Jump to content
Sign in to follow this  
JuJuuuh

Reprenons là où j'en étais...

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

 

A l'heure où je vous écris ces lignes, il est actuellement 21h25, heure locale à... Montréal!!! 🥳 😀 Pourquoi tant d'enthousiasme à préciser ce détail? Parce qu'enfin mon conjoint et moi-même sommes sur le territoire québécois, et la dernière fois où j'ai manifesté ma présence sur ce site, nous attendions désespéramment les EIMT et CAQ. Ceux ayant échangé avec moi à l'époque peuvent en témoigner, s'ils s'en souviennent. 😉 En attendant il est maintenant 21h30 à Montréal, et j'écris ces lignes avec beaucoup de joie, et un certain sentiment d'accomplissement... en quelques sortes. Mais laissez-moi vous rappeler la situation: mon copain (Guillaume) passe son entretien infirmier avec brio, et non sans stress, lors de la session de recrutement à Lyon en 2019. Il est donc pris, signe son contrat d'embauche pour le CHUM. Plus tard, vient ensuite les procédures que vous connaissez sans doute tous, et pas des moindres: EIMT+CAQ! Aaaah... ces fameux "sésames"... C'est dire à quel point ils se faisaient attendre. En effet, après de bons mois, nous nous inquiétions de ne toujours rien voir arriver... Et c'est là que je pris la décision de raconter notre parcours, à échanger avec des personnes très sympathiques dont certaines (comme quoi le monde est soit trop petit, soit le hasard fait EXTRÊMEMENT bien les choses) vivaient près de chez moi à Lille ou venaient de mon coin d'origine (Les Flandres, Berthen, le Mont des Cats... tout ça tout ça quoi). Depuis ces échanges, je ne m'étais plus trop manifesté sur le site, et c'est là que je les avais laissés. L'attente des EIMT et CAQ...

 

Un beau jour, un mail indique à mon copain que ces papiers lui on été autorisés. Ô joie! Enfin, nous avançons. Branle-bas de combat, nous entamons le reste des procédures, réunir toutes les pièces requises afin de constituer nos dossiers pour les permis de travail temporaire. Evidemment, Guillaume le requérant principal, et moi le petit conjoint de fait. Du mieux qu'on peut, nous nous attelons à tout rassembler et envoyer au CIC. J'avoue c'était assez stressant de tout envoyer car on n'avait aucune idée si le moindre document envoyé était le bon, où s'il y en avait un manquant, pouvant par conséquent TOUT retarder fatalement. On pensait que l'attente de l'EIMT et du CAQ avait été la pire attente... AH! Eh bien non en fait, loin de là. Je peux vous dire (c'est mon/notre ressenti) que la pire attente fut celle des permis. En effet, les jours, les semaines, les mois passent sans avoir la moindre nouvelle... Cependant, les jours passant la date d'entrée de Guillaume au sein du CHUM approchait tout autant! Malheur, qu'allons nous faire si ça devient trop juste, ou si on dépasse la-dite date?! Heureusement, Guillaume parvient à contacter régulièrement le CHUM, au point qu'ils étaient prêts à reculer sa date d'entrée... Ce qui arriva finalement. De base, il était censé commencer le 10 janvier, maintenant il commencera le 7 février. Une longue attente en effet, entre-temps nous quittons notre appartement à Lille et venons vivre provisoirement chez ma mère à Berthen. Nous préparons les cartons que nous comptons envoyer au Canada (2m3 de cartons) avec la société Gallieni, on s'affaire à d'autres soucis administratifs à régler. En bref, jusqu'au 8 janvier, on était dans le flou total, on avait aucune nouvelle des permis, et toujours ce stress qui vous dit "Eh! Fais gaffe hein, dans 3 semaines grand maximum vous êtes censés être là-bas...😈" Puis le 8 janvier... Je me connecte sur le CIC, juste comme ça, le check de routine sans pour autant attendre quoique ce soit ce jour-là précisément... Et là direct je vois "APPROUVÉE"... "KEWAAAA?! je rêve ou j'ai mal lu?" je relis 2 fois si ce n'est 3 fois les lettres d'introduction. Je contacte le plus rapidement possible (il était parti faire une course à pied), l'homme était heureux au téléphone, essoufflé certes mais heureux! Il rentre au plus vite, se lave, relit lui-même le tout. "Bon bah c'est parti pour les billets d'avion!". Et on s'y exécute le lendemain. En bref, un vol avec Air Transat, en Option Plus (car on a 2 valises chacun) ainsi que nos 2 chats. Il était bien évidemment pour nous de prendre nos chats avec, au pire de passer pour un illuminé ou une Brigitte Bardot au masculin, nous considérons nos chats comme nos propres enfants. On les élève, on les a éduqués, on les nourrit, on s'occupe d'eux, et ils nous le rendent extrêmement bien... Bref un vol pour 2 en Option Plus, avec transport d'animaux domestiques: en tout cela nous a coûté 1100€. Nous trouvons très correct, Je pense qu'Air France nous en aurait demandé le double ^^ Donc, les billets réservés, nous devons chercher après des cages de transports pour eux, Air Transat a tout de même quelques exigences en matière de transport animalier sur ses vols, il faut que la cage soit assez grande et large pour que le chat puisse s'allonger de tout son long, se mettre debout et assis à son aise. Nous trouvons donc 2 cages sur Amazon répondant parfaitement aux critères cités précédemment, nous les recevons la semaine suivante. A coté de cela, nous finalisons l'accord avec Gallieni... que de paperasse aussi avec ça, du porte à porte à,minimum, 856€. Cependant il faut aussi inclure l'assurance au montant de 1% de la valeur de tous les objets transportés, ainsi que les taxes douanières lors de la réception à Montréal. Et à l'heure actuelle, mes cartons sont toujours en France chez ma mère. De base il devait partir 2 jours avant nous, mais à cause de certains problèmes du côté de Gallieni (et je ne leur en veux pas), mes cartons partiront le 29 janvier... normalement 😀 C'est dingue à quel point tout s'accélère dès qu'on reçoit les lettres d'introduction, tout est passé à une vitesse depuis lors. Ma mère et mon père prirent de plus en plus conscience que j'allais partir loin. De mon côté, je faisais le fier, le malin, je me disais que c'était ce qu'on voulait depuis très longtemps GuiGui et moi, qu'on touche au but! Je regrette de ne pas avoir assez chéris et passer davantage de temps, je sortais beaucoup voir des amis. Puis la veille du départ, la journée se passe très bien, sans accro. Nous vendons notre voiture à une personne de ma famille. Au soir, ma mère se met à faire des canapés oeufs mimosa (parce que j'aime ça), elle commande des pizzas (parce qu'un jour je lui dit que ça faisait longtemps qu'on en avait plus mangé), elle avait aussi acheté des desserts en boulangerie artisanale à la framboise (parce que c'est ce que j'aime)... Puis juste avant d'aller dormir, les larmes montent... Et là je prends conscience! A n'en pas douter, j'aime mes parents, je les adore... Normal me direz-vous. Cependant, quand bien même partir vivre au Canada était ce que je voulais, je me rends compte que c'est un projet qui "n'inclut pas" mes parents, la distance faisant, ils ne seront plus là, tout proches de moi. Alors oui, je prends conscience que j'aime mes parents, que je les adore. Je prends conscience aussi de la chance que j'ai de les avoir, de l'attention que ma mère m'a toujours porté envers moi, et je regrette toutes paroles offensantes que j'ai pu lui dire lors de mon adolescence, car elle était trop maman poule. Le lendemain, c'est le jour du départ, mon père a pu emprunter le fourgon de son entreprise (4 grandes valises et 2 cages de transports de chats... ça en fait de la place). Je pleure une dernière fois à 5h54 dans les bras de ma mère, puis direction Roissy. Arrivés là-bas, un couple d'amis nous attendait. Il voulait nous accompagner jusqu'à la fin. On rit, on grignote ensemble... Puis voilà... la dernière ligne droite, embrassades à chaudes larmes. A nouveau, finalement grand sentimentaliste que je suis, je pleure dans les bras de mon père. Et à nouveau je me rendais compte à quel point je l'aimais, ce père qui m'a toujours soutenu, ce père qui m'a initié aux jeux vidéo, ce père qui m'emmenait tout le temps en vacances quand il le pouvait (au passage, mes parents sont divorcés depuis mes 4 ans), ce père qui m'emmenait souvent visiter des musées, des blockhaus de la seconde guerre (Eperlecques et la Coupole entre autre). Je lui suis reconnaissant d'avoir éveillé ma curiosité pour l'Histoire. Nos amis aussi pleurent, car les amis sont la famille qu'on choisit. Durant toute cette étape d'immigration, ils nous ont soutenus, accompagnés, conseillés, on leur doit beaucoup. Mais l'heure est au revoir ce samedi 25 janvier. Coupons vite court à tous ces moments sentimentales car je sens que ma gorge se serre en pensant à nouveau à tout ça. Alors avançons dans le temps de 7h!

 

Il est 13h30 sur le sol canadien, et un énième couple de français, accompagnés de leurs 2 chats, débarquent à YUL. Nous recevons nos permis en bonne et due forme, nous passons la douane (où on s'acquitte des frais relatifs aux chats) puis on quitte l'aéroport. On prend un gros taxi doté d'un énorme coffre, direction le logement temporaire. J'ai eu la bonne idée de garder contact avec la française expatriée depuis 22 ans ici à Montréal, qui m'avait loué son logement en septembre 2018 via AirBnB pendant nos vacances. Elle s'était prise d'affection pour nous, et était intéressée par notre parcours. C'est donc dans ce logement du Boulevard Olympia que j'écris ce pavé, il est maintenant 22h45, et il est bientôt l'heure que j'aille me coucher, car demain est de nouveau une autre journée. RDV à Desjardins pour la finalisation des ouvertures de comptes, puis nous pensons aller à Koodo pour le forfait mobile, sur les conseils d'une amie. Ah oui, et entre-temps, nous découvrons la "magie" de la neige. C'est assez enchanteur, mais on nous répète que passer un certain moment, la magie n'opère plus, laissant place à la lassitude. Voilà, il est 22h49 et un énième français s'apprête à aller se coucher sur le sol québécois.❤️🏳️‍🌈🇫🇷🇨🇦❤️

 

PS: merci de m'avoir lu, ça me fait plaisir, comme cela me fait plaisir de partager tout ça, toutes ces émotions qui m'ont traversé ces derniers temps... Merci! 👍😊)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir à tous,
 
A l'heure où je vous écris ces lignes, il est actuellement 21h25, heure locale à... Montréal!!!   Pourquoi tant d'enthousiasme à préciser ce détail? Parce qu'enfin mon conjoint et moi-même sommes sur le territoire québécois, et la dernière fois où j'ai manifesté ma présence sur ce site, nous attendions désespéramment les EIMT et CAQ. Ceux ayant échangé avec moi à l'époque peuvent en témoigner, s'ils s'en souviennent.  En attendant il est maintenant 21h30 à Montréal, et j'écris ces lignes avec beaucoup de joie, et un certain sentiment d'accomplissement... en quelques sortes. Mais laissez-moi vous rappeler la situation: mon copain (Guillaume) passe son entretien infirmier avec brio, et non sans stress, lors de la session de recrutement à Lyon en 2019. Il est donc pris, signe son contrat d'embauche pour le CHUM. Plus tard, vient ensuite les procédures que vous connaissez sans doute tous, et pas des moindres: EIMT+CAQ! Aaaah... ces fameux "sésames"... C'est dire à quel point ils se faisaient attendre. En effet, après de bons mois, nous nous inquiétions de ne toujours rien voir arriver... Et c'est là que je pris la décision de raconter notre parcours, à échanger avec des personnes très sympathiques dont certaines (comme quoi le monde est soit trop petit, soit le hasard fait EXTRÊMEMENT bien les choses) vivaient près de chez moi à Lille ou venaient de mon coin d'origine (Les Flandres, Berthen, le Mont des Cats... tout ça tout ça quoi). Depuis ces échanges, je ne m'étais plus trop manifesté sur le site, et c'est là que je les avais laissés. L'attente des EIMT et CAQ...
 
Un beau jour, un mail indique à mon copain que ces papiers lui on été autorisés. Ô joie! Enfin, nous avançons. Branle-bas de combat, nous entamons le reste des procédures, réunir toutes les pièces requises afin de constituer nos dossiers pour les permis de travail temporaire. Evidemment, Guillaume le requérant principal, et moi le petit conjoint de fait. Du mieux qu'on peut, nous nous attelons à tout rassembler et envoyer au CIC. J'avoue c'était assez stressant de tout envoyer car on n'avait aucune idée si le moindre document envoyé était le bon, où s'il y en avait un manquant, pouvant par conséquent TOUT retarder fatalement. On pensait que l'attente de l'EIMT et du CAQ avait été la pire attente... AH! Eh bien non en fait, loin de là. Je peux vous dire (c'est mon/notre ressenti) que la pire attente fut celle des permis. En effet, les jours, les semaines, les mois passent sans avoir la moindre nouvelle... Cependant, les jours passant la date d'entrée de Guillaume au sein du CHUM approchait tout autant! Malheur, qu'allons nous faire si ça devient trop juste, ou si on dépasse la-dite date?! Heureusement, Guillaume parvient à contacter régulièrement le CHUM, au point qu'ils étaient prêts à reculer sa date d'entrée... Ce qui arriva finalement. De base, il était censé commencer le 10 janvier, maintenant il commencera le 7 février. Une longue attente en effet, entre-temps nous quittons notre appartement à Lille et venons vivre provisoirement chez ma mère à Berthen. Nous préparons les cartons que nous comptons envoyer au Canada (2m3 de cartons) avec la société Gallieni, on s'affaire à d'autres soucis administratifs à régler. En bref, jusqu'au 8 janvier, on était dans le flou total, on avait aucune nouvelle des permis, et toujours ce stress qui vous dit "Eh! Fais gaffe hein, dans 3 semaines grand maximum vous êtes censés être là-bas..." Puis le 8 janvier... Je me connecte sur le CIC, juste comme ça, le check de routine sans pour autant attendre quoique ce soit ce jour-là précisément... Et là direct je vois "APPROUVÉE"... "KEWAAAA?! je rêve ou j'ai mal lu?" je relis 2 fois si ce n'est 3 fois les lettres d'introduction. Je contacte le plus rapidement possible (il était parti faire une course à pied), l'homme était heureux au téléphone, essoufflé certes mais heureux! Il rentre au plus vite, se lave, relit lui-même le tout. "Bon bah c'est parti pour les billets d'avion!". Et on s'y exécute le lendemain. En bref, un vol avec Air Transat, en Option Plus (car on a 2 valises chacun) ainsi que nos 2 chats. Il était bien évidemment pour nous de prendre nos chats avec, au pire de passer pour un illuminé ou une Brigitte Bardot au masculin, nous considérons nos chats comme nos propres enfants. On les élève, on les a éduqués, on les nourrit, on s'occupe d'eux, et ils nous le rendent extrêmement bien... Bref un vol pour 2 en Option Plus, avec transport d'animaux domestiques: en tout cela nous a coûté 1100€. Nous trouvons très correct, Je pense qu'Air France nous en aurait demandé le double ^^ Donc, les billets réservés, nous devons chercher après des cages de transports pour eux, Air Transat a tout de même quelques exigences en matière de transport animalier sur ses vols, il faut que la cage soit assez grande et large pour que le chat puisse s'allonger de tout son long, se mettre debout et assis à son aise. Nous trouvons donc 2 cages sur Amazon répondant parfaitement aux critères cités précédemment, nous les recevons la semaine suivante. A coté de cela, nous finalisons l'accord avec Gallieni... que de paperasse aussi avec ça, du porte à porte à,minimum, 856€. Cependant il faut aussi inclure l'assurance au montant de 1% de la valeur de tous les objets transportés, ainsi que les taxes douanières lors de la réception à Montréal. Et à l'heure actuelle, mes cartons sont toujours en France chez ma mère. De base il devait partir 2 jours avant nous, mais à cause de certains problèmes du côté de Gallieni (et je ne leur en veux pas), mes cartons partiront le 29 janvier... normalement  C'est dingue à quel point tout s'accélère dès qu'on reçoit les lettres d'introduction, tout est passé à une vitesse depuis lors. Ma mère et mon père prirent de plus en plus conscience que j'allais partir loin. De mon côté, je faisais le fier, le malin, je me disais que c'était ce qu'on voulait depuis très longtemps GuiGui et moi, qu'on touche au but! Je regrette de ne pas avoir assez chéris et passer davantage de temps, je sortais beaucoup voir des amis. Puis la veille du départ, la journée se passe très bien, sans accro. Nous vendons notre voiture à une personne de ma famille. Au soir, ma mère se met à faire des canapés oeufs mimosa (parce que j'aime ça), elle commande des pizzas (parce qu'un jour je lui dit que ça faisait longtemps qu'on en avait plus mangé), elle avait aussi acheté des desserts en boulangerie artisanale à la framboise (parce que c'est ce que j'aime)... Puis juste avant d'aller dormir, les larmes montent... Et là je prends conscience! A n'en pas douter, j'aime mes parents, je les adore... Normal me direz-vous. Cependant, quand bien même partir vivre au Canada était ce que je voulais, je me rends compte que c'est un projet qui "n'inclut pas" mes parents, la distance faisant, ils ne seront plus là, tout proches de moi. Alors oui, je prends conscience que j'aime mes parents, que je les adore. Je prends conscience aussi de la chance que j'ai de les avoir, de l'attention que ma mère m'a toujours porté envers moi, et je regrette toutes paroles offensantes que j'ai pu lui dire lors de mon adolescence, car elle était trop maman poule. Le lendemain, c'est le jour du départ, mon père a pu emprunter le fourgon de son entreprise (4 grandes valises et 2 cages de transports de chats... ça en fait de la place). Je pleure une dernière fois à 5h54 dans les bras de ma mère, puis direction Roissy. Arrivés là-bas, un couple d'amis nous attendait. Il voulait nous accompagner jusqu'à la fin. On rit, on grignote ensemble... Puis voilà... la dernière ligne droite, embrassades à chaudes larmes. A nouveau, finalement grand sentimentaliste que je suis, je pleure dans les bras de mon père. Et à nouveau je me rendais compte à quel point je l'aimais, ce père qui m'a toujours soutenu, ce père qui m'a initié aux jeux vidéo, ce père qui m'emmenait tout le temps en vacances quand il le pouvait (au passage, mes parents sont divorcés depuis mes 4 ans), ce père qui m'emmenait souvent visiter des musées, des blockhaus de la seconde guerre (Eperlecques et la Coupole entre autre). Je lui suis reconnaissant d'avoir éveillé ma curiosité pour l'Histoire. Nos amis aussi pleurent, car les amis sont la famille qu'on choisit. Durant toute cette étape d'immigration, ils nous ont soutenus, accompagnés, conseillés, on leur doit beaucoup. Mais l'heure est au revoir ce samedi 25 janvier. Coupons vite court à tous ces moments sentimentales car je sens que ma gorge se serre en pensant à nouveau à tout ça. Alors avançons dans le temps de 7h!
 
Il est 13h30 sur le sol canadien, et un énième couple de français, accompagnés de leurs 2 chats, débarquent à YUL. Nous recevons nos permis en bonne et due forme, nous passons la douane (où on s'acquitte des frais relatifs aux chats) puis on quitte l'aéroport. On prend un gros taxi doté d'un énorme coffre, direction le logement temporaire. J'ai eu la bonne idée de garder contact avec la française expatriée depuis 22 ans ici à Montréal, qui m'avait loué son logement en septembre 2018 via AirBnB pendant nos vacances. Elle s'était prise d'affection pour nous, et était intéressée par notre parcours. C'est donc dans ce logement du Boulevard Olympia que j'écris ce pavé, il est maintenant 22h45, et il est bientôt l'heure que j'aille me coucher, car demain est de nouveau une autre journée. RDV à Desjardins pour la finalisation des ouvertures de comptes, puis nous pensons aller à Koodo pour le forfait mobile, sur les conseils d'une amie. Ah oui, et entre-temps, nous découvrons la "magie" de la neige. C'est assez enchanteur, mais on nous répète que passer un certain moment, la magie n'opère plus, laissant place à la lassitude. Voilà, il est 22h49 et un énième français s'apprête à aller se coucher sur le sol québécois.
 
PS: merci de m'avoir lu, ça me fait plaisir, comme cela me fait plaisir de partager tout ça, toutes ces émotions qui m'ont traversé ces derniers temps... Merci! )
Ravis de voir que votre projet à pu aboutir.

Bienvenue à vous, vous deviendrez bientôt des ch'tibecois .

Pour internet et le telephone il y a aussi Fizz et l'avion pour vos proches level en si prenant à l'avance y a des prix intéressants.



Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Omg, je me souviens de ton premier post ! Content pour vous que vous que votre projet se soit concrétisé.

C'est une nouvelle aventure qui commence pour vous deux, je vous souhaite d'en tirer le meilleur. 😊 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup à tous. ❤️👍 En ce moment, nous sommes en train de rechercher un logement. C'est pas facile. Mais tout ira bien, on se débrouille toujours :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, JuJuuuh a dit :

Merci beaucoup à tous. ❤️👍 En ce moment, nous sommes en train de rechercher un logement. C'est pas facile. Mais tout ira bien, on se débrouille toujours :)

une grosse partie des déménagement se fait le 1er juillet, peut-être vous rabattre sur une sous location

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui peut-être. En plus, on a failli se faire arnaquer par un gars. Il avait posté une superbe annonce sur appartmap, un logement sur le plateau à 975$, situé entre Laurier et Mont-Royal, internet illimité, eau chaude, chauffage, électricité, laveuse/sécheuse. L'annonce pépite en somme. On prend contact avec lui via gmail, ça se passe bien, plus tard je fais des recherches sur le logement en question sur internet, et je vois qu'il est censé être à 2000$ par mois, mais loué par une personne totalement différente, un courtier en immobilier, il a sa pancarte à l'appartement en question (on a été voir^^). On le signale à "l'arnaqueur" (il s'appelle/se fait appeler "Paul Vick"), et il nous raconte une histoire du genre que l'ancien propriétaire de tout l'immeuble avait vendu ses appartements, et qu'il en avait profité pour acheter tout de suite derrière, l'annonce qu"on avait donc vu à 2000$ était pour un autre appartement. Or, quand on y est allés, tous les autres appartements étaient bien occupés excepté celui que nous voulions... Mais à 2000$. En plus... il nous dit qu'avant de le visiter, il fallait qu'on installe le paiement Interac pour faire un virement. On lui a dit que pour le moment, le transfert de fonds France/Quebec prenait une semaine de temps. Donc pas possible. Il nous dit alors qu'il attendrait après nous pour que ce soit bon... Ouais, ouais c'est ça^^ On fera ainsi bien entendu... 🙄 Depuis on ne l'a plus contacté, car c'est sûr, ça pue l'arnaque à 3km à la ronde. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, JuJuuuh a dit :

Oui peut-être. En plus, on a failli se faire arnaquer par un gars. Il avait posté une superbe annonce sur appartmap, un logement sur le plateau à 975$, situé entre Laurier et Mont-Royal, internet illimité, eau chaude, chauffage, électricité, laveuse/sécheuse. L'annonce pépite en somme. On prend contact avec lui via gmail, ça se passe bien, plus tard je fais des recherches sur le logement en question sur internet, et je vois qu'il est censé être à 2000$ par mois, mais loué par une personne totalement différente, un courtier en immobilier, il a sa pancarte à l'appartement en question (on a été voir^^). On le signale à "l'arnaqueur" (il s'appelle/se fait appeler "Paul Vick"), et il nous raconte une histoire du genre que l'ancien propriétaire de tout l'immeuble avait vendu ses appartements, et qu'il en avait profité pour acheter tout de suite derrière, l'annonce qu"on avait donc vu à 2000$ était pour un autre appartement. Or, quand on y est allés, tous les autres appartements étaient bien occupés excepté celui que nous voulions... Mais à 2000$. En plus... il nous dit qu'avant de le visiter, il fallait qu'on installe le paiement Interac pour faire un virement. On lui a dit que pour le moment, le transfert de fonds France/Quebec prenait une semaine de temps. Donc pas possible. Il nous dit alors qu'il attendrait après nous pour que ce soit bon... Ouais, ouais c'est ça^^ On fera ainsi bien entendu... 🙄 Depuis on ne l'a plus contacté, car c'est sûr, ça pue l'arnaque à 3km à la ronde. 

C'est ça et même pour des annonces "réelles" il y a parfois tout un monde entre les photos de la dite annonce et l'état le jour de la visite, on conseil toujours aux gens d'attendre d'être sur place pour vraiment s'engager, d'autant que les cautions ne sont pas légales ici, il faut le savoir.

N'hésitez pas à ratissez large, c'est parfois payant les écarts de loyer d'un endroit à l'autre, référez-vous au plan de transport en commun, ça vous évitera l'achat d'une voiture et des frais à côté (stationnement, entretien, plaque)

Edited by jeremyg5y

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup du conseil 👍

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, JuJuuuh a dit :

Merci beaucoup du conseil 👍

de rien

Bonne recherche

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines