Jump to content

Permis de travail pour un postdoc avec un employeur donné


Recommended Posts

Bonjour à tous,

Des postdocs français récemment partis à l'aventure dans la place ?!

J'ai une lettre d'invitation pour un postdoc à Montréal et un numéro d'offre d'emploi... Lorsque je veux faire les formalités en ligne, on me dit juste que j'ai besoin d'une AVE et pas d'un permis de travail or le service administratif de mon université m'indique que j'ai besoin d'un permis de travail fermé avec dispense d'EIMT...

Y a t il des personnes qui ont récemment fait les démarches qui pourraient éclairer ma lanterne ? car j'ai essayé d'appeler immigration Canada et je n'ai pas vraiment été aidée, j'ai envoyé un mail dont j'attends la réponse... mais avoir un petit retour d'expérience serait de la plus grande aide dans ma situation je vous avoue !

 

Merci à l'âme charitable qui voudra bien prendre le temps de me répondre.

Lae35

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
  • Habitués

Bonjour

 

Juste savoir 

 

As tu besoin d un text de langue Français pour ta démarche ? 


Quel niveau de Français est admissible ? 

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Bonsoir Lae35,

 

Est-ce que tu as eu finalement ton permis de travail pour ce post doc? 

Je suis du Maroc et je suis dans la même situation autre que ma question est différente, est-ce que tu as soumis le diplôme de doctorat avec ton dossier?

 

J'ai un cas spécial, c'est que je vais soutenir ma thèse en debut de novembre et je dois être au canada au plus tard décembre, je me demande si possible d'envoyer mon dossier de visa avec une lettre indiquant uniquement ma date de soutenance, penses-tu que cela est acceptable? 

Puisque mon diplôme et attestation de soutenance finale va bien sur être un peu retardée.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Nelipsia
      Bonjour,
       
      Quelqu'un aurait-il demandé récemment un permis de travail fermé (après avoir reçu un EIMT et un CAQ positifs) sous les nouvelles exemptions en temps de COVID-19 ? 
       
      En effet, pour les métiers des secteurs essentiels (santé, agriculture, camionneurs), une exemption de fournir les données biométriques depuis l'étranger est d'application depuis le 5 juin (https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/nouvelles/avis/politique-interet-publique-biometrie-dispense.html). 

      Aussi, selon l'exécution des programmes sur la COVID-19 (https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/organisation/publications-guides/bulletins-guides-operationnels/prestation-services/coronavirus/residence-temporaire.html), les agents sont invités à traiter les demandes de permis de travail pour les secteurs essentiels en priorité. 
       
      J'ai envoyé ma demande et un formulaire WEB à IRCC pour attirer leur attention sur ce point, accompagné d'une lettre de mon employeur disant que je suis toujours demandée d'urgence, et que l'entreprise est ouverte. Quelqu'un aurait-il fait la même procédure et aurait déjà eu un retour ?
       
      Merci d'avance !
    • By Johann693
      Bonjour,
       
      Au Québec depuis 2012, j'y ai fait mes études et suis diplômé et travail depuis 2017.
      J'étais sous un permis de travail post-diplôme qui vient d'expirer le 2 juin 2020.
      J'avais fait ma demande de CSQ juste avant le COVID lorsque le délais indiqué était de 20 jours (tracking de la poste reçu le 9 mars, accusé de réception d'immigration QC du 23 avril 2020 soit 2 mois plus tard). 

      Je comptais faire une demande de Résidence Permanente, mais faute de temps je voulais faire un CSQ avec un permis de travail fermé le temps de faire la résidence permanente. Mon employeur avait besoin de mon CSQ et de un jour pour faire la demande en ligne, il fallait ensuite que j'aille faire le tour du poteau pour obtenir mon nouveau permis de travail avec mon CSQ et la demande en ligne de mon employeur.
       
      Toutefois, j'attends toujours à cause des nouvelles démarches depuis 1er janvier 2020, de recevoir l'évaluation pour l'attestation d'apprentissage des valeurs québecoises.
      Mon statut est donc expiré maintenant et je me demande qu'elles sont les démarches que je dois entreprendre ???
      Quand j'appelle immigration QC, ils sont incapables de me renseigner, les seules réponses que j'ai d'eux sont:
      " - le délais est de 20 jours sauf cas contraire..."
      " - les délais sont illimités..."
      Incapable d'avoir d'autres informations utiles à part me faire dire d'attendre.....
       
      Je suis perdu et je ne sais pas quoi faire.
      J'ai lu sur le site immigration Canada que je peux faire une demande de rétablissement de statut. De ce que je comprend, j'ai 90 jours et je dois faire la demande en même temps que la demande de mon nouveau permis de travail ???
      Puis-je seulement faire une demande de rétablissement de statut pour être légal en attendant d'avoir mon CSQ puis mon permis de travail fermé à la frontière ?
      Devrais-je changer de démarches ??
       
      Merci pour votre aide.
    • By Nardida77
      Bonjour à tous, 
       
      J’ai un permis de travail fermé valide, CSQ obtenu et la demande de résidence permanente en traitement (visite médicale passée). Je travaille pour le même employeur depuis des années, mais celui-ci compte me licencier économiquement en raison du COVID-19.
      De ce que j’ai compris, les détenteurs de permis de travail fermé n’ont le droit à rien... pas de chômage et pas d’aide. 
      Ma crainte est que ce licenciement mette en péril ma demande de résidence permanente. Est-ce que qqn sait si ça peut être le cas? Que peut-il concrètement m’arriver? Si vous êtes dans cette situation ou que vous avez des réponses, merci de partager sur ce forum. Ça fait deux semaines que je cherche cette info, sans succès 😩.
    • By Miss Ivoire
      Bonjour à tous !!
      J'écris sur le forum, parce que je n'ai pas trouvé de réponses à ma question ailleurs. J'ai un permis de travail fermé avec mon employeur. Celui-ci veut me transférer dans une autre ville (tjrs le même employeur et le même poste) et je suis d'accord avec cela, puisque ça m'arrange aussi (je me rapproche de mon lieu de résidence). Toutefois, mon permis de travail fermé restreint le lieu où je peux exercer mon emploi. J'ai déjà fait une demande de RP qui aboutira fin 2020 et mon permis de travail fermé est valide jusqu'en 2021. Dois-je demander un nouveau permis de travail fermé (sachant que je garde mon employeur et mon poste, je change juste de ville) ? Quelle est la procédure pour faire changer les conditions (le lieu d'exercice de mon emploi) sur mon permis de travail ? Je n'arrive pas à obtenir des informations claires à ce sujet, même sur IRCC.
       
      Merci à tous ceux qui pourront me répondre !
    • By iskan_der
      Bonjour,
       
      Svp j'ai besoin de vos conseils 
       
      Actuellement mon permis de travail fermé a expiré depuis un mois, j'ai le CSQ de Quebec , j'ai travaillé un ans et 3 mois ici à Montreal, 
      maintenant j'essaye de trouver un contrat pour demander la rétablissment de statut!
      mon problème c'est que je savais que le traitement du dossier prend entre 4 et 6 semaines selon le site d'immigration canada,
      mais sur les forums et selon un ami le temps de traitement peut prendre beaucoup plus du temps voir 3 mois à 6 mois , ça fait peur !! et aucune entreprise va accepter d'attendre cette période
      je travaille en informatique et je suis venue sous le programme PEQ pour les jeunes qualifiés et je suis tunisien
       
      qqun a eu la même situation avant ? ça prends combien de temps moyennement pour avoir une réponse si on fait la demande dans la délai légale de 90 jours aprés l'expiration ?
      y'a t-il d'autre solutions pour un permis ouvert par exemple ?
       
      Merci
       
    • By enduser
      Bonjour,

      J'ai besoin de quelques conseils et recommandations sur ma situation s'il vous plaît. Mon permis de travail post-diplôme expirera le 29/02/2020 ainsi que mon VISA.
      J'ai un contrat/emploi depuis près d'un an maintenant.
      Je suis allé à un point d'entrée pour obtenir un nouveau permis de travail, mais ils ont même refusé de prendre ma demande car je n'avais pas d'EIMT avec moi. Je n'étais pas au courant d'un tel document et de sa nécessité d'avoir un nouveau permis de travail.
      Le problème est que cet EIMT prendra environ 120 jours pour être livré et je n'ai pas beaucoup de temps sur mon VISA ni sur mon permis de travail.
       
      Puis-je demander une prolongation du permis de travail post-diplôme?

      Puis-je demander un nouveau permis de travail par l’intermédiaire du Programme de mobilité internationale?: https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/travailler-canada/embaucher-travailleur-etranger/temporaire/programme-mobilite-internationale.html
      Avec ce programme, aurai-je l'exemption d'un EIMT? Selon la liste des codes de dispense de l'EIMT,  ils mentionnent le Code de dispense de l’EIMT: Travail postdiplôme C43 : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/organisation/publications-guides/bulletins-guides-operationnels/residents-temporaires/travailleurs-etrangers/codes-dispense.html  / Est-ce que cela s'applique à ma situation?
       
      Merci d'avance pour tout conseil / avis.
    • By MaximaB
      Bonjour/Bonsoir, 
       
      Mon conjoint a été embauché pour effectuer un post-doctorat en Alberta. Il doit commencer le 7 octobre. Nous avons donc entamé le plus rapidement possible sa demande de permis de travail fermé dispensé d'EIMT et pour moi une demande de PTO conjoint de fait (demande soumise 8 septembre et biométrie effectuée pour nous deux le 11 du même mois). 
      Nous attendons la réponse de l'immigration. Nous sommes théoriquement éligibles pour un traitement rapide de nos demandes (2 weeks). Cependant, nous avons lu des éléments contradictoires sur les délais de traitement. 
      Donc nous aimerions savoir si pour ceux et celles qui ont fait une demande de permis de travail pour un post doc (et PTO conjoint de fait), le traitement de leurs dossiers a été fait dans un délai raisonnable ? 
      Ce post est aussi une occasion d'échanger quelques conseils et autres. 
      Merci par avance pour vos réponses 
    • By MaximaB
      Bonjour à toutes et à tous, 
       
      Mon chéri a été embauché pour un post doctorat qui va débuter en octobre. Nous faisons donc les démarches pour qu'il ait un permis de travail lié à son poste et pour moi un permis de travail en tant que conjoint de fait. Nous avons remplis l'ensemble des documents demandés mais dans mon cas, pour le PTO, il est demandé de préciser le "but du voyage". Et les exemples donnés pour illustrer le but du voyage sont assez obscures... Pensez vous que dans le document que je dois téléverser, il puisse suffir de mettre son offre d'emploi de post doc en justificatif-accompagné le cas échéant d'un texte expliquant que je l'accompagne pour avoir la possibilité d'avoir une expérience professionnelle canadienne tout cherchant à améliorer mon anglais (voire y coller mon maigre CV) ? Ou y-a-t-il d'autres éléments pertinents à mettre en avant ? 
       
      D'autres personnes ont-ils été confrontés à cette situation et veulent partager leurs histoires/solutions sous ce post pour aider ? 
      Merci par avance pour vos réponses, 
      Maxima 
       
    • By argymtl
      Allô,
       
      J'ai plusieurs amis qui m'ont proposé leur bonne volonté, pour m'aider. J'y croyais... finalement j'ai été planté, puis il est trop tard pour rectifier le tir. je sais je suis au courant que j'ai trop attendu des autres. 
      Bref, je suis en PVT, qui se fini dans moins de 1 mois ( je rentre en France c'est prévu). j'ai rencontré ma douce moitié ici à Montréal, (cette personne n'est pas éligible au parrainage).
       
      Je voudrais de l'aide sur comment rester? comment trouver un visa qui me correspond? et que je dois je faire? et si il y a une stratégie pour gagner du temps ( je parle d'une méthode efficace XD)

    • By Laurent
      Leur arrivée au Québec se transforme en cauchemar
      Catherine Montambeault | Journal de Montréal
      | Publié le 6 août 2017 à 22:05 - Mis à jour le 6 août 2017 à 22:07
         Caroline Lepage | Journal de Montréal
      Un père de famille français récemment arrivé au Québec n’arrive plus à payer l’épicerie pour nourrir ses quatre filles depuis que la seule entreprise pour laquelle son permis de travail l’autorisait à travailler a fait faillite.
      «On est venus ici dans l’espoir d’une vie meilleure, mais maintenant, le rêve se transforme en cauchemar», raconte avec désespoir Nasser Koronfol, qui a écrit au «Journal de Montréal» pour lancer un cri du cœur.
      Faillite
      L’homme de 48 ans a quitté la région de Paris avec sa femme et ses enfants en mai pour s’installer à Sherbrooke, où un emploi comme boulanger artisanal l’attendait à l’épicerie fine Délices des nations.
      Mais à peine un mois plus tard, l’entreprise a déclaré faillite. Comme M. Koronfol détenait un permis de travail fermé, qui ne l’autorisait à travailler que pour ce commerce, le boulanger se retrouve désormais non seulement sans emploi, mais aussi sans possibilité d’être embauché ailleurs avant plusieurs mois.
      «Il faut que je refasse toutes les démarches que j’avais déjà faites pour avoir un permis de travail. [...] Ça prend des mois et des mois... Mais on ne peut pas vivre tout ce temps-là sans revenus», déplore celui qui dit refuser de donner un mauvais exemple à ses enfants en baissant les bras et en retournant vivre en France.
      Solidarité
      Sa conjointe, Christine Archambault, possède quant à elle un permis de travail ouvert. Celui-ci ne lui permet toutefois pas d’occuper un emploi dans le domaine de la garde d’enfants, alors qu’elle est éducatrice à la petite enfance de formation.
      «Elle vient de décrocher 18 heures par semaine comme vendeuse dans une boutique, indique Nasser Koronfol. Mais évidemment, c’est loin de suffire pour subvenir aux besoins de six personnes.»
      Pour l’instant, les six membres de la famille vivent chez un retraité sherbrookois qui a accepté de les héberger gratuitement. Un autre bon Samaritain leur a offert des habits de neige et des fournitures scolaires pour les fillettes, qui entreront à l’école québécoise en septembre.
      Comme le montant de la faillite de Délices des nations s’élève à près d’un million de dollars, M. Koronfol s’explique bien mal pourquoi les autorités canadiennes ont autorisé qu’un commerce avec de telles difficultés financières l’embauche.
      Caroline Morin, consultante en immigration canadienne et directrice d’Objectif Terre, se pose la même question.
      «C’est Service Canada, en collaboration avec le ministère de l’Immigration du Québec, qui doit évaluer la capacité financière de l’employeur à embaucher un travailleur étranger, dit-elle. Qu’est-ce qui s’est passé, ici ? Est-ce que les documents fournis par l’employeur étaient corrects et véridiques ?» demande-t-elle.
       
      suite et source : http://www.tvanouvelles.ca/2017/08/06/leur-arrivee-au-quebec-se-transforme-en-cauchemar-1
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines