Aller au contenu
IMPORTANT : Gérez votre adresse de courriel En savoir plus… ×

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'différence'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Genre


Date d'arrivée


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


Ville de résidence


Skype


Facebook


Site web


ICQ

7 résultats trouvés

  1. Dans le cadre d’un tournage d’une série de vidéos témoignages sur la conduite routière au Canada du point de vue des étrangers pour le compte d’une société d’assurance, nous sommes à la recherche de profil de tous horizons. Vous avez appris à conduire à l’étranger puis emménager au Canada ? Venez nous raconter votre expérience ! Quelles sont les différences entre votre pays d’origine et le Canada ? Cela a-t-il représenté un challenge ? Quelles sont selon vous les avantages et les inconvénients ? Vous avez envie de nous faire part de votre expérience et vivre une expérience enrichissante ? Alors contactez-nous par mail à l’adresse xxxxxxvoir note en basxxxxxxxxdès maintenant ! Envoyez-nous votre candidature avec une petite présentation de vous ainsi que des photos avec des vos coordonnées complètes. A bientôt ! Amélie
  2. Français vs Québécois : le jeu des 7 différences… au bureau ! OCTOBRE 7, 2015 / LAURENCE COMET Je vous propose aujourd’hui le jeu des 7 différences entre un Français et un Québécois au bureau… Car même si on parle la même langue en France et au Québec, la vie au bureau y est complètement différente, et il vaut mieux y être préparé. Voici les 7 différences (illustrées) qui m’ont le plus marquée. LE CHEF Facile à savoir si on est en France ou au Québec : Celui qui est en costard-cravates dans un bureau avec une porte fermée et qui ne te reçoit que sur rendez-vous est un patron Français. Celui qui te dit dès le premier jour de le tutoyer et dont la porte est toujours ouverteest Québécois. EN RÉUNION Au Québec, les réunions sont très pacifiques : on évite les conflits et les clash, on se montre conciliant, et quand on dit les choses qui fâchent, on le fait avec le sourire et beaucoup de diplomatie. En France, comment dire… Facile, c’est tout l’inverse du Québec ! On adooore les débats, les affrontements, et les sujets délicats, on va droit au but, on attaque et on se défend. Pourquoi tourner autour du pot si on doit régler un problème ? LES INITIATIVES Au Québec, on fait rapidement confiance aux employés : l’initiative est appréciée, et même fortement recommandée. Et surtout elle est pardonnée en cas d’erreur… car n’oublions pas que c ‘est en forgeant qu’on devient forgeron. Voilà la réaction du boss quand vous lui soumettez une nouvelle idée : En France, c’est une autre histoire… Prise d’initiative = risque, alors il vaut toujours mieux faire valider son idée par son supérieur hiérarchique, qui va à son tour faire valider VOTRE idée par son supérieur hiérarchique, et ainsi de suite jusqu’au boss. Bref rendez-vous en 2025 pour mettre en place votre super idée révolutionnaire. Sinon, voici ce qui vous attend : DEVANT SON ÉCRAN D’ORDINATEUR Le Français passe quelques minutes voire quelques heures sur ses comptes Facebook ou Instagram personnels. Ces pauses peuvent durer très longtemps (mais le Français quitte le travail rarement avant 19h00). Le Québécois fait de courtes pauses et consacre sa journée de travail… à travailler (!) car plus vite il a fini, plus vite il est sorti (et à 17h00, ciao bye le bureau). LE STAGIAIRE En France, le stagiaire idéal est gentil, mignon(ne si possible), sympa, polyvalent, très serviable et très patient, car il alterne entre distribution de café, classement, attente de « missions », et accueil téléphonique. Bref, le stagiaire idéal est souvent choisi pour son caractère (et son physique ?). Le stagiaire Québécois idéal est, à l’inverse, autonome, proactif et créatif. On attend de lui qu’il soit débrouillard et qu’il donne à l’entreprise autant qu’il reçoit. C’est du donnant/donnant. suite et source: https://lcomet.wordpress.com/2015/10/07/francais-vs-quebecois-le-jeu-des-7-differences-au-bureau/
  3. lanau à diere

    différence CEGEP/lycée

    Bonjour à tous, je suis en première, je compte après mon bac partir à Montréal pour y faire mes études, Ayant regardé de nombreuses universités, j'ai vu que la plupart ne prenait pas avant 19 ans, sauf que lorsque je viendrais j'aurais 18 ans. J'ai donc regardé les CEGEP mais je ne comprends pas bien les différences qu'il y a entre un CEGEP et un lycée (à part l'âge : 15-18 pour le lycée / 17-19 pour le CEGEP) et ce qui débouche du CEGEP, un diplôme équivalent du bac ? Si le CEGEP est une sorte d'équivalent du lycée, est-ce que ça vaut vraiment le coup de se lancer dans encore 3 années d'études que je terminerais à 20 ans ? J'ai lu de nombreuses choses mais je reste dans le flou... Merci de me conseiller, de me raconter vos témoignages etc.. Bonne journée
  4. natataaa

    Différence RP Fédéral/ RP Fédéral+ CSQ

    Le visa fédéral de RP suite à un CSQ ou un visa fédéral RP demandé en direct ouvre t'il les mêmes droits ? Dit autrement, les affirmations suivantes sont elles vraies ou fausses: J'ai un CSQ et un visa fédéral: je peux aller m'implanter n'importe où au Canada. J'ai un Visa fédéral: je peux aller m'implanter n'importe où, sauf au Québec. Merci !
  5. Bonjour. Normalement, cet été je dois épouser mon amoureux. Je suis québécoise, au Québec, et lui francais, en France. Par la suite, nous désirons entreprendre les démarches de parrainage, dans le but qu'il vienne me rejoindre. On me répete souvent que le délai d'acceptation est moins long si on fait le processus lui en France et moi ici, et non, qu'il soit déjà ici. Ce que je me demande, c'est quoi la différence, en fait, en ce qui attrait au délai ? 3 semaines, 4 mois... À quel point c'est vraiment plus vite ? Notre éloignement commence à nous peser Merci beaucoup pour la future réponse.
  6. Avec les réformes des retraites qui se profilent, la tendance est à l’investissement immobilier, mais pas n’importe où ! Avec la hausse de la fiscalité et la baisse des rendements, les Français envisagent de plus en plus d’investir outre-Atlantique et nos cousins au Canada représentent une terre d’accueil qui attire la population de l’Hexagone. Peut-on investir au Canada à distance ? Si vous décidez d’investir dans l’immobilier au Canada, vous pouvez percevoir des revenus de location sans y être résident. Il faut cependant respecter certaines règles de conformité fiscale, sinon vous pourriez rencontrer des difficultés lors de la vente de vos biens. Mais concrètement, comment ça se passe ? À titre de non-résident, vous devez d’abord demander un certificat de conformité lors de la disposition d’un bien canadien imposable. La plupart du temps, un non-résident qui perçoit un revenu de location est redevable d’impôts au Canada à un taux de 25 % calculé sur le montant brut du loyer perçu pendant l’année se terminant au 31 décembre. Aucune dépense liée à l’immeuble locatif n’est alors prise en considération, même s’il est déficitaire. Mais en vertu de laLoi de l’impôt sur le revenu, le non-résident peut choisir d’être redevable d’impôts sur le revenu net de location, déductions faites des dépenses admissibles. Le taux d’imposition ne sera plus de 25 %, mais calculé à des taux d’imposition graduels similaires à ceux dont bénéficient les résidents du Canada. Pas d’avantage fiscal de type SCI au Canada ! Lors de la vente, le Canadien sera imposé sur la moitié du gain en capital, selon sa fourchette d’impôt. Au Canada, contrairement à la France, il n’y aucun avantage fiscal équivalent à une SCI (Société civile immobilière) lors d’un investissement immobilier. Qu’en est-il du marché immobilier ? Comme en France, les prix des immeubles de rapport ont explosé ces dix dernières années et sont désormais très élevés par rapport au revenu net qu’ils peuvent générer. À Montréal, la valeur des immeubles a été multipliée par trois depuis 2001 et les taxes ont suivi l’inflation. Malgré tout, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) prévoit une remontée des ventes dès 2014 et dit s’attendre à une progression de 4,5 % de la revente. Et au niveau de la location ? En ce qui concerne les lois qui protègent les locataires, c’est au Québec où les locataires résidentiels sont les mieux protégés par la Régie du logement du Québec. Contrairement à la France, on ne peut pas exiger trois mois de loyer d’avance ou résilier le bail pour différentes raisons. Il faut toujours se présenter au tribunal de la Régie du logement en cas de litige. Une loi très protectrice des locataires au Québec ! Lire la suite
  7. svp quelle est la différence entre un CV europeen et canadien merci
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles