Jump to content
Sign in to follow this  
darkness

L'expérience Yukonaise...

Recommended Posts

Salut,

Oui je confirme,toujours au Yukon et pour longtemps encore!!!

1)Perso je le trouve toujours d'actualité,la seul chose qui a changé depuis 7ans ,c'est le prix des maisons....enfin si y'en a ca leur fait plaisir de s'endetter pour les 30 prochaines années....amen! lol

2)Pas pour mon cas :)

3)Ce post a été creer pour partager une experience au Yukon,que 90% de ceux qui l'on alimenté sont partit du Yukon,franchement,ca me fait ni chaud ni froid.Chacun a sa propre raison....et des raisons,on peut en trouver a la pelle:maisons cheres,noirceur,froid,hiver long,peu de magazins,moustiques,loin de la famille,billet d'avion cher,été cour,garderie chere,certain diront meme:y'a rien a faire,ca parle anglais,tout est chere,y'a des drogués et alcolique.....ahhhhh misere!ah que j'te dis......

Et les 10%restant te diront:

Paysages magnifique,tres bon salaire,paradis de la chasse et peche,tres loin de l'agitation de taré des grandes villes avec son lot de stress,embouteillage et de gens excités,paradis du pleine air,l'air est pur.

N'oublie pas que 25% de la population tourne.........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fort taux de remplacement est à la fois un atout, puisqu'il crée des opportunités, et un motif de découragement pour ceux qui voient partir des gens auxquels ils tiennent. D'une certain façon, le remplacement alimente le remplacement.

Je pense que le projet de voir de nouvelles têtes et de cesser de s'ennuyer a motivé quelques personnes à se présenter ici et vendre le Yukon avant finalement de disparaître, de façon assez prévisible.

Ceci dit le Yukon est loin d'être ennuyeux ... si on se contente de voir des paysages splendides et de profiter du contact avec la nature sauvage. Et ça ne semble pas trop dur de se faire quelques connaissances (surtout si on ne se limite pas à l'anglais et au français). Mais on sent qu'ici, en soirée, le moment de trouver un bon livre ou de s'asseoir face à la téloche est venu et il convient de s'y faire.

Edited by LeBalladin

Share this post


Link to post
Share on other sites

le thread n a jamais ete fait pour vendre ou faire venir des francophones .... tu peux vivre ici en etant francophone et ne parler francais qu a la maison si tu le veux .... notre cas nous ne participons pas a la vie francophone ici mais il faut etre ici pour comprendre ...

tu es libre comme sur le forum de penser meme que certains ont ete des VRP je ne peux te le dire nous avions ce projet de venir meme lorsque nous etions au Quebec la suite pour nous nous a donne raison ...

nous ne nous attachons pas car en effet les gens ne restent pas (le turnover est de 20 % et meme 25% pour les gens originaires du quebec donc en 5 ans la population change) et Darkness a evoque toutes les bonnes raisons pour ne pas rester et aussi celles pour rester ...

la plupart des gens qui ne restent pas ici viennent faire un coup de pognon puis repartent de la ou ils sont originaires ... comme a l epoque de la ruee vers l or ...

un territoire grand comme la France avec peut etre 35000 habitants a 2000 kms d Edmonton, 2500 de Calgary ou Vancouver ca calme les gens qui aiment le theatre, le cinema, le shopping et j en passe .... ou qui se sentent isoles .... c est pas pour tout le monde et c est tres bien ... mais pour aimer la nature on parle de 8 mois de chasse, la peche a l annee longue etc .... pour nous c est le pied ...

la France ne me manque pas et j adore toujours voir arriver ou entendre des francais parler dans les rues de whitehorse ....

et toi?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il paraît que la situation a changé dans le Nord. On y voit affluer plus de gens que précédemment, venus tenter leur chance. Du coup les perspectives se font moins intéressantes. Peut-on en avoir confirmation ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il paraît que la situation a changé dans le Nord. On y voit affluer plus de gens que précédemment, venus tenter leur chance. Du coup les perspectives se font moins intéressantes. Peut-on en avoir confirmation ?

bonjour,

m interressant au yukon, j ai regardé sur internet des infos sur le yukon, a ce qu'il parait y a du boulot du cote whitehorse et que des philipins immigre depuis leurs pays vers le yukon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il paraît que la situation a changé dans le Nord. On y voit affluer plus de gens que précédemment, venus tenter leur chance. Du coup les perspectives se font moins intéressantes. Peut-on en avoir confirmation ?

bonjour,

m interressant au yukon, j ai regardé sur internet des infos sur le yukon, a ce qu'il parait y a du boulot du cote whitehorse et que des philipins immigre depuis leurs pays vers le yukon.

Y'a toujours eu du boulot coté Whitehorse,ca n'a pas changé.

Oui beaucoup de Phillipins qu'on retrouve a Home-hardware,wallmerde,canadian-tire,tim-horton ect....Je dirais meme une chance qu'on a cette immigration de Phillipinos,sinon je me demanderais bien qui ferait le travail????

Les first nations peut-etre ? :biggrin2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello Darkness et tous les visiteurs du Forum

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Pour me présenter : professeur de philosophie en France, agrégé, 30 ans. J'ai déjà étudié deux fois au Québec, deux fois un an : une première fois à Montréal pour ma troisième année en échange, puis un an à temps plein à l'Université Laval de Québec pour une première année de doctorat, validée, mais doctorat abandonné. J'ai fait mon Master en France. J'ai aussi un DU en Études sur le Genre. 

 

Cela fait trois ans que j'ai suspendu mon enseignement en France, pour me chercher et faire autres choses. Je commence à avoir l'envie de reprendre, mais le virus canadien m'a de nouveau saisi ! Mais cette fois je voudrais viser les provinces anglophones, en particulier le Yukon (j'ai déjà vu une partie de l'Alberta), et en plus y travailler, plus précisément y enseigner (au niveau secondaire, ou pour adultes).

Je préciser que je peux enseigner en anglais (français, philosophie, sciences sociales, études féministes...). 

 

J'ai déjà contacté l'AFY ainsi que le ministère de l'Éducation qui m'a fourni beaucoup d'informations sur les démarches à fournir pour éventuellement prétendre à un poste d'enseignement (d'abord postuler à distance, avec mes équivalences de diplôme faites, puis ensuite seulement si un job est proposé démarcher pour les visas et le brevet d'enseignement). Mais tout ça me paraît presque trop "simple" :unsure:.

 

Je sais déjà qu'il vaut mieux se positionner sur des postes ouverts au programme d'immigration francophone, pour éviter les démarches à l'employeur (prouver qu'il n'a pu trouver aucun canadien pour le poste, dissuasif !). Ensuite je me demande pourquoi le ministère m'a incité à postuler à distance, alors qu'on lit partout qu'il vaut mieux être sur place. Peut-être parce qu'il s'agit d'une profession règlementée, gérée par la Province, et que le présentiel compte moins pour un recrutement ? Avez-vous des retours d'expérience à faire à ce niveau ? (J'imagine qu'il y a peu d'enseignants français qui viennent/parviennent à venir ici !). 

 

En termes de timing, ça serAIT idéalement pour la rentrée 2018. Notez qu'il y a une forte part d'hypothèse dans ce projet, mais s'il a une chance d'aboutir j'irai au bout. 

 

Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines