Jump to content

Debarque en ETE ou En Hiver ?


Recommended Posts

  • Habitués

oui les amis, alors qu'en pensez vous, vaux mieux que les nouveaux qui debarquent qu'ils affrontent le taureau par les cornes j'entends par ca le premier hiver Quebecois, ou bien une entre plus douce au printemps été.

c'est rude le premier hiver il faut etre pret.

debarquement en ete c'est plus soft, je pense mais quel est votre avis sur la question.

Arrivée, n'aurait-il pas été plus simple et plus joli? Bref, si tu arrives en été, n'oublie pas qu'à partir de la fin du mois de juin, début du mois de juillet, les vacances commencent et les offres d'emploi deviennent beaucoup plus rares. Ca te fait quand même perdre au minimum 2 mois dans ta recherche d'emploi. Faut pas l'oublier cela non plus.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 97
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Il est invraisemblable d'imaginer que tous les mots de la langue française puissent être connus par tous autant dans leur sens original ou par celui développé au fil des usages et du temps dans un con

  • Habitués

Et alors galére ou bons souvenirs de cette arrivé en hiver? Ou les deux avec le recul? ^^

Oui c'est vrai qu'en général (les pays d'Europe), visiblement c'est le cas aussi au Québec, en Juin, Juillet le marché du travail est calme. Faut effectivement tenir compte de ça surtout quand on est juste point de vue finances.

Dans mon cas, en juillet et la premiére partie d'août, je compte plutôt prendre du temps pour mon installation, visiter le Québec et commencer vers début ou mi août pour tenter d'avoir quelque chose pour la rentré de Septembre.

Après, chaque personne à ses propres contraintes. c'est pour ça qu'il faut bien réflechir à tout ça.

Link to post
Share on other sites

Et alors galére ou bons souvenirs de cette arrivé en hiver? Ou les deux avec le recul? ^^

Oui c'est vrai qu'en général (les pays d'Europe), visiblement c'est le cas aussi au Québec, en Juin, Juillet le marché du travail est calme. Faut effectivement tenir compte de ça surtout quand on est juste point de vue finances.

Dans mon cas, en juillet et la premiére partie d'août, je compte plutôt prendre du temps pour mon installation, visiter le Québec et commencer vers début ou mi août pour tenter d'avoir quelque chose pour la rentré de Septembre.

Après, chaque personne à ses propres contraintes. c'est pour ça qu'il faut bien réflechir à tout ça.

Les deux :lol: mais j'étais seule, sans enfant etc. donc pas forcément la même chose qu'une famille qui arrive.

En septembre c clair que ca repart pas mal niveau boulot :) mais rien ne t'empêche de t'inscrire dans des agences de placement, etc. en arrivant. C'est pas la "meilleure" période, mais y'a du boulot quand même ;)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est clair que sans enfants, c'est plus simple, on peut toujours se débrouiller, prendre une chambre si on trouve pas de logement etc.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Et alors galére ou bons souvenirs de cette arrivé en hiver? Ou les deux avec le recul? ^^

Oui c'est vrai qu'en général (les pays d'Europe), visiblement c'est le cas aussi au Québec, en Juin, Juillet le marché du travail est calme. Faut effectivement tenir compte de ça surtout quand on est juste point de vue finances.

Dans mon cas, en juillet et la premiére partie d'août, je compte plutôt prendre du temps pour mon installation, visiter le Québec et commencer vers début ou mi août pour tenter d'avoir quelque chose pour la rentré de Septembre.

Après, chaque personne à ses propres contraintes. c'est pour ça qu'il faut bien réflechir à tout ça.

Alors, arrivée en novembre 2006. Cette année-là, la neige n'est arrivée qu'après Noël, donc températures avoisinant le 0 ou légèrement positives. Pas d'enfants, (ça aide),passage au bureau d'immigration en un temps record, (on devait être deux), hébergés le temps qu'il faut chez des amis (ça aide aussi), notre seul problème: trouver rapidement une maison qui nous plaise à acheter pour caser les meubles arrivant dans un container 3 semaines plus tard. Nous avions magasiné en ligne sur Réaltor avant de partir, et pris RDV par téléphone avec l'agent immobilier qui avait vendu la maison de chum avant qu'il parte de Montréal la 1ère fois. Donc, arrivée le mercredi, RDV dans le bureau de l'agent le jeudi à 14 h, début des visites le vendredi à 8 h 30, maison trouvée le dimanche, offre d'achat acceptée le lundi. Nous avons emménagé 3 semaines plus tard, le 12 décembre 2006. Le temps de recevoir des amis qui avaient juste leur CSQ pour les vacances de Noël, on passe les fêtes agréablement. Dépôt du CV sur les sites Jobboom, Monster et autres, placement à l'agence ou je suis toujours le 12 février 2007. Vous avez dit intégration facile ? :-))

Edited by Cherrybee
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Et alors galére ou bons souvenirs de cette arrivé en hiver? Ou les deux avec le recul? ^^

Oui c'est vrai qu'en général (les pays d'Europe), visiblement c'est le cas aussi au Québec, en Juin, Juillet le marché du travail est calme. Faut effectivement tenir compte de ça surtout quand on est juste point de vue finances.

Dans mon cas, en juillet et la premiére partie d'août, je compte plutôt prendre du temps pour mon installation, visiter le Québec et commencer vers début ou mi août pour tenter d'avoir quelque chose pour la rentré de Septembre.

Après, chaque personne à ses propres contraintes. c'est pour ça qu'il faut bien réflechir à tout ça.

Les deux :lol: mais j'étais seule, sans enfant etc. donc pas forcément la même chose qu'une famille qui arrive.

En septembre c clair que ca repart pas mal niveau boulot :) mais rien ne t'empêche de t'inscrire dans des agences de placement, etc. en arrivant. C'est pas la "meilleure" période, mais y'a du boulot quand même ;)

pour les agences de placements c'est tres interessent d'y adherer avant d'arriver.

cela dépend aussi du profile de l'immigrant, et du nombre de membre de sa famille.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Et alors galére ou bons souvenirs de cette arrivé en hiver? Ou les deux avec le recul? ^^

Oui c'est vrai qu'en général (les pays d'Europe), visiblement c'est le cas aussi au Québec, en Juin, Juillet le marché du travail est calme. Faut effectivement tenir compte de ça surtout quand on est juste point de vue finances.

Dans mon cas, en juillet et la premiére partie d'août, je compte plutôt prendre du temps pour mon installation, visiter le Québec et commencer vers début ou mi août pour tenter d'avoir quelque chose pour la rentré de Septembre.

Après, chaque personne à ses propres contraintes. c'est pour ça qu'il faut bien réflechir à tout ça.

Les deux :lol: mais j'étais seule, sans enfant etc. donc pas forcément la même chose qu'une famille qui arrive.

En septembre c clair que ca repart pas mal niveau boulot :) mais rien ne t'empêche de t'inscrire dans des agences de placement, etc. en arrivant. C'est pas la "meilleure" période, mais y'a du boulot quand même ;)

pour les agences de placements c'est tres interessent d'y adherer avant d'arriver.

cela dépend aussi du profile de l'immigrant, et du nombre de membre de sa famille.

Adhérer à une agence de placement? Bizarre... En tout cas, toutes celles qui m'ont contactée pour un emploi m'ont fait passer des tests sur place + un entretien. Je ne vois pas comment on peut passer des tests avant d'arriver.

Link to post
Share on other sites

En même temps j'imagine trouver un emploi après 2 ou 3 semaines relève quand même un peu du miracle, à moins d'entamer ses démarches avant de partir et encore. Du coup c'est vrai que profiter de l'été pour s'installer tranquillement paraît plus judicieux

Personnellement j'ai connus des amis qui ont mis 6 mois pour trouver un poste, d'autres 3 mois après de bonne séances de bénévolat. Du coup pour notre part on table surtout pour une première année difficile couteau entre les dents et on essaye au mieux de se préparer à toutes éventualités. J'essaye de garder humblement en mémoires toutes ces histoires de boat people, haïtiens et autres je ne sais quels réfugiés du monde arrivés là avant nous et qui ont survécu malgré tout. Après tout ça fait peut être aussi parti de l'expérience d'immigration. Il sera toujours temps après de décompresser après quelques temps (ou années) ...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En même temps j'imagine trouver un emploi après 2 ou 3 semaines relève quand même un peu du miracle, à moins d'entamer ses démarches avant de partir et encore. Du coup c'est vrai que profiter de l'été pour s'installer tranquillement paraît plus judicieux

Personnellement j'ai connus des amis qui ont mis 6 mois pour trouver un poste, d'autres 3 mois après de bonne séances de bénévolat. Du coup pour notre part on table surtout pour une première année difficile couteau entre les dents et on essaye au mieux de se préparer à toutes éventualités. J'essaye de garder humblement en mémoires toutes ces histoires de boat people, haïtiens et autres je ne sais quels réfugiés du monde arrivés là avant nous et qui ont survécu malgré tout. Après tout ça fait peut être aussi parti de l'expérience d'immigration. Il sera toujours temps après de décompresser après quelques temps (ou années) ...

C'est sûr, tout dépend de ton domaine d'expertise. Pour moi, secrétariat, maîtrise du français parlé et écrit, expérience de 25 ans de secrétariat médical, cela n'a pas été trop difficile. Pour chum, en revanche, il a fallu 5 mois de réseautage. Mais comme il avait bien négocié son départ de son ancienne boite, ce ne fut pas trop difficile.

Link to post
Share on other sites

En même temps j'imagine trouver un emploi après 2 ou 3 semaines relève quand même un peu du miracle, à moins d'entamer ses démarches avant de partir et encore. Du coup c'est vrai que profiter de l'été pour s'installer tranquillement paraît plus judicieux

Personnellement j'ai connus des amis qui ont mis 6 mois pour trouver un poste, d'autres 3 mois après de bonne séances de bénévolat. Du coup pour notre part on table surtout pour une première année difficile couteau entre les dents et on essaye au mieux de se préparer à toutes éventualités. J'essaye de garder humblement en mémoires toutes ces histoires de boat people, haïtiens et autres je ne sais quels réfugiés du monde arrivés là avant nous et qui ont survécu malgré tout. Après tout ça fait peut être aussi parti de l'expérience d'immigration. Il sera toujours temps après de décompresser après quelques temps (ou années) ...

Bah ça dépend ce que tu cherches ;) C'est sûr que si tu cherches direct dans ta branche, le poste idéal, ça va prendre un peu de temps.

Si tu cherches un boulot, n'importe lequel, c'est une question de jours, voire d'heure :lol: Des jobines dans les magasins, restos, boulangeries, etc. c'est pas ce qui manque :)

Mon chum a commencé dans un dépanneur en quelques jours, moi comme secrétaire en seulement 24h sur place :)

Link to post
Share on other sites

En même temps j'imagine trouver un emploi après 2 ou 3 semaines relève quand même un peu du miracle, à moins d'entamer ses démarches avant de partir et encore. Du coup c'est vrai que profiter de l'été pour s'installer tranquillement paraît plus judicieux

Personnellement j'ai connus des amis qui ont mis 6 mois pour trouver un poste, d'autres 3 mois après de bonne séances de bénévolat. Du coup pour notre part on table surtout pour une première année difficile couteau entre les dents et on essaye au mieux de se préparer à toutes éventualités. J'essaye de garder humblement en mémoires toutes ces histoires de boat people, haïtiens et autres je ne sais quels réfugiés du monde arrivés là avant nous et qui ont survécu malgré tout. Après tout ça fait peut être aussi parti de l'expérience d'immigration. Il sera toujours temps après de décompresser après quelques temps (ou années) ...

Bah ça dépend ce que tu cherches ;) C'est sûr que si tu cherches direct dans ta branche, le poste idéal, ça va prendre un peu de temps.

Si tu cherches un boulot, n'importe lequel, c'est une question de jours, voire d'heure :lol: Des jobines dans les magasins, restos, boulangeries, etc. c'est pas ce qui manque :)

Mon chum a commencé dans un dépanneur en quelques jours, moi comme secrétaire en seulement 24h sur place :)

Ah oui à ce point là :shok:

Sinon oui je pensait bien à des jobines sans forcémment tomber chez Mac do ou centre d'appel. Par exemple j'ai une connaissance qui a réussi à intégrer une banque à Toronto après un mois de bénévolat.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ben déjà c'est assez rassurant de savoir que des jobines il y en a toujours et partout, car ça permet, en cherchant ailleurs en paralléle, de faire entrer un salaire, même faible, se faire des contacts et de metre les pieds dans le monde du travail.

Ensuite, tout depend du lieu de vie, une jobine à montréal avec un loyer de 800 ou 900 dollars, c'est quand même moins évident qu'a Trois rivieres avec un loyer de 500 (je parle de moyenne des 4 1/2).

Moi aussi ça me génerais pas, au début de faire une jobine, plutôt que de croiser les doigts pendant 6 mois pour trouver exactement ce que je veux et que je ne trouverais peut être pas.

J'ai lu une expérience d'un monsieur qui voulait absolument rester dans sa branche et qui se refusait de prendre une jobine (genre vendeur dans un depaneur etc) car il s'estimait au dessus de ça et au bout de 8 mois, comme il n'a rien trouvé, il avait le choix entre rentrer en france ou prendre une jobine, chose qu'il a faite. Au final il a perdu 8 mois, depense tout son budget pour au final ben prendre le travail qu'il ne voulait pas.

Après tout dépend de la formation que l'on a et de la facilité à trouver un travail dans son domaine.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je me verrais pas rester à glander tout l'été en faisant le touriste, et pourtant y en a qui font les touristes plusieurs mois avant de chercher du boulot.... :wacko:

Enfin dans mon domaine l'été c'est plein emploi, c'est l'avantage de bosser dans la restauration un secteur que vous appellez "jobine" ...

En plus c'est marrant parce que serveur par exemple avec les pourboires et le fixe apparement au Québec y a moyen d'avoir un bon salaire -_-

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Tu t'es renseigné sur les pourboires? Je veux dire par là, le Québecois sont généreux ou pas?

Link to post
Share on other sites

Ah oui à ce point là :shok:

Sinon oui je pensait bien à des jobines sans forcémment tomber chez Mac do ou centre d'appel. Par exemple j'ai une connaissance qui a réussi à intégrer une banque à Toronto après un mois de bénévolat.

Le tout c'est d'être proactif. Il y a des petites pancartes "Recherche employés" dans les vitrines. Il faut prendre son courage à deux mains et entrer parfois ;) Certes ça sera au salaire minimum, mais l'expérience de départ, peu importe dans quoi finalement, est quasi obligée pour entrer de plein pied dans le monde du travail :)

Link to post
Share on other sites

Ben déjà c'est assez rassurant de savoir que des jobines il y en a toujours et partout, car ça permet, en cherchant ailleurs en paralléle, de faire entrer un salaire, même faible, se faire des contacts et de metre les pieds dans le monde du travail.

Ensuite, tout depend du lieu de vie, une jobine à montréal avec un loyer de 800 ou 900 dollars, c'est quand même moins évident qu'a Trois rivieres avec un loyer de 500 (je parle de moyenne des 4 1/2).

Moi aussi ça me génerais pas, au début de faire une jobine, plutôt que de croiser les doigts pendant 6 mois pour trouver exactement ce que je veux et que je ne trouverais peut être pas.

J'ai lu une expérience d'un monsieur qui voulait absolument rester dans sa branche et qui se refusait de prendre une jobine (genre vendeur dans un depaneur etc) car il s'estimait au dessus de ça et au bout de 8 mois, comme il n'a rien trouvé, il avait le choix entre rentrer en france ou prendre une jobine, chose qu'il a faite. Au final il a perdu 8 mois, depense tout son budget pour au final ben prendre le travail qu'il ne voulait pas.

Après tout dépend de la formation que l'on a et de la facilité à trouver un travail dans son domaine.

J'en connais des comme ça qui cherchent encore après presque un an ;) Ce sont bien souvent des gens qui cherchent le boulot idéal de suite :lol: Je dis pas que ça n'existe pas, j'en connais qui ont directement décroché LE boulot, mais la plupart des mes amis sont quand même passés par la case jobine (classement, secrétariat, centre d'appel, dépanneur, serveur, etc.)

La première expérience québécoise est importante, peu importe dans quoi vous vous la faite ! Et plus vous attendez, plus il va y avoir un trou sur votre CV, et plus ça va être difficile :)

Oubliez pas aussi que la langue dans le travail, ça s'apprend :lol: Quand on travaille dans un bureau, par exemple, on galère bien au début entre la taqueuse, l'efface, le classeur et le cartable qui ne sont pas la même chose qu'en France, le format lettre ou legal, et j'en passe :lol:

Franchement si ça peut vous rassurer, les seules personnes que je vois galérer, ce sont ceux qui pensent que tout va leur tomber tout cuit dans le bec ! Les autres, aucun souci :)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Tu t'es renseigné sur les pourboires? Je veux dire par là, le Québecois sont généreux ou pas?

ça n'a rien à voir avec le systéme Français, au Québec ton addition est hors taxe et service non inclus donc en gros tu doit rajouter 12,5 % de taxe et autant de pourboire... (enfin si je dit pas de bétise sur le montant des taxes)

En général les pourboires ça varie de 10 % à 15 % , et comme c'est calculer par rapport à l'addition plus un serveur fait de chiffre, plus il peut espérer de pourboire...

En rajoutant le fixe qui est de 8,50 $ horaire à 40 heures de moyenne ça doit faire un plutôt bon salaire, je connais quelqu'un qui a bosser au Québec comme serveur, le samedi soir par exemple c'était souvent 200 $ de pourboire juste sur le service du soir, donc pas si mal quand même en calculant sur le mois...

Link to post
Share on other sites

Tu t'es renseigné sur les pourboires? Je veux dire par là, le Québecois sont généreux ou pas?

ça n'a rien à voir avec le systéme Français, au Québec ton addition est hors taxe et service non inclus donc en gros tu doit rajouter 12,5 % de taxe et autant de pourboire... (enfin si je dit pas de bétise sur le montant des taxes)

En général les pourboires ça varie de 10 % à 15 % , et comme c'est calculer par rapport à l'addition plus un serveur fait de chiffre, plus il peut espérer de pourboire...

En rajoutant le fixe qui est de 8,50 $ horaire à 40 heures de moyenne ça doit faire un plutôt bon salaire, je connais quelqu'un qui a bosser au Québec comme serveur, le samedi soir par exemple c'était souvent 200 $ de pourboire juste sur le service du soir, donc pas si mal quand même en calculant sur le mois...

Y'en a même qui doivent se faire beaucoup plus vu comment on essaie souvent de t'enfler dans les restos (notamment les coins touristiques) :lol:

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement