Jump to content

Recrutement du Québec en Europe - Des professeurs déplorent de « faux espoirs »


immigrer.com

Recommended Posts

Recrutement du Québec en Europe Des professeurs déplorent de « faux espoirs »

 

e2197f80b7d13f258d572f7244cb37ff.jpg

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Stéphanie Verriest, enseignante dont la formation en Belgique n’est pas reconnue

Le brevet d’enseignement accordé au compte-gouttes aux candidats français et belges

Publié à 5h00
Partager

 

Marie-Eve Morasse
MARIE-EVE MORASSELA PRESSE

Le gouvernement du Québec se prépare à un nouveau blitz de recrutement d’enseignants en France et en Belgique. Mais depuis cinq ans, un seul candidat de Belgique et à peine 89 enseignants qui ont étudié en France ont obtenu un brevet d’enseignement du ministère de l’Éducation. Qu’on ne « promette pas monts et merveilles » aux Européens, conseille Stéphanie Verriest, dont la formation en Belgique n’est pas reconnue.

D’ici les cinq prochaines années, le gouvernement veut recruter 5700 enseignants pour pallier la pénurie. Au nombre des initiatives présentées pour y parvenir figure le recrutement en Europe, principalement en France et en Belgique.

Le Québec y bénéficie « d’un immense capital de sympathie », a déclaré il y a quelques semaines Jean Boulet, ministre du Travail, en dévoilant qu’une nouvelle mission de recrutement s’y déroulerait dès la fin de mars.

Or, depuis 2016, c’est moins d’une centaine d’enseignants qui ont étudié en France et un seul candidat de la Belgique qui ont obtenu un brevet d’enseignement du ministère de l’Éducation.

En comparaison, ils sont 10 fois plus nombreux (1070) à avoir obtenu un brevet d’enseignement du Québec au terme de leurs études en Ontario, selon les données fournies à La Presse par le ministère de l’Éducation.

Stéphanie Verriest travaille à temps plein comme enseignante d’arts plastiques dans une école secondaire de la Rive-Sud de Montréal. Elle ne peut accéder au brevet, car sa formation acquise en Belgique n’est pas reconnue.

 

suite et source: https://www.lapresse.ca/actualites/education/2022-02-22/recrutement-du-quebec-en-europe/des-professeurs-deplorent-de-faux-espoirs.php

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est malheureusement monnaie courante de la part d'Immigration Québec, ils ont fait la même chose avec des campagnes de recrutement en Belgique pour des infirmières alors que certaines n'ont pas non plus leur formation reconnue en bout de ligne ... Cela vend du rêve mais l'administration en face, elle ne suit pas les promesses.

 

Edited by rainbow21
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
C'est malheureusement monnaie courante de la part d'Immigration Québec, ils ont fait la même chose avec des campagnes de recrutement en Belgique pour des infirmières alors que certaines n'ont pas non plus leur formation reconnue en bout de ligne ... Cela vend du rêve mais l'administration en face, elle ne suit pas les promesses.
 
En même temps, il faut aussi lire les petites lignes et les informations. Tout est disponible sur le site du ministère de l'éducation. Il y a des critères bien définis, les gens pensent que parce qu'ils sont enseignants, that's it. Non, il faut une formation particulière et répondre aux critères. Une enseignante française, qui n'a pas de licence /baccalauréat, mais qui est reconnue en France ne le sera pas ici.

Ça me fait penser à une orthophoniste il y a de ça 5 ou 6 ans qui était allée au NB et était reparti en Belgique car elle ne pouvait pas travailler et on ne lui aurait pas dit. Un simple coup de téléphone à l'ordre des orthophonistes lui aurait confirmé que sans reprise d'études, pas de reconnaissance.

Oui, il y a le marketing, mais à un moment donné dans ce type de projet, il faut aussi faire abstraction des promesses et lire les choses. Et les interpréter correctement. Un tel projet, ça ne se décide pas sur un coin de table en 5 min.

Il y a des enseignants qui sont reconnus avec le brevet. Après le brevet demande la rp. Un enseignant recruté rapidement, vient en permis de travail, donc il ne peut pas avoir de brevet.

Sent from my SM-G975W using immigrer.com mobile app

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 32 minutes, PowerRanger a dit :

En même temps, il faut aussi lire les petites lignes et les informations. Tout est disponible sur le site du ministère de l'éducation. Il y a des critères bien définis, les gens pensent que parce qu'ils sont enseignants, that's it. Non, il faut une formation particulière et répondre aux critères. Une enseignante française, qui n'a pas de licence /baccalauréat, mais qui est reconnue en France ne le sera pas ici.

Ça me fait penser à une orthophoniste il y a de ça 5 ou 6 ans qui était allée au NB et était reparti en Belgique car elle ne pouvait pas travailler et on ne lui aurait pas dit. Un simple coup de téléphone à l'ordre des orthophonistes lui aurait confirmé que sans reprise d'études, pas de reconnaissance.

Oui, il y a le marketing, mais à un moment donné dans ce type de projet, il faut aussi faire abstraction des promesses et lire les choses. Et les interpréter correctement. Un tel projet, ça ne se décide pas sur un coin de table en 5 min.

Il y a des enseignants qui sont reconnus avec le brevet. Après le brevet demande la rp. Un enseignant recruté rapidement, vient en permis de travail, donc il ne peut pas avoir de brevet.

Sent from my SM-G975W using immigrer.com mobile app
 

 

Il y a un brevet probatoire de 5 ans possible selon le site officiel avant d'avoir la mise à niveau universitaire obligatoire avec stage. 

 

https://www.quebec.ca/emploi/metiers-professions/decouvrir-metiers-professions/enseignant-formation-generale-jeunes-professionnelle-adultes/immigrer-et-enseigner-au-quebec

 

Rien ne dit qu'il faut la RP.

 

Il y a déjà eu des cas de gens embauchés par permis de travail arrivés au Québec qui ne peuvent pas exercer donc là franchement dans ce cas c'est pas uniquement le problème du candidat. Y a un problème de connaissance quand ils recrutent aussi. L'employeur dit qu'ils vont t'aider dans les démarches puis t'oublient ...

Edited by rainbow21
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
 
Il y a un brevet probatoire de 5 ans possible selon le site officiel avant d'avoir la mise à niveau universitaire obligatoire avec stage. 
 
https://www.quebec.ca/emploi/metiers-professions/decouvrir-metiers-professions/enseignant-formation-generale-jeunes-professionnelle-adultes/immigrer-et-enseigner-au-quebec
 
Rien ne dit qu'il faut la RP.
 
Il y a déjà eu des cas de gens embauchés par permis de travail arrivés au Québec qui ne peuvent pas exercer donc là franchement dans ce cas c'est pas uniquement le problème du candidat. Y a un problème de connaissance quand ils recrutent aussi. L'employeur dit qu'ils vont t'aider dans les démarches puis t'oublient ...
Je te confirme qu'il faut la rp pour avoir officiellement le brevet. C'est une autorisation permanente donc, il faut être permanent sur le territoire.

Mais, ce qui est certain, c'est que les CSS ne sont pas les décideurs. Eux recrutent. Ils font miroiter beaucoup, mais peu de choses se passent... Déjà, s'ils géraient mieux leur personnel, ça serait bien. Car même les gens brevetés sont traités comme de la m... s'ils sont nouveaux dans un css. Pas d'ancienneté, on te recrute pour des remplacements, à la dernière minute

Sent from my SM-G975W using immigrer.com mobile app

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 18 minutes, PowerRanger a dit :

Je te confirme qu'il faut la rp pour avoir officiellement le brevet. C'est une autorisation permanente donc, il faut être permanent sur le territoire.

Mais, ce qui est certain, c'est que les CSS ne sont pas les décideurs. Eux recrutent. Ils font miroiter beaucoup, mais peu de choses se passent... Déjà, s'ils géraient mieux leur personnel, ça serait bien. Car même les gens brevetés sont traités comme de la m... s'ils sont nouveaux dans un css. Pas d'ancienneté, on te recrute pour des remplacements, à la dernière minute

Sent from my SM-G975W using immigrer.com mobile app
 

 

Merci pour l'info. J'ai un ami qui me demandait là-dessus pour sa femme pour immigrer. 

 

Mais en lisant en détails je vois que les temporaires sont autorisés à enseigner:

https://www.legisquebec.gouv.qc.ca/fr/document/rc/I-13.3, r. 2

 

http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/reseau/formation_titularisation/Autorisations_denseigner/Conditions_et_modalites_Exterieur_Canada_FR.pdf

Edited by rainbow21
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 47 minutes, rainbow21 a dit :

 

Il y a un brevet probatoire de 5 ans possible selon le site officiel avant d'avoir la mise à niveau universitaire obligatoire avec stage. 

 

 

Le brevet est permanent. C'est une tolérance d'engagement qui peut être attribuée temporairement. Il faut aussi savoir qu'un enseignant qui a une tolérance d'engagement et un enseignement qui a un brevet n'ont pas les mêmes privilèges. Une personne avec brevet sera toujours choisie avant une personne qui a une tolérance d'engagement puisque l'employeur doit démontrer qu'il n'a plus de personnel légalement qualifié pour occuper le poste. Ensuite, les années travaillées avec la tolérance d'engagement ne sont pas calculées dans l'ancienneté. 

 

Là où je rejoins PowerRanger, c'est que pour pouvoir obtenir le brevet, il faut étudier et faire un stage probatoire. Une personne qui est sur un permis de travail ne peut pas étudier en même temps. Ici, la personne qui a une RP a plus de chances d'obtenir son brevet. 

Edited by Azarielle
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 6 heures, Azarielle a dit :

 

Le brevet est permanent. C'est une tolérance d'engagement qui peut être attribuée temporairement. Il faut aussi savoir qu'un enseignant qui a une tolérance d'engagement et un enseignement qui a un brevet n'ont pas les mêmes privilèges. Une personne avec brevet sera toujours choisie avant une personne qui a une tolérance d'engagement puisque l'employeur doit démontrer qu'il n'a plus de personnel légalement qualifié pour occuper le poste. Ensuite, les années travaillées avec la tolérance d'engagement ne sont pas calculées dans l'ancienneté. 

 

Là où je rejoins PowerRanger, c'est que pour pouvoir obtenir le brevet, il faut étudier et faire un stage probatoire. Une personne qui est sur un permis de travail ne peut pas étudier en même temps. Ici, la personne qui a une RP a plus de chances d'obtenir son brevet. 

 

Oui exact. Merci !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement