Jump to content

1 an après


Recommended Posts

  • Habitués

Bonsoir,

ça fait maintenant une année qu'on est arrivés; avant de venir ici, je consultais beaucoup ce forum, et aussi, je lisais les expériences racontées ici, bonnes ou mauvaises, pour mieux me préparer. Voici donc ma courte expérience, au bout d'une année, espérant que ça puisse éclairer ceux qui sont encore indécis.

Les choses se sont grosso modo déroulées tel que nous l'avions planifié avant de venir; trouver un poste d'emploi n'a pas été si difficile que ça; j'avoue que mon premier entretient d'embauche a été catastrophique; j'étais stressé, et je n'avais jamais passé d'entretient d'embauche auparavant; ce qui fait que ça a été la catastrophe.

Les autres entretients ont été plus positifs, et au bout d'un mois de recherche de travail, les choses se sont réglées. Ce qu'il faut retenir de cette recherche d'emploi,  est que contrairement à l'Algérie, où les gens sont polyvalents, par ici les gens sont trés spécialisés (je parle de mon domaine, l'informatique). Ce qui est recherché, c'est l'expérience pratique; et les tests techniques des entretients d'embauche sont tous orientés vers des aspects pratiques.

L'autre point est la maitrise de l'Anglais. Le Quebec est une province francophone mais ses entreprises ont des relations avec des clients pas spécialement d'ici; la maitrise de l'Anglais est donc important. Le plus sage est de ne pas attendre d'arriver ici pour essayer d'apprendre l'Anglais. Il y 'a des sites pour ça, il y a des livres, des méthodes ... ne pas perdre de temps.

Comme je l'ai dit, on avait planifié notre arrivée, ce qui fait que nous savions à l'arrivée ce que nous devions faire. Si vous avez des enfants à scolariser et que vous vous préparez à venir, par exemple, il faut savoir que s'ils ne maitrisent pas suffisament la langue française, ils risquent de se retrouver en classe d'acceuil, et que ce ne sont pas toutes les écoles qui disposent de classes d'acceuil. Donc, autant louer à côté d'une école qui dispose d'une classe d'acceuil que d'avoir à faire 15 minutes à pied  pour accompagner vos enfants à l'école. 15 min à pied, c'est agréable quand il fait beau; mais sous la neige, ça l'est beaucoup moins.

En arrivant, j'ai rencotré plein d'amis que j'ai perdu de vue depuis longtemps; par contre le rythme de vie par ici est tel qu'on a trés peu le temps de se voir. Chacun s'occupe de lui meme , de ses enfants, de ses soucis ... Si votre ami / cousin / what ever ne vous consacre pas beaucoup de temps, comprendre qu'il n'en a tout simplement pas le temps.

Dans chaque communeauté, on trouve des pessimistes ou des gens qui ont raté leur immigration qui passent leur temps à critiquer et à se lamenter. Fuyez les !!! Si on a traversé un océan, c'est une chance pour batir, pas pour se lamenter sur notre état. Personnellemnt, j'ai une réponse toute faite à ce genre de personnes:"Que fais tu encore ici , si tu penses que tu étais plus heureux dans ton pays". 

Les québecois sont à ce que j'ai vu en les cotoyant, un peuple tolérant, ouvert.  Jusqu'à présent je n'ai pas encore entendu de remarque désagréable. Je ne dis pas que ça n'existe pas des gens qui ont l'esprit fermé, mais ça existe partout; ça n'empêche pas de dormir.

La grande crainte a été le froid, y compris les immigrants ont tendance à exagérer le froid; par ici, on a meme inventé le facteur vent pour transformer un simple -10°C en un méchant -25°c; cela n'a rien d'inquiétant: les maisons sont chauffées, les bureaux sont chauffés, les bus et le métro sont surchauffés, il ne faut pas s'en faire plus qu'il n'en faut par rapport à ça. Juste acheter de bons manteaux, de bonnes chaussures ...

Voilà , donc rien que du positif pour le moment, et bonne chance aux nouveaux arrivants. Je repete ce que j'ai dit plus haut: Essayez de planifier au mieux et ayez l'esprit positif

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

ça fait maintenant une année qu'on est arrivés; avant de venir ici, je consultais beaucoup ce forum, et aussi, je lisais les expériences racontées ici, bonnes ou mauvaises, pour mieux me préparer. Voici donc ma courte expérience, au bout d'une année, espérant que ça puisse éclairer ceux qui sont encore indécis.

Les choses se sont grosso modo déroulées tel que nous l'avions planifié avant de venir; trouver un poste d'emploi n'a pas été si difficile que ça; j'avoue que mon premier entretient d'embauche a été catastrophique; j'étais stressé, et je n'avais jamais passé d'entretient d'embauche auparavant; ce qui fait que ça a été la catastrophe.

Les autres entretients ont été plus positifs, et au bout d'un mois de recherche de travail, les choses se sont réglées. Ce qu'il faut retenir de cette recherche d'emploi,  est que contrairement à l'Algérie, où les gens sont polyvalents, par ici les gens sont trés spécialisés (je parle de mon domaine, l'informatique). Ce qui est recherché, c'est l'expérience pratique; et les tests techniques des entretients d'embauche sont tous orientés vers des aspects pratiques.

L'autre point est la maitrise de l'Anglais. Le Quebec est une province francophone mais ses entreprises ont des relations avec des clients pas spécialement d'ici; la maitrise de l'Anglais est donc important. Le plus sage est de ne pas attendre d'arriver ici pour essayer d'apprendre l'Anglais. Il y 'a des sites pour ça, il y a des livres, des méthodes ... ne pas perdre de temps.

Comme je l'ai dit, on avait planifié notre arrivée, ce qui fait que nous savions à l'arrivée ce que nous devions faire. Si vous avez des enfants à scolariser et que vous vous préparez à venir, par exemple, il faut savoir que s'ils ne maitrisent pas suffisament la langue française, ils risquent de se retrouver en classe d'acceuil, et que ce ne sont pas toutes les écoles qui disposent de classes d'acceuil. Donc, autant louer à côté d'une école qui dispose d'une classe d'acceuil que d'avoir à faire 15 minutes à pied  pour accompagner vos enfants à l'école. 15 min à pied, c'est agréable quand il fait beau; mais sous la neige, ça l'est beaucoup moins.

En arrivant, j'ai rencotré plein d'amis que j'ai perdu de vue depuis longtemps; par contre le rythme de vie par ici est tel qu'on a trés peu le temps de se voir. Chacun s'occupe de lui meme , de ses enfants, de ses soucis ... Si votre ami / cousin / what ever ne vous consacre pas beaucoup de temps, comprendre qu'il n'en a tout simplement pas le temps.

Dans chaque communeauté, on trouve des pessimistes ou des gens qui ont raté leur immigration qui passent leur temps à critiquer et à se lamenter. Fuyez les !!! Si on a traversé un océan, c'est une chance pour batir, pas pour se lamenter sur notre état. Personnellemnt, j'ai une réponse toute faite à ce genre de personnes:"Que fais tu encore ici , si tu penses que tu étais plus heureux dans ton pays". 

Les québecois sont à ce que j'ai vu en les cotoyant, un peuple tolérant, ouvert.  Jusqu'à présent je n'ai pas encore entendu de remarque désagréable. Je ne dis pas que ça n'existe pas des gens qui ont l'esprit fermé, mais ça existe partout; ça n'empêche pas de dormir.

La grande crainte a été le froid, y compris les immigrants ont tendance à exagérer le froid; par ici, on a meme inventé le facteur vent pour transformer un simple -10°C en un méchant -25°c; cela n'a rien d'inquiétant: les maisons sont chauffées, les bureaux sont chauffés, les bus et le métro sont surchauffés, il ne faut pas s'en faire plus qu'il n'en faut par rapport à ça. Juste acheter de bons manteaux, de bonnes chaussures ...

Voilà , donc rien que du positif pour le moment, et bonne chance aux nouveaux arrivants. Je repete ce que j'ai dit plus haut: Essayez de planifier au mieux et ayez l'esprit positif

Merci pour ce bilan..positif à plus d'un titre et bonne chance pour la suite de votre parcours.

Rayan

Link to post
Share on other sites

Salut thala,

Vraiment, c'est ça que j'appelle un projet d'immigration réussi. Merci pour les éclaircissements que tu nous a apporté. Et je pense qu'avec cette vision et cette énergie, tu sauras comment réussir et aller de l'avant.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ahhh Bonjour Tahal ,,how are you (je commence l'anglais lol) ,,ça me fait vraiment plaisir de vous lire et de lire ses propos positifs et des conseils d'un membre qui a su s'intégrer ,, et donner la vraie valeure des choses

merci encore et bonne chance pour la suite ,,et surtout vivement le Quebec

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonjour,

On est déjà atteint par les ondes positives que dégagent les lignes de ce récit constructif

Bonne continuation

Merci amplement.

Cdt.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci Thala pour ton récit et surtout pour tes encouragements.

C'est vrai qu'il y en a qui donnent des versions négatives de leur immigration. J'avais connu l'ami d'une copine à l'époque qui a tout fait pour me dissuader de partir. Lui, il a bien réussit au Québec, alors qu'en France il n'avait aucun avenir. J'ai mis du temps pour me dire que si je veux que mon immigration réussisse cela n'en tient qu'à moi.

Encore merci et bonne continuation à ta famille et à toi.

Link to post
Share on other sites

Salut thala,

Merci pour ton récit, j'adhère complétement à ta tes propos, tu as dis tout haut ce que je pense tout bas, avec cet esprit tu ne peut que réussir

C'est tout le mal que je te souhaite.

T'as répondu à mes inquiétudes par rapport au froid, je t'en remercie vivement.

Bonne chance pour la suite, garde le cap l'ami

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonsoir l'ami ,

Merci por vos éclaircissements ,et à bonne entendeur salut .

Bonne chance à tous

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci THALA pour ce récit très optimiste.

A quelques jours de notre départ, ça nous rassure et nous fait du bien.

J'espère qu'on aura autant de chance que toi pour pouvoir avoir le recul nécessaire face aux difficultés qui vont se présenter pour les aborder sereinement.

et qui sait, nous aussi on sera là dans un an, à dresser notre bilan des un an !

En tout cas bonne continuation.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

merci thala pour ce beau recit

ton recit est un veritable (thala =source en kabyle) de bonheure

merci encore une fois et tres bonne continuation!

Edited by manamelina
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonsoir,

ça fait maintenant une année qu'on est arrivés; avant de venir ici, je consultais beaucoup ce forum, et aussi, je lisais les expériences racontées ici, bonnes ou mauvaises, pour mieux me préparer. Voici donc ma courte expérience, au bout d'une année, espérant que ça puisse éclairer ceux qui sont encore indécis.

Les choses se sont grosso modo déroulées tel que nous l'avions planifié avant de venir; trouver un poste d'emploi n'a pas été si difficile que ça; j'avoue que mon premier entretient d'embauche a été catastrophique; j'étais stressé, et je n'avais jamais passé d'entretient d'embauche auparavant; ce qui fait que ça a été la catastrophe.

Les autres entretients ont été plus positifs, et au bout d'un mois de recherche de travail, les choses se sont réglées. Ce qu'il faut retenir de cette recherche d'emploi,  est que contrairement à l'Algérie, où les gens sont polyvalents, par ici les gens sont trés spécialisés (je parle de mon domaine, l'informatique). Ce qui est recherché, c'est l'expérience pratique; et les tests techniques des entretients d'embauche sont tous orientés vers des aspects pratiques.

L'autre point est la maitrise de l'Anglais. Le Quebec est une province francophone mais ses entreprises ont des relations avec des clients pas spécialement d'ici; la maitrise de l'Anglais est donc important. Le plus sage est de ne pas attendre d'arriver ici pour essayer d'apprendre l'Anglais. Il y 'a des sites pour ça, il y a des livres, des méthodes ... ne pas perdre de temps.

Comme je l'ai dit, on avait planifié notre arrivée, ce qui fait que nous savions à l'arrivée ce que nous devions faire. Si vous avez des enfants à scolariser et que vous vous préparez à venir, par exemple, il faut savoir que s'ils ne maitrisent pas suffisament la langue française, ils risquent de se retrouver en classe d'acceuil, et que ce ne sont pas toutes les écoles qui disposent de classes d'acceuil. Donc, autant louer à côté d'une école qui dispose d'une classe d'acceuil que d'avoir à faire 15 minutes à pied  pour accompagner vos enfants à l'école. 15 min à pied, c'est agréable quand il fait beau; mais sous la neige, ça l'est beaucoup moins.

En arrivant, j'ai rencotré plein d'amis que j'ai perdu de vue depuis longtemps; par contre le rythme de vie par ici est tel qu'on a trés peu le temps de se voir. Chacun s'occupe de lui meme , de ses enfants, de ses soucis ... Si votre ami / cousin / what ever ne vous consacre pas beaucoup de temps, comprendre qu'il n'en a tout simplement pas le temps.

Dans chaque communeauté, on trouve des pessimistes ou des gens qui ont raté leur immigration qui passent leur temps à critiquer et à se lamenter. Fuyez les !!! Si on a traversé un océan, c'est une chance pour batir, pas pour se lamenter sur notre état. Personnellemnt, j'ai une réponse toute faite à ce genre de personnes:"Que fais tu encore ici , si tu penses que tu étais plus heureux dans ton pays". 

Les québecois sont à ce que j'ai vu en les cotoyant, un peuple tolérant, ouvert.  Jusqu'à présent je n'ai pas encore entendu de remarque désagréable. Je ne dis pas que ça n'existe pas des gens qui ont l'esprit fermé, mais ça existe partout; ça n'empêche pas de dormir.

La grande crainte a été le froid, y compris les immigrants ont tendance à exagérer le froid; par ici, on a meme inventé le facteur vent pour transformer un simple -10°C en un méchant -25°c; cela n'a rien d'inquiétant: les maisons sont chauffées, les bureaux sont chauffés, les bus et le métro sont surchauffés, il ne faut pas s'en faire plus qu'il n'en faut par rapport à ça. Juste acheter de bons manteaux, de bonnes chaussures ...

Voilà , donc rien que du positif pour le moment, et bonne chance aux nouveaux arrivants. Je repete ce que j'ai dit plus haut: Essayez de planifier au mieux et ayez l'esprit positif

Bravo, un immigrant comme je les aime, bonne chance et comme il a dit fuyez les.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merçi beaucoup pour ton réçit et félicitation pour ta belle intégration dans le milieu proffetionnel ainsi que dans le milieu social.

Ce genre de billan donne encore plus envie d'immigrer au Canada.

Je te souhaite encore plus de réussite.

El Bandido

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

merci frero, c 'est ca un projet mais non pas parler de negative, merci encors pour ton recit et on va tjrs etre positive et continuerons notre projet jusqu'au bout

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Voilà un récit positif merci et bon courage pour le reste.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonsoir,

ça fait maintenant une année qu'on est arrivés; avant de venir ici, je consultais beaucoup ce forum, et aussi, je lisais les expériences racontées ici, bonnes ou mauvaises, pour mieux me préparer. Voici donc ma courte expérience, au bout d'une année, espérant que ça puisse éclairer ceux qui sont encore indécis.

Les choses se sont grosso modo déroulées tel que nous l'avions planifié avant de venir; trouver un poste d'emploi n'a pas été si difficile que ça; j'avoue que mon premier entretient d'embauche a été catastrophique; j'étais stressé, et je n'avais jamais passé d'entretient d'embauche auparavant; ce qui fait que ça a été la catastrophe.

Les autres entretients ont été plus positifs, et au bout d'un mois de recherche de travail, les choses se sont réglées. Ce qu'il faut retenir de cette recherche d'emploi, est que contrairement à l'Algérie, où les gens sont polyvalents, par ici les gens sont trés spécialisés (je parle de mon domaine, l'informatique). Ce qui est recherché, c'est l'expérience pratique; et les tests techniques des entretients d'embauche sont tous orientés vers des aspects pratiques.

L'autre point est la maitrise de l'Anglais. Le Quebec est une province francophone mais ses entreprises ont des relations avec des clients pas spécialement d'ici; la maitrise de l'Anglais est donc important. Le plus sage est de ne pas attendre d'arriver ici pour essayer d'apprendre l'Anglais. Il y 'a des sites pour ça, il y a des livres, des méthodes ... ne pas perdre de temps.

Comme je l'ai dit, on avait planifié notre arrivée, ce qui fait que nous savions à l'arrivée ce que nous devions faire. Si vous avez des enfants à scolariser et que vous vous préparez à venir, par exemple, il faut savoir que s'ils ne maitrisent pas suffisament la langue française, ils risquent de se retrouver en classe d'acceuil, et que ce ne sont pas toutes les écoles qui disposent de classes d'acceuil. Donc, autant louer à côté d'une école qui dispose d'une classe d'acceuil que d'avoir à faire 15 minutes à pied pour accompagner vos enfants à l'école. 15 min à pied, c'est agréable quand il fait beau; mais sous la neige, ça l'est beaucoup moins.

En arrivant, j'ai rencotré plein d'amis que j'ai perdu de vue depuis longtemps; par contre le rythme de vie par ici est tel qu'on a trés peu le temps de se voir. Chacun s'occupe de lui meme , de ses enfants, de ses soucis ... Si votre ami / cousin / what ever ne vous consacre pas beaucoup de temps, comprendre qu'il n'en a tout simplement pas le temps.

Dans chaque communeauté, on trouve des pessimistes ou des gens qui ont raté leur immigration qui passent leur temps à critiquer et à se lamenter. Fuyez les !!! Si on a traversé un océan, c'est une chance pour batir, pas pour se lamenter sur notre état. Personnellemnt, j'ai une réponse toute faite à ce genre de personnes:"Que fais tu encore ici , si tu penses que tu étais plus heureux dans ton pays".

Les québecois sont à ce que j'ai vu en les cotoyant, un peuple tolérant, ouvert. Jusqu'à présent je n'ai pas encore entendu de remarque désagréable. Je ne dis pas que ça n'existe pas des gens qui ont l'esprit fermé, mais ça existe partout; ça n'empêche pas de dormir.

La grande crainte a été le froid, y compris les immigrants ont tendance à exagérer le froid; par ici, on a meme inventé le facteur vent pour transformer un simple -10°C en un méchant -25°c; cela n'a rien d'inquiétant: les maisons sont chauffées, les bureaux sont chauffés, les bus et le métro sont surchauffés, il ne faut pas s'en faire plus qu'il n'en faut par rapport à ça. Juste acheter de bons manteaux, de bonnes chaussures ...

Voilà , donc rien que du positif pour le moment, et bonne chance aux nouveaux arrivants. Je repete ce que j'ai dit plus haut: Essayez de planifier au mieux et ayez l'esprit positif

Félicitation à toi et merci bien de l'encouragement que tu nous donne;

c'est vrai, there are no bad weather, there are bad clothes;

Bonne continuation!

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines