Jump to content

Ode au Plateau par Tof


Laurent

Recommended Posts

Notre chroniqueur "platonien" nous parle de son cher quartier !

À lire en page d'accueil.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonjour,

Merci pour cette chronique qui résume bien mes sentiments sur ce quartier où je suis depuis 6 ans.

J'ai trop souvent entendu des énormités à propos de ce quartier.

Moi aussi j'y suis arrivé par hasard, mais à présent je ne l'échangerais pour rien.

C'est un compromis idéal pour vivre en ville, moyennant un certain budget c'est vrai.

Patrick

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Chronique très intéressante et portrait réaliste de ce quartier.

Par contre une petite phrase qui me tarabiscote:

Mais Outremont (encore lui ! Non non je n'ai rien contre ce quartier je vous rassure !) ainsi que d'autres quartiers de Montréal sont en train de lui faire dangereusement concurrence.

Outremont est un quartier chic et bourgeois depuis un bon siècle déjà. ;)

Le Plateau, quant à moi, je l'ai connu à la fin des années 1980 et du règne maudit du maire Doré. À cette époque le Plateau était encore un quartier populaire, avec une saveur encore ouvrière et de la pauvreté. Il n'y avait pas beaucoup de restaurants branchés; on y trouvait surtout des petits fast-food et des restaurants "familiaux" avec menu du jour. C'est ce quartier qu'on peut s'imaginer en lisant Le Matou d'Yves Beauchemin. Roman écrit en 1981 et décrivant un quartier un peu moche, populaire et un peu décrépit. D'ailleurs la "Binerie Mont-Royal" décrite dans le roman existe toujours et sert toujours les mets traditionnels dont on parle dans le roman: fêves au lard, bacon, saucisse de porc, etc.

Le Plateau a commencé à se développer au moment où les étudiants de l'Université de Montréal et de l'UQAM l'ont envahi (grâce surtout à la proximité des universités et au bas prix des loyers à l'époque). On pouvait louer un 6 1/2 pour une bouchée de pain sur la rue Laurier à l'époque, et prendre l'autobus 53 vers l'UdeM ou le métro ligne orange vers l'UQAM. Les joyeux étudiants habitaient à 3 ou 4 dans ces immenses appartements... qui ont été pour la plupart convertis en condos aujourd'hui.

C'est sur le plateau que j'ai aperçu une fois, en 1993 je crois, une jolie fille aux cheveux teints en vert et avec une grappe de raisins en plastique sur la tête. Elle était si belle que j'ai mis le pied hors du trottoir. C'est sur le plateau que j'ai mangé du thai végétarien (avec du "faux poulet" de seitan) 3 fois avant de me rendre compte de ce que c'était vraiment. C'est le plateau qui m'a fait rencontrer par hasard Victor Lévis-Beaulieu et Frédéric Beigbeder. C'est tout ça le plateau.

Après les étudiants, au début des années 1990, c'est la faune artistique et la bohème qui s'est installée. Les artistes, puis les bobo (bourgeois-bohème) et tout le reste. Les prix sont montés en flèche au milieu des années 1990, on rénovait tout, les restaurants ouvraient et fermaient à un rythme infernal. Aujourd'hui c'est un quartier habités surtout par des jeunes professionnels chanceux et par des gens un peu plus âgés (dans la cinquantaine)... ceux qui s'y sont installés juste avant que les loyers ne montent, les ex-bohémiens qui gardent souvent un style vestimentaire flamboyant.

Voilà c'est le petit bout d'histoire qui manquait, pour voir comment on est arrivés au Plateau d'aujourd'hui; je suis heureux d'avoir été témoin des transformations profondes qu'a vécu ce quartier, que j'ai fréquenté assidûment de 1989 à 2003 (j'y allais pour tous les prétextes possibles: achat de cadeaux, resto, vente et achat de livres usagés, flânage). Je n'y ai jamais habité, pourtant je m'y sens comme chez moi.

Je déplore toutefois que ce quartier soit devenu trop propre, trop rangé, trop parfait, trop bourgeois. Disparues les murales délirantes, les brocantes bizarres, la faune bizarroïde ou vaguement inquiétante des années fin80-début90. Heureusement le quartier est encore très vivant, il résiste à tous les désinfectants, et il est à dimension humaine.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je parlais ici de la montée des prix de l'immobilier en fait. J'aurais du le préciser en effet ! Un quartier comme Rosemont par exemple, au nord du Plateau, est parait-il en train de vivre une importante augmentation de l'immobilier. Et pendant que le Plateau stagne plus ou moins maintenant, Outremont et d'autres continuent à leur rythme.

Merci pour la partie historique du Plateau si bien racontée, qui manquait en effet à cette chronique. Mais que veux-tu, ça ne fait que deux ans, je n'aurais pas eu la prétention de "raconter" historiquement le Plateau, je voulais seulement partager ma vision de ce quartier tel que je le connais depuis mon arrivée à Montréal :) Quand je pense qu'il y a à peine 10 ou 15 ans, le Plateau était encore un quartier dit "pauvre"... nous autres immigrants avons en effet du mal à le croire quand on nous le raconte, c'est certain !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ah le Plateau !!!!! :rolleyes:

Le Plateau-Mont-Royal, c'est tout un quartier. Toujours dans le haut de tous les classements internationaux au niveau de la qualité de vie, toujours louangé par les Montréalais, centre d'attraction culturel, social et commercial.

C'est très clair que c'est le quartier le plus agréable de Montréal. Aucun doute là-dessus.

Je me souviens que la première fois que je suis allé à Montréal, que je n'avais pas aimé la ville dans un premier temps, le Plateau fût le premier quartier que j'ai tout de suite apprécié... puis, finalement, j'ai fini par tomber en amour de la ville toute entière !

Je me souviens aussi avoir été, durant une courte période, un résident du Plateau. Coin Mont-Royal et Marquette. Les moments que j'ai passé là-bas furent superbes ! Tu sors dans la rue, et hop ! te voilà au beau milieu de l'action ! Été comme hiver, le Plateau reste un endroit vivant et animé.

Malheureusement, un petit côté "snob" s'y est aussi installé en même temps que la monté de l'immobilier. Mais n'est-ce pas la rançon du succès ? L'âme du quartier a dû bien changé, c'est inévitable... mais le mélange des genres est encore bien présent.

Un bien beau quartier que j'aimerai bien habiter, c'est vrai, même si j'adore le coin de Rosemont où je reste. Trop cher peut-être ? ... mais qui sait ?

Belles chroniques en tout cas !... Oui, "belles chroniques" au pluriel parce que celle de Zogu en est aussi toute une !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

très jolies chroniques, celle de Tof et de zogu!

Je ne veux pas lancer de polémique sur : est ce que le meilleur quartier a habiter est le plateau ou pas? car je n'y habite pas, j'y travaille, j'y suis souvent et je le trouve tès agréable... mais ceci dit est ce qu'une majorité d'entre nous ne tombe pas en amour avec le quartier dans lequel on met les pieds a notre arrivée, celui où l'on commence nos premiers magasinages....?

pour ce qui est de nous, nous sommes arrivés il y a un an dans le quartier du marché atwatter-st henri.... après etre venus plusieurs fois séjourné a montreal et toujours sur le plateau.... alors notre décision était vite prise qu'on resterait surement pas dans ce quartier... et 1 an après on y est encore et on ne veut absolument pas en bouger. Pourquoi? car on s'y sent bien, quel plaisir d'aller faire ses courses au marché, de se promener le long du canal, oui le quartier est défavorisé, pas très branché mais il bouge et on l'aime!....

Je suis sure qu'il y a beaucoup de quartiers sur montreal qui méritent d'etre connus car ils sont tellement différents!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne veux pas lancer de polémique sur : est ce que le meilleur quartier a habiter est le plateau ou pas? car je n'y habite pas, j'y travaille, j'y suis souvent et je le trouve tès agréable... mais ceci dit est ce qu'une majorité d'entre nous ne tombe pas en amour avec le quartier dans lequel on met les pieds a notre arrivée, celui où l'on commence nos premiers magasinages....?

Peut-être... c'est possible. En tous cas, ça doit certainement entrer en ligne de compte.

Cependant, l'an passé je me suis intallé dans la Petite-Patrie, un quatier que je ne connaissais pas vraiment en trois ans de vie à Montréal. J'avoue que je suis tombé sous le charme. Ce n'est pas le Plateau, certes, mais j'aime y vivre et je pense même à y acheter un logement à court ou moyen terme.

Mais d'un autre côté, si jamais une bonne affaire se présente sur le Plateau, je ne crois pas que je pourrais y résister ! ;)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Très bonne chronique. J'adore également le Plateau, tellement que j'y emménage la semaine prochaine. :D

Même si certains traits de caractères typiquement français m'agacent au plus haut point alors même que je dois sûrement les appliquer à la lettre sans m'en rendre compte, je ne vois pas l'ombre d'un problème dans le fait de croiser des français sur le Plateau. Est-ce que les chinois de Montréal se plaignent de croiser trop de chinois dans leur quartier sur Saint-Laurent ? Est-ce que les italiens se plaignent de croiser trop d'italiens dans le quartier de la Petite-Italie ? Je ne pense pas que le même débat fasse rage dans leurs communautés respectives. Il doit s'agir d'une sorte de complexe franco-français que je ne saurais expliquer, ou encore, ceux qui pensent ainsi ont fui la France et ont bien fait pour la plupart de ne justement pas s'installer sur le plateau.

Mais attention, le Plateau n'est tout de même pas un quartier français, au même titre que le quartier chinois, portuguais ou italien. Certes, les Français y sont présents, mais il s'agit avant tout d'une minorité bruyante.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il s'agit avant tout d'une minorité bruyante

Très bruyante alors :)

Merci à tous :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il s'agit avant tout d'une minorité bruyante

Très bruyante alors :)

Booooon, un autre Français qui veut s'approprier le plus beau quartier de Montréal... <_<:P:D

Au fait, belle chronique, comme d'hab... ;)

Edited by cherry
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Moi aussi j'ai habité ce quartier à mon arrivée. Pas par choix, mais par commodité : nous étions logés gratuitement par des amis de mon chum (devenus mes amis aussi :P ) .

Il est vrai que ce quartier est trés agréable et terriblement rassurant pour un français débarquant de la métropole. Et pour cause, il y a des français à presque chaque coin de rue <_<

Après deux mois et demi sur le plateau, nous avons déménagé dans notre chez nous dans le quartier Rosemont, tout à côté du parc maisonneuve. Ce quartier est en plein essor comme il a déjà été dit, mais encore trés populaire, habité à grande majorité par des québécois ainsi que par d'autres communautés culturelles "éclatées".

Puis encore déménagement un an après pour.... attention, ça change des quartiers habituels des français : Hochelaga-Maisonneuve. Ohhhhhhhhh même ici j'entends parler "français de france" mais disons que la faune locale est à 98 % québécoise. Population plutôt pauvre, ou du moins dans le besoin, mais ce quartier est en train d'évoluer à vitesse grand V avec la construction de condos et l'amélioration de la "promenade Ontario". Ici, on peut voir des personnes âgées, des familles avec de jeunes enfants, des jeunes aux looks les plus divers, des madames en tailleur, il y a de tout sur Ontariiiiiiiiiiooooooooooooo Tiens... on dirait l'histoire du plateau....

Néanmoins, j'aime encore aller me ballader sur le Plateau. Mais pour y vivre, c'est dans ce nouveau quartier que je me sens intégrée à la culture québécoise "profonde". Finalement, je suis plutôt contente de vivre ailleurs que sur le plateau, certainement mon esprit de contradiction, question de ne pas faire "comme tout le monde" :P

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement