Jump to content

Des travailleurs étrangers racontent le choc vécu en arrivant au Québec


immigrer.com
 Share

Recommended Posts

La face sombre du recrutement de travailleurs étrangers temporaires

Contrats non respectés, promesses d’immigration utopiques, frais exorbitants exigés, multiplication d’intermédiaires, intégration manquée : des travailleurs étrangers, dont le nombre a récemment explosé, racontent le choc qu’ils ont vécu en arrivant au Québec.

 

« J’ai été fort, j’ai résisté. Mais beaucoup ont eu le cœur brisé; c’était terrible. »

Mamadou Hane a retrouvé le sourire. Mais il a failli tout abandonner, tout quitter, quelques mois seulement après son arrivée au Québec. La faute, notamment, à des clauses contractuelles qu’il a découvertes après son installation.

Originaire du Sénégal, Mamadou Hane est parti d'Italie, fin 2019, avec sa compagne et ses quatre enfants. Direction la région de Québec, avec un permis de travail fermé, lié à son entreprise, pour un poste de mécanicien industriel.

Avant son déménagement, son futur employeur a rempli un contrat type du ministère de l’Immigration du Québec, indispensable dans ce processus de recrutement à l’international. Tout y figure : le salaire, les jours de repos ou encore les avantages sociaux et la durée de l’entente.

Mais lors de son premier jour de travail, narre l’intéressé, l’entreprise lui a présenté un nouveau document. Avec un paragraphe concernant une éventuelle démission. En cas de départ durant les trois ans de son contrat, l’employé, est-il précisé, doit rembourser, au prorata, une indemnité de 5000 $, correspondant aux frais et déboursés encourus pour l’obtention de son permis de travail et les coûts de formation.

Un paragraphe qui a fait sourciller Mamadou Hane. On ne m’a pas laissé le choix; on m’a dit que c’était un contrat interne. Je n’ai pas aimé, ça me gênait. Je me disais que s’il y avait le moindre problème, un différend, je serais coincé. Mais j’ai quand même signé.

 

suite et source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1824317/immigration-quebec-penurie-travailleurs-canada-legault

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cet article devrait être une lecture obligatoire pour tous ceux qui rêvent d'immigrer en passant par le permis de travail fermé.  Il y a tellement d'histoires d'horreur...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

On a vu ca dernièrement sur ce forum... mais avant que la personne n'accepte le poste...  

Il devrait y avoir des recours pour ce genre d'abus des employeurs.  Malheureusement, il y a des personnes vulnérables qui vont accepter. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Les employeurs qui s'amusent à ce petit stratagème devraient tout simplement être interdits de recrutement à l'étranger. Pas compliqué pourtant. Puis comme c'est probablement connu en local que l'employeur est mauvais et qu'il ne faut pas y travailler, bonne chance pour recruter après ça.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 1 heure, bencoudonc a dit :

Cet article devrait être une lecture obligatoire pour tous ceux qui rêvent d'immigrer en passant par le permis de travail fermé.  Il y a tellement d'histoires d'horreur...

Il devrait être aussi une prise de conscience et que le système s'améliore dans sa globalité.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 9 minutes, QCmonCA a dit :

Il devrait être aussi une prise de conscience et que le système s'améliore dans sa globalité.

C'est clair ! Pas pour rien que des organisations comme le Centre des travailleurs immigrants, le Réseau d’aide aux travailleuses et travailleurs migrants agricoles du Québec, le Centre international de solidarité ouvrière, les TUAC etc etc luttent depuis des années pour essayer de changer ce système...

Edited by bencoudonc
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
22 minutes ago, bencoudonc said:

C'est clair ! Pas pour rien que des organisations comme le Centre des travailleurs immigrants, le Réseau d’aide aux travailleuses et travailleurs migrants agricoles du Québec, le Centre international de solidarité ouvrière, les TUAC etc etc luttent depuis des années pour essayer de changer ce système...

 

Ouais mais comme les politiques s'en calissent, c'est pas près de changer. On a un PM fédéral qui préfère faire venir de la main d'oeuvre de l'étranger, plutôt que pousser sa propre population à aller bosser. Comme les travailleurs étrangers votent pas, mais que ceux qu'il subventionne à fonds perdus, ben eux, ils votent, son choix est vite fait. Alors les conditions de travail ... il s'assoit dessus. 

 

Si les politicards veulent rien changer, pourquoi les entreprises changeraient quoi que ce soit à leur façon de faire?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 3 minutes, crazy_marty a dit :

 

Ouais mais comme les politiques s'en calissent, c'est pas près de changer. On a un PM fédéral qui préfère faire venir de la main d'oeuvre de l'étranger, plutôt que pousser sa propre population à aller bosser. Comme les travailleurs étrangers votent pas, mais que ceux qu'il subventionne à fonds perdus, ben eux, ils votent, son choix est vite fait. Alors les conditions de travail ... il s'assoit dessus. 

 

Si les politicards veulent rien changer, pourquoi les entreprises changeraient quoi que ce soit à leur façon de faire?

Au bout de la ligne, ce qu'ils veulent c'est une main d’œuvre pas chère, corvéable à merci et jetable après usage. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 52 minutes, bencoudonc a dit :

Au bout de la ligne, ce qu'ils veulent c'est une main d’œuvre pas chère, corvéable à merci et jetable après usage. 

Surtout au Québec quand on voit la difficulté pour rester après... De plus en plus de conditions pour des personnes qui sont déjà installées et qui travaillent!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Des gens qui profitent de la vulnérabilité des autres ... 

 

Le pire, c'est que ça touche tout le monde. J'ai travaillé dans un labo académique pour une professeure Québécoise qui me payait sur 28h par semaine en sous-qualifié pour plus de 40h effectuées, sans parler des fins de semaines ... On dit qu'il faut faire preuve d'abnégation dans la science, mais il y a des limites. Malgré tout, on accepte la job parce qu'il faut bien se faire une expérience Québécoise ...

A part l'expérience de travail local, ça ne m'a rien apporté car 28h déclarées, ce n'était pas considéré comme du temps plein, donc pas éligible au PEQ

Ça a même beaucoup choqué mon employeur suivant ...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

...Imaginez maintenant quelqu'un qui ne parle pas bien le français et qui n'a donc pas accès à toute l'information et à toutes les ressources pour se défendre. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a une heure, juetben a dit :

Surtout au Québec quand on voit la difficulté pour rester après... De plus en plus de conditions pour des personnes qui sont déjà installées et qui travaillent!

Protectionnisme, il en faut bien.

Depuis quelques années, le "mauvais" Protectionnisme, la gestion, les décisions et les choses à l'arrache sont responsables de très mavaises situations.

Jouer avec la vie des gens n'est pas acceptable. 

Changer la lignee d'arrivée en cours de Marathon non plus.

 

Que ce ne soit pas facile d'immigrer, pourquoi pas, si tout est facile, il y a l'effet pervers et moins de saveur et de fierté mais ce manque de simplicité et surtout l'opacité totale, c'est plus possible.

Surtout dans un Pays qui a un besoin criant d'immigration en pandémie d'élection ou on imprime l'argent.

Combien de boutiques, de boulangeries, de shops autour de vous sont fermés tout simplement par manque de personnel.

Un système de santé qui nous coute un bras monstrueux, opaque dans sa tour d'ivoire ou tu as que quelques minutes pour avoir tes maigres réponses. Ce même système de santé qui a juste titre va punir les soignants non vaccinés, donc encore moins de monde et qui nous prépare déjà dans les médias a des prochains mois difficiles.

 

C'est tout un système fragile et c'est bien dommage, la pandémie en rajoute.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 2 heures, bencoudonc a dit :

Au bout de la ligne, ce qu'ils veulent c'est une main d’œuvre pas chère, corvéable à merci et jetable après usage. 

Surtout, quelles sont les Familles qui détiennent le Québec, ultra-riches, n'y-a-t-il pas des gens qui veulent toujours plus au détriment d'un Gentil peuple, tendre qui accepte tellement de choses, biberonnés aux crédits à outrance.

Edited by QCmonCA
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
1 hour ago, QCmonCA said:

Protectionnisme, il en faut bien.

Depuis quelques années, le "mauvais" Protectionnisme, la gestion, les décisions et les choses à l'arrache sont responsables de très mavaises situations.

Jouer avec la vie des gens n'est pas acceptable. 

Changer la lignee d'arrivée en cours de Marathon non plus.

 

Que ce ne soit pas facile d'immigrer, pourquoi pas, si tout est facile, il y a l'effet pervers et moins de saveur et de fierté mais ce manque de simplicité et surtout l'opacité totale, c'est plus possible.

Surtout dans un Pays qui a un besoin criant d'immigration en pandémie d'élection ou on imprime l'argent.

Combien de boutiques, de boulangeries, de shops autour de vous sont fermés tout simplement par manque de personnel.

 

 

Ouais enfin la pénurie créée par Trudeau et sa clique ... on a pas besoin d'immigrants pour la résorber. 

Edited by crazy_marty
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 33 minutes, crazy_marty a dit :

 

Ouais enfin la pénurie créée par Trudeau et sa clique ... on a pas besoin d'immigrants pour la résorber. 

J'aimerai te dire que le Problème est que Trudeau, j'en doute royalement, c'est global.

Le Québec pourrait accorder de meilleurs salaires à ceux qui veulent bosser avec une règle du jeu claire et net.

Une boulangerie fermée qui tourne très très bien, pourra sans problème assurer le salaire plus haut et c'est mieux que dormir à ne rien faire.

Et même si par les cadeaux du Fédéral c'est mieux de dormir, le Québec peut réveiller les morts.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
  • Habitués
Il y a 5 heures, juetben a dit :

Surtout au Québec quand on voit la difficulté pour rester après... De plus en plus de conditions pour des personnes qui sont déjà installées et qui travaillent!

D'ailleurs, le gouvernement provincial du Québec favorise ce genre de travailleur et de contrat.

Link to comment
Share on other sites

Réactions à ces révélations :

 

Recrutement de travailleurs étrangers : des dérives « inacceptables », admet Québec

Les oppositions accusent le gouvernement Legault d’avoir ouvert la porte à des abus visant les travailleurs étrangers temporaires, de plus en plus nombreux au Québec, en assouplissant les règles d’embauche sans se soucier d’un encadrement optimal.

  • Romain Schué
 

« C’est inacceptable, c’est intolérable », affirme Jean Boulet, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. En entrevue à Radio-Canada, il ne mâche pas ses mots contre les entreprises québécoises, les intermédiaires et les agences de recrutement qui abusent de « pratiques qui sont illégales ».

La semaine dernière, nous révélions la face sombre du recrutement de multiples travailleurs étrangers temporaires au Québec. Pour faire face à l’importante pénurie de main-d'œuvre, de nombreuses entreprises ont décidé de s’orienter vers le marché international afin de recruter des employés étrangers pour des postes peu qualifiés, notamment dans le milieu manufacturier.

 

suite et source: 

 

 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1825998/recrutement-immigration-travailleurs-legault-quebec

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 4 minutes, immigrer.com a dit :

Réactions à ces révélations :

 

Recrutement de travailleurs étrangers : des dérives « inacceptables », admet Québec

Les oppositions accusent le gouvernement Legault d’avoir ouvert la porte à des abus visant les travailleurs étrangers temporaires, de plus en plus nombreux au Québec, en assouplissant les règles d’embauche sans se soucier d’un encadrement optimal.

  • Romain Schué
 
4 h 04 | Mis à jour à 10 h 42

« C’est inacceptable, c’est intolérable », affirme Jean Boulet, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. En entrevue à Radio-Canada, il ne mâche pas ses mots contre les entreprises québécoises, les intermédiaires et les agences de recrutement qui abusent de « pratiques qui sont illégales ».

La semaine dernière, nous révélions la face sombre du recrutement de multiples travailleurs étrangers temporaires au Québec. Pour faire face à l’importante pénurie de main-d'œuvre, de nombreuses entreprises ont décidé de s’orienter vers le marché international afin de recruter des employés étrangers pour des postes peu qualifiés, notamment dans le milieu manufacturier.

 

suite et source: 

 

 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1825998/recrutement-immigration-travailleurs-legault-quebec

...on en parle ici aussi :

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement