identifiée par crainte de nuire à ses chances de ravoir un visa. L'étudiante a immédiatement entrepris des démarches avec des agents d'Immigration Canada pour comprendre pour quelle raison on ne lui avait pas délivré son visa. Malgré plusieurs appels, personne n'a été en mesure de lui expliquer pourquoi les démarches étaient si longues. «Il y a un étudiant libanais dans ma faculté qui a fait les mêmes démarches que moi et qui a reçu son nouveau permis en seulement huit jours. Je ne comprends pas pourquoi on ne m'a pas accordé le mien», souligne celle qui vit au Québec depuis maintenant trois ans. Pour éviter d'être expulsée, la jeune femme a alors demandé un visa de touriste. Les agents d'Immigration Canada ont également refusé. «Je ne comprends pas pourquoi ils refusent. Avec ma nationalité française je devrais pouvoir résider au Canada un certain laps de temps, sans avoir de permis, et ça me permettrait de recevoir mon visa», explique-t-elle. En plus de devoir retourner en France, l'étudiante en pharmacologie a appris qu'une fois à l'extérieur du Canada, sa demande de renouvellement dûment remplie en janvier devenait caduque. Elle devra donc recommencer les démarches, ce qui allongera les procédures de plusieurs mois puisque sa demande sera maintenant faite par une personne résidant hors du Canada. «Ce qui est frustrant, c'est qu'aucun agent n'a pu me dire ce qui s'est passé avec ma demande. Ils me répondent tous que c'est la procédure normale et qu'ils ne peuvent rien faire. J'ai l'impression d'avoir été négligente alors que j'ai fait tout ce que je devais faire. J'ai le sentiment d'être jetable alors que je suis active au Canada», dénonce-t-elle. «C'est inacceptable» Le professeur responsable du doctorat de l'étudiante, Emanuel Escher, est outré de la situation. «C'est clair qu'il y a quelqu'un au ministère qui n'a pas fait son travail», affirme-t-il d'emblée. Afin d'aider son élève, le professeur a lui aussi contacté Immigration Canada. Il a également fait appel au député fédéral Pierre-Luc Dusseault. «Il nous a dit que les délais étaient trop serrés pour qu'il puisse vraiment nous aider. C'est tellement fâchant que personne ne soit capable de nous expliquer pourquoi on ne lui a jamais délivré son visa. C'est injuste qu'ils mettent des bâtons dans les roues d'une étudiante», souffle M. Escher. Outre les considérations administratives, cette expulsion entraîne également des pertes financières pour les recherches de l'aspirante doctorante. «Nous avons déjà commandé des produits afin de réaliser des tests. Maintenant ces produits vont vieillir sans être utilisés. Et que dire du parcours scolaire de cette élève! Elle vient de se rajouter plusieurs mois alors que c'est son avenir qui est là-dedans», dénonce le professeur dans la Faculté de médecine. La question du salaire de l'étudiante est également problématique. Comme elle n'est plus admise en sol canadien, le professeur ne peut plus lui verser son salaire. «C'est embêtant puisque j'ai un appartement à payer à Sherbrooke. En attendant je vais rentrer en France et faire de la rédaction pour ma thèse, mais sans salaire je ne sais pas ce que je vais faire», admet la jeune femme.
  11. P.S : je précise que je suis partie un an à Montréal dans le cadre d'un échange universitaire1 an à Montréal...Ou plutôt devrais-je dire 10 mois sachant que je suis arrivée le 21 aout 2011 et je repars aujourd'hui le 21 juin 2012. Bref je dirai un an pour faire simple et car mon coeur et mon esprit étaient déjà à Montréal avant que je n'arrive et le seront toujours après que je reparte... Un an à Montréal c'est tout simplement impossible à expliquer, à décrire. Tout le monde nous demande : « alors ton année à Montréal c'était comment? » or un an à Montréal ça ne s'explique pas, ça se vit ! Rare sont les gens qui peuvent réellement comprendre ce que nous ressentons (quand je dis nous, je pense aux étudiants internationaux). En fait il faut l'avoir vécu pour vraiment le comprendre ! Mais bon je vais tenter de vous expliquer tout de même mon ressenti... Un an à Montréal c'est avoir le courage de se lever un jour et de dire « je pars! » , c'est avoir les couilles de quitter son pays, ses amis, sa famille, sa petite vie tranquille pour se jeter vers l'inconnu sachant que la route ne sera pas facile. Avant que je parte beaucoup de gens me disaient « oh tu as trop de chance de partir », tout ce que j'ai envie de répondre à ça c'est « mais vas y, bouges ton cul et arrêtes de t'accrocher à ta petite vie bien rangée ! » Tout le monde peut partir à l'étranger comme je l'ai fais, il faut juste oser ! Et ne pas lâcher son rêve. Car oui Un an à Montréal c'est aussi énormément de paperasse, une attente insoutenable de plusieurs mois avant de savoir si l'on part, puis des papiers, encore des papiers, des papiers qui coûtent cher ! Des emmerdes administratives à n'en plus finir,... bref il faut s'accrocher ! Mais qu'est-ce que ça en vaut la peine !! Un an à Montréal c'est arriver dans un pays étranger, à 6000 km de chez toi, où la mentalité est différente, la culture aussi, les gens, leur accent (auquel on s'habitue et qui va finir par me manquer tabernak!) , l'architecture, les voitures, les routes, la nourriture (poutine, burger, muffins, sirop d'érable...miammm) ,...Bref tout est différent ! Je me rappel encore les gens qui me disaient « ben pourquoi tu vas au Québec, ils parlent français, c'est pareil qu'ici » bref...ça ne mérite même pas de commentaires -__- ' Un an à Montréal c'est rencontrer des gens, beaucoup de gens ! Des gens formidables, des gens qui viennent des 4 coins du monde, des gens qu'on oubliera jamais en bien comme en mal ! Lorsqu'on est loin de chez soi et de sa famille il faut dire que les gens qu'on rencontre ici finissent par devenir pour nous comme une deuxième famille ! Mais aussi un point de repère. Et même si nos amitiés ne datent que de quelques mois, elles sont pour certaines bien plus forte que des amitiés de longue date ! Un an à Montréal c'est aussi beaucoup voyager ! Découvrir, visiter, ne jamais s'en lasser ! Lorsqu'on a seulement un an devant soi pour visiter un continent où on a jamais mis les pieds, on essaye de faire un maximum ! On économise, on mange des pâtes tant pis ! Et dès qu'on a assez d'argent on trouve des bons plans et on part explorer ! Je suis très contente de tous ce que j'ai pu faire ! Montréal, Québec, Sherbrook, Toronto, les Milles îles, les chutes du Niagara, Mont Tremblant, Mont Orford, Val David, Mont Laurier, Tadoussac, Boston, Ney-York, Ottawa,...des musées, du chien de traîneau, des baleines, des caribous, la Ronde, du kayak,....Bref tellement de choses ! Je n'ai pas de regrets même si bien sûr on aimerait toujours en faire plus Un an à Montréal c'est aussi entrer dans une sororité et découvrir un système greek que je ne connaissais quasi pas. Ainsi c'est beaucoup de rencontres, encore Des bonnes comme des mauvaises, mais beaucoup de bonnes heureusement. C'est aussi beaucoup de soirées, de partys, d'évènements, de bénévolat, de repas ou autre. Bref ça permet d'agrandir un sacré coup ton réseau social et de profiter à fond de la vie étudiante :smile:Car un an à Montréal c'est aussi beaucoup de sorties ! Des soirées de fou tel que la beach party de poly (l'université empli de sable + piscine,...en plein mois de janvier quand il fait -15 !), des soirées kin aussi où on aura fait de notre mieux pour s'intégrer sans gros succès ^^ Des soirées de frat/soro, des soirées dont on se souvient plus vraiment ^^' Et surtout c'est découvrir les soirées en hivers ! C'est à dire trouver la technique pour te changer en arrivant en boite et réussir à faire entrer tes bottes d'hivers dans ton sac à main ... Bref I <3 Montreal by night !!! Un an à Montréal c'est découvrir un nouveau système universitaire totalement différent du notre et tellement mieux ! Des vrais cours approfondis donnés par des profs disponibles et qui aiment leur métier! Des infrastructures de fous. Des élèves studieux qui ne parlent pas en cours et qui réussissent tous leurs sessions (quel changement de STAPS!!!). Bref on se sent vraiment étudiant ! Et on est fière d'appartenir à l'Université de Montréal ! ça change de la maternelle de staps... Un an à Montréal c'est aussi manger ! Beaucoup manger ! Et pas vraiment des choses diététique... Découvrir la poutine, ne pas aimer la 1ere fois puis aller en manger à la banquise et finalement devenir accro;) Manger des muffins aussi, beaucoup de muffins ! Découvrir les Tim Hortons qui vont trop me manquer Et aussi sortir au restaurant, souvent même car c'est peu cher et tellement bon ! Et puis les brunchs, les juliette et chocolat, les burgers du Mc carold's, les queues de castor,... ça va me manquer tout ça ! Mais c'est mieux pour ma ligne ^^ Un an à Montréal, faut pas croire, ce n'est pas toujours merveilleux. Car forcement il y a des haut et des bas comme partout. Seulement lors des bas ce n'est pas toujours simple de s'en sortir car c'est là qu'on ressent le manque de sa famille et de son chez soi... Et oui des trahisons, des connards, des imbéciles, il y en a dans le monde entier ! Un an à Montréal ça permet aussi de faire le point sur toi, ta vie en France, tes amis,...Et malheureusement ça amène beaucoup de déceptions mais d'un autre coté ça permet de faire le tri, de comprendre qui sont vraiment les gens qui tiennent à toi et à qui tu tiens ! Un an à Montréal c'est surtout un plein d'émotions ! Les découvertes, les amitiés, l'amour, la haine, le manque, la déprime, la joie, les rires, la colère, ...tu as l'impression que tous tes sentiments sont décuplés ! Un moindre petit écureuil t'émerveille et la moindre trahison t'anéantit … Un an à Montréal c'est vraiment une explosion de sentiments ! Bref quand tu passes un an à Montréal, tu vis chaque instant à fond et il ne se passe pas une journée où tu t'ennuie ! Tu es tout le temps overbooké entre les cours, ta vie étudiante, la sororité, les sorties, les amis, la vie de touriste,… tu ne vois pas le temps passer ! Et quand les derniers mois arrivent tu n'as qu'une envie c'est d'arrêter le temps… Car oui Montréal tu vas me manquer, j'ai passé une année formidable que je n'oublierai jamais et je sens que le retour en France va être très très dur... mais je te le promets Montréal, je reviendrai ! <3
  12. Une inondation majeure a eu lieu avant hier au centre-ville de Montréal et voici une vidéo où l'on comprend l'ampleur de celle-ci avec une étudiante carrément emportée par le flux.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines