Jump to content

Le Québec franchit le cap des 500 000 immigrants temporaires


Denisovan

Recommended Posts

  • Habitués
4dc521be77fe382589d91068bc64a8d6.jpg

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Les immigrants temporaires ont atteint un sommet historique au Québec.

Les immigrants temporaires dépassent le cap du demi-million au Québec. Les dernières données de Statistique Canada, publiées mardi, montrent que la croissance spectaculaire observée au troisième trimestre s’est poursuivie au quatrième trimestre de 2023.

Mis à jour hier à 5h00 
  •  

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Les immigrants temporaires ont atteint un sommet historique au Québec.

Leur nombre a bondi de 46 % en un an, pour l’ensemble des catégories, passant de 361 000 à 528 000.

Au Canada, le nombre d’immigrants temporaires atteint 2,5 millions.

Il y a un an, Statistique Canada dénombrait 360 936 immigrants temporaires, qu’on appelle aussi des résidents non permanents. Ce nombre atteint maintenant 528 034, soit une hausse de 46 % en un an.

Qui sont ces nouveaux venus ? Que font-ils ? Il s’agit d’étrangers qui détiennent un permis de travail, un permis d’études ou qui ont demandé l’asile.

Les gouvernements fixent des seuils annuels d’immigrants permanents. Mais dans le cas des temporaires, il n’y a aucun seuil, aucune limite. Ce qui explique l’explosion révélée par les données de Statistique Canada.

On peut même ajouter que cette explosion a été en partie nourrie par les politiques gouvernementales.

Ce n’est pas le cas pour les demandeurs d’asile, dont les flux résultent des tensions internationales. Mais ce sont les gouvernements du Québec et du Canada qui acceptent les étudiants, ou qui accordent ou non des permis aux travailleurs étrangers. C’est le gouvernement du Canada qui permet aux étudiants de prolonger leur séjour en leur accordant un permis de travail post-diplôme, et c’est le gouvernement du Québec qui entend attirer davantage d’étudiants étrangers francophones avec une promesse de passerelle rapide pour la résidence permanente.

La forte croissance des résidents non permanents n’étonne pas le professeur Jean-Pierre Corbeil, qui a été responsable pendant 15 ans du programme de la statistique linguistique de Statistique Canada. « En ce moment, il semble y avoir une certaine opacité pour ce qui est de l’information sur les résidents non permanents au ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration du Québec, déplore-t-il. Ça devient très difficile de savoir où on s’en va exactement avec tout ça. »

A-t-on perdu le contrôle ? M. Corbeil se fait prudent, mais « ce qui est clair, dit-il, c’est que ce nombre continue d’augmenter et qu’on ne sait pas dans quelle mesure cette hausse est arrimée aux besoins réels et aux demandes du milieu des affaires qui a des postes à [pourvoir] ».

Plus de travailleurs

Ce sont les travailleurs étrangers qui forment le plus gros contingent de résidents non permanents au Québec. Ils sont 225 684, incluant les membres de leur famille. Cela représente 43 % du total des temporaires.

Leur nombre a bondi de 85 500 en un an, soit une hausse de 61 %.

 

cf02072e59d4384b80efc044fbd41153.png

Le deuxième groupe en importance est celui des demandeurs d’asile. Ils étaient 106 000 en 2022, selon l’agence fédérale. Ils sont maintenant plus de 160 000. Il faut savoir qu’environ 100 000 d’entre eux ont un permis de travail.

Le groupe le moins important en nombre est celui des étudiants étrangers : 72 620. Fait étonnant, le nombre de détenteurs de permis d’études a bondi de 8000 entre le troisième et le quatrième trimestre, alors qu’il était plutôt stable depuis le début de l’année. Est-ce que cette croissance est attribuable à la menace de la hausse des droits de scolarité du gouvernement de la Coalition avenir Québec ? « C’est une possibilité », croit Jean-Pierre Corbeil, professeur au département de sociologie de l’Université Laval. « Parce que la mesure va s’imposer pour les nouveaux et non pas pour ceux qui ont déjà amorcé leur programme d’études. »

Explosion au Canada

Dans l’ensemble du Canada, le nombre de résidents non permanents est aussi en explosion. Sur une population estimée de 40,5 millions, on compte plus de 2,5 millions de résidents temporaires. Il y a un an, ils étaient 1,7 million.

Le plus grand groupe de temporaires est celui des travailleurs étrangers. À 1 165 500, ceux-ci comptent pour 46 % du total.

Le deuxième groupe en importance est celui des étudiants étrangers. Ils sont 660 000, ce qui équivaut à 26 % des résidents non permanents au Canada. Leur nombre a bondi de 122 000 en un an.

Les demandeurs d’asile sont proportionnellement beaucoup moins nombreux au Canada qu’au Québec. Ils sont 289 000 au pays, soit 12 % des résidents temporaires. Au Québec, ils comptent pour 30 % de tous les résidents non permanents. 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

et 450 000 par trimestre au Canada.....
 

A ce rythme là, on sera 100 millions en 2048...... 🙎‍♂️👫👨‍👩‍👦👨‍👩‍👧‍👦

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

On n'arrive pas à loger 500 000 personnes de plus par an..... 

20 millions d'habitants à Toronto et 10 à Montréal ne va pas améliorer la qualité de vie des résidents

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Fini le système canadien basé sur l'immigration qualifiée qui était l'envie des pays occidentaux jusqu'à il y'a pas très longtemps. Maintenant n'importe quel propriétaire de snack de sandwichs peut importer ses cousins et les jeunes de son village en prétendant la pénurie de main d'oeuvre. Il pourrait même en faire une belle affaire en touchant une somme par tête.

 

Canada--->France 2.0 en quelques années.

 

Sauf que ça va être encore pire. La France au moins possède des industries, Le Canada à part ses ressources naturelles, rien! (C'est une Russie avec 3 fois moins d'habitants,....du moment).

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Bonjour quelqu'un peut m'aider a immigrer au canada pour le travail je suis électricien j'ai été arnaqué plusieurs fois donc je cherche un site rassurant 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement