Jump to content

Arriver au Québec en pleine pandémie


Recommended Posts

  • Habitués
il y a une heure, Azarielle a dit :

Je ne sais pas si ton moral va mieux, tu as vécu ta première tempête de neige et là il fait très beau. 

 

Comme bencoudonc et moi te l'avons proposé, tu peux profiter de ce temps d'arrêt obligatoire pour t'adapter à la culture québécoise et à notre façon de parler (accent, expressions).

 

Il existe la plateforme tou.tv , tu y trouveras du contenu gratuit, sans avoir à t'abonner. C'est souvent le rattrapage (appelé reprise en France) qui est gratuit. Il y a du matériel réservé aux abonnés, mais avec les gratuités, tu peux déjà occuper ton temps. L'abonnement permet de ne pas avoir à regarder les publicités et donne accès à des primeurs ou des séries qui ne sont pas diffusées à Radio-Canada. 

 

L'émission qui a les plus fortes cotes d'écoute au Québec, c'est District 31. Ça passe sur Radio-Canada du lundi au jeudi en début de soirée. Personnellement, je n'avais pas commencé à suivre cette émission puisque je trouve ça contraignant de suivre quelque chose qui passe si souvent. Mais, comme tous mes collègues le suivaient et en parlaient au boulot, j'ai fini par m'y mettre et maintenant je la suis régulièrement. Comme c'est sur tou.tv, je peux donc voir les épisodes de la semaine en continu (épisode de 22 minutes).

 

Parmi les autres émissions qui ont beaucoup de succès, il y a En direct de l'univers, une émission axée autour d'un invité où on fait un survol tout en musique de ce qu'il aime, de qui il est. Plusieurs personnes connues se succèdent pour interpréter les chansons. Ça peut être une façon de commencer à connaître certains Québécois connus. Pour atteindre ce but, tu peux aussi suivre Les enfants de la télé, même concept que la version française, mais avec des invités québécois. 

 

Toujours parmi les émissions les plus suivies, il y a Infoman. C'est une satire hebdomadaire de l'actualité, surtout politique. 

 

Parmi les autres émissions les plus écoutées, toutes sur Radio-Canada, il y a différentes fictions : Les pays d'en haut (c'est la dernière saison, je te conseille de la suivre depuis le début) est la dernière adaptation du roman marquant de la littérature québécoise Un homme et son péché qui relate la vie lors de la colonisation d'une partie des Laurentides.  Il y a aussi Toute la vie qui est un téléroman qui se passe dans une école destinée aux adolescentes enceintes. Il y a 5e rang qui est un téléroman policier se déroulant dans le milieu agricole. Il y a aussi Une autre histoire qui tourne autour d'une femme qui souffre d'Alzheimer précoce, qui a quitté ses enfants pour se reconstruire une autre vie ailleurs et qui doit reprendre contact avec ceux-ci pour les prévenir du risque qu'ils aient aussi cette maladie. Pour ces deux dernières émissions, je te suggère de les suivre depuis la première saison pour bien comprendre ce qui s'y déroule.  

 

Sur un autre réseau, il y a Star Académie qui recommence sur TVA. Là aussi, je ne crois pas que tu as besoin d'explications puisque c'est un concept que vous avez aussi dans l'Hexagone. 

 

Voilà qui fait le tour des 10 premières émissions qui ont les plus hautes cotes d'écoute (semaine du 18 janvier pour la référence).

 

Parmi les contenus qui valent le détour selon moi, mais qui demanderont peut-être un abonnement ou de la recherche, il y a :

  • Fragile , ainsi que les Aveux et Apparences (de Serge Boucher)
  • Faits divers
  • C'est comme ça que je t'aime
  • Série noire
  • les films 1981, 1987, 1991 de Ricardo Trogi

 

Sinon, il y a aussi des balados (ce que vous appelez podcast)  qui peuvent être intéressants. Il y a beaucoup de contenu francophone sur le site de Radio-Canada. Il y en a pour tous les goûts. Tu en as aussi quelques-uns sur le site de Télé-Québec

 

Il y a aussi des livres audio disponibles sur le site de Radio-Canada. Là aussi, il y a beaucoup de contenu et il y en a pour tous les goûts. Tu y trouveras certains classiques de la littérature québécoise. 

 

Je te souhaite de trouver ton petit bonheur parmi ces suggestions pour occuper cette période de réclusion bien particulière. Tiens bon.

Déconne pas, elle est en quarantaine, elle n'a eu aucune tempête !

Elle est donc plus heureuse que moi, tu vois @Romea tu as de la chance, tu peux relativiser, tu n'as pas eu à peleter, à redégager plusieurs fois la neige de tes entrées que les déneigeurs de la ville vont te remettre, gérer les petits qui pleurent, le froid, l'humidité et tout le tralala de nos belles tempêtes.

Relativise, patience et bienvenue dans ta nouvelle vie :) 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 4 minutes, QCmonCA a dit :

Déconne pas, elle est en quarantaine, elle n'a eu aucune tempête !

 

 

Je n'ai lu nulle part qu'elle vivait dans un local sans fenêtre. 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 2 minutes, Azarielle a dit :

 

Je n'ai lu nulle part qu'elle vivait dans un local sans fenêtre. 

Moi non plus et je n'ai pas de boule de cristale.

Je comprends ton message, l'essentiel c'est qu'elle arrête de déprimer.

Car, tu peux me concéder, dans mon humour, que vivre une tempête d'un coin de fenêtre, ça doit être mignon mais pas la vraie vie :)

Donc au lieu de t'écrire et qu'on aille plus loin, je vais lui donner une autre solution

Dans ton temps perdu en quarantaine @Romea je t'invite à lire

NB : Attention pas pour déprimer plus mais pour relativiser et te dire que tu as des gens, sélectionnés, à la fin de leur procédures qui n'attendent que ça, que d'être à ta place. On ne sait pas comment ça ira pour eux et sur le sujet ci-dessous, c'est un bon cas d'école :)

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 5 minutes, QCmonCA a dit :

Moi non plus et je n'ai pas de boule de cristale.

Je comprends ton message, l'essentiel c'est qu'elle arrête de déprimer.

Car, tu peux me concéder, dans mon humour, que vivre une tempête d'un coin de fenêtre, ça doit être mignon mais pas la vraie vie :)

 

 

C'est certain que de regarder la neige tomber sans avoir à la changer de place, ce n'est pas pareil. Mais pour plusieurs nouveaux arrivants, les premières chutes de neige importantes sont un ravissement. C'est le côté un peu exotique du Québec. 

 

Les premières neiges sont belles, mais elles finissent par devenir chiantes. Seulement, cet hiver, je ne m'en plaindrai pas encore, on a eu si peu souvent de neige et peu de froid aussi. C'est un hiver particulièrement clément. 

 

De toute façon, l'essence de mon message, c'était plus pour lui offrir des suggestions et, ce, sans jugement. Je ne me permettrait jamais de juger les états d'âme de quelqu'un. Des moments de déprime, ça peut arriver à tout le monde, surtout depuis les 12 derniers mois. Je crois qu'elle a beaucoup de choix pour le moment et c'est peu coûteux et tout est disponible sans devoir sortir de la maison parce que rappelons-le elle est en quarantaine, donc elle ne peut pas aller à la bibliothèque ou ne peut pas aller faire des achats. 

 

 

Link to post
Share on other sites

Je pense que dès que ma quarantaine sera terminée effectivement le moral remontera ! Les premières chutes de neige font rêver oui, surtout quand on n'en a jamais vu

Link to post
Share on other sites

Romea,

Je vais te raconter mon parcours qui j'espère t'aidera, je tiens à être 100% transparents, évidemment je ne parlerai pas de tout, mais  j'y vais en roue libre, après à chaucn d'y prendre ce qu'il voudra:

-il y a plus de 20 ans j'ai quitté la France qui était déjà dans un état de délabrement totale sous chirac, mais pour ton info j'y suis de retour depuis quelques temps avec ma femme Québécoise pure laine et nos 2 filles

-étant issu de la plus basse couche sociale de France, j'ai morflé pour me sortir de ma misère sociale française et devenir médecin,  ma réussite je la dois à 2 choses: au Québec/Canada, et à ma résilience

-à l'époque en 2000 nous étions encore en Francs, je suis arrivé au Canada avec environ 4500 euros (25000 francs) que j'avais économiser en faisant ce que tu n'as sans doute pas connu, un emploi jeune, en bref j'avais décidé d'abandonner mes études et de faire un job de merde comme il y en a tant en France afin d'économiser et chercher ma réussite ailleurs, en Amérique du Nord

-Face aux barrières dy système français archaïque, arrogant et sclérosé, j'avais décider de réaliser mon rêve nord américain, j'ai donc tout claqué et suis parti seul au Canada que je ne connaissais pas du tout

-Tu dois savoir qu'à l'époque internet n'était même pas dans les maisons, en 1999 j'allais dans les cybercafés et je payais 30 francs de l'heure , soit 5 euros pour 1 heure d'internet sur des vieux ordi ou ça prenait 30 secondes pour charger la  page quand tu cliquais sur un lien 🙂 , et alors il n'y avait pas autant de site internet qu'aujourdhui 🙂

-c'est fou je t'en parle comme si c'était hier matin, et pourtant c'était il y a 22 ans.........bref....depuis 1998 je rêvais de partir en Amérique Nord, plus précisément aux states et j'ignorais totalement l'existence du Canada

-C'est durant mes 2 ans de recherche sur internet que j'ai découvert le canada et le Québec, pendant que mes potes étudiaient à la fac moi je claquais ma bourse au cybercafé car une flamme intérieure m'appelait à partir au large

-A l'époque l'ambassade du canada demandait d'avoir 100 000 Francs sur le compte bancaire durant au moins 3 mois pour pouvoir avoir un visa étudiant, c'est comme si aujourd'hui on demandait à un étudiant d'avoir 100 000 euros pour avoir son visa, c'était impossible!

-j'ai alors eu une idée de génie 😉 ...... j'ai demandais à mon père de demander à tous ses potes de rassembler le fric

-on l'a bloqué sur mon compte durant 3 mois, puis quand j'ai obtenu mon visa, on a rendu le fric à tous le monde 🙂

-quelle fierté le jour ou j'ai dit à tout mes potes, je me casse le 15 aout 2000 les gars, ciiiiiiiao  🙂

-je n'oublierai jamais le jours ou j'ai quitté ma famille à l'aéroport car je ne savais pas quand je les reverrais sachant que je ne partais qu'avec 4500 euros en poche et mon visa étudiant pour recommencer ma vie à zéro!

-je cherchais plein d'excuse pour ne plus partir, mais mon coriace de père m'a donné une bonne leçon de morale quelques jorus avant, et je suis finalement parti

-je n'ai pas revu ma famille pendant presque 5 ans!

-A mon arrivée au Québec, j'ai vécu 5 jours dans une auberge de jeunesse sur Sherbrooke-Est à 19 dollars la nuit

-lorsque le bus ma ramené de l'aéroport de Mirabel (aujourdhui fermée) à la station berri uqam, je ne savais même pas qu'il y avait le métro en dessous 🙂 et  comme un con j'ai beaucoup marché avec mes bagages lollll, mais je garde un souvenir fantastique des premières grandeurs et espace d'Amérique du Nord, j'étais dans la vingtaine, et pour moi c'était l'aventure, seul, sans point de chute, j'avais enfin réussi à y mettre les pieds.....je ne pouvais donc que réussir ma vie maintenant......sentiment impossible à ressentir quand on vit en en France et plus largement en Europe mais soit.....

 

-N'ayant pas beaucoup d'argent (4500  euros), j'ai vécu mes 2 premières années dans un studio 1 pièce dans un immeuble qui avait brûlé l'année d'avant, ma porte n'avait pas de serrure, les travaux de réparation y ont duré  toute l'année, j'ai récupéré  dans l'immeuble  une commode à 3 tiroirs qui est aussi devenue le support de ma vielle télé achetée pour 35 dollars, je suis allé m'acheter un matelas pour 65 dollars proche de la station rosement et je l'ai porté sur mon dos  à pied jsuqu'à mon studio

-j'ai récupéré une table dehors en arrière de l'immeuble et par chance j'ai même retrouvé les pieds rouillés avec les vis dans uns sceau dehors et j'ai tout remonté.

-tous les matins je devais nettoyer le sol car tu dois savoir que dans un immeuble carbonisé il y a toujours des asticots qui sorte du plancher en bois franc, j'en avais même qui tombaient de la haute au dessus de la gazinière! alros quand ej cuisinais je te raconte pas comment je me faisais des films sur ma bouffe 🙂 

-Encore une fois, n'ayant que peu de fric, je devais faire très attention dans ce continent ou seul l'argent parle, et ou contrairement à la France de l'époque, tout se paye, alors voici comment je gérais mon alimentation:

-j'avais un budget fixé, et donc je savais que chaque fin de mois je serai à la dèche financièrement, et donc l'avant dernière semaine je ne touchais pas à mes 2 derniers packs de 1l de jus, je les gardais pour la dernière semaine du mois car cette semaine là il ne me restait plus que du riz nature sans agrément pour me stimuler les papilles. Ahhhhh comme je ressens ce plaisir du jus d'orange alors même que je t'écris 🙂 c'est dans la galère Romea que l'on connais la valeur des choses 😉 jamais dans l'aisance ou l'opulence

-je ne sortais que rarement car je savais que je n'avais pas les moyens, mais quand mes amis venaient me rendre visite, je n'ai jamais hésité à leur faire une bonne bouffe, sans jamais leur dire que cela signifiais pour moi la disette avant la fin du mois, tout simplement parce que la compagnie amicale c'est capital pour le moral, et que ça me donnait un coup de boost qui paradoxalement m'aidait à surmonter ma disette de la fin du moi

-et puis chemin faisant, je me suis adapté, j'ai fait mes études, j'ai fait de très belles amitiés, j'ai acquis une solide expérience professionnelle que je n'aurai jamais acquise en France, j'ai toujours cherché à me développer, je prenais beaucoup de cours de langues (anglais, Allemand, Espagnol, Italien).

-tu dois savoir qu'à cette époque (bon sang j'ai viellit quand je me relis...) nous ne pouvions pas travailler sur le territoire canadien avec un visa étudiant, uniquement sur le campus ou les jobs n'étaient pas si nombreux, mais j'ai fini par en trouver un au service des prêts et bourses, ça me faisait un peu de fric, puis en fin de baccalauréat un stage rémunéré

-A la fin de mes études j'ai alors demandé ma résidence permanente, et quelques années plus tard (5 ans) je suis devenu citoyen Canadien avec une très grande fierté!

-j'étais fou amoureux du Québec et du Canada qui était formidable à cette époque, mais qui très honnêtement à beaucoup changer depuis.....en moins bien parait-il......selon les dires de belle-maman et des beau-frères et des certains des mes amis de France qui ont immigré 10 ans après mois.  Je n'y suis de toute façon plus , j'en ressens une certaine nostalgie parfois, car jusqu'à ce jours ça reste la plus merveilleuse expérience de ma vie.....je n'entrerais que modérément sur le terrain de la politique, mais disons qu'à distance j'ai toujours continué à suivre ce qui s'y passe, et il est triste de voir à quel point beaucoup d'opportunistes politiciens de droite, néolibéraux destructeurs des services publiques, mais aussi des intellectuels français souvent diplômé de doctorat français pourrissent les débat télé au Québec. Ils sont venus chercher au Québec une notoriété qu'ils n'auraient jamais eu en France vu leurs piètres niveaux..... mais ils ont apparemment réussi à l'obtenir au Québec en y important des théories proche de la droite Française laïcarde à quadruple standard, tu sauras les reconnaitre sur les plateaux télé québécois car ils importent au Québec les mêmes vieilles thématiques d'une laîcité dévoyée de son origine et semant la division sociale sur les plateaux télé Québécois comme en France (les musulmans ceci, le voile cela, la femme soumise ceci, l'invasion barbare cela, les migrants ceci, les syriens cela...)...oui je pense sincèrement qu'à cause d'une partie d'entre eux et avec l'appui des politiciens opportunistes comme legault,  les Québécois sont maintenant divisés sur beaucoup de sujets, le tout dans un contexte de crise économique et sanitaire mondiale.....cela m'attriste souvent car ma femme et moi ne reconnaissons plus le Québec d'il y a 20 ans et cela à beaucoup peser sur notre décision de resté en France pour le moment......je remercie le bon Dieu d'avoir connu cette merveilleuse époque dans ma vingtaine, j'y ai vécu la plus belle partie de ma vie, et  c'est avec réalisme et non cynisme que je pense que cela ne reviendra sans doute plus,  du coup je souhaite garder intact mes merveilleux moments passés au Québec.......bref..je m'arrête là pour l'aspect politico-social..poursuivons mon histoire si tu veux bien

-Avec des gens aussi tolérant que les Québécois, je n'ai jamais eu aucun problème d'intégration, j'ai très rapidement trouvé du boulot alors même que je poursuivais un DESS que j'ai d'ailleurs interrompu pour le boulot.....j'ai vite grimpé au sein de l'industrie pharmaceutique et mes heures de disette ont fini par faire partie du passé, avec la résilience et l'ambition tout est possible!

 

Vit le moment présent, imprègne toi des belles choses que le Québec et le Canada ont à t'offrir,  et ne regarde jamais derrière toi!, c'est humain et normal de te questionner en ce moment !  ....Evidemment tu es venu en plein confinement, dis toi donc que tu viens à un moment de l'histoire assez exceptionnel, donne du temps au temps....

 

-Pour moi, le destin a fait que j'ai rencontré ma femme Québécoise 4 ans plus tard ( nous sommes aujourd'hui en France avec nos 2 filles), cela fait maintenant 17 ans que nous sommes ensembles c fou!! incroyable ce que la vie réserve de beau quand on se reconstruit une nouvelle vie ailleurs 🙂 et nous nous aimons comme au premier jours, vraiment! parfois j'ai envie de revenir car mes amis là-bas me manquent beaucoup, d'autre fois quand je vois comment ça s'est dégradé je me dit à quoi bon revenir......d'autant que j'ai mon petit bout de Québec avec moi tous les jours de ma vie (ma Femme 🙂)  

bref, une chose est certaine, j'ai marié la meilleure Québécoise au monde 🙂 et ça...ça vaut tout l'or du monde car de nos jours les couples ne font plus long feu, à peine 3 ou 4 ans et c'est fini.....qui sait peut-être en fera tu autant? 😉 

 

-Pour ma part, j'ai décidé un jours dans la trentaine qu'il me fallait donner une seconde vie à ma carrière avant d'atteindre la quarantaine, et sur un coup de tête j'ai décidé de faire médecine, les critères de sélection au Québec étant plus qu'abusif, nous sommes alors rentrés en Europe, j'ai alors débuté ma médecine en Angleterre pour la finir en Belgique ou je bosse aux urgences.

 

Souvent je regarde pour rentrer au Canada et y pratiquer la médecine, mais quand tu sais que déjà à mon époque il y avait 1500 médecins étrangers chauffeurs de taxi, que dire d'aujourd'hui???......la seule option de retour c'est l'industrie pharmaceutique ou la médecine dans une autre province, ce à quoi nous songeons souvent mais sans réellement y croire vu la crise actuelle et la façon dont le monde tourne mal, je dirais qu'en ces temps difficile, mieux vaut resté tranquille et patient le temps que la tempête passe...la vie est ainsi faite Romea......

 

-j'ai voulu te raconter cela de la manière la plus sincère et honnête car j'ai vécu mes premières années au Québec dans des conditions assez extrêmes, mais ça m'a fait grandir, décupler ma résilience, et surtout je me suis développé sur le plan personnel et professionnel, chose impossible en France, pays que j'ai retrouvé à mon retour dans un état pire qu'avant...je crois foncièrement que ça finira par exploser sous peu ici.....

 

-petite anecdote: un jours ma soeur m'avait envoyé une photo par email de mes parents que je n'avais pas vu depuis 5 ans car à l'époque je n'avais pas de fric et il n'y avait pas de whatsapp, pas de vidéo sur les téléphone portable, pas de skype non plus....le jours ou j'ai vu la photo de mes parents dans mon mail, ils avaient pris un coup de vieux, surtout mon père, et bien qu'étant un homme, j'ai versé des larmes ce jours là avec la profonde impression que j'avais raté quelques chose....mon premier salaire, je l'ai évidemment ulitisé pour prendre l'avion et revoir ma famille.

-Au delà du fait de les revoir, à chaque fois que je quittais le Canada ou que j'y revenais je versais des larmes de tristesse quand je partais ou de joie quand j'y revenais, un sentiment jamais ressenti  en France pays qui m'a pourtant vu naitre......j'ai compris à quel point j'aime le Canada même si je n'y suis plus, et jusqu'à ce jours je ne cesse de comparer (de manière certes  idiote) ce qu'il y a de bon au Canada avec la merde que nous vivons en France, et nos filles rêvent d'y revenir 

 

-Mais toi tu as internet, whatsapp, skype,  tu peux communiquer instantanément et gratuitement avec ta famille et tes amis, de quoi remplir tes journées 🙂 , moi j'en ai claqué des cartes prépayées pour appeler ma famille à m'époque 🙂 ....c'était un autre monde tout simplement....

 

-Niveau adaptation, tes 6 premiers mois seront les plus difficiles, puis progressivement tu trouveras tes marques, tu t'enrichiras d'une nouvelle culture, de nouvells expressions, je te conseilles vivement de regarder les humouristes Québécois, ils sont à plier de rire, une humour plus simple (et c'est tant mieux ainsi) et moins intellectualisé qu'en France, mais vraiment à mourir de rire, et tu auras (après le confinement) la chance de pouvoir aller les voir à montréal en live, c'est moins cher qu'en France.

 

-Egalement, je te conseille d'aller aux cabanes à sucre, de voyager dans les provinces voisines, voir les francofolies de montréal en juin, le festival du cinéma internationale, il y a tant à voir au printemps et à l'été, et alors quel civisme!!! jamais tu n'auras la même ambiance en France ou ailleurs en Europe, je te souhaite de vivre tous ces évènements.

 

Pour finir, contrairement au commentaire que je trouve malvenu de bertrand gauthier qui dit "au Québec faut faire comme les Québécois" ou genre "les immigrants DOIVENT  comprendres que..."  je te dirais: n'y prête aucune attention, soit toi-même avec ton bagage culturelle et personnelle, tu n'a pas à faire comme les autres , d'ailleurs ses aieux lorsqu'ils sont venus au Québec il y a à peine 300 ans n'ont pas fait comme les amérindiens puisque ces pauvres natifs ont été exterminés et que bertrand ne se balade certainement pas avec des plumes pas plus qu'il ne dort dans un tipie? 🙂 est-ce que tous les québécois pensent de la même façon et ont le même avis sur tout? évidemment que non! certains aiment le Québec, d'autres chialent dans leur salons, certains votent PQ d'autre libéraux, être immigrants c'est juste le temps du voyage, une fois sur ta terre d'adoption considère toi comme une citoyenne à part entière du pays, ça ne fera que faciliter ton intégration. 

 

je pourrais écrire des chapitres sur mes années passées au Canada/Québec....que du bons pour moi, pas une once de regret, ni de déception......tu es entrain de vivre sans le savoir la meilleure expérience de ta vie même si celle-ci se fait à un moment exceptionnelle de l'histoire,  ces années vont passer comme une flèche,  dans 20 ans ou 10 ans ou 30 tu y repenseras comme au 1er jour, et tu voudras pouvoir encore y être, fait en sorte que tes souvenirs futurs soient merveilleux car dans nos vieux jours on se souvient surtout de notre jeunesse et des meilleurs moments pour ceux qui ont pris le temps de se lancer à l'aventure et qui ont pris le temps de s'enrichir humainement de ces expériences...

 

Courage à toi 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Merci énormément pour ton récit, c’était très émouvant à lire et très inspirant ! Il me tarde la fin de la quarantaine pour pouvoir commencer à découvrir ce pays, malgré la situation actuelle 

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement