Jump to content

Déjà 7 ans à Toronto.


Recommended Posts

Bonjour à tous !

Ce bilan fait suite à celui que j’avais posté il y a 4 ans déjà : https://www.immigrer.com/bilan-de-trois-ans-a-toronto/

 

Nous commencions à profiter de la maison achetée un an auparavant après une période de travaux et j’étais le nouveau propriétaire d’un petit voilier qui faisait de moi le plus heureux des hommes.

Que s’est-il donc passé dans les 4 années qui ont suivies ?

 

Sur le plan personnel, nous sommes passés d’une vie de couple sans enfant à une vie de famille avec 2 enfants (le second vient juste de pointer le bout de son nez).

Ce changement de vie a des impacts non négligeables quand on habite Toronto :

  • Sur le plan positif : la journée de travail canadienne typique qui se termine vers 16h30 ou 17h nous permettent de profiter beaucoup plus de nos enfants que nous n’aurions pu le faire à Paris. La proximité des plages, de nombreux espace vert et dédiés aux enfants est également très appréciable. En hiver c’est les descentes de luge qui prennent le pas !
  • Sur le plan négatif : la garde d’enfant coute très chères à Toronto ! Si vous voulez vivre dans ou à proximité du downtown, comptez dans les $2,000 par enfant et par mois dans un crèche ou $1,200 chez une nounou. Les aides du gouvernement sont négligeables.

 

Autre changement de taille : nous sommes devenus Canadiens ! Pas beaucoup d’impact dans la pratique (si ce n’est un passage de douane un peu plus rapide aux USA) mais un vrai confort psychologique. Dorénavant, plus besoin de s’inquiéter des visas. Plus une grosse fierté d’obtenir une nationalité que l’on a choisi (autant qu’elle nous a choisi).

 

Sur le plan professionnel, j’ai change 2 fois de jobs dans les 4 dernières années. L’occasion pour moi de tester le dynamique marché local dans plusieurs secteurs : l’aérospatial, la santé, et maintenant la banque. Je travaille maintenant dans le centre de Toronto, ce qui rend les trajets bien plus simples : vélo quand le temps le permet et métro sinon.

Une fois passe le barrage de la fameuse « première expérience canadienne » (de nombreux recruteurs n’ont pas trop envie d’être votre premier employeur au Canada car peu sur de votre adaptabilité), la navigation dans le marché de l’emploi Torontois est assez fluide et beaucoup plus rapide qu’en France (on vire vite, on embauche vite). Bien sûr, cela concerne mon expérience personnelle (dans le Procurement) et il doit y avoir d’autres domaines ou le process est plus lent.

 

Sur le plan de la ville elle-même, beaucoup de choses ont bougés en 4 ans ! La ville a continué de se développer avec la même frénésie qu’au premier jour et le boom immobilier a été tel que la ville peut maintenant se comparer à Paris pour le prix de l’immobilier. Il nous serait totalement impossible de nous acheter aujourd’hui la maison que nous avons achetée il y a 6 ans. Une semi-detached (maison mitoyenne d’un côté) à proximité du centre-ville coutera très rarement moins de $1,000,000…

C’est vraiment un facteur à prendre en compte dorénavant si vous désirez vous installer à Toronto. Beaucoup de jeunes vivent en collocation et il faut partir (loin) en banlieue pour retrouver des prix plus doux.

Je reprochais à Toronto de n’avoir que peu d’activité culturelle lors de mon premier bilan. Les choses se sont grandement améliorées de ce côté-là aussi ! Des grandes expositions internationales font maintenant halte dans la ville et la scène culinaire est juste incroyable !

 

Nous étions venus ici en Juillet 2013 pour une période minimum de 3 ans et nous sommes toujours la 7 ans après. Nous n’avons jamais regretté notre choix même s’il y a pu avoir des hauts et des bas (le confinement due au Covid-19 loin de sa famille sans possibilité de rentrer a été une épreuve par exemple).

N’hésitez pas me contacter si vous souhaitez obtenir des infos sur la ville ou sur une possible immigration. Des tas de gens sur ce forum nous ont fournis beaucoup d’information il y a quelques années quand le Canada n’était encore qu’un projet. Je serai heureux de retourner l’aide qui m’a été donnée !

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
Le 2020-07-16 à 19:18, titpaul a dit :

Bonjour à tous !

Ce bilan fait suite à celui que j’avais posté il y a 4 ans déjà : https://www.immigrer.com/bilan-de-trois-ans-a-toronto/

 

Nous commencions à profiter de la maison achetée un an auparavant après une période de travaux et j’étais le nouveau propriétaire d’un petit voilier qui faisait de moi le plus heureux des hommes.

Que s’est-il donc passé dans les 4 années qui ont suivies ?

 

Sur le plan personnel, nous sommes passés d’une vie de couple sans enfant à une vie de famille avec 2 enfants (le second vient juste de pointer le bout de son nez).

Ce changement de vie a des impacts non négligeables quand on habite Toronto :

  • Sur le plan positif : la journée de travail canadienne typique qui se termine vers 16h30 ou 17h nous permettent de profiter beaucoup plus de nos enfants que nous n’aurions pu le faire à Paris. La proximité des plages, de nombreux espace vert et dédiés aux enfants est également très appréciable. En hiver c’est les descentes de luge qui prennent le pas !
  • Sur le plan négatif : la garde d’enfant coute très chères à Toronto ! Si vous voulez vivre dans ou à proximité du downtown, comptez dans les $2,000 par enfant et par mois dans un crèche ou $1,200 chez une nounou. Les aides du gouvernement sont négligeables.

 

Autre changement de taille : nous sommes devenus Canadiens ! Pas beaucoup d’impact dans la pratique (si ce n’est un passage de douane un peu plus rapide aux USA) mais un vrai confort psychologique. Dorénavant, plus besoin de s’inquiéter des visas. Plus une grosse fierté d’obtenir une nationalité que l’on a choisi (autant qu’elle nous a choisi).

 

Sur le plan professionnel, j’ai change 2 fois de jobs dans les 4 dernières années. L’occasion pour moi de tester le dynamique marché local dans plusieurs secteurs : l’aérospatial, la santé, et maintenant la banque. Je travaille maintenant dans le centre de Toronto, ce qui rend les trajets bien plus simples : vélo quand le temps le permet et métro sinon.

Une fois passe le barrage de la fameuse « première expérience canadienne » (de nombreux recruteurs n’ont pas trop envie d’être votre premier employeur au Canada car peu sur de votre adaptabilité), la navigation dans le marché de l’emploi Torontois est assez fluide et beaucoup plus rapide qu’en France (on vire vite, on embauche vite). Bien sûr, cela concerne mon expérience personnelle (dans le Procurement) et il doit y avoir d’autres domaines ou le process est plus lent.

 

Sur le plan de la ville elle-même, beaucoup de choses ont bougés en 4 ans ! La ville a continué de se développer avec la même frénésie qu’au premier jour et le boom immobilier a été tel que la ville peut maintenant se comparer à Paris pour le prix de l’immobilier. Il nous serait totalement impossible de nous acheter aujourd’hui la maison que nous avons achetée il y a 6 ans. Une semi-detached (maison mitoyenne d’un côté) à proximité du centre-ville coutera très rarement moins de $1,000,000…

C’est vraiment un facteur à prendre en compte dorénavant si vous désirez vous installer à Toronto. Beaucoup de jeunes vivent en collocation et il faut partir (loin) en banlieue pour retrouver des prix plus doux.

Je reprochais à Toronto de n’avoir que peu d’activité culturelle lors de mon premier bilan. Les choses se sont grandement améliorées de ce côté-là aussi ! Des grandes expositions internationales font maintenant halte dans la ville et la scène culinaire est juste incroyable !

 

Nous étions venus ici en Juillet 2013 pour une période minimum de 3 ans et nous sommes toujours la 7 ans après. Nous n’avons jamais regretté notre choix même s’il y a pu avoir des hauts et des bas (le confinement due au Covid-19 loin de sa famille sans possibilité de rentrer a été une épreuve par exemple).

N’hésitez pas me contacter si vous souhaitez obtenir des infos sur la ville ou sur une possible immigration. Des tas de gens sur ce forum nous ont fournis beaucoup d’information il y a quelques années quand le Canada n’était encore qu’un projet. Je serai heureux de retourner l’aide qui m’a été donnée !

Merci pour ce témoignage…Quelle nostalgie

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • 7 months later...

Bonjour Titpaul pour votre bilan.

Nous aimerions immigrer à Torronto avec nos 2 enfants. Nous sommes 2 ingénieurs qui travaillent à Paris. Et, nous ne savons pas vraiment quelle précdéure suivre (entrée express ? immigration travailleur qualifié ,...).

J'aimerais pouvoir échanger avec vous sur le sujet.

Merci par avance et bien cordialement,

Marie

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement