Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'développeurs'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 2 results

  1. j'étais jusque récemment recruteur et je veux donner quelques conseils à tous ceux et vous êtes nombreux, qui recherchez un travail au Canada à distance avec souvent trop peu de réponses d'employeurs... Ce post s'adresse surtout à toutes les personnes qui prévoient de venir vivre et travailler au Québec ou au Canada et qui envoient beaucoup de CVs sans grand résultat de longs mois avant leur arrivée. Je tiens à le dire : 6 à 9 mois avant votre arrivée au Québec, des demandes d'ajout et des envois d'inmails Linkedin aux bonnes personnes sont la meilleure option face à des envois massifs de CVs et lettres de motivation (pour ces dernières toutes très ''chronophages'' qui plus est) J'ai parlé sur Skype en Janvier à plusieurs personnes en processus d'immigration au Québec qui ont toutes cet espoir de trouver un job à distance et c'est bien normal, celà se produit quelquefois alors autant tenter! Cependant, selon les profils, tout le monde ne loge pas à la même enseigne. C'est ce que je veux dire ici. Je vais donc donner mon avis de recruteur, forcément subjectif car ce n'est que dans le domaines des TI et des jeux vidéos que j'ai pris part à des recrutements à distance ou les processus de permis de travail pouvaient aller de 5 à 9 mois. En 2 ans de recrutement dans ces secteurs, j'ai observé qu'à 95% du temps les recrutements à distance concernaient des développeurs et parmi eux, des langages de programmation en particulier (C/C++, Java, iOS, Android). Les professionnels et techniciens de l'industrie manufacturière (par ex: soudeurs-chaudronniers) semblent toujours avoir de bonnes chances d'être recrutés à distance mais je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'expérimenter ce type d'embauche moi-même, je ne peux que me baser sur des témoignages sur les forum d'Immigrer.com par exemple. Les infirmières et professionnels de la santé en général avaient jusqu'il y a 1 an ou 2 de bonnes chances d'être recrutés à distance mais force est de constater qu'avec les gels d'embauche voir les coupures de postes actuelles, l'emploi semble malheureusement gelé dans leur domaine. Officiellement, la province du Québec et le Canada ont toujours un besoin massif d'immigration, le premier minitre du Québec et du Canada continuent de le déclarer mais force est de constater que leurs ministères semblent depuis près de 2 ans mettre le holà aux permis temporaires des étrangers. Les entreprises québécoises payent 1000$ par demande de permis temporaire pour un étranger et si la demande est refusée, ils ne sont pas remboursés. Les délais d'obtention de ces permis de travail ont certes été revus à la baisse pour beaucoup de nationalités et l'emploi des Canadiens est favorisé mais ce faisant la pénurie de main d'oeuvre qualifiée n'est pas prête de baisser. Alors pour conclure, malheureusement mieux vaut à distance ne pas s'attendre à des miracles, et solliciter sur Linkedin son ou ses potentiels gestionnaires (ou ''N+1'') plutôt que les ressources humaines qui dans beaucoup de cas, vous demanderont de postuler...une fois votre arrivée au Canada. Consacrer vous à 90% sur Linkedin et 10% à l'envoi de CVs. Deux à trois mois avant votre arrivée, augmentez de beaucoup la part de candidatures via le CV. En règle général, de 4 à 9 mois avant votre arrivée, c'est Linkedin qui doit être le plus utilisé. Le gestionnaire connaissant en principe mieux ses besoins futurs que les recruteurs (ce qui est peut se comprendre après tout), capitalisez donc en les contactant eux ! On dit aussi régulièrement que les recruteurs québécois répondent rapidement aux inmails Linkedin des candidats. Alors garnissez votre carnet de contacts avant votre arrivée !
  2. Le Québec courtise les développeurs français! Par Anne-Caroline Lourmière, fondatrice de Talentik. Par Les Experts | le 19 octobre 2016 | Les lignes de code sonnent comme une douce musique à vos oreilles? Vous avez soif de changement, de grands espaces et de dépaysement? Et si vous tentiez votre chance outre-Atlantique: le Québec recrute des développeurs! Etat des lieux. Le Québec est la destination préférée -hors Europe- des Français qui souhaitent vivre une expérience de mobilité professionnelle ou un projet d'immigration. Selon les estimations, ils seraient 120 000 à vivre ou étudier au Québec et chaque année plusieurs milliers font le choix d’y partir de manière temporaire ou permanente. En 2013 plus de 15 000 Français ont obtenu leur visa de travail temporaire. D’où vient cette attractivité? Le Québec bénéficie d’un capital sympathie auprès des Français. Mais au-delà de cet a priori positif, des éléments concrets liés à son climat économique, politique et social le rendent très attractif. En effet, avec un marché de l’emploi dynamique -7% de chômage pour 8 millions d’habitants-, une situation économique enviable –la ville de Québec enregistre un taux de croissance d’environ 2% suivie de Montréal, Sherbrooke, Saguenay et Trois-Rivières– et des besoins exponentiels dans les secteurs des Technologies de l’Information et des Communications –TIC–, des jeux vidéos ou encore de l’aérospatiale, le Québec dispose de sérieux atouts. Cette vitalité économique s’accompagne aussi, et c’est le revers de la médaille, d’une raréfaction du nombre de professionnels qualifiés disponibles. D’ici 5 ans, 700 000 postes seront à pourvoir au Québec, tous secteurs confondus, selon les prévisions d’Emploi-Québec. La rareté de la main d’œuvre incite donc le Québec à courtiser à l’extérieur de ses frontières les profils qualifiés comme les développeurs… Pourquoi les professionnels français sont-ils particulièrement appréciés? La plupart des entreprises québécoises que je rencontre répondent souvent qu’elles apprécient notre niveau de qualification et notre formation académique. L’absence de barrière linguistique facilite aussi l’intégration des Français, à condition qu’ils laissent de côté ce trop fréquent sentiment de supériorité qui transpire parfois chez certains et qui risquerait de les faire passer pour des «ostie de Français»! Comment faire pour travailler au Québec? Plusieurs options s’offrent à vous en fonction de votre profil, âge, expérience, situation. 1. Vous n’avez pas de promesse d’emploi d’une entreprise québécoise. Le Programme-vacances-travail (PVT) permet aux jeunes de moins de trente ans d’obtenir un visa temporaire leur permettant de rester sur le sol canadien pour travailler, voyager et/ou étudier. C'est l'option que j’ai choisie il y a quelques années, avant de demander ma résidence permanente puis ma citoyenneté. Avec le PVT, pas de rattachement à un employeur particulier, ni besoin d'avoir une offre d'emploi avant de partir: chaque «pvtiste» est libre de travailler pour le ou les employeur(s) de son choix dans l'ensemble du pays. 2. Vous avez une promesse d’embauche de la part d’un employeur québécois. C’est le cas de Vincent, ingénieur spécialisé en monétique, qui a quitté sa Normandie natale pour s’installer avec femme et enfants dans la métropole québécoise. Son profil ultra spécialisé introuvable au Québec lui a permis de d’obtenir un visa de travail assez rapidement, après avoir été chassé par une start-up Montréalaise. Avec la promesse d’embauche de son futur employeur, il a pu obtenir son visa de travail en quelques semaines, après avoir reçu l’autorisation du gouvernement québécois. Le Québec ayant gardé sa souveraineté en matière d’immigration, il examine chaque demande d’immigration et délivre ou non un certificat d’acceptation dans la province de Québec (CAQ) essentiel et décisif à la poursuite des démarches au niveau fédéral. Read more at http://www.frenchweb.fr/le-quebec-courtise-les-developpeurs-francais/261400#DGY7K5ph0CrmAPG5.99 http://www.frenchweb.fr/le-quebec-courtise-les-developpeurs-francais/261400
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines