Jump to content

Assemblée générale de ma caisse Desjardins


Bouh

Recommended Posts

Voilà... Je suis tellement énervée ce soir qu'il faut bien que je passe ma frustration quelque part... Et c'est sur vous que ça tombe, désolée. Je vous préviens, ça va être long, mais ça vaut le coup, car j?ai découvert une facette peu reluisante de ma région.

Parfois, il m'arrive de détester mon boulot de journaliste. Et c'est le cas ce soir.

Ma boss m'a envoyée couvrir l'assemblée générale annuelle de ma caisse Desjardins de Mont-Laurier. Le problème, c'était que je me retrouvais dans la situation compliquée d'être à la fois juge et partie, puisque j'en suis aussi membre.

C'était la première fois que j'assistais à une assemblée générale de la caisse, aussi y suis-je allée sans aucun a priori, ne connaissant personne ou presque, pensant prendre mes deux ou trois photos, quelques commentaires au passage, écrire mon article vite fait bien fait... et aller faire dodo.

Mais ça ne s'est pas du tout passé comme ça.

Petit rappel des faits. Une caisse (Desjardins en l'occurrence) n'est pas vraiment comme une banque. Le fonctionnement en est sensiblement le même, mais lorsque vous ouvrez un compte à la Caisse, vous devenez automatiquement membre d'une coopérative. On vous fait d'ailleurs payer une cotisation de 5$ lors de l'ouverture du compte. Vous devenez donc membre du mouvement Desjardins, et chaque membre a, entre autre, un droit de vote équitable au moment des assemblées.

La particularité des caisses, c'est qu'en fin d'année, elles distribuent ce qu'on appelle des ristournes, c'est à dire qu'elle reverse à ses membres une partie des excédents d'exploitation de l'année. En fonction de l'importance de la caisse, ça peut aller de 100 000 $ à plusieurs millions. Ces ristournes sont reversées aux membres selon deux critères : leur montant d'hypothèque (prêts) ou leur montant d'épargne. Bref, plus vous empruntez ou plus vous épargnez, et plus vous avez droit à un gros chèque à la fin de l'année. Par exemple, ce soir, quelqu'un qui avait une épargne de 25000$ allait recevoir un chèque de ristourne de 102$.

Le sujet des ristournes est d?ailleurs au centre d?une grande controverse. Il faut savoir que la caisse prélève plus de frais bancaires qu'ailleurs, et que ses taux hypothécaires sont souvent plus élevés que dans la concurrence. Mais c'est pas grave, parce qu'à la fin de l'année, on vous reverse sois-disant les excédents !! Seulement voilà, ceux qui n'ont pas les moyens d'épargner ou d'emprunter sont exclus de ce système, et cela crée des inégalités flagrantes entre les membres, ce qui ne devrait pas être la vocation d?une « coopérative ».

En gros, tout le monde crache plus, mais seuls les gens qui ont les moyens voient un peu d'argent leur revenir.

Bref, revenons à nos moutons.

La réunion a commencé à 19 heures.... Pour se terminer à 22 heures !!

Et pendant tout ce temps, j'ai eu la désagréable impression que le directeur général de la caisse prenait vraiment les gens pour des cons. Il a manipulé toute l'assemblée pendant 3 heures, éludant rapidement les questions pertinentes des membres, évacuant d'un revers de la main les questions déroutantes, expédiant la présentation des états financiers, et surtout, ramenant sans cesse le débat sur les fameuses ristournes, qui allaient être annoncées à la fin de l'assemblée. C'en était tellement flagrant que j'ai failli gerber.

Pour faire une comparaison, avez-vous déjà assisté aux infos du journal télévisé à la mode états-unienne, aux effets d'annonce qui utilisent des moyens peu scrupuleux pour scotcher le spectateur dans son fauteuil ? Et ben c'était ça. Pendant toute la réunion, il n'a pas arrêté d'orienter le débat avec tous les moyens que la sémantique mettait à sa disposition.

Pendant cette assemblée générale, il a fallu voter des nouvelles dispositions. Personne n'avait été prévenu à l'avance. Tout au plus l'avis de convocation donnait le sujet des modifications, mais aucunement leur détail. Les intervenants ont présenté les sujets en deux minutes, en manipulant grossièrement le public pour les rallier à leur propre opinion. Les quelques questions qui ont été posées ont été évacuées, et ces gens-là ont été tournés en ridicule.

Même le système de vote est inqualifiable. On dispose de deux cartons : 1 vert si on est POUR, et un jaune si on est CONTRE. A la demande, on doit lever le carton que l'on veut. Seulement voilà... Seuls les votes POUR sont demandés. Jamais ceux qui voulaient voter CONTRE n'ont été priés de lever la main.

A 21h30, alors que tout le monde en avait déjà plus que marre, il a fallu que les membres votent pour la fusion de la caisse de Mont-Laurier avec celle d?un autre village dont on sait à peine où il se situe sur la carte. Le sujet était d?importance, mais là encore, personne n?avait jamais entendu parler de ce projet de fusion. Une version ABREGEE du projet a été lue à toute vitesse par le directeur de la caisse, et il a fallu voter ! Tous ceux qui étaient là n?avaient qu?une seule envie, c?était de rentrer chez eux.

Tout le monde a bien gentiment levé son petit carton? sauf moi? Cela a été remarqué (faut dire que la table des journalistes est juste devant l?estrade), et le directeur m?a prise à partie en me ridiculisant et en disant à tout le monde que j?étais la seule à être contre le projet. J?ai dit que je n?étais pas contre, mais que je m?abstenais d?être pour, car je n?avais pas eu assez d?information pour me faire une opinion, et surtout pas à 21h30. Il m?a coupé la parole d?un ton très sec en disant que de toute façon, on ne prenait pas en compte les abstentionnistes, et il a rigolé.

Mais le pire, c?est qu?à la fin, un représentant de la fédération des Caisses qui était là est venu me voir pour me dire qu?il fallait que j?écrive que la fusion avait été adoptée à l?unanimité ! Je suis devenue rouge de colère, et je lui ai carrément demandé s?il voulait écrire l?article à ma place. Il a dit que de toute façon, il y aurait un communiqué de presse officiel, et je lui ai rétorqué que de toute façon, nous nous gardions le droit de ne pas les publier sans avoir estimé qu?ils reflétaient une vision objective des évènements. Déjà là, j?étais au bord de la crise de nerf.

Mais que dis-je? Le pire? NON ! Il y a eu un autre évènement qui m?a encore plus donné envie de vomir. Car j?ai enfin compris pourquoi il y avait tant de monde à l?assemblée générale d?une banque à 22 heures un mercredi soir.

Complètement à la fin, le directeur de la caisse a procédé à des traditionnels tirages au sort pour distribuer des chèques de 100$ et 50$ aux participants. En tout, il y avait 2000$ en argent. Si vous aviez vu ça ! L?assemblée s?est réveillée d?un seul coup. Ils n?attendaient que ça ! Tout le monde hurlait de joie à l?annonce de son numéro et le directeur de la caisse se tenait au milieu de la salle comme s?il jetait des cacahuètes à des singes.

J?ai entendu mon numéro qui sortait. Première fois de ma vie que je gagnais quelque chose à une loterie !!! Le c?ur au bord des lèvres, je me suis levée et je suis sortie sans prendre mon chèque.

Et maintenant, je dois écrire mon article, en restant objective et détachée?

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 40
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

  • Habitués

Eh bien Bouh !

On sent ton énervement et ton écoeurement....

J'espère que d'avoir écrit t'a un peu soulagée. J'imagine que trouver les mots pour ton article ne doit pas être des plus facile, alors je te souhaite bon courage.

Amicalement

Marie-Laure

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Voilà... Je suis tellement énervée ce soir qu'il faut bien que je passe ma frustration quelque part... Et c'est sur vous que ça tombe, désolée. Je vous préviens, ça va être long, mais ça vaut le coup, car j?ai découvert une facette peu reluisante de ma région.

Parfois, il m'arrive de détester mon boulot de journaliste. Et c'est le cas ce soir.

Ma boss m'a envoyée couvrir l'assemblée générale annuelle de ma caisse Desjardins de Mont-Laurier. Le problème, c'était que je me retrouvais dans la situation compliquée d'être à la fois juge et partie, puisque j'en suis aussi membre.

C'était la première fois que j'assistais à une assemblée générale de la caisse, aussi y suis-je allée sans aucun a priori, ne connaissant personne ou presque, pensant prendre mes deux ou trois photos, quelques commentaires au passage, écrire mon article vite fait bien fait... et aller faire dodo.

Mais ça ne s'est pas du tout passé comme ça.

Petit rappel des faits. Une caisse (Desjardins en l'occurrence) n'est pas vraiment comme une banque. Le fonctionnement en est sensiblement le même, mais lorsque vous ouvrez un compte à la Caisse, vous devenez automatiquement membre d'une coopérative. On vous fait d'ailleurs payer une cotisation de 5$ lors de l'ouverture du compte. Vous devenez donc membre du mouvement Desjardins, et chaque membre a, entre autre, un droit de vote équitable au moment des assemblées.

La particularité des caisses, c'est qu'en fin d'année, elles distribuent ce qu'on appelle des ristournes, c'est à dire qu'elle reverse à ses membres une partie des excédents d'exploitation de l'année. En fonction de l'importance de la caisse, ça peut aller de 100 000 $ à plusieurs millions. Ces ristournes sont reversées aux membres selon deux critères : leur montant d'hypothèque (prêts) ou leur montant d'épargne. Bref, plus vous empruntez ou plus vous épargnez, et plus vous avez droit à un gros chèque à la fin de l'année. Par exemple, ce soir, quelqu'un qui avait une épargne de 25000$ allait recevoir un chèque de ristourne de 102$.

Le sujet des ristournes est d?ailleurs au centre d?une grande controverse. Il faut savoir que la caisse prélève plus de frais bancaires qu'ailleurs, et que ses taux hypothécaires sont souvent plus élevés que dans la concurrence. Mais c'est pas grave, parce qu'à la fin de l'année, on vous reverse sois-disant les excédents !! Seulement voilà, ceux qui n'ont pas les moyens d'épargner ou d'emprunter sont exclus de ce système, et cela crée des inégalités flagrantes entre les membres, ce qui ne devrait pas être la vocation d?une « coopérative ».

En gros, tout le monde crache plus, mais seuls les gens qui ont les moyens voient un peu d'argent leur revenir.

Bref, revenons à nos moutons.

La réunion a commencé à 19 heures.... Pour se terminer à 22 heures !!

Et pendant tout ce temps, j'ai eu la désagréable impression que le directeur général de la caisse prenait vraiment les gens pour des cons. Il a manipulé toute l'assemblée pendant 3 heures, éludant rapidement les questions pertinentes des membres, évacuant d'un revers de la main les questions déroutantes, expédiant la présentation des états financiers, et surtout, ramenant sans cesse le débat sur les fameuses ristournes, qui allaient être annoncées à la fin de l'assemblée. C'en était tellement flagrant que j'ai failli gerber.

Pour faire une comparaison, avez-vous déjà assisté aux infos du journal télévisé à la mode états-unienne, aux effets d'annonce qui utilisent des moyens peu scrupuleux pour scotcher le spectateur dans son fauteuil ? Et ben c'était ça. Pendant toute la réunion, il n'a pas arrêté d'orienter le débat avec tous les moyens que la sémantique mettait à sa disposition.

Pendant cette assemblée générale, il a fallu voter des nouvelles dispositions. Personne n'avait été prévenu à l'avance. Tout au plus l'avis de convocation donnait le sujet des modifications, mais aucunement leur détail. Les intervenants ont présenté les sujets en deux minutes, en manipulant grossièrement le public pour les rallier à leur propre opinion. Les quelques questions qui ont été posées ont été évacuées, et ces gens-là ont été tournés en ridicule.

Même le système de vote est inqualifiable. On dispose de deux cartons : 1 vert si on est POUR, et un jaune si on est CONTRE. A la demande, on doit lever le carton que l'on veut. Seulement voilà... Seuls les votes POUR sont demandés. Jamais ceux qui voulaient voter CONTRE n'ont été priés de lever la main.

A 21h30, alors que tout le monde en avait déjà plus que marre, il a fallu que les membres votent pour la fusion de la caisse de Mont-Laurier avec celle d?un autre village dont on sait à peine où il se situe sur la carte. Le sujet était d?importance, mais là encore, personne n?avait jamais entendu parler de ce projet de fusion. Une version ABREGEE du projet a été lue à toute vitesse par le directeur de la caisse, et il a fallu voter ! Tous ceux qui étaient là n?avaient qu?une seule envie, c?était de rentrer chez eux.

Tout le monde a bien gentiment levé son petit carton? sauf moi? Cela a été remarqué (faut dire que la table des journalistes est juste devant l?estrade), et le directeur m?a prise à partie en me ridiculisant et en disant à tout le monde que j?étais la seule à être contre le projet. J?ai dit que je n?étais pas contre, mais que je m?abstenais d?être pour, car je n?avais pas eu assez d?information pour me faire une opinion, et surtout pas à 21h30. Il m?a coupé la parole d?un ton très sec en disant que de toute façon, on ne prenait pas en compte les abstentionnistes, et il a rigolé.

Mais le pire, c?est qu?à la fin, un représentant de la fédération des Caisses qui était là est venu me voir pour me dire qu?il fallait que j?écrive que la fusion avait été adoptée à l?unanimité ! Je suis devenue rouge de colère, et je lui ai carrément demandé s?il voulait écrire l?article à ma place. Il a dit que de toute façon, il y aurait un communiqué de presse officiel, et je lui ai rétorqué que de toute façon, nous nous gardions le droit de ne pas les publier sans avoir estimé qu?ils reflétaient une vision objective des évènements. Déjà là, j?étais au bord de la crise de nerf.

Mais que dis-je? Le pire? NON ! Il y a eu un autre évènement qui m?a encore plus donné envie de vomir. Car j?ai enfin compris pourquoi il y avait tant de monde à l?assemblée générale d?une banque à 22 heures un mercredi soir.

Complètement à la fin, le directeur de la caisse a procédé à des traditionnels tirages au sort pour distribuer des chèques de 100$ et 50$ aux participants. En tout, il y avait 2000$ en argent. Si vous aviez vu ça ! L?assemblée s?est réveillée d?un seul coup. Ils n?attendaient que ça ! Tout le monde hurlait de joie à l?annonce de son numéro et le directeur de la caisse se tenait au milieu de la salle comme s?il jetait des cacahuètes à des singes.

J?ai entendu mon numéro qui sortait. Première fois de ma vie que je gagnais quelque chose à une loterie !!! Le c?ur au bord des lèvres, je me suis levée et je suis sortie sans prendre mon chèque.

Et maintenant, je dois écrire mon article, en restant objective et détachée?

et moi qui me demande pourquoi je vais jamais au AG du credit mutuel !!!

tu m'a sans doute donné une reponse...

par contre je pense effectivement que ton article va etre dur à ecrire

avec ma mentalité de MF je te dirais d'ecrire l'article de la meme maniere que tu a ecris ce post,

mais toi-meme vivant dans cette communauté je comprend tres bien que tu ne puisse pas le faire

puisque tu vis avec les protagonistes.

Link to comment
Share on other sites

<_<

Bon, il est 2 heures du matin, et je viens de finir mon article. -_-

Désolée de vous avoir soulé avec mes histoires, je viens de relire le post que j'ai écrit, et franchement, merci à ceux qui l'ont lu jusqu'au bout, parce que c'était vraiment un pétage de coche :D

Je viens d'appeler mon copain en France pour lui raconter... Il m'a dit : "Mais bouh, quand est-ce que tu vas comprendre qu'on ne vit pas dans le monde de Blanche-Neige ?? Arrête d'être naïve ! Et des cons, y en a partout !"

Ben j'avais presque oublié à force d'être cachée icitte ! :P

Allez, tchuss tout le monde... :ph34r:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Tu pourrais nous mettre une copie de ton article ou un lien ?? ça m'interesse....

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Voilà... Je suis tellement énervée ce soir qu'il faut bien que je passe ma frustration quelque part... Et c'est sur vous que ça tombe, désolée. Je vous préviens, ça va être long, mais ça vaut le coup, car j?ai découvert une facette peu reluisante de ma région.

Parfois, il m'arrive de détester mon boulot de journaliste. Et c'est le cas ce soir.

Ma boss m'a envoyée couvrir l'assemblée générale annuelle de ma caisse Desjardins de Mont-Laurier. Le problème, c'était que je me retrouvais dans la situation compliquée d'être à la fois juge et partie, puisque j'en suis aussi membre.

C'était la première fois que j'assistais à une assemblée générale de la caisse, aussi y suis-je allée sans aucun a priori, ne connaissant personne ou presque, pensant prendre mes deux ou trois photos, quelques commentaires au passage, écrire mon article vite fait bien fait... et aller faire dodo.

Mais ça ne s'est pas du tout passé comme ça.

Petit rappel des faits. Une caisse (Desjardins en l'occurrence) n'est pas vraiment comme une banque. Le fonctionnement en est sensiblement le même, mais lorsque vous ouvrez un compte à la Caisse, vous devenez automatiquement membre d'une coopérative. On vous fait d'ailleurs payer une cotisation de 5$ lors de l'ouverture du compte. Vous devenez donc membre du mouvement Desjardins, et chaque membre a, entre autre, un droit de vote équitable au moment des assemblées.

bravo

tu as bien fait de réagir comme cela

grrrr

tu dois être furax et tellement dégoutée

fait nous lire ton article

biz

Link to comment
Share on other sites

Tu pourrais nous mettre une copie de ton article ou un lien ?? ça m'interesse....

Ben si tu veux, mais tu vas être déçue ! Si j'ai voulu passer ma frustration sur vous avant d'écrire mon article, ce n'est pas pour rien ! :P Je suis obligée de rester détachée, impartiale, et donc... plate.

En tout cas, le journal va paraitre demain, je vous mettrais un lien.

Bouh

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Tu pourrais nous mettre une copie de ton article ou un lien ?? ça m'interesse....

Ben si tu veux, mais tu vas être déçue ! Si j'ai voulu passer ma frustration sur vous avant d'écrire mon article, ce n'est pas pour rien ! :P Je suis obligée de rester détachée, impartiale, et donc... plate.

En tout cas, le journal va paraitre demain, je vous mettrais un lien.

Bouh

Ton article m'interesse aussi. je bouillais de rage en lisantton article. J'ai horreur, de ces imbeciles en cravatte, qui se croient permit d'insulter n'importe de qui, et pire encore de s'en sortir sans avoir ete mis a sa place.

Je me demande bien comment j'aurai reagi si j'etais dans l'assemblee. et encore si ca valait la peine de direquoi que ce soit....Un idiot :heyho:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J?ai entendu mon numéro qui sortait. Première fois de ma vie que je gagnais quelque chose à une loterie !!! Le c?ur au bord des lèvres, je me suis levée et je suis sortie sans prendre mon chèque.

Tu as bien fait, c?est pas l?agent toujours qui compte.

Je te souhaite bon courage

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je suis dans cette même banque. Je suis franchement déçue de voir comment ca se passe :

- la manière de traiter les gens qui donnent leurs opinions

- la manière dont on conduit les choses quand il y a des intérêts (système de vote)

- mais le pompom s'est bien le fameux tirage : nous donner l'illusion que tout va bien, tout est correct, que la vie est belle, et que surtout nous les gens nous y adhérerons (un peu d'argent fait oublier bien des choses).

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Il y a quelques mois, je m'étais gentillement fait tomber dessus parce que j'avais dit que Desjardins était une banque comme les autres, en pire ! Et que le soit-disant modèle corporatiste ne valait pas de la schnout !

Je ne veux surtout pas faire le donneur de leçons, mais les choses sont bien claires pour moi depuis 2002 : Desjardins se sert de son sacro-saint statut "d'intouchable" pour faire ce qu'elle veut, en ce moquant des autres banques qui, elles, suivent les règles, et de ses membres.

J'ai admiré, avec quelle facilité, ce grand groupe qui aime à montrer son désintéressement et sa quasi-philantropie, n'hésite pas à se séparer des branches mortes de son empire, afin d'accroitre ses bénéfices.

Je ne dis pas qu'elle a tort de faire ça, au contraire ! Ce que je dis, c'est qu'elle devrait avoir, au moins, l'honnêteté de dire ce qu'elle est rééllement : une banque comme les autres, qui fait son business. Le côté "coopérative bancaire" est une vaste supercherie... un argument de vente, un slogan publicitaire "Ce n'est pas une banque, c'est Desjardins" ... voyons donc !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Hello

L'histoire du tirage au sort ne m'étonne pas trop.

En fait, le même principe m'a beaucoup surpris car il est très utilisé dans les écoles.

Exemple : le professeur ou l'intervenant a un ou deux objets ( petits bijous, collants, gomme) ou bonbons lui servant pour un exposé ou une démonstration. En fin de cours, il va tirer au sort l'éléve ou les 2 ou 3 élèves privilégiés qui vont gagner les récompenses. Et ce principe revient très souvent

Mes enfants avaient plutôt l'habitude, dans de tels cas, d'une distribution égale pour tous ou pas de distribution du tout. Au début, ils revennaient toujours très déçus, jusqu'au jours où ils ont compris que c'était comme ça et qu'ils avaient leur chance aussi.

A priori, la banque ne fait qu'utiliser un principe inculqué depuis l'enfance.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'ai quand même un doute sur le tirage de ton N°gagnant...............BIZARRE......Je te tire mon chapeau pour avoir refusé ce million......heu pardon , pour ton sens de l'impartialité.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Il y a quelques mois, je m'étais gentillement fait tomber dessus parce que j'avais dit que Desjardins était une banque comme les autres, en pire ! Et que le soit-disant modèle corporatiste ne valait pas de la schnout !

Je ne veux surtout pas faire le donneur de leçons, mais les choses sont bien claires pour moi depuis 2002 : Desjardins se sert de son sacro-saint statut "d'intouchable" pour faire ce qu'elle veut, en ce moquant des autres banques qui, elles, suivent les règles, et de ses membres.

J'ai admiré, avec quelle facilité, ce grand groupe qui aime à montrer son désintéressement et sa quasi-philantropie, n'hésite pas à se séparer des branches mortes de son empire, afin d'accroitre ses bénéfices.

Je ne dis pas qu'elle a tort de faire ça, au contraire ! Ce que je dis, c'est qu'elle devrait avoir, au moins, l'honnêteté de dire ce qu'elle est rééllement : une banque comme les autres, qui fait son business. Le côté "coopérative bancaire" est une vaste supercherie... un argument de vente, un slogan publicitaire "Ce n'est pas une banque, c'est Desjardins" ... voyons donc !

100% d?accord.

C?est d?ailleurs à la suite de leur façon de faire plutôt discutable que je me suis retournée vers la Banque Royale du Canada. Malgré mes convictions? :whistlingb: Depuis ce temps, tout baigne dans l'huile...

Mais ce gérant de Caisse semble dépasser toutes les bornes?Et ceux qui rentrent dans son jeu aussi.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne veux surtout pas faire le donneur de leçons, mais les choses sont bien claires pour moi depuis 2002 : Desjardins se sert de son sacro-saint statut "d'intouchable" pour faire ce qu'elle veut, en ce moquant des autres banques qui, elles, suivent les règles, et de ses membres.

Qu'est-ce qui s'est passé en 2002 ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne veux surtout pas faire le donneur de leçons, mais les choses sont bien claires pour moi depuis 2002 : Desjardins se sert de son sacro-saint statut "d'intouchable" pour faire ce qu'elle veut, en ce moquant des autres banques qui, elles, suivent les règles, et de ses membres.

Qu'est-ce qui s'est passé en 2002 ?

La compagnie pour laquelle je travaillais, propriété de Desjardins, a été cédée car elle n'était pas assez performante...

... chose étrange, en moins de quatre ans, la compagnie est devenue le troisième groupe en matière de sécurité en Amérique-du-Nord !

Finalement, ça va beaucoup mieux sans Desjardins ! :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

oui mais les autres banques ne font pas mieux...et au moins, on a des ristournes! :)

Dans ce cas précis, je changerais plutôt de succursale, car les dirigeants en place semblent faire un power trip!

peanut satisfaite de sa caisse populaire! :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

oui mais les autres banques ne font pas mieux...et au moins, on a des ristournes! :)

Je suis d'accord sur le principe, mais qu'ils disent au moins qu'il s'agit d'une banque comme les autres. Pour les ristournes, tu as raison, mais tu paies cher tes services en échange.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

euh...non, je ne paie rien car je garde au moins 1000$ dans mon compte d'épargne! :)

Quand j'ai pris mon hypothèque il y a 1 an et demi, le courtier multiprêt me conseillait de prendre une hypothèque dans une caisse populaire et il a même calculé laquelle donnait le plus de ristournes(c'était la caisse populaire de Limoilou)

peanut

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement