Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'ai depuis toujours aimer le Canada, et suis aller trop peu de temps à Montréal et Québec, j'ai envie de venir m'installer dans le nouveau Brunswick ou Québec, il y a un terrain de 33 hectares qui pourrait recevoir un parc de loisirs familiale mais je me pose la question de savoir si l'emplacement convient, situé à Lower Kintore, la clientèle est partante pour ce genre d'activité? ou alors reprendre une activité dans le loisirs, loisirs créatifs, restaurant.. a voir.

Avez vous des avis pertinents? des idées?

 

Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudrait peut être voir avec la municipalité si vous avez le droit d'y faire une activité commerciale ou pas... et surtout..  qui passe par la!  ca m,a l'air plutot dans un endroit tres retiré..  Qui ira vous voir? 

Modifié par josee19963

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, josee19963 a dit :

Faudrait peut être voir avec la municipalité si vous avez le droit d'y faire une activité commerciale ou pas... et surtout..  qui passe par la!  ca m,a l'air plutot dans un endroit tres retiré..  Qui ira vous voir? 

Vous connaissez l'endroit? il y avait un golf de 9 trous, c'est vrai que je me tate car d'après le satellite et carte dans le coin il n' y a pas foule

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non.. Pas besoin de s'y rendre mais si on se fie a google map..  ce n'est peut être pas un endroit ou les gens vont en vacances ou pour des activités. Comme on dit dans le commerce, les trois choses qui sont importantes c'est Location, Location, Location..  et celui-ci est a 2 heures de route de la ville la plus pres.. une ville ou les vacanciers ne vont pas vraiment.

 

Des terrains, il y en a partout!. Aussi bien aller sur place, et s'assurer que l'emplacement est bon.  (près de la mer.. etc) 

N'oubliez pas qu'ici, la période de vacances ne dure pas 12 mois..  c'est plutôt 2 mois.. peut être 3 en étant chanceux!   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, cela confirme ma première impression, je pense que je vais plutôt me rapprocher de Montréal ou Québec et changé d'idée avec quelque chose qui fonctionne déjà plutôt que de me lancer dans cette aventure.

Car je dois trouver une maison, une activité et pense venir en mai

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la conversation

Vous pouvez poster maintenant et vous enregistrer plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous pour poster avec votre pseudo.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Contenu similaire

    • Par Nathan74
      Bonjour à tous ! ?‍♀️
       
      J'ai une question qui me taraude l'esprit depuis un moment et je ne trouve pas d'explications concrètent et me satisfaisant sur l'internet web.
      Comment devenir auto-entrepreneur une fois arrivé sur le sol Canadien ? Une fois toutes les démarches administratives réalisées pour pouvoir y partir évidemment. En arrivant j'aurais automatiquement le statut d'immigrés (je suppose) et non la nationalité Canadienne...
       
      Cela complique-t-il les choses ? Certainement, pour plus d'infos, j'ai pour projet de créer un accueil pour des animations autour de la nature et du patrimoine, en faisant participer des groupes sur une ou plusieurs journées, comme avec des randonnées... Avec peut-être un hébergement sur place.
       
      Merci d'avance pour vos réponses malgré cette question plutôt complexe. ?
    • Par ortoutoungy
      Bonjour,
      Nous sommes un groupe d’étudiants en pharmacie de l’Université de Montréal. Nous travaillons présentement sur un projet concernant le diabète de type 2 chez les immigrants. Nous souhaitons recueillir des témoignages (trucs) pour comprendre comment les immigrants vivent avec le diabète dans la vie de tous les jours (alimentation, médicaments, exercice, etc.). Tous les témoignages sont les bienvenus! Merci!
    • Par RachelG1V4X4
      Bonjour à tous je suis actuellement résidente temporaire au Quebec en tant qu'etudiante mais je souhaite mettre en place quelques projets d'entreprise que j'ai dans la tête. J'aimerais savoir si parmi vous il y en a qui savent si en tant qu'étudiante à temps plein je suis légalement autorisé à monter une entreprise de type startup par ex, tout en poursuivant mes études bien évidement?? Où puis je m'informer sur mes droits en tant que résidente temporaire au Québec? Si vous avez une expérience à partager ou plus d'informations sur la création d'entreprise au QC, cela me fera plaisir de les lire.
      Merci pour vos réponses.
    • Par HeyJude
      Bonjour,
       
      Je suis en train de me renseigner sur les assurances santé pour les 3 premiers mois après mon arrivée à Toronto.
      J'ai envoyé des demandes de devis à Manuvie, La Croix bleue et Cigna Healthcare.
       
      Auriez-vous d'autres organismes à me recommander ?
      Et parmi ceux que j'ai contactés, les recommandez-vous ?
       
      Merci d'avance pour vos retours.
       
    • Par GrégoryFrCa
      Bonjour,
       
      J'ai lu que même pour un citoyen canadien, le retour au pays n'excluait pas ce fameux délai de 3 mois sans couverture santé.
      Mais j'ai aussi trouvé ça (http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/citoyens/assurance-maladie/inscription/Pages/ententes-autres-pays.aspx) :
       
      Est-ce que cela s'applique à un citoyen franco-canadien venant s'installer avec sa femme française résidente permanente ?
       
      Si non, quels sont les organismes intéressants pour prendre une assurance le temps d'obtenir la couverture de la RAMQ ?
       
      Merci pour vos réponses
    • Par Laurent
      Voici un récit écrit par @jimmy, que je trouve utile car il relate son expérience en France et au Québec, et remet en perspective certaines idées reçues par les Français à propos du système de santé du Québec.
       
      Bon…chu tanné….voici mon coup de gueule à ce sujet;
      Je trouve les Français du forum pas très honnêtes dans leurs interventions sur les comparaisons de système de santé en France et ici (lorsque le système de santé vient sur le sujet).
      Je vais souvent en France, j’ai des amis (surtout des amies ) en France, ma sœur vit en France… Donc j’ai eu l’occasion de voir de mes yeux le système Français.
      À première vue ça semble fantastique… Jusqu’au moment ou on comprend de quoi il s’agit vraiment.
      J’écris ce texte pour remettre les pendules à l’heure parce que les Français du forum ne le font pas… Et aussi pour informer les Québécois du forum que l’on s’amuse à ridiculiser ici… Sauf que on ne vous dit pas tout sur le merveilleux système de santé en France.
      Alors il y a quelques mois, en France, ma compagne Française doit se faire opérer à un genou.
      Elle appelle son médecin pour un rendez-vous, la secrétaire du médecin lui dit ‘’oui bien sur, quand cela vous conviendrait-il ? ‘’
      Wow vous vous rendez compte, le choc pour un Québécois, c’est le patient qui décide quand cela lui convient de voir son médecin.
      Finalement elle prend rendez-vous pour le lendemain… re-Wow
      Le lendemain elle voit le médecin, j’y vais avec elle.
      Tout va bien , peu de personnes dans la salle d’attente, elle attend à peine 5 minutes… re re-Wow
      Elle sera opérée dans quelques jours… re re re Wow
      Elle sort du bureau du médecin et se dirige au comptoir de la secrétaire… ET SORT SON CHÉQUIER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Elle paye 60 Euros.
      Le Québécois éberlué que je suis lui dit : ‘’ qu’est-ce que c’est que ça ? ‘’
      Ben elle me dit que c’est une clinique privée, que c’est payé en partie par l’État, en partie par sa mutuelle (qui est une assurance) et en partie par le patient
      Ah bon !
      Et je lui dis mais c’est quoi ce système de santé supposément gratuit et efficace en France dont le monde entier parle ? Elle est ou la gratuité ?
      Elle me répond ‘’ah il n’y a pas de problème, tu peux très bien aller dans une clinique et éventuellement dans un hôpital public et tu ne payeras absolument rien… Mais tu vas attendre 6 mois pour être opéré et tu vas être traité comme de la merde’’.
      Tiens tiens,… Ils ne le disent pas ça les Français du forum.
      PLUS DE WOW !
      Finalement elle sera opérée quelques jours plus tard,  le coût devait être 400 euros, finalement il y a eu des complications et ce fut 450 euros, de plus.
      Donc avec la visite chez le médecin, avec l’opération, avec une autre visite quelques semaines après l’opération pour vérifier que tout va bien tout ça lui a couté un peu moins de 1000 Euros.
      La pour les immigrants qui nous lisent, comprenez bien que TOUS les rendez-vous et toute l’opération que ma compagne a fait dans cet exemple, TOUT aurait été complètement gratuit au Québec.
      ET VOILÀ LE POINT QUE VOUS NE METTEZ PAS EN ÉVIDENCE MES CHERS AMIS FRANÇAIS
      C’est un choix de société que nous avons fait au Québec, on a dit : ‘’oui tout sera gratuit, par contre comme c’est gratuit, il y aura beaucoup de monde et donc il y aura beaucoup d’attente’’
      Et si vous ne voulez pas attendre, et bien il y a le privé… Où vous allez payer de votre poche.
      Alors finalement et si on regarde historiquement les expériences dans d’autres pays (je pense aux USA ici) le système Français est le pire système possible.
      Car (et c’est ce qui est arrivé aux États-Unis) ce qui va arriver avec le temps en France, c’est que la contribution de l’État va diminuer (pour éliminer leur déficit), les mutuelles seront de plus en plus chères (ma compagne paye déjà 78 euros par mois).
      Donc, avec le temps les mutuelles seront tellement chères que ça va devenir l’élite uniquement qui peut se le payer… Ou les familles vont se ruiner à payer ces mutuelles… Alors qu’en plus, ces mutuelles ne payent pas 100%, il faut que le patient paye de sa poche… Ou comme aux États-Unis, les mutuelles qui payent tout sont extrêmement chers… Seuls les riches peuvent se les payer.
      Je répète, tout ça est absolument gratuit ici au Québec.
      Entre vous et moi, je trouve le système Québécois bien supérieur à ce capharnaüm en France.
      Bon tout n’est pas parfait dans ce système Québécois bien sur… Il y a un gros problème, c’est le manque de médecins.
      Ainsi par exemple une autre fois ma compagne se réveille le matin avec un mal de dos. Elle prend son téléphone, sans se lever, appelle son médecin… Qui est venu chez elle en dedans d’une heure. Encore une fois Wow… Un médecin qui vient a la maison…et en dedans d’une heure!
      On n’a pas vu ça au Québec depuis mille ans 
      Je raconte ça à des amis Français qui me disent : ‘’Ah c’est parce que en France les médecins ont le cœur sur la main et ils ne laisseront une patiente souffrir, ils ne sont pas a l’argent comme au Québec’’.
      Comme je ne crois pas du tout en la nature humaine… Je m’informe un peu plus… Et je découvre le pot aux roses.
      Et c’est très simple, c’est que si le médecin que ma compagne a appelé ne serait pas venu rapidement, et bien elle en aurait appelé un autre, qui lui serait venu rapidement.
      Ah, la voilà la vraie explication.
      ET ÇA, ÇA MANQUE DANS LE SYSTÈME QUÉBÉCOIS, : LA CONCURRENCE
      Et ça ce n’est pas près de s’arranger avec un premier ministre et un ministre de la santé qui sont médecin… Et qui donc veulent maintenir ce cartel des médecins.
      Vous comprenez que plus il y a de concurrence , plus il y a de médecins, moins chaque médecin fera de l’argent.
      Plus il y a de médecins, plus il va y en avoir qui doivent travailler le soir, la nuit, les weekends.
      En période de pénurie comme actuellement, les médecins peuvent se permettre de choisir quand ils travaillent et quand ils ne travaillent pas, ils peuvent faire plus d’argent sans travailler la nuit ou les weekends.
      Ça c’est un vrai problème au Québec (et au Canada anglais aussi d’ailleurs).
      Par contre pour le reste du système… come on mes amis Français, racontez toute l’histoire.
      Racontez que oui vous avez eu un rendez-vous rapidement, oui on vous a traités rapidement… Mais non seulement pour tout ça vous devez payer une contribution à même vos impôts, en plus vous devez vous payer une mutuelle… Et en plus vous allez débourser de votre poche… Tout ça pour quelque chose qui est complètement gratuit au Québec.
       
      D’après le récit de Jimmy sur le forum de discussions
    • Par kysanchi
      bonjour souhaitant nous installer au quebec(famille de 5 personnes) nous nous renseignons depuis 1 ans sur les perspectives qu offre le canada mais je souhaiterai avoir plus d informations concernant le systeme medical car j ai lu qu e c était très différent du systeme francais.je m explique:en arrivant au quebec il faudra avoir un medecin de famille apparemment le delai d attente peu etre tres long et meme quand on en a un il est parfois difficile d avoir un rendez vous quand on en a besoin.comment faire si un membre de la famille tombe malade il faut partir aux urgences et attendre plusieurs heures pour soigner une grippe ou arrivé a 6h du matin devant une clinique sans rendez vous pour pouvoir avoir une place ou bien se payer une clinique privée .pour prendre mon exemple je dois consulter une fois par an un dermatologue sans medecin de famille peut on consulter un specialiste?vous l aurez bien compris j ai beaucoup d interrogations concernant ce sujet.merci d avance aux membres qui prendront le temps de me répondre.
    • Par qwintine
      Je me demande qui va pouvoir ou oser encore défendre l'indéfendable ... franchement!  
       
      Laissé sur une civière près de la morgue dans le sous-sol d’un hôpital de Montréal, un homme de 82 ans hospitalisé pour un infarctus et une pneumonie a dû appeler le 911 pour qu’on lui donne enfin un lit : 
      http://www.tvanouvelles.ca/2018/03/08/place-au-sous-sol-de-lhopital-il-doit-faire-le-911-1
       
      http://www.journaldemontreal.com/2018/03/08/place-au-sous-sol-de-lhopital-il-doit-faire-le-911
    • Par StephaneP
      Bonjour (et bonne année !!!)
       
      Malgré quelques informations trouvées sur le forum et sur Internet il me reste pas mal d'interrogations et je souhaiterais connaitre vos expériences sur le sujet suivant:
       
      Après avoir obtenu le statut de résident permanent, je vais m'installer mi-février à Ottawa et commencer toutes les démarches administratives, dont l'échange de mon permis de conduire français.
      Ma principale interrogation est que sur le site de l'Ontario un permis de conduire "valide" doit "avoir une date d’expiration visible", hors j'ai obtenu mon permis en 1995 et celui-ci est le permis "rose" qui ne comporte pas de date expiration. Est-ce que cela risque de poser problème ? Est-ce que certains d'entre vous ont récemment échangé un permis "rose" et peuvent partager leurs expériences ? Y-a-t'il des documents à anticiper ou "astuces" à savoir ?
       
      Merci d'avance pour votre contribution !!!
       
      Stéphane,
       
      *Définition : un permis valide non délivré par la province de l’Ontario
      Un permis de conduire délivré par une autre province/un autre territoire ou un autre pays doit :
      être valide (ne pas avoir expiré depuis plus d’un an) avoir une date d’expiration visible être rédigé en français ou en anglais. Dans le cas contraire, vous devrez le faire traduire par un traducteur agréé. La traduction doit être récente – de moins de six mois depuis la date de demande de votre permis de conduire de l’Ontario  
       
       
    • Par francais
      Les urgences débordent au Québec | Publié le 07 janvier 2018 à 05h00
       
      Les temps d'attente ont atteint des sommets, hier, dans les urgences des principaux établissements de santé montréalais, atteignant 44 heures à l'Hôpital de Verdun. Le taux d'occupation des urgences dans la plupart des établissements de santé de Montréal dépassait 100 %, hier, au moment où des spécialistes s'inquiètent du peu d'efficacité du vaccin contre la grippe.
       
      Par ailleurs, d'autres centres hospitaliers de Montréal étaient moins occupés. Les urgences de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont et de l'Hôpital de Montréal pour enfants, intégré au CUSM, affichaient respectivement des taux d'occupation de 74 % et de 50 %.
       
      Une tendance similaire ailleurs au Québec
       
      La tendance était la même dans la région de la Capitale-Nationale, où les urgences de plusieurs hôpitaux affichaient des taux d'occupation supérieurs à 100 %. C'était le cas de l'hôpital Saint-François d'Assise, de l'hôpital de l'Enfant-Jésus, de l'hôpital du Saint-Sacrement, de l'Hôpital de La Malbaie et de l'Institut de cardiologie et de pneumologie du Québec. Au moment d'écrire ces lignes, le temps d'attente à l'hôpital Saint-François-d'Assise était de 13 heures.
       
      Lire la suite
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles