Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'assurances'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 7 results

  1. Bonjour, Je suis présentement étudiant français à Montréal. Je me retrouve dans une situation très désagréable. Un problème causé par moi car je suis largement fautif à cause de ma négligence. Le problème est le suivant : Je me retrouve avec des frais d'assurance à payer. Ces frais ont été ajoutés à mon dossier scolaire. Jusque la tout est normal. Mais en discutant avec l'administration chargée de conseiller les étudiants étrangers, j'apprends que le seul fait de posséder la RAMQ peut m'éviter de payer ces frais. Donc, je paye depuis plusieurs session des frais d'assurance alors que j'aurais pu éviter cela en étant simplement moins négligeant et en ayant en ma possession la carte de la RAMQ (comme tous les étudiants français). Pour cette session, je dois payer ces frais avant le 20/09, je dois faire ma demande de RAMQ avant le 20/09 pour que l'administration efface les frais de mon dossier scolaire. Actuellement, je dois récupérer le formulaire S 401-Q-102. je ne peux pas le faire en ligne car je viens de procéder à l'ouverture d'un compte sur la plateforme AMELI de la caisse d'assurance maladie et il faut attendre 1 semaine pour obtenir la confirmation et le mot de passe qui permet de se connecter en ligne pour récupérer le formulaire. C'est impossible avant le 20/09. Donc, la, je suis présentement inscrit à la caisse des Français de l'Etranger, et je possède une carte d'assuré social sur laquelle il y a mon numéro d'assurance sociale. Petit rappel , avec la CFE, on ne peut pas demander le formulaire SE 401-Q-102 en ligne et c'est bien dommage. La seule solution sur laquelle je me base pour espérer régler tout cela avant le 20/09, c'est que je possède un ancien formulaire SE 401-Q-102 qui date de 2013, peu avant ma première arrivée à Montréal. Pensez vous que l'employé de la RAMQ pourrait prendre ce formulaire pour compléter ma demande de ramq ou alors pensez vous que cet ancien formulaire sera refusé ? (Moi, j'opte pour la 2eme option car je ne suis pas confiant). Pour ceux qui s'y connaissent, savez vous quel est le moyen le plus rapide pour obtenir le formulaire SE 401-Q-102 à partir de Montréal ? Sans quoi, je pense que je me retrouverais à payer ces frais encore une fois. Merci pour vos réponses.
  2. Bonjour, Je suis actuellement en 1er bac pro vente et j'aimerais poursuivre mes études au quebec, dans le millieu de l'assurance. J'aimerais savoir quelles poursuites d'études sont possibles en alternance. Merci d'avance.
  3. Bonjour à tous, je recherche l'expérience de quelqu'un qui a déjà transporté sa voiture personnelle de France vers Montréal lors de son déménagement au Québec. J'ai contacté plusieurs transitaires dont l'entreprise Gallieni qui est spécialisée dans les déménagements vers le Québec. Ma voiture est une auto de collection , Américaine, de plus de 40 ans , que je souhaite emmener avec moi. Ma question se pose sur la circulation en plaques Françaises lors de la récupération au port et jusqu'à la date de passage à l'inspection de la SAAQ. Est ce que quelqu'un connait un assureur Canadien qui assure de manière temporaire en plaques françaises, le temps d'obtenir les plaques? Comment avez vous procédé si vous avez effectué la même chose ? Merci d'avance pour votre aide.
  4. Bonjour, Je suis Méghane une jeune femme de 25 ans vivant dans le Sud de la France. J'exerce depuis plusieurs années le métier d'expert en assurances dans le bâtiment. J'ai pour projet de quitter la France pour le Québec. Je voudrais savoir ce qu'il est des professions dans le domaine des assurances : est il possible de trouver un emploi en assurances ? Le métier d'expert en assurances existe t-il ? Vers qui puis je me tourner pour trouver un emploi dans ce domaine ? Je prends toutes vous anecdotes et ou bon plan :). Merci de votre réponse.
  5. Quoi faire si votre concessionaire veut vous forcer à prendre une garantie prolongée ou / et l'assurance prêt ? En premier je veux vous dire: Au Québec vous n'êtes pas forcés à prendre une assurance avec votre prêt auto chez votre concéssionnaire, et pas non plus une garantie prolongée quand vous achetez votre voiture. L'année passée j'ai achété une voiture usagée au Québec, ma première voiture chez un concessionnare auto très reconnu au Québec, Je suis allé chez ce consessionnaire, ils m'ont demandé combien j'était prêt à payer par mois (à chaque deux semaines dans mon cas) Je les ai dit le montant, je connaissais déjà le modèle que je voulais, alors ils m'ont montré ceux qu'ils avaient de disponibles. J'ai choisi le mien, voilà, j'ai signé mon application pour le prêt. On m'a dit qu'ils me donnaient la garantie prolongée, je les ai demandé si c'était déjà inclus dans le prix, car je n'étais pas intérêssé à l'avoir, et que je ne voulais pas payer por ça, il m'a répondu que c'était déjà calculé dans le prix. Donc, le lendemain on m'appelle pour me dire que mon crédit avait été approuvé, que je pouvais passer chercher dans deux jours. Je retourne alors à la date convenue pour chercher ma voiture, et voilà la GRANDE SURPRISE, j'avais calculé mes versements avec un terme de 5 ans, et voilà que je me suis retrouvé avec un contrat de 6 ans. J'ai regardé ça en détaille, et voilà, j'ai remarqué qu'une garantie prolongé à $2000 ainsi qu'une assurance vie-invalidité à $3200, avaient été ajoutées à ma facture. Donc, $5200 de plus, et à cause de cela je me retrouvé avec 1 an extra du terme du prêt. J'ai demande alors à la personne qui avait traité ma demande de financement de m'enlèver ces frais car je n'étais pas intérêssée, et que je savais qu'au Québec je n'étais pas obligé à prendre une assurance prêt, et pas non plus la garantie prolongée. Il m'a répondu que s'il les enlevait le taux d'intérêt aller passer de 5% à 8%, et avec ce nouveau taux d'intérêt mon paiement aller rester presque pareil, ce qui était vrai. Par contre, qui était lui pour jouer comme ça avec mon taux d'intérêt accordé par la banque? Après une heure de discussion vu qu'on n'arrivait nulle part, j'ai decidé de signer le contrat, prendre la voiture et rentrer chez moi. La nuit j'ai regardé les deux contrats qu'on m'avait "forcé" à prendre et j'ai remarqué que l'assurance était offerte par une autre compagnie qui n'était pas la banque. Le lendemain j'ai appelé la banque, qui m'a juste confirmé que j'avais pas l'obligation de prendre une assurance prêt, et que le taux d'intérêt offert par eux n'était pas assujetti au fait d'avoir l'assurance ou non. J'ai aussi pris le temps d'appeler L'office de la protection du consommateur au Québec, qui m'ont juste confirmé que ce que la compagnie faisait n'était pas permis par la loi, et que j'avais jusqu'à 48 heures pour annuler mon contrat si je n'était pas satisfaite. J'ai alors appelé le concessionnaire, et je les ai fait savoir toute cette information, encore une fois j'ai montré mon desaccord et je les ai demandé de retirer ces frais de mon contrat. Ils m'ont répondu la même chose que la veille, ils allaient le faire, mais mon taux d'intérêt allait augmenter et que je pouvais me présenter chez le concessionnaire le soir pour le faire, j'ai alors répondu que j'allais me présenter mais pas pour changer le contrat, mais pour retourner la voiture et annuler mon contrat car il n'avait pas le droit le jouer avec un taux d'intérê octroyé par la banque. Finallement, j'ai été gagnante. Ils ont accepté d'enlever la garantie et l'assurance, et ils ont accepté de maintenir le même taux d'intérêt qui m'avait été offert dès le debut. J'ai economisé presque $6000, ($5200+intérêts) Alors, non, vous n'êtes pas forcés à acheter ni la garantie prolongé, ni l'assurance prêt offerte par votre concessionnaire, et NON, ils n'ont pas non plus le droit de jouer avec le taux d'intérêt. Je suis d'accord qu'il est important d'avoir un assurance prêt, car en cas d'invalidité votre paiement de prêt serait faite par l'assurance, par contre payer $3200 pour une jeune femme non fumeuse, est beaucoup trop dispendieuse, il était beaucoup moins cher de l'acheter directement avec la banque pour une fraction du prix, en plus en cas de payer le prêt avant la fin du terme, l'assurance s'annule et on arrête de payer, tandis qu'avec le concessionnaire on paie pour le montant total de l'assurance à l'avance, peu importe si le prêt est payé à l'avance en totalité, En plus, vu que le montant fait aussi partie du montant financé par la banque, on paie aussi des intérêts sur ça.
  6. Bonjour à tous, Je viens vers vous encore une fois pour vous demander conseils sur vos expériences. En janvier, je serai étudiante et je ne sais pas quoi faire concernant les assurances. En France, je dois m'inscrire à une autres sécurité sociale car je perds mon statut étudiant français. Je pensais m'inscrire à la Caisse des Français à l'Etranger, payer les cotisations pour pouvoir profiter de l'entente franco-quebecoise et ainsi avoir droit à l'assurance maladie du Quebec. MAIS ! Si je comprends bien, ça rembourserait pas grand chose, un peu comme la sécu de chez nous .. Autant dire qu'il faut une mutuelle aussi. A ce moment là, est ce que ça vaut bien la peine de payer les 191 euros de cotisations trimestrielles de la CFE si en plus on paie une mutuelle, ou une assurance privée ? Merci à tous ! Chloé
  7. Les années se suivent et se ressemblent. Le montant moyen du contrat d'assurance automobile continue de baisser au Québec. La baisse est très légère mais elle a le mérite d'exister. Le contrat annuel moyen d'assurance - pour collision, bris de vitre, feu, vandalisme et vol - est passé de 536$ en 2011 à 532$ en 2012, selon les dernières statistiques sur le sujet publiées jeudi par le Groupement des assureurs automobiles (GAA). Ce montant moyen diminue pour la septième année consécutive. En 2005, il était de 589$. Pourquoi une telle tendance ? «Les voitures sont plus sûres, les systèmes antivols sont meilleurs, il y a beaucoup de sensibilisation de faite et il y a une compétition entre les assureurs pour attirer des clients», explique Marc-André Gagnon, responsable de l'agence statistique du GAA. Toute bonne chose a cependant une fin. «Cela ne peut pas baisser éternellement», rappelle-t-il. Si l'on y ajoute le volet concernant les blessures corporelles - qui relève de la SAAQ -, un contrat moyen est de 712$ par année au Québec (chiffre de 2011). Ce qui fait de la province celle où les assurances automobiles sont les moins élevées au pays. En Ontario, le montant moyen d'un contrat est de 1527$, au Nouveau-Brunswick de 816$, en Alberta de 1069$, selon les chiffres compilés par le GAA. Nuance à apporter, tant que le régime du «no fault» au Québec ne sera pas appliqué en Ontario, par exemple, on pourra continuer à se targuer d'avoir une prime moyenne inférieure à la province voisine. L'Association pour la protection des automobilistes confirme que les prix des contrats d'assurance automobile sont plus stables au Québec qu'ailleurs. «Cette gestion mixte - assureurs privés et SAAQ - nous accorde plus de stabilité par rapport aux autres provinces où les assurances sont 100% privées», dit son président, George Iny. Les années se suivent et se ressemblent également pour les vols d'automobiles au Québec dont le nombre (7484) a baissé en 2012 pour la sixième année consécutive. Depuis 2002, le nombre de vols déclarés a baissé de plus de 40%, entrainant une diminution des indemnités versées - passées de 210 millions à 106 millions durant la même période. Statistique plus significative, le taux de vol - rapport entre le nombre de véhicules assurés et le nombre de véhicules déclarés volés - est passé de 0,56% à 0,18%. Paradoxalement, on constate une augmentation du coût moyen des réclamations pour vol, passé de 11 607$ en 2002 à 14 283$ en 2012. Les voitures volées sont aujourd'hui plus récentes, sont pour beaucoup des modèles haut de gamme ou de luxe et sont particulièrement ciblées par le crime organisé, ose avancer le GAA. Comme chaque année, le centre et l'est de l'île de Montréal concentrent le plus de vols de véhicules, devant Laval et Lanaudière. On notera que les véhicules du Groupe Toyota sont les plus volés en terme de taux. Source
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines