Jump to content
INTERGALACTIC

Changement de province

Recommended Posts

Bonjour ;

 

Je vous prie de m'aider sur un problème que j'ai exposé sur plusieurs blogs et auquel personne n'a pu donner une réponse ferme et confirmée.

 

Je suis nominé de l'Ontario, j'ai fait un soft-landing avec ma famille à Montréal en Février 2020 et je suis retourné en Tunisie après avoir eu les cartes RP.

 

Je serai de retour le 15/07/2020, mais en tant que francophone je souhaite m'installer directement à Montréal au moins pour la première année pour m'y habituer au nouveau pays et améliorer mon niveau d'anglais (Je compte m'installer à Montréal Ouest).

 

1 / Est ce que je trouverai des problèmes au Québec vu que je n'ai pas de CSQ et que je vais m'installer directement chez eux sans passer par l'Ontario ?

2 / Est ce que l'Ontario a un moyen pour vérifier si je me suis installé dans une autre province et demander ainsi la révocation de ma résidence permanente pour fausse déclaration ?

3 / Est ce que j'aurai des problèmes lors de la demande de citoyenneté, même si je vais passer une seule année au Québec et que je compte déménager en Ontario à partir de l'année prochaine ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pourquoi ne pas allez vivre a Ottawa?  Ça parle français et c'est en Ontario. 

D'autres villes a la frontière du Québec mais en Ontario parlent français: Embrun, Hawksbury, etc.  

 

La province doit pouvoir avoir une adresse dans la province qui vous a sélectionné. Si vous vouliez venir au Québec, vaut mieux faire la démarche auprès du gouvernement du Québec. 

 

Edited by josee19963

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour; 

 

Puisque vous avez dejà validé votre RP, Vous maintenant  résident permanent, vous pouvez vous installer n'importe ou' au Canada sans problème. C'est la loi !!!!

Vous pourrez avoir des soucis avec Quebec pour les démarches administratives provinciale car vous n'avez pas le CSQ.

Souvent le CSQ est obligatoire pour un nouvel arrivant pour la carte de santé, l'école et le permis de conduire.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, josee19963 said:

Pourquoi ne pas allez vivre a Ottawa?  Ça parle français et c'est en Ontario. 

D'autres villes a la frontière du Québec mais en Ontario parlent français: Embrun, Hawksbury, etc.  

 

La province doit pouvoir avoir une adresse dans la province qui vous a sélectionné. Si vous vouliez venir au Québec, vaut mieux faire la démarche auprès du gouvernement du Québec. 

 

Salut, 

Tu peux t'installer et vivre partout au Canada en tant que RP (la loi est claire dessus) et le Québec fait parti du Canada. Tu peux y vivre  et avoir ta Ramq, ton permis de conduire etc...et même avoir droit aux prêts et bourses de la province. Ce n'est pas une fausse déclaration de vivre ailleurs que là où on "a eu l'intention " de le faire. "Intention" de résidence n'est pas égal à "obligation" de résidence.

Bonne chance à Montréal 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, didier2017 a dit :

. Ce n'est pas une fausse déclaration de vivre ailleurs que là où on "a eu l'intention " de le faire.

Au sens légal non.  Au sens moral...pas très correct.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut, 

Tu peux t'installer et vivre partout au Canada en tant que RP (la loi est claire dessus) et le Québec fait parti du Canada. Tu peux y vivre  et avoir ta Ramq, ton permis de conduire etc...et même avoir droit aux prêts et bourses de la province. Ce n'est pas une fausse déclaration de vivre ailleurs que là où on "a eu l'intention " de le faire. "Intention" de résidence n'est pas égal à "obligation" de résidence.

Bonne chance à Montréal 

Le truc c'est qu'il a juste validé la RP sans jamais habiter en Ontario. Donc le Québec ne va pas l'accueillir à bras ouverts sans avoir de CSQ. Oui, un RP peut vivre où il veut mais un EE est censé aller ailleurs qu'au Québec, au moins dans un premier temps. Il n'a respecté aucunes conditions. Donc le risque de retrait existe. Il a juste voulu eviter arrima en fait.

 

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un qui n'a meme pas essayé d'habiter dans sa province de nomination est une personne qui n'a JAMAIS eu l'intention de s'y rendre. Cette absence totale d'intention est tres risquée et je dirai meme absolument injuste pour tous ceux qui sont honnêtes. Car c'est la solution de facilité malhonnête. En fait, il attend qu'on lui dise qu'il peut...

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
3 hours ago, PowerRanger said:

Quelqu'un qui n'a meme pas essayé d'habiter dans sa province de nomination est une personne qui n'a JAMAIS eu l'intention de s'y rendre. Cette absence totale d'intention est tres risquée et je dirai meme absolument injuste pour tous ceux qui sont honnêtes. Car c'est la solution de facilité malhonnête. En fait, il attend qu'on lui dise qu'il peut...

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Il faut réécrire la LIPR ou faire des amendements sur le RIPR. En plus de modifier la fameuse charte des droits et libertés.  Tant qu'il y aura des zones grises, ben il faudra s'attendre à ces cas. Il y a tellement de situations qui pourraient amener quelqu'un à ne pas respecter son intention de résidence sans toutefois avoir l'air malhonnête.  Faut pas juste juger des gens pour juger, mais entrer dans le fond de sa pensée. Ceci dit et sans le juger ou le condamner, il ne sera dans aucune illégalité et ce motif n'est  pas non plus une fausse declaration. Il faut lire la LIPR /RIPR/ENF05 pour savoir les raisons du rapport 44. 

Pour empêcher ces cas, il faudra faire sauter l'article 6.alinéa 2, ce qui ne sera jamais possible. Point à la ligne.

Edited by didier2017

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, PowerRanger a dit :

Quelqu'un qui n'a meme pas essayé d'habiter dans sa province de nomination est une personne qui n'a JAMAIS eu l'intention de s'y rendre. Cette absence totale d'intention est tres risquée et je dirai meme absolument injuste pour tous ceux qui sont honnêtes. Car c'est la solution de facilité malhonnête. En fait, il attend qu'on lui dise qu'il peut...

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Vous pouvez parler de moralité ou quoi que ce soit; mais il est légalement admis sur le territoire canadien et maintenant il est RP et donc couvert par la charte des droits et libertés.

 

Sauf que si j'étais à sa place, je ferais d'abord les démarches administratives au niveau de l'Ontario et déménager au Quebec par la suite; ce qui aurait été perçu comme un déménagement  et qu'un simple changement de document serait requis.

Comme le Quebec est très réfractaire par rapport à ces genres de comportement, ce qui est logique,  le monsieur aura de la difficulté à avoir ses documents administratifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous et toutes pour vos efforts et vos réponses. Toutefois, je veux éclaircir quelques points.

 

J'ai vraiment l'intention de résider en Ontario, et ce qui confirme mes propos et surtout ma "pensée profonde", c'est que je veux commencer par le Québec, et par la suite s’installer durablement en Ontario. Si j'étais malhonnête, j'aurais fait comme tout le monde, à savoir m'installer pendant quelques mois en faisant semblant de chercher un emploi, et par la suite je déménage au Québec.

 

En fait, en tant que francophone avec un niveau très basique en anglais, s'installer au Québec me procurera un certain confort relationnel et psychologique. Mon passage au Québec sera éphémère, le temps de s'habituer à la culture et avoir une expérience canadienne. Je sens que je pourrai réussir mieux mon installation en Ontario si je commence par le Québec en premier. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un t'a déjà répondu là-dessus. Va à Ottawa. Tu seras dans ta province. La ville est bilingue avec un peu plus d'anglais, tu pourras vivre en français tout de même. Mais bon, je crois que ton envie profonde est et restera Montréal donc fais comme tu veux. C'est ta vie et ton projet.

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, PowerRanger a dit :

Quelqu'un qui n'a meme pas essayé d'habiter dans sa province de nomination est une personne qui n'a JAMAIS eu l'intention de s'y rendre. Cette absence totale d'intention est tres risquée et je dirai meme absolument injuste pour tous ceux qui sont honnêtes. Car c'est la solution de facilité malhonnête. En fait, il attend qu'on lui dise qu'il peut...

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Tout a fait d'accord avec vous. Personnellement, je trouve cette intention de ne pas vivre au moins une année dans sa province de nomination, malhonnête! Cela peut même nuire aux candidats qui attendent impatiemment une réponse positive pour s'installer au Canada. Les provinces peuvent changer carrément leurs lois et les rendre plus strictes en ce qui concerne l'installation des nouveaux arrivants qui peut toucher les cinq première années de leur présence au Canada, et ce quand ils voient ce genre de manœuvre malhonnête de la part de certains immigrants.   C'est sûr que la loi lui permet de s'installer dans la province de son choix, mais réglementairement parlant, il doit construire ses coordonnées initialement dans la province qu'il l'a accueilli, qui lui a ouvert les bras et non pas dans une province qui ne veut plus d'immigrants!   

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour vivre l'expérience Canadienne, vivez-là dans la province qui vous a acceptée. On peut comprendre vos peurs par rapport à la langue mais vous n’êtes pas le premier à avoir vécu cela, certains sont arrivés sans connaitre grand chose en anglais et aujourd'hui ils maîtrisent très bien la langue.

J'ai de la famille aux USA, des oncles, tantes qui y vivent depuis près de quatre décennies et leur anglais est parfait; sachant qu'ils sont de culture francophone et sont arrivés en terrain inconnu tout comme vous et des millions de migrants qui peuplent l'Amérique du Nord. Tout s'apprend, la crainte ne doit pas être un prétexte pour échapper aux difficultés qui sont le lot de tout être humain.

Personnellement, je trouve ce comportement malhonnête bien que la législation ne l'empêche pas. Après, c'est chacun et sa conscience. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

...et justement c'est un bon exemple de pourquoi l'indépendance du Québec est plus que nécessaire.

 

Le fait que le Québec est a l'intérieur du Canada, et donc soumis aux lois canadienne, est toujours toujours a notre détriment...surtout (mais pas uniquement) en matière d'immigration.

 

😡

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
...et justement c'est un bon exemple de pourquoi l'indépendance du Québec est plus que nécessaire.
 
Le fait que le Québec est a l'intérieur du Canada, et donc soumis aux lois canadienne, est toujours toujours a notre détriment...surtout (mais pas uniquement) en matière d'immigration.
 

 
Je n'ai pas fait les démarches pour le Québec et je n'y suis pas. Le fait que la RP permette a tout un chacun de venir n'importe où au Canada (y inclus le Québec), je dis oui. Je ne peux d'ailleurs pas affirmer que je ne partirai jamais au Québec ou dans une autre province, mais selon moi tout le monde DEVRAIT aller AU MINIMUM pendant 6 à 12 mois dans sa province d'origine si nominé et seulement apres tu devrais pouvoir bouger. Car, une province mise sur toi. Après, le délai devrait etre suffisamment long pour tenter de s'y intégrer mais pas trop car toutes ne sont pas egales en termes d'intégration et de perspectives professionnelles (le NB, plutôt sinistré, en est un bon exemple). Avant ce delai, un CSQ ou un équivalent ne devrait pas etre possible pour limiter les excès de ce type. Parce que c'est aussi ce type de comportement qui engendre la mise en place de garde fous et prolonge les delais de traitement des dossiers.

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, PowerRanger a dit :

Je n'ai pas fait les démarches pour le Québec et je n'y suis pas. Le fait que la RP permette a tout un chacun de venir n'importe où au Canada (y inclus le Québec), je dis oui. Je ne peux d'ailleurs pas affirmer que je ne partirai jamais au Québec ou dans une autre province, mais selon moi tout le monde DEVRAIT aller AU MINIMUM pendant 6 à 12 mois dans sa province d'origine si nominé et seulement apres tu devrais pouvoir bouger. Car, une province mise sur toi. Après, le délai devrait etre suffisamment long pour tenter de s'y intégrer mais pas trop car toutes ne sont pas egales en termes d'intégration et de perspectives professionnelles (le NB, plutôt sinistré, en est un bon exemple). Avant ce delai, un CSQ ou un équivalent ne devrait pas etre possible pour limiter les excès de ce type. Parce que c'est aussi ce type de comportement qui engendre la mise en place de garde fous et prolonge les delais de traitement des dossiers.

 

 

En fait ça dépend si on voit la chose avec une perspective canadienne ou avec une perspective Québécoise...et ce n'est pas du tout la même chose.

 

Qu'un immigrant se promène d'une province l'autre dans le Canada...que ce soit un jour en Saskatchewan, puis l'année d'après au Nunavit, pis l'année d'après en Ontario...tout le monde s'en fout au Canada Anglais.

Le but de l'immigration au Canada anglais c'est de peupler le territoire gigantesque et d'avoir le plus de consommateurs possible pour faire rouler l'économie.

Et de toute façon au Canada hors Québec tous ces immigrants deviendront de bons petits citoyens anglophone. (si ce n'est pas eux, ce sera leurs enfants).

 

On est pas du tout dans cette ''game'' la nous au Québec.

L'immigration au Québec a pour but de préserver notre importance numérique dans le Canada (nous sommes actuellement 23% de la population canadienne) et en même temps de protéger et augmenter la présence francophone au Québec.

 

Alors les immigrants qui jouent au yoyo avec leur immigration ici (''ah aujourd'hui je veux vivre au Québec, demain ce sera la Nouvelle-Écosse...pis si ca me dit le weekend prochain ce sera l'Alberta'') ce n'est pas du tout ce que les Québécois souhaitent....et surtout ce n'est pas dans l'intérêt du Québec.

 

C'est pourquoi le peuple Québécois a fait et fait encore pression sur nos gouvernements pour qu'il change les règles pour justement empêcher ce genre de comportement des immigrants. 

 

Ceci dit, en restant a l'intérieur du Canada ce n'est pas évident de contrer ces comportements. 

 

Vive le Québec libre 

 

 

 

Edited by jimmy

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, jimmy a dit :

 

En fait ça dépend si on voit la chose avec une perspective canadienne ou avec une perspective Québécoise...et ce n'est pas du tout la même chose.

 

Qu'un immigrant se promène d'une province l'autre dans le Canada...que ce soit un jour en Saskatchewan, puis l'année d'après au Nunavit, pis l'année d'après en Ontario...tout le monde s'en fout au Canada Anglais.

Le but de l'immigration au Canada anglais c'est de peupler le territoire gigantesque et d'avoir le plus de consommateurs possible pour faire rouler l'économie.

Et de toute façon au Canada hors Québec tous ces immigrants deviendront de bons petits citoyens anglophone. (si ce n'est pas eux, ce sera leurs enfants).

 

 

Ce serait vrai s'il n'y  avait qu'un programme fédéral et un programme québecois. Mais toutes les provinces ont aussi des programmes qu'ils leurs sont propres, et n'ont pas intérêt à donner la RP à des immigrants qui vont s'en aller vivre au Québec (ou ailleurs) après. D'où les conditions imposées par certaines provinces pour s'assurer que les immigrants restent un certain temps sur leur territoire.

Tout ne tourne pas autour d'une division entre le Québec et le reste du Canada, les autres provinces ont leurs enjeux propres aussi.

 

Et de toute façon, même si les résidents permanents étaient assignés à une province en particulier sur le long terme, la citoyenneté arrive assez rapidement une fois la RP en poche, donc ça ne fait pas vraiment de différence pour le Québec. Par contre, l'intégration est très difficile au Québec si on ne parle pas français (même à Montréal, pour le travail), et ça me semble être un rempart bien plus grand- et efficace.

Edited by Rubies

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais pourquoi je sens la haine dans vos commentaires ? Je précise encore une fois que je ne compte pas résider au Québec durablement,  ça sera juste un passage d'un an. Et supposant même si je compte y rester, c'est comme ça que vous acceuillez un francophone ?

 

D'une part vous êtes contre l'immigration anglosaxone, et quand un francophone se présente chez vous en tant qu'invité, non seulement vous le rejetez, mais vous le traitez de malhonnête. 

 

Désolé de la dire, mais votre comportement fait fuire même les immigrants qui sont choisis par le Québec, et les statistiques confirment celà.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, INTERGALACTIC a dit :

Mais pourquoi je sens la haine dans vos commentaires ? Je précise encore une fois que je ne compte pas résider au Québec durablement,  ça sera juste un passage d'un an. Et supposant même si je compte y rester, c'est comme ça que vous acceuillez un francophone ?

 

D'une part vous êtes contre l'immigration anglosaxone, et quand un francophone se présente chez vous en tant qu'invité, non seulement vous le rejetez, mais vous le traitez de malhonnête. 

 

Désolé de la dire, mais votre comportement fait fuire même les immigrants qui sont choisis par le Québec, et les statistiques confirment celà.

On dirait que vous ne saisissez pas la question de principe qui sous-tend les réactions à votre message : en postulant au programme de l'Ontario, vous vous êtes engagé moralement à vous y installer.  Là, après toutes ces démarches, vous découvrez subitement que votre anglais est basique et que vous seriez plus à l'aise dans une province francophone.   Si l'inverse se produisait (vous postulez via le Québec puis vous vous installez en Ontario) la réaction serait exactement la même... 

 

Quelqu'un vous a proposé une excellente solution : vous pouvez vous installer à Ottawa (ville pas mal bilingue) ou encore dans une des communautés franco-ontariennes.  Comme ça vous respectez votre engagement et vous pourrez satisfaire votre besoin de "confort relationnel et psychologique" comme vous dites.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, INTERGALACTIC a dit :

Mais pourquoi je sens la haine dans vos commentaires ? Je précise encore une fois que je ne compte pas résider au Québec durablement,  ça sera juste un passage d'un an. Et supposant même si je compte y rester, c'est comme ça que vous acceuillez un francophone ?

 

D'une part vous êtes contre l'immigration anglosaxone, et quand un francophone se présente chez vous en tant qu'invité, non seulement vous le rejetez, mais vous le traitez de malhonnête. 

 

Désolé de la dire, mais votre comportement fait fuire même les immigrants qui sont choisis par le Québec, et les statistiques confirment celà.

Il faut comprendre que, l'immigration étant bien plus longue et difficile pour le Québec, cela fait grincer des dents de voir quelqu'un passer par entré express et vouloir s'installer à Montréal, même temporairement. Surtout que rien n'assure que ce sera temporaire, je trouve que cela prend tellement d'énergie de s'installer quelque part, il est possible qu'après un an d'efforts vous décidiez de rester... Ou pas.

Alors que si vous commenciez par vous installer en Ontario (Ottawa est à un pont du Québec), vous n'êtes pas obligé de vous marier à la province, mais votre engagement serait respecté au départ. Et les démarches administratives seraient plus facile, car comme on vous a dit, au Québec on risque de vous demander votre CSQ.

Aussi, le Québec est quand même différent de l'Ontario, et même s'il y a des anglophones à Montréal ce n'est pas le meilleur endroit si vous voulez pratiquer votre anglais au quotidien et être prêt à vivre en immersion ensuite. Ce n'est qu'un avis personnel, mais si vous allez en Ontario dès le départ, votre anglais risque de s' améliorer bien plus vite, en plus d'être une démarche plus "honnête".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines