Jump to content
Sign in to follow this  
matthieu.otto

Partir au Québec : 40 ans et deux enfants?

Recommended Posts

Snowboard et me remettre au ski pour accompagner mes enfants.

Des désavantages il y en a mais en France on ausdi nos périodes de pluies non stop pendant 3 ou 4 mois en automne ou hiver. T'es trempé your le temps, l'air est humide et froid, tu peux pas aller te balader le week-end. Croyez moi c'est pas mieux.

Envoyé de mon CLT-L09 en utilisant Tapatalk

Share this post


Link to post
Share on other sites
16 minutes ago, matthieu.otto said:

Des désavantages il y en a mais en France on ausdi nos périodes de pluies non stop pendant 3 ou 4 mois en automne ou hiver. T'es trempé your le temps, l'air est humide et froid, tu peux pas aller te balader le week-end. Croyez moi c'est pas mieux.
 

Pas prête a dire ça!  

J'ai connu l'hiver du Sud Ouest...  et il n'y a pas de commune mesure avec nos hivers!  (C,est pas toujours comme on voit sur les cartes postales.)  Tu vas bientôt découvrir les joies de la slush! 

Cet hiver par exemple .. pas beaucoup de neige et des épisodes de verglas ... Tu ne sors même pas car tout est glacé.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour @matthieu.otto,

 

En lisant ton post, je me suis un peu retrouvée dans ta description.

 

En effet, la question du choix du programme d'immigration s'est aussi posée dans notre cas.

Je vais donc revenir sur notre parcours. 

Nous sommes un couple la quarantaine avec 2 enfants de 11 et 14 ans. Notre "aventure" a commencé en 2013. Nous avons, à cette époque commencé à réfléchir à immigrer au Canada. Plutôt côté Québec pour la facilité de la langue, notamment car mon mari ne parle que très peu anglais. Très vite, nous avons décidé d'aller sur place pour nous conforter, ou pas, dans notre choix. Donc départ pour 2 semaines de vacances en février 2015, puis 3 semaines à l'été 2017. Entretemps, décision est prise pour nous de demander la RP. Nous avions donc espéré faire partie des MPQ mais le sort (ou la file d'attente de connexion au site) en a décidé autrement...

Nous étions patients mais confiants car notre "échéance" était l'été 2020, date à laquelle mon mari pourrait prendre sa "retraite" de Pompier de Paris. MPQ étant amené à disparaitre au profit d'Arrima, la fin du 1er arrivé 1er servi aurait dû nous permettre de réaliser notre projet. La suite de l'histoire MPQ/Arrima est bien connue et nous avons, à un moment donné, dû nos poser la question de notre priorité. Nous avions 2 options : envisager un programme "temporaire" (travail ou études) ou privilégier la résidence permanente mais en dehors du Québec…

C'est cette dernière option que nous avons choisie. Nos raisons ? Nous permettre de choisir le moment éventuel où nous devrions rentrer en France. Pour l'équilibre de nos enfants, nous ne souhaitions pas risquer, par exemple, de devoir repartir à cause d'un emploi qui se passerait mal et nous n'avions pas non plus d'idées de formation. Et en y réfléchissant, les choses n'arrivant jamais totalement par hasard, nous nous sommes dits que c'était aussi une chance pour notre famille de pouvoir devenir vraiment bilingues.

Nous sommes donc entrés dans le bassin Entrée Express en juin 2019. Nous avons été extraits le 24 juillet et avons renvoyé nos dossiers le 29 août. Nous avons finalement reçu nos CRP le 20 décembre et sommes donc en plein préparatifs pour un départ pour l'Ontario à la fin du mois de juin.

Evidemment, il s'agit de notre parcours, de nos décisions, prises selon nos convictions personnelles mais cela peut peut-être t'aider dans ta réflexion...

 

N'hésite pas si tu as des questions.

 

Bonne soirée.

 

Marion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Marion,

Merci beaucoup pour ton message.

Effectivement pas simple au début. Après je me rends compte que ce qui me bloque un peu pour le moment c'est d'appréhender le moment où tu quittes ton emploi en France, le temps que tu as pour "faire tes bagages".
Mon milieu pro me plaît, mon boss est cool donc c'est pas évident mais j'en peux plus du climat social en France, de se faire tirer par le bas en permanence,...

Donc en ce moment j'essaie d'elaguer tout ça. Arriver à retenir toutes les abréviations.

En fait j'ai du mal à établir une sorte de planning vu que je sais pas encore quelle voie choisir.

On me conseille aussi la voie express en me mettant à la disposition d'employeur et signer un job permanent. J'ai vu des offres sur LinkedIn, indeed,... J'ai bien entendu mis de côté les offres de tape-tape où tu marche qu'à la commission.

Envoyé de mon CLT-L09 en utilisant Tapatalk

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, matthieu.otto a dit :

Bonsoir Marion,

Merci beaucoup pour ton message.

Effectivement pas simple au début. Après je me rends compte que ce qui me bloque un peu pour le moment c'est d'appréhender le moment où tu quittes ton emploi en France, le temps que tu as pour "faire tes bagages".
Mon milieu pro me plaît, mon boss est cool donc c'est pas évident mais j'en peux plus du climat social en France, de se faire tirer par le bas en permanence,...

Donc en ce moment j'essaie d'elaguer tout ça. Arriver à retenir toutes les abréviations.

En fait j'ai du mal à établir une sorte de planning vu que je sais pas encore quelle voie choisir.

On me conseille aussi la voie express en me mettant à la disposition d'employeur et signer un job permanent. J'ai vu des offres sur LinkedIn, indeed,... J'ai bien entendu mis de côté les offres de tape-tape où tu marche qu'à la commission.

Envoyé de mon CLT-L09 en utilisant Tapatalk
 

Effectivement la 1ère étape est de trouver le programme qui va correspondre à vos aspirations.

 

Dans notre cas, nous nous sommes posés la question suivante : Est-ce que l'on veut à tout prix aller au Québec, quel que soit le programme ? Ou est-ce que l'on préfère vivre au Canada, quel que soit l'endroit, mais avec la sécurité de la Résidence Permanente ?

 

Nous avons pris le temps de mûrement réfléchir notre décision en impliquant nos enfants aussi dans le projet et en leur expliquant les différentes options. Et finalement, après avoir pris des renseignements un peu partout, le choix s'est fait à l'unanimité. 

 

Pour ce qui est de la voie "express" dont tu parles, je pense que c'est assez compliqué de se faire recruter lorsque tu n'es pas déjà sur place et il faut, à mon avis, être dans un domaine vraiment recherché. En effet, tu trouveras peut-être un employeur prêt à t'embaucher mais sera-t-il aussi prêt à faire les démarches pour que tu obtiennes les permis nécessaires ? Rien n'est moins sûr mais c'est certainement possible. Ce qui fonctionne pour le Québec, c'est je pense, les Journées Québec pour lesquelles les employeurs ayant fait le déplacement sont effectivement au fait des démarches qu'ils auront à effectuer. Cela te permets d'obtenir un permis de travail temporaire et lorsque tu auras cumulé 12 mois de travail à plein temps, tu pourras demander la résidence permanente. Mais en dehors de ce cadre, c'est très complexe. J'avais moi-même pris des contacts lors de nos voyages exploratoires. Les gens m'avaient dit que, travaillant dans la comptabilité, je n'aurait pas de mal à trouver. Mais quand je les ai sollicités dans le cadre de l'immigration (offre d'emploi validée dans le cadre d'une demande de CSQ), tous, sans exception, m'ont répondu qu'ils seraient heureux de m'aider dès lors que j'aurai les autorisations nécessaires pour travailler au Canada. Là encore, c'est mon expérience personnelle. Peut-être que dans ton cas, ça fonctionnera...

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, matthieu.otto a dit :

Bonsoir Marion,

Merci beaucoup pour ton message.

Effectivement pas simple au début. Après je me rends compte que ce qui me bloque un peu pour le moment c'est d'appréhender le moment où tu quittes ton emploi en France, le temps que tu as pour "faire tes bagages".
Mon milieu pro me plaît, mon boss est cool donc c'est pas évident mais j'en peux plus du climat social en France, de se faire tirer par le bas en permanence,...

Donc en ce moment j'essaie d'elaguer tout ça. Arriver à retenir toutes les abréviations.

En fait j'ai du mal à établir une sorte de planning vu que je sais pas encore quelle voie choisir.

On me conseille aussi la voie express en me mettant à la disposition d'employeur et signer un job permanent. J'ai vu des offres sur LinkedIn, indeed,... J'ai bien entendu mis de côté les offres de tape-tape où tu marche qu'à la commission.

Envoyé de mon CLT-L09 en utilisant Tapatalk
 

Si vous vous perdez dans tous ces systèmes, c'est que c'est très complexe et que cela change souvent.

 

Ce qui est vrai aujourd'hui ne le sera peut-être plus dans 1 an.

 

Pour une famille le mieux est d'avoir la résidence (RP) tu as bcq plus d'avantage et à moins de faire une grosse bêtise tu pourras rester et devenir canadien après 3/4 ans. Le VISA temporaire (via les études par exemple) est peut-être plus facile à avoir, mais il y a bcq plus de risque.

 

Cela d'après les retours que j'entends, il est presque impossible d'avoir la RP aujourd'hui sans passer par le PEQ (sauf réfugiés ou parrainage).

 

Pour le climat en France, je te comprends tellement. Nous habitons ici depuis 2015 et nous avons l'impression d'être sur une autre planète. Il n'y a qu'à regarder l'actu pour comprendre. Ici on parle de l'hiver tardif ou précose, d'un accident de Skidoo, de la pénurie de personnel ou de la légalisation du pot.

 

Dans tous les cas, si tu cherches une vie meilleur pour ta famille, tes enfants, cela vaut le coup. C'est clair que le VISA c'est la galère, mais ici c'est tellement relax la vie. Les gens sont très gentils (en faite ils sont justes normaux, c'est ailleurs que les gens sont fous !), tu as un rythme de vie normal et tu n'as pas peu pour l'avenir de tes enfants.

 

Même en habitant dans une ville en région, tu auras l'impression d'habiter à la campagne tellement c'est relax. On ne ferme pas la porte à clé la plupart du temps...

 

Et pour les enfants, ils pourront prendre le temps de choisir ce qui les intéresse sans le stress que l'on connaît ado en France de devoir avoir des bonnes notes pour être pris dans la bonne école (voir Parcoursup).

 

Quand on rentre en France pour la famille, on se demande si on ne va pas assister à une attaque ou je ne sais quelle folie.

 

Alors je te souhaite que tu puisses trouver la bonne manière pour toi et ta famille.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, GREGPIMPON a dit :

Bonjour @matthieu.otto,

 

En lisant ton post, je me suis un peu retrouvée dans ta description.

 

En effet, la question du choix du programme d'immigration s'est aussi posée dans notre cas.

Je vais donc revenir sur notre parcours. 

Nous sommes un couple la quarantaine avec 2 enfants de 11 et 14 ans. Notre "aventure" a commencé en 2013. Nous avons, à cette époque commencé à réfléchir à immigrer au Canada. Plutôt côté Québec pour la facilité de la langue, notamment car mon mari ne parle que très peu anglais. Très vite, nous avons décidé d'aller sur place pour nous conforter, ou pas, dans notre choix. Donc départ pour 2 semaines de vacances en février 2015, puis 3 semaines à l'été 2017. Entretemps, décision est prise pour nous de demander la RP. Nous avions donc espéré faire partie des MPQ mais le sort (ou la file d'attente de connexion au site) en a décidé autrement...

Nous étions patients mais confiants car notre "échéance" était l'été 2020, date à laquelle mon mari pourrait prendre sa "retraite" de Pompier de Paris. MPQ étant amené à disparaitre au profit d'Arrima, la fin du 1er arrivé 1er servi aurait dû nous permettre de réaliser notre projet. La suite de l'histoire MPQ/Arrima est bien connue et nous avons, à un moment donné, dû nos poser la question de notre priorité. Nous avions 2 options : envisager un programme "temporaire" (travail ou études) ou privilégier la résidence permanente mais en dehors du Québec…

C'est cette dernière option que nous avons choisie. Nos raisons ? Nous permettre de choisir le moment éventuel où nous devrions rentrer en France. Pour l'équilibre de nos enfants, nous ne souhaitions pas risquer, par exemple, de devoir repartir à cause d'un emploi qui se passerait mal et nous n'avions pas non plus d'idées de formation. Et en y réfléchissant, les choses n'arrivant jamais totalement par hasard, nous nous sommes dits que c'était aussi une chance pour notre famille de pouvoir devenir vraiment bilingues.

Nous sommes donc entrés dans le bassin Entrée Express en juin 2019. Nous avons été extraits le 24 juillet et avons renvoyé nos dossiers le 29 août. Nous avons finalement reçu nos CRP le 20 décembre et sommes donc en plein préparatifs pour un départ pour l'Ontario à la fin du mois de juin.

Evidemment, il s'agit de notre parcours, de nos décisions, prises selon nos convictions personnelles mais cela peut peut-être t'aider dans ta réflexion...

 

N'hésite pas si tu as des questions.

 

Bonne soirée.

 

Marion

Merci pour ce retour je me demandais comment fonctionnait entrée express ! Cela a été rapide !!

 

Petite blague : vos enfants si ils vivent en Ontario ne seront pas bilingues, ils ne parleront que en anglais ! Hors de MTL et le NB il y a très peu de coin pour parler anglais et francais en même temps (et surtout apprendre le français en Ontario n'est pas toujours facile sauf école française)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, prolib69 a dit :

Merci pour ce retour je me demandais comment fonctionnait entrée express ! Cela a été rapide !!

 

Petite blague : vos enfants si ils vivent en Ontario ne seront pas bilingues, ils ne parleront que en anglais ! Hors de MTL et le NB il y a très peu de coin pour parler anglais et francais en même temps (et surtout apprendre le français en Ontario n'est pas toujours facile sauf école française)

Je ne suis pas tout à fait d'accord @prolib69

La province de l'Ontario n'est pas officiellement bilingue mais il y a des commissions scolaires francophones partout.

Mes enfants iront à l'école francophone (pas française) et parleront français à la maison. En dehors, c'est vrai que cela sera certainement quasi exclusivement l'anglais et nous en sommes parfaitement conscients.

Mais je pense que ça correspond bien à la définition du bilinguisme.

Et puis, pour avoir commencé à regardé les offres d'emploi, de plus en plus sont bilingues (au moins dans mon domaine d'activité qu'est la comptabilité) donc il n'est pas exclut que je puisse utiliser les 2 langues officielles du Canada professionnellement au quotidien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, GREGPIMPON a dit :

Je ne suis pas tout à fait d'accord @prolib69

La province de l'Ontario n'est pas officiellement bilingue mais il y a des commissions scolaires francophones partout.

Mes enfants iront à l'école francophone (pas française) et parleront français à la maison. En dehors, c'est vrai que cela sera certainement quasi exclusivement l'anglais et nous en sommes parfaitement conscients.

Mais je pense que ça correspond bien à la définition du bilinguisme.

Et puis, pour avoir commencé à regardé les offres d'emploi, de plus en plus sont bilingues (au moins dans mon domaine d'activité qu'est la comptabilité) donc il n'est pas exclut que je puisse utiliser les 2 langues officielles du Canada professionnellement au quotidien.

Perso je n'ai jamais vécu en Ontario mais je connais des français qu vivent à Toronto et qui ont eu de la difficulté pour que leurs enfants apprennent le français (leurs conjoint étant anglo). 

 

Il y a des écoles en français mais hors NB il n y a pas de province bilingue au Canada.

 

Cela dit si les deux parents parlent français les enfants parleront sans doute bien français.

 

C'était plus une blague de ma part :)

 

Pour le travail il y a des emplois ou les 2 langues sont un + mais il y a peu de gens qui parlent français hors Québec. Certains emplois au fédéral par exemple le français peut être un plus.

 

Même au Québec certaines compagnies ne prennent pas la peine d'avoir des employés francophones (ex. dans certains secteurs de MTL) même si ce n'est pas légale.

 

Bonne installation !!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines