Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'canoë'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 5 results

  1. + de 40 emplois "à risque" avec le changement aux travailleurs étrangers Loin d’être limités aux travailleurs agricoles ou sylvicoles, les changements au Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) décrétés par Ottawa vont aussi toucher plusieurs secteurs de pointe. D’ailleurs, le géant Technicolor a engagé des discussions avec le gouvernement du Québec depuis plusieurs mois pour protéger son accès à un bassin de candidats internationaux. + de 40 emplois "à risque" avec le changement aux travailleurs étrangers Olivier Bourque, Argent, 27 avril 2015 Selon le registre des lobbyistes, un mandat a été accordé au cabinet de relations publiques National à la fin de l’année 2014 pour environ un an. «La démarche vise à sensibiliser le gouvernement sur les nombreuses difficultés qu’entrainerait l’application au Québec des changements proposés par le gouvernement fédéral au PTET notamment en regard de la mobilité internationale d’un grand nombre de travailleurs spécialisés», est‐il écrit. Technicolor possède son plus important studio d’effets spéciaux à Montréal. L’entreprise embauche plusieurs travailleurs étrangers notamment des ingénieurs et concepteurs en logiciels, des analystes et consultants informatique ou des technologues en dessins qui viennent combler la pénurie de main‐d’œuvre au Québec. Technicolor n’était pas disponible pour commenter lundi. Mais l’entreprise française n’est pas la seule société de pointe qui pourrait souffrir du resserrement du programme. Plusieurs organisations ou entreprises se sont enregistrées au registre fédéral pour ce même enjeu, telles que IBM, Microsoft et Blackberry. Plusieurs postes qui profitaient d’un processus simplifié ne sont plus protégés. Dans la liste de 42, on y retrouve des emplois très variés notamment en ingénierie, en technologie, en médecine ou d’autres de pharmaciens, designers graphiques ou infirmiers auxiliaires. Non‐respect de l’entente avec Québec Avec la réforme du PTET effectuée par Ottawa qui va entrer en vigueur le 30 avril prochain, la durée des permis et leur possibilité de renouvellement seront réduites, ce qui va forcer des travailleurs étrangers qui gagnaient leur vie ici à quitter le Québec, craint Québec. Certains de ces emplois étaient protégés depuis la fin des années 80. Ainsi, depuis les changements au programme en 2014, le Québec avait été épargné. Selon une source consultée, on s’étonne maintenant qu’Ottawa ne respecte plus l’entente avec le Québec. Dans le secteur des affaires, les inquiétudes aussi sont vives. La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a demandé au gouvernement fédéral de repousser son échéance du 30 avril. « Cette décision unilatérale du gouvernement fédéral risque de nuire à plusieurs PME au Québec», a souligné sa vice‐ présidente Martine Hébert dans un communiqué la semaine dernière. Pris au dépourvu par la décision d’Ottawa, Québec a déjà critiqué l’intransigeance d’Ottawa. suite et source : http://argent.canoe.ca/nouvelles/plus-de-40-emplois-risque-avec-le-changement-aux-travailleurs-etrangers-27042015
  2. Le Stampede démarre Voir en plein écran 1 / 11 Photo Al Charest / Agence QMI Le Stampede de Calgary a officiellement débuté le 4 juillet 2014 avec la parade annuelle qui a attiré des centaines de milliers de personnes. http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2014/07/20140704-230335.html
  3. Les immigrants plus touchés par le chômage Lise Millette 30-05-2014 | 09h16 MONTRÉAL ­ Le marché du travail tarde à utiliser la main­d'œuvre immigrante pour combler leurs besoins de travailleurs. Des trois grandes régions métropolitaines de recensement (RMR) que sont Toronto, Vancouver et Montréal, cette dernière occupe le premier rang quant au plus grand nombre d'immigrants en chômage. Même si Montréal est la deuxième plus grande RMR canadienne pour son PIB et la grandeur de son marché du travail, elle affiche néanmoins le taux de chômage des immigrants le plus élevé. Cette conclusion se fonde sur les données de l'Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada de 2012. En 2012, Montréal, Toronto et Vancouver comptaient près des deux tiers des immigrants du Canada. Les trois métropoles regroupent à elles seules 36 % du marché du travail canadien et environ la moitié du PIB de la province où chacune est rattachée. Le poids économique de Montréal, Toronto et Vancouver est indéniable, ce qui explique pourquoi les populations immigrantes choisissent de s'y établir. LE MARCHÉ DU TRAVAIL IMPERMÉABLE? L
  4. Bon an mal an, ACCEO Solutions, spécialisée en technologies de l’information, embauche 275 personnes. Malgré toutes ses démarches, une trentaine de postes demeurent ouverts, faute de trouver des travailleurs qui répondent à ses besoins. « Nous cherchons à la fois des personnes formées dans des domaines très pointus et ayant de l’expérience. C’est un mix difficile, d’autant plus que nous sommes dans un marché favorable aux travailleurs », explique Marie Carmen Velasco, vice‐ présidente exécutive et chef du capital humain. Le cas vécu par ACCEO Solutions n’est pas unique. Une étude pan‐canadienne réalisée par Randstad Canada, confirme que les plus grands défis avec lesquels les organisations doivent composer sont le manque de travailleurs dans les métiers spécialisés, la sous‐traitance des emplois et le nombre grandissant des travailleurs internationaux. Ce sont les secteurs de la santé, pétrolier et gazier, des technologies, ainsi que de l'ingénierie et de la construction qui présentent le plus grand potentiel d’offres d’emploi spécialisés. Plus de formation Qu'ils soient gestionnaires ou employés, résidants de la Colombie‐Britannique ou du Québec, les répondants à l’étude canadienne croient que la responsabilité d'aborder le problème de la pénurie et des écarts de compétences incombe aux entreprises, aux gouvernements ainsi qu'au système d'éducation. Quatre personnes sur dix croient que les entreprises doivent investir davantage dans la formation basée sur les compétences pour leurs employés. Par ailleurs, plus de trois personnes sur dix croit que les institutions académiques ont l’obligation de promouvoir les industries et les emplois qui ont le plus de potentiel de mener à une carrière. « C’est aussi aux employeurs d’être prévenant et de développer une stratégie d’embauche. Par exemple, en génie logiciel, nos 150 finissants ont le choix entre 500 postes à combler. Si les employeurs prennent des stagiaires, ils ont alors accès à un bassin de finissants qu’ils connaissent », répond Pierre Rivet, directeur de l’enseignement coopératif à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Dans les métiers de la construction, la formation est contingentée et fortement réglementée à la demande des employeurs et des travailleurs. En conséquence, les places de formation en diplôme d’études professionnelles, offertes par le Ministère de l’Éducation et des Loisirs (MELS), correspondent à une estimation des besoins exprimés par le milieu. « En construction, le Québec est mieux structuré qu’ailleurs. Mais, je dirais que nous avons davantage besoin de travailleurs de qualité et polyvalent qu’en quantité », analyse pour sa part André Bergeron, directeur général des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) Des actions concertées Enfin, une personne sur quatre pense que les gouvernements doivent rehausser les mesures incitatives pour encourager les travailleurs à se diriger vers des postes où il existe une pénurie. suite et source : http://argent.canoe.ca/nouvelles/penurie-demplois-specialises-le-quebec-sorganise-25022014
  5. Nouvelles La rémunération hebdomadaire augmente de 2,1 % au Québec Le 23 décembre 2013 à 9h27 | Argent La rémunération hebdomadaire moyenne au Québec s'est accrue de 2,1 % en octobre pour se chiffrer à 851 $ par rapport au même mois l'an dernier, a indiqué lundi Statistique Canada. Lagence fédérale précise que la hausse s'est répartie dans un grand nombre dindustries québécoises. Sur une période dun mois, les salaires sont également en hausse de 2,1 %. Sur un an, le Québec a perdu 13 700 emplois, ce qui représente une baisse de 0,4 %. Il y avait en octobre dernier, 3,476 millions de travailleurs au Québec. Cest aux Territoires du Nord-Ouest et en Alberta où les salaires moyens sont les plus élevés à 1 326 $ et 1 125 $. Canada Au pays, la rémunération hebdomadaire moyenne des employés salariés non agricoles s'est établie à 918 $ en octobre, en hausse de 0,5 % par rapport au mois précédent. D'une année à l'autre, la rémunération hebdomadaire a augmenté de 1,4 %. source : http://argent.canoe.ca/nouvelles/la-remuneration-hebdomadaire-augmente-de-21-au-quebec-23122013
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines