Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Société'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 7 results

  1. À Montréal, on les appelle « les Français de France ». Mais comme dans n’importe quelle famille, les rapports ne sont pas toujours simples. Québécois et Français ont parfois l’air de deux peuples séparés par une langue commune. Louis Myard, étudiant en sciences politiques à l’Université de Montréal, se dit parfois qu’« un Mexicain et un Chinois ont plus de choses en commun qu’un Français et un Québécois ». Sans compter, poursuit le jeune homme de 22 ans, que pour ses compatriotes élevés dans le « machisme » français, l’amour n’est pas toujours facile au Québec, avec sa culture féministe. « On m’a regardé de travers parce que j’ouvrais la porte à une femme et parce que j’ai déjà appelé une Québécoise que j’aimais bien “mon petit bébé”, se rappelle-t-il. Très énervée, elle m’a répliqué : “Je suis pas ton bébé!” » Salomé Zimmerlin, mannequin française à ses heures, venue étudier en économie à l’Université McGill, raconte pour sa part qu’elle a été interloquée la première fois qu’elle a entendu des Québécois tutoyer de parfaits inconnus, quoiqu’elle ait vite accepté cet usage. Elle a aussi été étonnée par certains mots québécois comme « ma blonde », qui désigne une petite amie… quelle que soit la couleur de ses cheveux. La jeune femme de 23 ans, qui est aussi dessinatrice de mode et qui a lancé sa propre marque de mode unisexe, « Kafka », ajoute toutefois que le choc culturel ne pèse pas lourd dans la balance face aux attraits d’une société beaucoup moins rigide que la France et sa culture hiérarchique. « Si j’avais voulu lancer une marque de mode à Paris, on m’aurait ri au nez à cause de mon manque d’expérience, assure-t-elle. Ici, on m’a dit : “Montre-moi ce que tu sais faire.” » Mais les temps ont changé : Le Monde a d’ailleurs qualifié le Québec d’« eldorado » pour une nouvelle génération de Français attirés entre autres par un faible taux de chômage (environ 5,5 % dans la province contre plus de 9 % en France) et par quelques avantages reconnus par les règles d’immigration aux personnes qui savent parler et écrire en français. Alors que les Québécois ont longtemps cherché l’inspiration du côté de la France des Lumières, Gérard Bouchard, éminent historien et sociologue de l’Université du Québec à Chicoutimi, précise que lorsqu’ils « ont commencé à prendre conscience de leur identité propre dans les années 1960, ils se sont de plus en plus définis en fonction de l’Amérique du Nord, et non plus de la France ». « Ici, je peux trouver un bon boulot, devenir propriétaire, être proche de la nature et avoir une bonne qualité de vie… et tout ça en français », explique Adeline Alleno, une Parisienne de 29 ans, pour conclure : « J’en veux à la France de m’avoir laissée tomber. » Extraits du texte intégral de Dan Bilefsky pour le New York Times
  2. Bonjour, Je poste ceci, je suis Français je vis en France (pour le moment lol) j'ai créer il y a peut ma société à Montréal (site internet), je rencontre un problème, je vais commencer a payer mes prestataire par virement, mais j'ai découvert que ma banque (Desjardins) prenait énormément de frais de virement, ma question est , connaissez vous une solution pour payer moins cher? Je vais avoir beaucoup (de plus en plus) de virement à effectuer. (pour commencer entre 5/10 par mois, puis j'espère environ + de 100/mois principalement vers l'Europe) Merci par avance pour vos réponses. W.
  3. Le rêve canadien n'est rien de plus qu'un mythe et la classe moyenne du pays doit hypothéquer son avenir pour se maintenir à flot, indique-t-on dans une étude interne du ministère fédéral de l'Emploi. Ce constat diffère toutefois largement de celui qu'avait présenté Ottawa dans son plus récent budget, déposé plus tôt en février. La Presse Canadienne a obtenu copie du document, préparé en octobre l'an dernier par des experts du ministère de l'Emploi, en vertu de la Loi d'accès à l'information. Le revenu des travailleurs de la classe moyenne a stagné entre 1993 et 2007, indique-t-on dans le rapport en référence à la période étudiée par les experts gouvernementaux. On y prévient que les familles de la classe moyenne sont de plus en plus vulnérables aux soubresauts financiers et que leurs revenus ont augmenté de 1,7 % seulement au cours de ces quinze années. Le marché ne récompense pas suffisamment cette tranche de la population, ce qui fait que la croissance de leurs revenus est de plus en plus limitée par rapport aux familles aisées, expliquent les auteurs. Ils ajoutent que ces travailleurs obtiennent moins de soutien de la part du gouvernement en période de transition professionnelle, citant en exemple la baisse marquée de leurs prestations de chômage en comparaison avec d'autres groupes économiques. Le rapport n'évalue pas les impacts de la crise financière de 2008, mais d'autres études ont déjà souligné que la récession avait entraîné des pertes d'emplois bien rémunérés pour les travailleurs du secteur manufacturier dans le centre du Canada, entre autres. Source : http://affaires.lapresse.ca/economie/canada/201402/23/01-4741686-la-classe-moyenne-canadienne-est-en-difficulte.php
  4. bonjours a toutes et tous je suis actuellement en préparation d'immigration vers le Canada et je souhaiterai acquérir la connaissance de vous toutes et tous, sur comment trouver des sociétés française qui travail ou qui ont des locaux aux Canada, de mon coté j'ai contacter la chambre des commerce en France,de multiples essai sur le web mais sans résultat ,donc s'est la que vous intervenez s'il vous plait et par avance merci.
  5. En mai, les Québécois gagnaient 841 $ par semaine La rémunération hebdomadaire moyenne des employés salariés au Québec, excluant le secteur agricole, était de 841,10$ en mai dernier, en hausse de 1,7% ou 14,37$, comparativement au mois précédent. De mai 2012 à mai 2013, la rémunération a augmenté de 1,2%, soit le niveau le plus bas de toutes les provinces canadiennes avec le Nouveau-Brunswick, révèlent les dernières données de l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail de Statistique Canada, dévoilées jeudi. Dans l’ensemble du Canada, la rémunération hebdomadaire moyenne s'est établie à 914,68$ en mai, soit une progression de 0,9% par rapport à avril. D'une année à l'autre, la rémunération a augmenté de 2,5%, Le Québec se situe à peu près au milieu du peloton canadien. Les travailleurs du Manitoba, de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick ont tous touché moins que ceux du Québec, alors que ceux des cinq autres provinces ont gagné davantage. En Ontario, la rémunération s’est élevée à 921,88$, en hausse de 0,6% sur avril. La rémunération la plus forte a cependant été versée aux travailleurs de l’Alberta, dont le chèque de paie hebdomadaire s’est élevé à 1113,94$, en progression de 1,3%. Dans l’ensemble du pays, la rémunération hebdomadaire moyenne du secteur de la construction a progressé de 6,2% au cours des 12 mois ayant pris fin en mai dernier pour atteindre 1201,30$, principalement en raison des hausses survenues dans les travaux de génie civil et chez les entrepreneurs spécialisés. La hausse la plus forte a toutefois été constatée dans le secteur du transport et de l’entreposage (+9%), à 994,51$. Au Canada, le nombre total d'employés salariés (excluant ceux de l’agriculture) a augmenté de 8500 en mai dernier, après avoir légèrement baissé de 1100 en avril. De mai 2012 à mai 2013, le nombre d'employés salariés non agricoles a augmenté de 117 200 ou de 0,8%. L'emploi est demeuré relativement stable au pays depuis août 2012, note Statistique Canada. http://argent.canoe.ca/nouvelles/en-mai-les-quebecois-gagnaient-841-par-semaine-25072013
  6. Article intéressant bien que discuté : analyse par un psychologue des causes de l'attentat du soir des élections > Le Devoir, Catherine Lalonde 8 septembre 2012 Actualités en société http://www.ledevoir....t-du-metropolis
  7. Suis-je en crise d’identité? À la veille du 24 juin, est-ce normal de se demander qu'est-ce qu’un Québécois? Qu'est-ce qui me définit comme Québécois personnellement? Vivre au Québec et parler le français, certainement! Mais quel est le mélange de mes origines, de mes racines? Suis-je Français, Anglais, à moitié Irlandais avec une touche d’Écossais? Les importantes vagues d’immigration qu’a accueillie la Belle Province, sans oublier nos Premières nations, y comptent pour beaucoup. C’est assurément cet amalgame d’immigrants et d’habitants, qui a formé la base de notre société québécoise actuelle. Au fil des années, l’origine des immigrants s’est diversifiée et le mélange des cultures s’est multiplié. Super, plus de richesse! Mais aujourd’hui, je m’efforce de mieux comprendre d’où je viens… Lire l'article
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines