Aller au contenu
Lulu18

mieux que le Québec ou CA pour s'expatrier pour fr?

Messages recommandés

Salut,

 

juste après un échange Quwintine .Sur la énième fois ,"le Québec ceci et cela!'.Qui apparemment regrette son expatriation?Car peut être il  gagne légèrement plus financièrement?Mais au bout du compte c'est pas ça.(éloignement famille amis hiver long etc)Manifestement ça lui pèse .A contrario ,j'ai lu des témoignages de personnes exerçant un métier manuel qui sont aux anges au Québec.Pas étonnant que les métiers manuels en France sont mal perçus et mal payés.

 

Pour revenir à l'expatriation :

 

J'ai eu un retour d'un mec qui est rentré d'Angleterre.Il est parti en famille.Il avait monté une boîte qui fonctionnait et il l'a revendu.Et en a montée une autre et il s'est aperçu que les soins de santé,coût de la vie beaucoup plus cher qu'en France.Il est revenu avant d'y laisser sa chemise.

 

Dès que tu es célibataire c'est encore jouable mais avec une famille.Là cela devient carrément casse-gueule.Dans les pays en voie de développement,les écoles primaires privées c'est du 7000$/année.Mon pote qui bosse au Moyen Orient .M'indiquait ,c'est des écoles macdo le niveau est merdique.Ils savent que c'est les boîtes d'expats qui raclent.

Après lui fait plus 10 000$/mois.Il a pas mal d'immobiliers en location donc des loyers tombent.Avec le profil qu'il a ,il pourrait bosser partout dans le monde ou presque.

 

Mais si tu te pointent soudeur etc dans les pays en voie de développement le smic local tourne autour des 200€/300€.Tu peux pas rivaliser avec les locaux .

J'étais en Malaisie,ils allaient chercher des ingénieurs philippins et indiens pour les payer moins cher.J'avais échangé avec un philippin payé dans les 800€.Il devait laisser sa famille à Davao.Et il communiquait que par skype.J'ai regardé pour la Thailande .Asie du Est , le dicton "si tu veux devenir millionnaire!" énormément de mecs plumés.Après certains s'en sortent en bossant sur le net,en faisant de l'import export ,fonctionnaires,expatrié en contrat local mais célibataire.Mais c'est des exceptions qui confirment la règle.

 

Avec une famille et si t'as un job manuel entre les mains/ou équivalent.Ils restent plus beaucoup de destinations.Ou on peut trouver une qualité de vie équivalente à la France et 
Belgique.La France/Belgique en terme de qualité de vie restent encore dans le top 10.Les fr gilets jaunes se battent justement pour pas qu'on perde tous.

 

Quand on fait le tour du monde ,par exemple pour une famille le mari soudeur et l'épouse infirmière.Il reste pas beaucoup de pays.Ou vous pouvez travailler en parlant français et conserver des salaires équivalents voir plus élevés qu'en France ou en Belgique.

 

Les options d'expatriations en famille dans de bonnes conditions pour la "masse".Je ne parle pas de profils spécifiques.Ils restent peu de pays "viables" pour l'expatriation.On ou en famille on un maximum de chances de réussite d'avoir le même niveau de vie ou d'améliorer son niveau de vie.

 

C'était pour prendre "le problème" autrement.Par rapport à ceux celles qui disent "le Québec pas top etc".Mais quand tu fais les comptes.Je vois pas beaucoup de pays ?

 

Attention je ne dis pas que le Québec c'est l'eldorado ! Mais encore une fois comparativement ,je vois difficilement mieux...(bien entendu dépend du profil de chacun)

 

à + :100_pray:

 

 

 

 

 

 

Modifié par Lulu18

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wouah......

J ai eu du mal à suivre là....J essayerai de le relire ce soir !

Bonne journée 😁

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, bab71 a dit :

Wouah......

J ai eu du mal à suivre là....J essayerai de le relire ce soir !

Bonne journée 😁

 

 

j'ai écris ce message rapidement.Pleins d'idées se bousculaient dans ma tête :3_grin:

 

Pour faire simple t'as pas beaucoup de pays ou tu peux t'expatrier en famille.

En retrouvant un niveau de vie comparable qu'en France,pour une famille française/belge.Et que les 2 ont un profil "classique" .

 

_Il y a la barrière de la langue.Les français se démerdent mal en anglais .

_dans une partie du monde ,c'est la misère et c'est très très difficile de se faire une place au soleil,voir impossible si tu veux être machiniste en Thailande bon courage! (il y a toujours des exceptions mais pas donné à tous le monde)

_les pays occidentaux,t'en as pas tant que ça ou tu peux t'expatrier et avoir un meilleur niveau ,mise à part la Suisse,Luxembourg en restant frontalier.Mais c'est pas vraiment de l'expatriation.

 

Donc mise à part le Québec je vois pas de coin.Avec un profil classique ou tu peux te casser avec une famille.En maximisant les chances de réussites.

 

Qu'on me parle pas des expats envoyés  par leurs boîtes.Dont les sociétés se sont chargés de tous.Ils prennent aucuns risques.Et fonctionnaires en ambassades ou des profils pointus genre les ingés fr et chercheurs partis aux US.

 

Donc ok le Québec c'est pas l'eldorado, surtout que là vous vous les cailler.Mais ça reste la destination la plus "viable" pour des profils de Mr Tous le monde en France.Qui est en couple et en famille.

 

Quand t'es jeune seul(e) et en bonne santé c'est un autre scénario.Mais un jour ou l'autres les enfants arriveront.Et là les frais explosent...

 

 

 

Modifié par Lulu18

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi le Québec c’est l’eldorado des familles à condition d’avoir la RP. J’ai beau comparé, je ne vois pas où les allocations familiales sont les plus généreuses. Congés parentaux d’1 an, en France j’avais à peine 2 mois.

 

Pour le travail, il ne faut pas hésiter à se réorienter. Il n’y a pas d’âge pour retourner sur les bancs de l’école mais il faut le vouloir. C’est pas évident mais ça peut être payant.

 

La qualité de vie et la sécurité sont priceless, c’est sûr qu’il faut quitter les grandes villes et bien choisir où se poser.

 

Pour la santé, c’est au petit bonheur la chance. J’ai eu la chance de bien tomber d’autres non et le plus difficile est d’y avoir accès.

 

Je pense qu’on a rien à perdre si on veut changer de vie c’etait Le cas pour nous. Nous voulions une meilleure qualité de vie et fuir Paris. Par contre pour ceux qui sont déjà bien établis, c’est peut-être pas une très bonne idée.

 

 

 

Modifié par Hei

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Lulu18 a dit :

 

 

j'ai écris ce message rapidement.Pleins d'idées se bousculaient dans ma tête :3_grin:

 

Pour faire simple t'as pas beaucoup de pays ou tu peux t'expatrier en famille.

En retrouvant un niveau de vie comparable qu'en France,pour une famille française/belge.Et que les 2 ont un profil "classique" .

 

_Il y a la barrière de la langue.Les français se démerdent mal en anglais .

_dans une partie du monde ,c'est la misère et c'est très très difficile de se faire une place au soleil,voir impossible si tu veux être machiniste en Thailande bon courage! (il y a toujours des exceptions mais pas donné à tous le monde)

_les pays occidentaux,t'en as pas tant que ça ou tu peux t'expatrier et avoir un meilleur niveau ,mise à part la Suisse,Luxembourg en restant frontalier.Mais c'est pas vraiment de l'expatriation.

 

Donc mise à part le Québec je vois pas de coin.Avec un profil classique ou tu peux te casser avec une famille.En maximisant les chances de réussites.

 

Qu'on me parle pas des expats envoyés  par leurs boîtes.Dont les sociétés se sont chargés de tous.Ils prennent aucuns risques.Et fonctionnaires en ambassades ou des profils pointus genre les ingés fr et chercheurs partis aux US.

 

Donc ok le Québec c'est pas l'eldorado, surtout que là vous vous les cailler.Mais ça reste la destination la plus "viable" pour des profils de Mr Tous le monde en France.Qui est en couple et en famille.

 

Quand t'es jeune seul(e) et en bonne santé c'est un autre scénario.Mais un jour ou l'autres les enfants arriveront.Et là les frais explosent...

 

 

 

C'est ce que j avais compris mais j étais d humeur taquine ce matin !😃

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un peu le foutoir ton message ... par contre tu parles beaucoup de cash, en l'assimilant à niveau de vie. Et c'est tout.

 

Comme si ça devait être la seule priorité des individus et le seul élément permettant de classifier son bonheur ou la réussite de son immigration. 

 

Déjà ça part très mal, si l'objectif unique de l'immigration est de ramasser plus de cash qu'on avait avant de partir, alors ça ne sert à rien de bouger. En tout cas pas au Canada. 

 

Si l'objectif est autre, alors il est possible de trouver son bonheur au Québec ou au Canada. 

 

Encore faut il savoir ce qu'on recherche dans sa vie - juste de la qualité qui se définit par un ensemble de plusieurs éléments qui vont dans le même sens, ou des dollars. 

 

Beaucoup sur ce forum et ailleurs visent les dollars. C'est aussi pour ça que ces gens là ne trouvent absolument rien de bien dans leur immigration, encore moins de bien quand ils ne parviennent pas à empiler les dollars aussi haut qu'ils le pensaient.

 

D'autres cherchent autre chose et réussissent à voir au delà de leur compte en banque. Ceux là sont plus satisfaits en général de la vie qu'ils se sont créés par ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

on ne vit pas que d'air ou d'eau fraîche...L'objectif est bien entendu pas de devenir le plus riche du cimetière.Mais d'avoir des revenus suffisants pour soit et sa famille avec un standard occidental.

 

Un mec du tiers monde avec 200€/mois ils arrivent à se débrouiller avec sa.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Lulu18 a dit :

on ne vit pas que d'air ou d'eau fraîche...L'objectif est bien entendu pas de devenir le plus riche du cimetière.Mais d'avoir des revenus suffisants pour soit et sa famille avec un standard occidental.

 

Un mec du tiers monde avec 200€/mois ils arrivent à se débrouiller avec sa.

Je peux t assurer qu'au niveau "cash" les personnes avec de bons diplômes (pas seulement "les manuels") et ayant un peu de jugeote gagnent très bien leur vie ici.

Faut il encore ne pas approcher les gens avec l immense melon de ses études en France ou ailleurs en Europe et essayer de comprendre le système au lieu de systématiquement comparer et se braquer que "ce n est pas pareil qu en Europe..."

Eh oui, personne ne vous attend ici et même si vous vous prenez pour le nombril du monde car vous sortez de cette si célèbre école en France ou avez pour cette grande compagnie européenne, vous devez quand même faire vos preuves ici comme tout le monde...

Les plus gros échecs pour des personnes ayant de bon diplômes (je parle de situations n est pas aussi critique vis à vis des ordres professionnels, qui est un autre débat), C'est quand la personne a un melon immense, tout lui est dû de part son statut dans son pays d origine et qu'elle regarde les locaux de haut en les prenant pour de pauvres ploucs qui n y connaissent rien. Là, je peux te dire que tu aura beaucoup de mal à trouver un bon boulot...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Lulu18 a dit :

on ne vit pas que d'air ou d'eau fraîche...L'objectif est bien entendu pas de devenir le plus riche du cimetière.Mais d'avoir des revenus suffisants pour soit et sa famille avec un standard occidental.

 

Un mec du tiers monde avec 200€/mois ils arrivent à se débrouiller avec sa.

 

Encore une fois tu parles que de cash.

 

Et standard occidental qui veut tout et rien dire en même temps. 

 

Encore une fois si ton seul critère de réussite vs. echec c'est ton compte en  banque, ne viens pas au Canada tu seras déçue c'est sûr.

 

Tu sais quelqu'un avait dit sur ce forum que si on ne devient pas manager, alors on est un échec total dans sa carrière et son immigration. C'était ça son standard occidental à elle. On peut aussi ne pas avoir comme standard de vouloir du boulet de diriger une équipe. Est ce pour autant un échec? 

 

Quand j'ai quitté la France à 18 ans, le cash était absolument pas ma priorité. Quand je suis arrivé au Québec à 27 ans ça ne l'était pas non plus, j'étais pourtant passé par la Suisse, l'Angleterre, l'Allemagne, l'Irlande avant. Mon salaire avait rien de petit à ma démission, pas gros non plus, mais ça m'allait.

 

Le cash était dernier dans ma liste des raisons qui me font bouger. A chaque fois que j'ai changé de pays.

 

L'argent est venu après, après avoir trouvé toutes les autres choses que je cherchais, parce que j'étais heureux et pas aigri a la journée longue, j'ai pu me sortir les doigts de là où je pense et bosser pour y arriver. J'ai pu acheter une maison sans hypothèque, je peux voyager sans compter, me faire plaisir ailleurs que chez moi. Mais la base c'est ma qualité de vie, si j'avais passé les 9 dernières années aigri, à broyer du noir parce-que je trouve que je gagne trop peu et que le cash c'était ma priorité numéro 1, je serais surement pas là où je suis.

 

Pendant ce temps, on m'a aussi offert des postes en or à Dubaï ou au Qatar. Tsé quoi? J'ai fermé la porte parce que le cash me motive pas si tout le reste ne vient pas en priorité.

 

J'ai même recommencé encore a zéro ou presque en quittant Montréal et ce que j'y avais construit pour Ottawa ou je dois reconstruire mon réseau social et m'habituer à mon nouveau monde. Alors certes c'est pas un nouveau pays, et j'avais un emploi en y allant, mais c'est un recommencement pareil pour tout le reste que je recherche.

Modifié par crazy_marty

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Lulu18 a dit :

on ne vit pas que d'air ou d'eau fraîche...L'objectif est bien entendu pas de devenir le plus riche du cimetière.Mais d'avoir des revenus suffisants pour soit et sa famille avec un standard occidental.

 

Un mec du tiers monde avec 200€/mois ils arrivent à se débrouiller avec sa.

 

Je suis d’accord sur le fait que plus tu gagneras et mieux ça sera et ce, pour n’importe quel pays.

 L’avantage en Amérique du nord c'est que tu peux considérablement augmenter ton salaire en bougeant, surtout pour ceux qui commencent avec un salaire très bas. Au Quebec, il y a une classe moyenne majoritaire qui vit de ses revenus pas comme en France.

il y a 57 minutes, crazy_marty a dit :

 

Encore une fois tu parles que de cash.

 

Et standard occidental qui veut tout et rien dire en même temps. 

 

Encore une fois si ton seul critère de réussite vs. echec c'est ton compte en  banque, ne viens pas au Canada tu seras déçue c'est sûr.

 

Tu sais quelqu'un avait dit sur ce forum que si on ne devient pas manager, alors on est un échec total dans sa carrière et son immigration. C'était ça son standard occidental à elle. On peut aussi ne pas avoir comme standard de vouloir du boulet de diriger une équipe. Est ce pour autant un échec? 

 

Quand j'ai quitté la France à 18 ans, le cash était absolument pas ma priorité. Quand je suis arrivé au Québec à 27 ans ça ne l'était pas non plus, j'étais pourtant passé par la Suisse, l'Angleterre, l'Allemagne, l'Irlande avant. Mon salaire avait rien de petit à ma démission, pas gros non plus, mais ça m'allait.

 

Le cash était dernier dans ma liste des raisons qui me font bouger. A chaque fois que j'ai changé de pays.

 

L'argent est venu après, après avoir trouvé toutes les autres choses que je cherchais, parce que j'étais heureux et pas aigri a la journée longue, j'ai pu me sortir les doigts de là où je pense et bosser pour y arriver. J'ai pu acheter une maison sans hypothèque, je peux voyager sans compter, me faire plaisir ailleurs que chez moi. Mais la base c'est ma qualité de vie, si j'avais passé les 9 dernières années aigri, à broyer du noir parce-que je trouve que je gagne trop peu et que le cash c'était ma priorité numéro 1, je serais surement pas là où je suis.

 

Pendant ce temps, on m'a aussi offert des postes en or à Dubaï ou au Qatar. Tsé quoi? J'ai fermé la porte parce que le cash me motive pas si tout le reste ne vient pas en priorité.

 

J'ai même recommencé encore a zéro ou presque en quittant Montréal et ce que j'y avais construit pour Ottawa ou je dois reconstruire mon réseau social et m'habituer à mon nouveau monde. Alors certes c'est pas un nouveau pays, et j'avais un emploi en y allant, mais c'est un recommencement pareil pour tout le reste que je recherche.

 

Oui mais c’est toujours plus facile sans enfants dans l’equation 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Hei a dit :

 

Je suis d’accord sur le fait que plus tu gagneras et mieux ça sera et ce, pour n’importe quel pays.

 L’avantage en Amérique du nord c'est que tu peux considérablement augmenter ton salaire en bougeant, surtout pour ceux qui commencent avec un salaire très bas. Au Quebec, il y a une classe moyenne majoritaire qui vit de ses revenus pas comme en France.

 

Oui mais c’est toujours plus facile sans enfants dans l’equation 

 

Complètement ok avec toi !

 

On s'est bien comprit :10_wink: ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, kuroczyd a dit :

Je peux t assurer qu'au niveau "cash" les personnes avec de bons diplômes (pas seulement "les manuels") et ayant un peu de jugeote gagnent très bien leur vie ici.

Faut il encore ne pas approcher les gens avec l immense melon de ses études en France ou ailleurs en Europe et essayer de comprendre le système au lieu de systématiquement comparer et se braquer que "ce n est pas pareil qu en Europe..."

Eh oui, personne ne vous attend ici et même si vous vous prenez pour le nombril du monde car vous sortez de cette si célèbre école en France ou avez pour cette grande compagnie européenne, vous devez quand même faire vos preuves ici comme tout le monde...

Les plus gros échecs pour des personnes ayant de bon diplômes (je parle de situations n est pas aussi critique vis à vis des ordres professionnels, qui est un autre débat), C'est quand la personne a un melon immense, tout lui est dû de part son statut dans son pays d origine et qu'elle regarde les locaux de haut en les prenant pour de pauvres ploucs qui n y connaissent rien. Là, je peux te dire que tu aura beaucoup de mal à trouver un bon boulot...

 

HS tu devrais aimer les conclusions de Charles Gave

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, crazy_marty a dit :

 

Encore une fois tu parles que de cash.

 

Et standard occidental qui veut tout et rien dire en même temps. 

 

Encore une fois si ton seul critère de réussite vs. echec c'est ton compte en  banque, ne viens pas au Canada tu seras déçue c'est sûr.

 

Tu sais quelqu'un avait dit sur ce forum que si on ne devient pas manager, alors on est un échec total dans sa carrière et son immigration. C'était ça son standard occidental à elle. On peut aussi ne pas avoir comme standard de vouloir du boulet de diriger une équipe. Est ce pour autant un échec? 

 

Quand j'ai quitté la France à 18 ans, le cash était absolument pas ma priorité. Quand je suis arrivé au Québec à 27 ans ça ne l'était pas non plus, j'étais pourtant passé par la Suisse, l'Angleterre, l'Allemagne, l'Irlande avant. Mon salaire avait rien de petit à ma démission, pas gros non plus, mais ça m'allait.

 

Le cash était dernier dans ma liste des raisons qui me font bouger. A chaque fois que j'ai changé de pays.

 

L'argent est venu après, après avoir trouvé toutes les autres choses que je cherchais, parce que j'étais heureux et pas aigri a la journée longue, j'ai pu me sortir les doigts de là où je pense et bosser pour y arriver. J'ai pu acheter une maison sans hypothèque, je peux voyager sans compter, me faire plaisir ailleurs que chez moi. Mais la base c'est ma qualité de vie, si j'avais passé les 9 dernières années aigri, à broyer du noir parce-que je trouve que je gagne trop peu et que le cash c'était ma priorité numéro 1, je serais surement pas là où je suis.

 

Pendant ce temps, on m'a aussi offert des postes en or à Dubaï ou au Qatar. Tsé quoi? J'ai fermé la porte parce que le cash me motive pas si tout le reste ne vient pas en priorité.

 

J'ai même recommencé encore a zéro ou presque en quittant Montréal et ce que j'y avais construit pour Ottawa ou je dois reconstruire mon réseau social et m'habituer à mon nouveau monde. Alors certes c'est pas un nouveau pays, et j'avais un emploi en y allant, mais c'est un recommencement pareil pour tout le reste que je recherche.

 

 

Bravo!Pour ton parcours!

 

Mais je parlais pour "une famille" avec enfants en bas âge.

Là c'est plus pareil que célibataire ou à la limite en couple...

T'as pleins de célibataires ou jeunes en couples qui ont vécus dans pays en voie développement avec rien.Donc le cash dans ces conditions c'est pas important.

 

Après faut voir les autres motivations effectivement et pas se focaliser que sur le cash.On est bien d'accord!

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Hei a dit :

Oui mais c’est toujours plus facile sans enfants dans l’equation 

 

J'ai pas non plus dit le contraire, jamais.

 

Je n'ai pas non plus dit que avoir de l'argent, en tout cas suffisamment pour vivre confortablement, ça n'a pas d'importance. Faut pas non plus croire que je travaille gratuitement ou que j'ai déménagé à Ottawa pour rien de plus.

 

Je maintiens par contre que si la raison numéro 1 de son immigration c'est accumuler du cash, on va droit dans le mur, avec ou sans enfant.

 

Immigrer avec plein d'autres choses en priorité que son argent, avec ou sans enfant, c'est autrement plus intéressant et surtout moins à risque de se manger la face ou de se retrouver à broyer du noir toute la journée. 

 

A vouloir se focaliser uniquement sur le cash, qu'on en ait assez ou non, on va en oublier toutes les autres petites choses qui font qu'on est heureux dans sa vie de tous les jours.

 

C'est comme ça qu'on se retrouve avec les aigris professionnels du forum. C'est tout. 

 

On en a des aigris avec enfant qui ramènent tout au cash, tout comme on en a sans enfant qui font la même chose. Leur point commun c'est d'avoir considéré leur richesse comme signe unique du succès ou échec de leur immigration.

Modifié par crazy_marty

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous sommes arrivés à Ottawa en Juin 2018 je travaille mon conjoint est à l'ecole nous avons deux enfants. Nous vivons a 4 sur un revenu est nous sommes heureux ici car nous avons trouvé un équilibre famille travail que nous n'avions pas en france.

Nous avons plus de temps pour nos enfants et en famille cela n'a vraiment pas de prix.

 

Nous n'avons pas choisi d'immigrer pour une question d'argent mais pour nos enfants.

et d'ici un an nous devrions avoir la même situation financière qu'en France mais nous serons toujours plus épanoui car plus de temps en famille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En France, à moins d’être cadre, c'est impossible de vivre à 4 sur un seul revenu.

Modifié par Hei

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Hei a dit :

En France, à moins d’être cadre, c'est impossible de vivre à 4 sur un seul revenu.

j'étais cadre en France et je gagnais mieux ma vie mais nous ne profitions pas de nos enfants. Apres comme dit crazy_marty c'est un choix de vie

mais c'est clair avec mon salaire actuel nous ne pourrions pas vivre en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Hei a dit :

En France, à moins d’être cadre, c'est impossible de vivre à 4 sur un seul revenu.

Pourquoi ici c'est possible quand tu gagnes 15 ou 20 de l'heure où même 30 de vivre 4 sur un seul revenu? J'ai de gros doutes! Tout dépend de ce que tu appelles vivre... Il faut bien sûr opposer dépenses et train de vie équivalent... Parce que c'est sur que si tu vends un bien immo en France pour venir et ensuite être en location avec une voiture au lieu de deux avant, moins de meubles, vacances en moins... C'est pas comparable.

Modifié par juetben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, juetben a dit :

Pourquoi ici c'est possible quand tu gagnes 15 ou 20 de l'heure où même 30 de vivre 4 sur un seul revenu? J'ai de gros doutes! Tout dépend de ce que tu appelles vivre...

Nous n'avons pas de voiture nous utilisons les transports, on a de la chance d'autre sont obligés d'avoir un vehciule.

 les frais de vie sont moindres (electricité gaz) et ensuite on fais des choix sur les achats ou les sorties. 

 

Sans compter que sortir gratuitement et faire des activités c'est possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, vineaz a dit :

Nous n'avons pas de voiture nous utilisons les transports, on a de la chance d'autre sont obligés d'avoir un vehciule.

 les frais de vie sont moindres (electricité gaz) et ensuite on fais des choix sur les achats ou les sorties. 

 

Sans compter que sortir gratuitement et faire des activités c'est possible.

Donc ce n'est pas le même train de vie que vous aviez en france?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles