Jump to content

Pourquoi la famille me prend pour une folle ?


Recommended Posts

  • Habitués

Voilà pourquoi je ne parle pas de mes projets à ma famille ou à la famille du père de mes enfants: je passe pour folle !

ça m'énerve de rencontrer des personnes qui te prennent pour une folle parce que tu as d'autres désirs que passer ta vie douillettement en France !

Bon sang ! Mais moi, je veux vivre autre chose ! ça fait plus de 8 ans que je veux vivre au Québec ! Je ne veux pas vivre avec des regrets de ne pas avoir essayé ! C'est ma vie !

Je sais ce que je quitte, les avantages que je laisse (notamment pour les vacances) ! Mais je m'en fiche ! Je ne cherche pas à faire fortune financièrement, juste acquérir une richesse humaine, vivre pleinement une autre vie !

Voilà pourquoi tant que je n'ai rien de concret, je n'en parle pas à ma famille ! ça ne change pas mes idées, mais au moins je n'ai personne pour me saper le moral et essayer de me décourager !

Mon sujet semble déplacé, mais pas tant que ça !

Combien d'entre nous ont eu ce genre de réflexions ? Je suis sûre qu'il y en a pas mal !

En tout cas, j'ai décidé d'en parler vraiment quand j'aurai quelque chose de concret. ça ne changera pas leurs réflexions, mais au moins je les subirai moins longtemps !

J'en ai un peu marre de n'avoir que des français casaniers dans ma famille proche qui pensent qu'il faut être fou pour avoir envie de vivre ailleurs !

Désolée pour ce coup de gueule, mais ça fait du bien d'en parler sur un forum avec des personnes qui ont les mêmes aspirations que moi et qui sont probablement confrontées à ce genre de soucis et surtout qui me comprennent !

En tout cas, je suis motivée et bien décidée à me lancer !

PS: désolée pour tous les points d'exclamation, mais fallait que ça sorte ! :P

Edited by pf31
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Nous comprenons très bien ce que tu vis. D'autant plus que tu vis dans les environs proche de Toulouse et que nous, on a vécu 15 ans à Toulouse avant de venir en Martinique, donc on connait bien la mentalité casanière et paysane là bas.

Mais tu sais, c'est un peu pareil partout. Tant que tu n'as pas des gens qui on un peu voyagé, qui sont ouverts d'esprit et encore un peu jeunes dans leur tête, tu te heurtera à des personnes pour qui ton projet sera un truc de fou.

L'essentiel c'est de savoir TOI ce que tu veux et de foncer. Après tout, tu n'as pas de compte à rendre. Alors lance toi, fais tes démarches et quand tu sera proche du but ou que tu auras ton visa, tu en parlera d'avantage.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Nous comprenons très bien ce que tu vis. D'autant plus que tu vis dans les environs proche de Toulouse et que nous, on a vécu 15 ans à Toulouse avant de venir en Martinique, donc on connait bien la mentalité casanière et paysane là bas.

Mais tu sais, c'est un peu pareil partout. Tant que tu n'as pas des gens qui on un peu voyagé, qui sont ouverts d'esprit et encore un peu jeunes dans leur tête, tu te heurtera à des personnes pour qui ton projet sera un truc de fou.

L'essentiel c'est de savoir TOI ce que tu veux et de foncer. Après tout, tu n'as pas de compte à rendre. Alors lance toi, fais tes démarches et quand tu sera proche du but ou que tu auras ton visa, tu en parlera d'avantage.

Ma famille n'est pas à Toulouse. En fait, elle est dans la Drôme.

Mais j'ai déjà changé une fois pour la région parisienne, il y a 8 ans et pour Toulouse, il y a presque 4 ans. Je ne connaissais personne à Toulouse avant d'y venir et ça ne me dérangeait pas du tout.

Je pense que ce sont les français de la génération précédente à la mienne en général qui sont casaniers.

Et puis comme je suis têtue et persévérante, ils peuvent se lever tôt avant de me dissuader ! :lol:

Anyway, ça ne changera pas mes projets, mais ça serait mieux d'avoir le soutien de tous ses proches !

En tout cas, même ma compagnie me soutient et m'a donné le feu vert si je trouve une job là-bas ! Ils négocieront sans problème mon préavis ! ça c'est cool !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

comme j'ai vu Rémonville st Agne j'ai pensé que tu étais de là bas et ta famille aussi.

c'est vrai que quand tu dis "je veux immigrer au Québec" soit les gens sont très enthousiastes ou soit completement froids genre "elle est folle celle là, c'est une rêveuse"

bah, tu sais quoi... fais ce que t'as à faire et vis ton rêve jusqu'au bout

Link to post
Share on other sites
comme j'ai vu Rémonville st Agne j'ai pensé que tu étais de là bas et ta famille aussi.

c'est vrai que quand tu dis "je veux immigrer au Québec" soit les gens sont très enthousiastes ou soit completement froids genre "elle est folle celle là, c'est une rêveuse"

bah, tu sais quoi... fais ce que t'as à faire et vis ton rêve jusqu'au bout

Bravo! Par contre, une question perso: tu penses qu'il te laissera emmener tes enfants sans problemes? En tout cas merci de ton message rafraichissant,on se sent moins seules...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Voilà pourquoi je ne parle pas de mes projets à ma famille ou à la famille du père de mes enfants: je passe pour folle !

ça m'énerve de rencontrer des personnes qui te prennent pour une folle parce que tu as d'autres désirs que passer ta vie douillettement en France !

Bon sang ! Mais moi, je veux vivre autre chose ! ça fait plus de 8 ans que je veux vivre au Québec ! Je ne veux pas vivre avec des regrets de ne pas avoir essayé ! C'est ma vie !

Je sais ce que je quitte, les avantages que je laisse (notamment pour les vacances) ! Mais je m'en fiche ! Je ne cherche pas à faire fortune financièrement, juste acquérir une richesse humaine, vivre pleinement une autre vie !

Voilà pourquoi tant que je n'ai rien de concret, je n'en parle pas à ma famille ! ça ne change pas mes idées, mais au moins je n'ai personne pour me saper le moral et essayer de me décourager !

Mon sujet semble déplacé, mais pas tant que ça !

Combien d'entre nous ont eu ce genre de réflexions ? Je suis sûre qu'il y en a pas mal !

En tout cas, j'ai décidé d'en parler vraiment quand j'aurai quelque chose de concret. ça ne changera pas leurs réflexions, mais au moins je les subirai moins longtemps !

J'en ai un peu marre de n'avoir que des français casaniers dans ma famille proche qui pensent qu'il faut être fou pour avoir envie de vivre ailleurs !

Désolée pour ce coup de gueule, mais ça fait du bien d'en parler sur un forum avec des personnes qui ont les mêmes aspirations que moi et qui sont probablement confrontées à ce genre de soucis et surtout qui me comprennent !

En tout cas, je suis motivée et bien décidée à me lancer !

PS: désolée pour tous les points d'exclamation, mais fallait que ça sorte ! :P

Bonjour,

Je comprends tout à fait ta réaction et encore plus tes aspirations.

Souvent, la famille ne souhaite pas se rendre à l'évidence par crainte ou par égoïsme.

La crainte que le fils ou la fille ne perde une situation matérielle et l'égoïsme de ne plus disposer de leur présence.

Nous avons choisi de tout recommencer (vie privée et profesionnelle) parce que c'était vraiment notre désir. Nous ne voulions pas que les autres décident pour nous et nous retrouver à la retraite en France avec une foule de regrets.

Si ton projet est mûrement réfléchi, aucune hésitation, tu découvriras d'autres aspects de la vie qui te feront dire que tu avais raison.

Bonne continuation.

Pierre.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je savais qu'en postant sur ce forum, je lirai des personnes qui me comprennent.

C'est sûr que j'irai jusqu'au bout de mes projets.

En tout cas, je languis beaucoup mon prochain séjour à Montréal et je pense que cela confortera un peu plus mes idées.

La vie est une éternelle bataille, où il faut souvent se battre pour avoir ce qu'on veut et quand on l'obtient on apprécie d'autant plus qu'on aura fait tout pour y arriver.

Link to post
Share on other sites
Voilà pourquoi je ne parle pas de mes projets à ma famille ou à la famille du père de mes enfants: je passe pour folle !

ça m'énerve de rencontrer des personnes qui te prennent pour une folle parce que tu as d'autres désirs que passer ta vie douillettement en France !

Bon sang ! Mais moi, je veux vivre autre chose ! ça fait plus de 8 ans que je veux vivre au Québec ! Je ne veux pas vivre avec des regrets de ne pas avoir essayé ! C'est ma vie !

Je sais ce que je quitte, les avantages que je laisse (notamment pour les vacances) ! Mais je m'en fiche ! Je ne cherche pas à faire fortune financièrement, juste acquérir une richesse humaine, vivre pleinement une autre vie !

Voilà pourquoi tant que je n'ai rien de concret, je n'en parle pas à ma famille ! ça ne change pas mes idées, mais au moins je n'ai personne pour me saper le moral et essayer de me décourager !

Mon sujet semble déplacé, mais pas tant que ça !

Combien d'entre nous ont eu ce genre de réflexions ? Je suis sûre qu'il y en a pas mal !

En tout cas, j'ai décidé d'en parler vraiment quand j'aurai quelque chose de concret. ça ne changera pas leurs réflexions, mais au moins je les subirai moins longtemps !

J'en ai un peu marre de n'avoir que des français casaniers dans ma famille proche qui pensent qu'il faut être fou pour avoir envie de vivre ailleurs !

Désolée pour ce coup de gueule, mais ça fait du bien d'en parler sur un forum avec des personnes qui ont les mêmes aspirations que moi et qui sont probablement confrontées à ce genre de soucis et surtout qui me comprennent !

En tout cas, je suis motivée et bien décidée à me lancer !

PS: désolée pour tous les points d'exclamation, mais fallait que ça sorte ! :P

Bonjour

Nous sommes dans le même cas que toi... nous parlons de notre projet que très rarement a notre famille car beaucoup d'entre eux on des réactions un peu désagréable... :nea:

C'est comme si pour eux notre projet été un rêve irréaliste !

J'en veux a certains d'entre eux ! :diablo:

Du coup plus un mot a ce sujet, on nen parle pas et quand on nous pose des questions le sujet est vite clos...

J'ai envoyé le dossier pour le CSQ le 17 juillet juste des amis proche et ma sur sont au courant, nous aussi comme toi pf31 on a décidé d'en parler vraiment quand on aura quelque chose de concret comme le csq en poche ou même attendre jusqu'au visa (on croise les doigts).

Ce n'est pas un rêve que l'on a !

Mais un projet de vie :yahoo: ! c ca qu'ils ne comprennent pas !

Courage n'écoute que ton cur !

:drinks:

ingrid

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

bienvenue chez les fous, les rêveurs, les voyageurs et les empêcheurs de tourner en rond......

bienvenue chez ceux qui ne croient pas en "un employeur pour la vie" et "un bureau de poste pour la vie"

Mais la folie n'est pas de "vivre ailleurs", d'avoir le goût du changement, c'est plutôt cette part de risque qu'on ne peut pas calculer, cette part de rêve qui nous décroche les pieds de terre et qui risque de nous donner un goût amer une fois rattachée à la réalité.

La non-reconnaissance des diplômes, les enfants, et même les animaux sont à copier-coller au pré-voyage imaginaire. Il faut remplacer le rêve par des projets pour les uns et les autres et se dire que le pays natal est toujours là (contrairement au pays convoité qui lui n'existait pas avant)...

Celui qui rêve de faire le tour du monde sur mer ne le fait pas en radeau.

On peut faire le tour d'un rêve, prendre son pied et ne jamais revenir au port, mais il faut un bonne fusée ^_^

Vero, écrivain de science-fiction

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

slt :-)

C'est dans le risque qu'il a toujours une chance à saisir,presonnellement, j'ai parlé avec la famille avant le dépôt de dossier en 2004, c'est vrai, tu ne peux pas avoir toujours le soutien que tu attendais mais avec le temps ils comprennent que c'est le sens de la vie, pourqoui au moins tester la bas vivre...voir la neige ( moi, je l'ai vu une seule fois lol ça neige pas chez nous d'ailleurs ...) lorsque tu décides toi même déja que tu es libre de choix si ça marche ça marchera pour toi si ça foire ça sera au moins t'as eu l'honneur de tester ......Lorsque la flèche part ne revient pas ....c'est ça la motivation, ne laisses rien et pour rien te décourager. Vivre pour le meilleur comme dit un chanteur Français où belge je ne me rappelle plus lol

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Effectivement nous sommes tous folles et fous

nous refusons la résignation

nous croyons en nos rêves

nous faisons des choix peu évidents qui remettent en questions tout notre mode de vie et de pensée

nous refusons un environnement professionnel dans lequel on te confine, on ne reconnais pas ton travail, on a une mentalité d'esclave et j'en passe

Après c'est vrai que le Canada n'es pas le paradis sur terre mais, on fait le paris qu'on y trouvera un équilibre different / meilleur

Et comme dis la pub 100% des gagnants ont tenté leur chance

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Moi aussi j'ai décidé de ne rien dire à personne ou presque. Seules 5 personnes sont au courant de ce projet. Principalement parce que je n'ai pas envie de devoir répondre aux questions mais aussi parce que si jamais pour une raison ou une autre cela ne marchait pas je n'ai pas envie de devoir affronter leur regard condescendant du style "on savait bien que tu n'irais pas jusqu'au bout".

Bref je fais mes petites démarches de mon côté sans en parler. Mais j'avoue que j'aimerai pouvoir en parler ouvertement mais bon c'est mon choix!

On me prend pour une rêveuse mais ils risquent de tomber de haut tous ceux qui s'imaginaient que je n'oserais pas! Et oui j'ai des rêves mais je fais tout pour les réaliser avec les côtés difficiles autant que le bonheur que cela peut procurer.

Je souhaite bon courage à toutes les personnes qui se lancent dans l'aventure et qui se retrouvent face à des proches pas toujours très heureux de la nouvelle!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

on a même acheté plusieurs exemplaire du dernier hors-série de l'express qui parlait de l'immigration vers le Québec pour interesser certaines personnes de la familles mais bon... je ne suis pas sur à ce jour qu'elles l'ont lu... faut pas insister

Effectivement je crois que c'est aussi l'égoïsme de ne plus disposer de notre présence qui les habite

Link to post
Share on other sites

J'ai fait mon premier test d'evaluation il y a 4 ans alors que j'etais enceinte, cela faisait deja 6 ans que j'etais en Irlande du Nord et deja je sentais qu'il fallait partir, je voulais que mon enfant grandisse ailleurs pou pleins de raisons. Il y a deux ans j'ai commence la procedure et decouvert que je ne pouvais pas emmener mon fils sans le consentement de son pere qui ravit m'a fait un chantage pas possible. :ph34r: . Aujourd'hui, je recommence et je vais jusqu'au bout, c'est a dire devant le juge pour obtenir cette fameuse authorisation. Meme si je suis deboutee au moins j'aurai tout essaye. Le Quebec ce n'est pas la terre promise mais c'est une autre chance, un projet tout simplement, un peu de reve...et la plupart du temps, un projet, ca suffit pour se lever le matin. Et comme tu le dis quand on en bave pour y arriver on apprecie tout davantage.

Oui, le pere de mon fils pense que ce coup -ci j'ai completement pete les plombs, mais la famille et les amis me soutiennent meme si mainteant ils sont un peu blases et ne croient pas que j'y arriverai. On verra bien, moi aussi je laisse trainer des magazines et je tiens au courant de mes demarches dans l'indifference totale. Ca m'amuse depuis quelques jours, il y a plusieurs filles de notre age qui se lancent et ont juste besoin d'un peu d'encouragement ou tout simplement de sympathie.

Ca va faire une sacree equipe d'ici un an! :B)

Link to post
Share on other sites

Moi aussi, il y a quelques années, j'ai parlé de mon projet, mon mari semblait d'accord..... et j'ai arrêté d'en parler. Tout à basculer, à force de pressions, j'ai tout mis en sommeil. En 2005 je reprends le projet, car la vie va bien, tout nous permet de croire que l'on peut se lancer. Et là le mari dit oui dans un premier temps, puis non.

Bref par amour j'arrête le projet bien avancé, passage de la VM , et je concède pour le projet de mon mari, élever des ânes, faire du savon des cosmétiques. On vend la maison, on part dans la Creuse......... youpi youpa et là un petit mari qui le laisse vivre, qui ne s'engage dans rien, qui se met au chômage et passe des vacances depuis...... mais qui me met à la porte.

Donc total, je reprends le projet et j'irai jusqu'au bout maintenant. En plus le papa ne veut pas s'occuper de sa fille, ni physiquement, ni financièrement.... du coup il voit cette immigration comme une aubaine de se débarrasser de sa femme et de sa fille. Je me dis que quand même j'ai perdu quelques années, mais c'est le destin et il fallait en arriver là.

Donc récemment je n'ai parlé du projet à personne, sauf au mari bien sûr, VM pour toute la famille mais visas pour deux ma fille et moi.

Il faut dire que quand j'ai annoncé la fin des démarches et notre départ pour le 3 octobre, en juillet ..... ça a été dur dur. Mais bon tout le monde a été devant le fait accompli.

Ils espèrent juste que je ne partirai pas, que ce n'est qu'un rêve et que je n'irai pas au bout. Ils espèrent que l'avion ne décollera jamais.

Mais voilà on est deux à partir.

Le papa s'en moque, pas trop la belle famille..... et ma famille me souhaite bonne chance sachant que mon projet date depuis bien longtemps. Ils n'espéraient pas que le concrétise mais ils sont heureux pour nous deux, sachant tout ce que le papa nous embête.

Alors courage, écoute toi, n'ai pas de remords........

FONCEEEEEEEEEEEEEE

Michelle

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Voilà pourquoi je ne parle pas de mes projets à ma famille ou à la famille du père de mes enfants: je passe pour folle !

Bonjour, je vois que vous avez des enfants, viendront-ils avec vous? Je vous le demande car c'est une situation qui est difficile pour les enfants.

Mon conjoint a 2 garçons en France avec leur mère. Leur bulletin scolaire ev avait pris un coup. Ils commenent juste à ravoir de belles notes. Ils se sont sentis abandonnés.

Mon conjoint va les voir 2 fois par années, et eux viennent 1 mois l'été, et 1 semaine l'hiver.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Hello,

Question pression de la famille j'ai donné, à tel point que j'avais arrété ma procédure (aprés réception AR fédéral et IVM) en 2006.

Depuis 2 ans je vis, je mange, je dors Québec, Canada, Montréal, ça me bouffe littéralement de l'intérieur !

J'ai donc pris la décision de vivre MA vie et ai relancé officiellement ma demande au fédéral en juin mais sans en parler ni aux amis ni à ma famille, excepté mon parrain (pour faire court il a tjrs remplacé mon pére, qui est décédé, je suis incapable de lui mentir ou cacher qq chose). Bien qu' il ait trés mal vécu mon projet il y a 2 ans j'ai décidé de prendre le risque de lui en reparler.

Résultat ? une repas ambiance glaciale, une soirée écourtée, un parrain qui fait la gueule et moi qui reste la tête haute, confiante dans mes projets.

Bien sûr la séparation ne sera pas facile pour lui comme pour le reste de mes proches, mais quand je vois que depuis 11 ans que j'ai quitté ma région (études+travail et mutations), JAMAIS il ne s'est déplacé pour venir me voir chez moi tant en Province qu'à Paris (alors qu'il y vient réguliérement pour le taf), je me dis que son pseudo discours sur l'absurdité d'un tel éloignement et son désaccord total sur mon projet, il peut se le mettre où je pense, ça et toute l'hypocrisie qui va avec.

Je sais que lui et le reste de ma famille, quand j'annoncerai officiellement mon départ à tt le monde, ne comprendront jamais que pour moi le Québec n'est pas qu'un rêve (je dois passer pour la Tata illuminée), mais est un réel projet de vie. Mais mince à la fin, on a qu'une seule vie, on fait nos propres choix en étant prêts à assumer toutes les conséquences qui en découleront (tant positives que négatives), le tout est d'être HEUREUX, égoîstement mais sincérement HEUREUX. Ce sera la plus belle des façons de clouer le bec à ses oiseaux de mauvaises augures !

Allez reprend courage et surtout garde confiance en toi et en ton projet, et surtout vis ta vie pour toi. Parce que si tu abandonne et reste pour leurs faire plaisir, tu risquerai d'être malheureuse et eux ne seront pas plus heureux, rien ne changera pour eux, ils continueront leur train train, tout simplement, mais toi ??

Je te souhaite bon courage, comme te disait Ingrid "N'écoute que ton coeur"

A+

Chris

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

salut,

leur réaction met l'accent sur vos désirs et valeurs différentes....tu dis que tu as des enfants, tu es en couple, c'est un projet qui met d'autres personnes en jeu...c'est pas rien.

pour ce qui est de la folie, moi je serais devenue folle si j'avais du rester en place...chacun est très différent, chaque choix est respectable et surement justifié.

c'est un projet a mon sens qui se murit. en ce qui me concerne c'etait mon projet au départ, mon ami ne voulait pas quitter le plancher des vaches françaises, moi j'étais bien décidée et je ne voyais pas pourquoi mon projet (qui est dans le mouvement) devait voir la mort a cause de son projet( qui est immobile...), pourquoi ce projet de voyage est celui qui doit etre remis en cause? donc pour moi qu'il vienne ou pas, c'était clair que je partais, soit seule et dans ce cas je faisais des séjours de plusieurs mois au québec...car mon but est aussi la rencontre, la richesse que les autres cultures t'apportent, soit il changeait d'avis et dans ce cas on pouvait envisager un séjour plus long.

donc nous avons fait un voyage de prospection, moi ça m'a permis de voir si je pouvais m'imaginer vivre la et lui il a pris des vacances...héhé. au final il a changé d'avis..et il ne regrette rien.

mais nous n'avons pas d'enfant et cela change beaucoup de choses c'est sur.. .

durant les deux ans de préparation, j'ai beaucoup visité ce site, j'ai lu de tout, des témoignages positifs mais aussi les autres, j'ai tenté de tout entendre, vraiment pour ne pas me faire de fausses idées et pas trop de désillusions, et je me suis posé toutes les questions possibles dans un sens et dans un autre.

nous n'avons pas eu de mauvaises surprises, je pense que nous étions bien préparés, je pense que le motif qui t'amène ici est essentiel. pour moio c'était la découverte, du coup je ne suis pas déçue, car meme dans les situations que j'apprécie peu, je découvre, pour le pire et le meilleur.

un point important, je sentais avant de partir que pour moi le plus dur serait l'éloignement d'avec les amis et la famille et effectivement, c'est cela qui me fera revenir si je ne me fais pas d'attaches équivalentes ici.

bonne route

donne des nouvelles.

bye

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

bonjour,

il n'est pas toujours question de "gens qui découragent" mais de donner simplement son propre témoignage,....., après ça chacun lit ce qu'il veut, entend ce qu'il veut.

"Fais pas ci, fais pas ça..."

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

De toute façon, il m'en faut plus pour me décourager ! ça c'est sûr.

C'est juste que c'est tannant d'entendre le même refrain à chaque jour.

Désolée m

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines