Jump to content
Hei

La série continue

Recommended Posts

Posted (edited)

Après Desjardins et Capitale One au tour d’une administration cette fois-ci d’être victime du vol des données 

 

Québec) Un employé de Revenu Québec a transféré hors de son lieu de travail les données personnelles de 23 000 personnes, essentiellement des collègues et d'anciens travailleurs du fisc. La Sûreté du Québec mène une enquête après avoir été alertée par l'organisation.

« À l'heure actuelle, rien n'indique dans l'enquête interne que ces données auraient été utilisées à des fins malveillantes ni qu'elles auraient été vendues à des tiers », soutient le PDG de Revenu Québec, Carl Gauthier, dans un communiqué de presse publié mercredi matin.

Les données personnelles transférées se trouvaient dans « des bases de données administratives principalement liées aux ressources humaines de Revenu Québec ». 

Les personnes touchées sont « d'actuels et d'anciens employés de l'organisation, ainsi que des employés de différents prestataires de services ». 

 

Pour la quasi-totalité d'entre elles, les informations sont le nom, le prénom et le numéro d'assurance sociale. Dans un faible nombre de cas, il y a la date de naissance ou le salaire. 

« Les renseignements fiscaux et les autres informations personnelles contenus dans les dossiers fiscaux des citoyens du Québec ne sont donc aucunement touchés », précise Revenu Québec.  

 

https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/201908/07/01-5236546-donnees-personnelles-un-employe-de-revenu-quebec-vise-par-une-enquete.php

 

Edited by Hei

Share this post


Link to post
Share on other sites

Décidément.....

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que certains vont se taper la triple peine : Desjardins (client), Capital One (client) et Revenu Québec (employé) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’y ai pensé, nous sommes chez Capital One et mon chum est un ex de Revenu Québec. En espérant qu’il ne fasse pas partie du lot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps, une employée de revenu Québec, dérobe les données de salariés et ex salariés, n y a t il pas un problème interne ou seulement une employée de la comptabilité qui a accès à ces données et qui a été appatée par l argent facile en revendant sur le dark? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, jeffrey01120 a dit :

En même temps, une employée de revenu Québec, dérobe les données de salariés et ex salariés, n y a t il pas un problème interne ou seulement une employée de la comptabilité qui a accès à ces données et qui a été appatée par l argent facile en revendant sur le dark? 

 

 

Il y a eu un bris de confiance, à la minute ou on vous confie ou que vous ayez accès à  des infos sensibles ou personnelles, vous êtes soumis au secret professionnel et ça  dans n’importe quelle boite.

 

Ce qui me dérange dans cette affaire c’est qu’apparemment l’employée en question était à risque et faisait l’objet d’une surveillance et ce, depuis un an. Si c’est le cas on peut parler d’un fiasco et franchement ça m’énerve la façon qu’ils ont de minimiser les choses. 

 

L’employée de Revenu Québec soupçonnée d’avoir orchestré une fuite de renseignements personnels de 23 000 fonctionnaires avait attiré l’attention des enquêteurs internes au ministère il y a un an, mais ce n’est qu’en juillet dernier qu’une enquête approfondie a été lancée à son sujet.

 

Une importante fuite de renseignements personnels datant de plus de quatre ans a alors été découverte, selon les informations obtenues par notre Bureau d’enquête. 

Revenu Québec a révélé hier qu’un membre de son personnel a transféré en dehors de son lieu de travail les renseignements de milliers d’employés, actuels ou passés, soit leurs nom, prénom, numéro d’assurance sociale pour plusieurs. 

La révélation a suscité l’indignation, tant chez les employés que dans le grand public. 

L’employée en question est une résidente de Québec du nom de Sandra Fajardo, 39 ans. 

Selon nos sources, elle était déjà soupçonnée l’année dernière d’avoir consulté sans autorisation une douzaine de dossiers fiscaux dans le système informatique de Revenu Québec. 

Mais son cas aurait alors été mis de côté, jusqu’à ce que l’employée soit rencontrée, il y a environ un mois, par des enquêteurs du ministère. 

Des vérifications de ses comptes de courriels ont alors été effectuées. C’est là que les enquêteurs ont découvert que Fajardo aurait envoyé à son adresse courriel personnelle et à celle de son conjoint une quinzaine de courriels contenant des fichiers avec des informations personnelles. 

https://www.journaldemontreal.com/2019/08/08/revenu-quebec-a-attendu-un-an-avant-denqueter

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis bien d accord avec toi Hei, certaines personnes n ont plus de discernement, croyant que tout est permis. Quant à la direction, elle n à clairement pas fait son boulot. Surveiller depuis un an pour en arriver là.... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le couple en question est dépassé par l’affaire mais ils s’attendaient à quoi ? On ne va pas me faire croire qu’elle a volé des données par erreur surtout qu’elle les a consultées et transférées sur son mail personnel et celui de son mari. 

 

https://www.journaldequebec.com/2019/08/08/le-couple-arrete-depasse-par-les-evenements

 

Edited by Hei

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Hei a dit :

Le couple en question est dépassé par l’affaire mais ils s’attendaient à quoi ? On ne va pas me faire croire qu’elle a volé des données par erreur surtout qu’elle les a consultées et transférées sur son mail personnel et celui de son mari. 

 

https://www.journaldequebec.com/2019/08/08/le-couple-arrete-depasse-par-les-evenements

 

ça doit être la phobie administrative de Mr Thévenoud qui a encore frappé

https://www.lepoint.fr/phobie-administrative-thomas-thevenoud-en-fait-une-marque-08-02-2018-2193355_19.php

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, jeffrey01120 a dit :

Je suis bien d accord avec toi Hei, certaines personnes n ont plus de discernement, croyant que tout est permis. Quant à la direction, elle n à clairement pas fait son boulot. Surveiller depuis un an pour en arriver là.... 

 

Contrairement aux gens du privé, ils ont été suspendus avec solde donc payés à rester chez eux. Les fonctionnaires savent qu’on ne peut pas les virer facilement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pire serait qu'ils soient défendu par le syndicat, les mêmes employés qui auraient étaient floué se retrouveraient à payer indirectement la défense de leurs bourreaux.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà déjà une gagnante des 3 affaires

https://www.tvanouvelles.ca/2019/08/08/victime-dune-fuite-de-ses-donnees-personnelles-pour-la-troisieme-fois

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, jeremyg5y a dit :

Le pire serait qu'ils soient défendu par le syndicat, les mêmes employés qui auraient étaient floué se retrouveraient à payer indirectement la défense de leurs bourreaux.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

 

un 649 !

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
un 649 !
Lol, le pire, c'est que je l'ai déjà vu dans une entreprise, le syndicat faisait grève pour que les gars de jour aient les avantages des gars de nuit, en gros le syndicat pointé du doigt ses propres membres, qui au passage paient autant voir plus de cotisation que ceux de jours puisque leurs taux horaires est un petit peu plus élevé dû à la contrainte

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite à cette affaire mon mari s´est fait convoquer hier avec tous les salariés de son étage et surprise, le conjoint de la personne arrêtée était son voisin à 3 patés de bureau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
22 hours ago, jeffrey01120 said:

Je suis bien d accord avec toi Hei, certaines personnes n ont plus de discernement, croyant que tout est permis. Quant à la direction, elle n à clairement pas fait son boulot. Surveiller depuis un an pour en arriver là.... 

 

Ben ça s'appelle une enquête...ce n'est pas parce que tu soupçonnes quelqu'un que c'est suffisant pour l'arrêter.

 

Dans notre monde, il y a besoin de preuves. On arrête pas une personne basé sur rien du tout, sinon ça s'effondre facilement en cour.

 

Peut être que c'est justement grâce à cette surveillance qu'ils ont eu les preuves dont ils avaient besoin.

 

Alors oui ça a pris un an. C'est long et court à la fois.

 

Après ce qui est cocasse dans tout ça c'est que les gens s'offusquent du vol de leurs données personnelles, mais partagent pareil toute leur vie sur Facebook ... bon sauf leur NAS ... 

Edited by crazy_marty

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 17 minutes, crazy_marty a dit :

 

Ben ça s'appelle une enquête...ce n'est pas parce que tu soupçonnes quelqu'un que c'est suffisant pour l'arrêter.

 

Dans notre monde, il y a besoin de preuves. On arrête pas une personne basé sur rien du tout, sinon ça s'effondre facilement en cour.

 

Peut être que c'est justement grâce à cette surveillance qu'ils ont eu les preuves dont ils avaient besoin.

 

Alors oui ça a pris un an. C'est long et court à la fois.

 

Après ce qui est cocasse dans tout ça c'est que les gens s'offusquent du vol de leurs données personnelles, mais partagent pareil toute leur vie sur Facebook ... bon sauf leur NAS ... 

 

Dans cette histoire, elle aurait consulté des données sans autorisation il y a un an certainement par curiosité et aujourd’hui elle est passée à la vitesse supérieure.

 

La question est de savoir si à ce moment là, à la première bévue, avait-elle reçu un blâme ou une sanction parce que si ce n’est pas le cas, je suis d’accord avec jeffrey, la direction aurait dû reagir plus fermement pour eviter qu’elle ne recommence.

 

Et syndicat ou pas, ils ne sont pas au-dessus des lois, il faut arrêter un peu de tout minimiser.

Edited by Hei

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Hei said:

 

Dans cette histoire, elle aurait consulté des données sans autorisation il y a un an certainement par curiosité et aujourd’hui elle est passée à la vitesse supérieure.

 

La question est de savoir si à ce moment là, à la première bévue, avait-elle reçu un blâme ou une sanction parce que si ce n’est pas le cas, je suis d’accord avec jeffrey, la direction aurait dû reagir plus fermement pour eviter qu’elle ne recommence.

 

Et syndicat ou pas, ils ne sont pas au-dessus des lois, il faut arrêter un peu de tout minimiser.

 

Je minimise absolument pas ... je n'ai rien écrit de même (si ça s'adresse à moi).

 

Simplement qu'il faut des preuves pour accuser quelqu'un, peut être aussi qu'ils voulaient voir si y'a des complices internes, volontaires ou involontaires. Les enquêtes ça fonctionne quand c'est secret, donc certains détails exacts ne seront jamais connus ...

 

Après elle est un peu stupide, elle s'est faite prendre une fois et recommence ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines