Jump to content

Rentrer en France ou non ?


marine101984
 Share

Recommended Posts

  • Habitués
à l’instant, qwintine a dit :

 

Ca va je te remercie.

Par contre, je m'inquiète pour toi, sans cesse se rassurer pour tes vieux, quand on voit comment son traiter les ainés ... et ces histoires dans les CHSLD ... 

 

 

Je vais faire comme toi: des généralités faites à partir de d'un cas unique de ton vécu.

Des sources ?

 

Écoute ce n est pas moi qui passe mon temps à me plaindre et je ne panse pas avoir besoin de tes conseils pour gérer ma retraite...

 

Pour le "cas unique" des tournantes dans les caves des citées, C'est un cas unique?!?!?

Il y a quelques semaines il y a des procès en Angleterre pour des viols en bande qui ont commencé avant les années 2000 et ont continué jusqu'à récemment.... (On en parle peu car ca se passait par des personnes de communauté immigrantes qu' il ne faut surtout pas citer au risque de suite d être affublé de termes en ...iste) C'est aussi quelque chose que tu qualifierais d acte unique d une durée de plus de 20 ans..... ?

Je te conseille de changer de site pour tes articles sensationnalistes..

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 15 minutes, qwintine a dit :

 

Ben voyons donc, cela fait les unes de la majorité de journaux. Il y a eu des chroniques radio par exemple et des invités dans les journaux télé sur le sujet. On en a parlé aussi côté anglophone (et oui j'écoute aussi ce côté là).

 

Quand les gens viennent avec leur vécu, tu es le premier à demander des sources et des tendances si cela va pas dans ton sens (lire bisounours/positif) ou qu'il faut pas généraliser

 

Quand le gens viennent avec des sources, là comme cela va pas dans ton sens, alors il faut du vécu car la presse est une presse Fake News.

 

Tu me fais penser à :trump-colere:  .... balances nous ton Fox News qu'au moins on sache sur quel pied danser.

Oh l insulte suppreme ! Fox & Trump ...

Écoute, tu m as convaincu. C'est l arguments ultime.

Je vois d ou tu tires tes titres à sensations.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

 

Oh je suis un peu déçue de la tournure que prend cette conversation. Ce n'est pas ce que j'avais imaginé en postant mon premier message... Je trouve dommage de tomber dans des insultes et batailles de l’ego qui ne font pas énormément avancer la réflexion.

 

Personnellement, je pense que nous ne sommes pas sur ce forum, pour gagner une bataille argumentaire, ou pour faire gagner soit la France, soit le Canada sur le podium du meilleur pays mais simplement pour partager des expériences. En tous cas c’est mon point de vue et c’est la raison pour laquelle je suis là.

 

J’imaginais davantage attirer des retours d’expériences sur des personnes qui sont rentrées après avoir vécu un certain temps ici ce, afin de connaitre leurs ressentis, à la suite de ce retour. (Ceux qui commentent en étant encore en processus d’immigration et qui n’ont pas d’expérience concrète du pays sur une longue période, ne peuvent pas encore comprendre le dilemme qui se pose parfois après quelques années d’expatriation).

 

Je n’ai pas vraiment besoin d’un comparatif France/Québec basé sur des statistiques, ou des articles de médias à sensation qui sont de mon point de vue tous manipulés et ne reflètent pas la réalité de la vie au quotidien dans l’un ou l’autre des pays.

 

On ne connait jamais vraiment un pays, car tout change et évolue constamment. Donc, si je suis ma logique, je ne connais plus la France puisque je suis rentrée seulement 2 semaines en 6 ans. Et je ne connaîtrai jamais réellement le Québec puisqu'il change tout le temps aussi ! Les expatriés arrivés il y a 15 ans ont vécu des choses totalement différentes de ceux arrivés il y a 5 ans et de ceux qui arriveront demain. 

 

C’est pourquoi je voulais des expériences réelles de personnes qui ont vécu des 2 côtés (c’est à dire 5 ans ou plus pour avoir le temps de trouver une routine, de laisser la lune de miel s’éteindre et de voir la réalité du pays dans lequel on vit avec des yeux moins embués).

 

Cependant, je ne dénigre pas tout ici, nous avons tout de même plusieurs avantages intéressants:

-        Les aides financières pour les enfants jusqu’à 18 ans sont d’un grand soutien

-        Le congé parental de 1 an qui est formidable lorsque l’on désire s’occuper de son bébé durant sa première année

-        L’impression d’espace, qui même s’il n’est pas souvent accessible est quand même bien réel

-        Le côté paisible de la vie, c’est-à-dire ne pas se sentir agressé, regardé de travers, en insécurité (nous ne supportons pas les grands centre urbains, Montréal ou Québec c’est trop pour nous) mais j’ose croire qu’il existe encore des endroits comme cela en France ! Car la France ne se résume pas à Paris/Lyon/Marseille. La France c’est plus de 640 000km2.

 

Pour infos : Nous avons vécu : à Paris, en Bretagne, en Charente-Maritime. Et ici nous avons vécu : à Québec, en Estrie, en Montérégie.

 

Certains ont encore évoqué que la médecine en France est catastrophique, que les urgences sont saturées également, mais ont-ils expérimenté ici, les 2h30 d’attente pour une simple prise de sang ? Également les heures d’attentes aux urgences avec un bébé pour un diagnostic de bronchite parce qu’aucun médecin de famille n’était disponible à nous recevoir? (Précision, cela fait 6 ans que nous sommes sur la liste d’attente, ma fille depuis sa naissance, soit 3 ans et nous n’en avons toujours pas). Les 3 mois d’attente pour avoir un rendez-vous en IRM? Le suivi inexistant des enfants dès leur naissance, s’ils n’ont pas de médecin de famille? Heureusement que nous ne sommes pas souvent malade!

 

D’autre part, j’ai vu passé certains points sur le déraciment des enfants en faisant le chemin inverse. Ma fille est née ici. Elle a 3 ans, elle vu ses grands-parents 2 semaines dans sa vie. Elle les connait par écran interposé. Lorsqu’elle veut les embrasser, elle embrasse une vitre ou une photo. Nous les appelons tous les jours, mais est-ce que cela remplacera la réalité d’une vraie relation ? Idem pour les oncles, tantes, cousins, cousines… Malheureusement nous n’avons pas le budget pour rentrer tous les ans, idem pour notre famille pour venir nous voir. ET nous n’avons que 2 semaines de congés par an.

 

Alors nous nous questionnons… troquer notre vie d’ici paisible et quand même confortable, mais SEULS, pour retrouver peut-être un peu plus de morosité ambiante, peut-être quelques difficultés financières d’un retour sans rien dans les poches, peut-être la difficulté de devoir tout recommencer à zéro, peut-être le risque de ne pas réussir à nous ré-adapter dans l’autre sens ? MAIS des liens affectifs réels avec ceux qui nous aiment, et ceux qui nous manquent, avant que la vie ne passe trop vite et que l’on ai pas le temps d’en profiter?

 

Changer de province ? Est-ce vraiment différent du Québec ? Est-ce qu'il y en a qui sont partis du Québec vers une autre province et qui s'y sont mieux sentis qui voudraient en parler ici ? 

 

Nous aimons ces deux pays, c’est pourquoi notre choix est si difficile.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 2 heures, marine101984 a dit :

Changer de province ? Est-ce vraiment différent du Québec ? Est-ce qu'il y en a qui sont partis du Québec vers une autre province et qui s'y sont mieux sentis qui voudraient en parler ici ? 

il y a par exemple @SDCLEO qui a vécu au Québec et qui est rendu en Ontario. 

Mais comme ça été dit, une autre province ne règle pas le problème de la distance avec la famille. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 1 heure, Hei a dit :

Pour le médecin de famille, j’en ai un, au mieux j’ai un rendez vous dans une semaine au pire dans 3 mois. Aujourd’hui, nous sommes aux urgences parce qu’impossible d’avoir un rendez vous. J’ai appelé jeudi et on m’a dit de les appeler lundi parce qu’ils n’ont pas encore l’horaire du médecin. 

aucunes cliniques sans rendez-vous disponible quelque part?

 

Je sais pas si c'est toujours le cas, mais quand j'habitais à Québec , j'allais à la clinique externe de l'hôpital Laval, c'est des résidents la plupart du temps. Une fois, un jeune médecin m'a demandé s'il pouvait être mon médecin de famille. tsé, tu vas là sans rendez-vous pour un bobo et je me fais demander ça ? 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 21 heures, Hei a dit :

 

La France a bien fait appel à des immigrants quand il y avait pénurie aussi, peut-être pas autant que Trudeau. Il y avait le plein emploi et les conditions étaient bonnes.

Mais le contexte économique n a RIEN avoir avec les 30 glorieuses. Si la seule ressemblance est le fait de faire venir des travailleurs, ça ne veut pas dire dire qu' on est dans la même situation.

Dans les 30 glorieuses, on recontruisait tout après les destructions de la guerre et les taux de croissance étaient à deux chiffres partout. Aujourd'hui, rien avoir avec le contexte des trente glorieuses. Avec JT on a un idéologie qui veut faire venir des millions de gens au Canada alors que la situation intérieure n est pas particulièrement fameuse, les immigrants actuels ne s'intègrent pas bien ou ne veulent pas s intégrer (par idéologie)... Elle est où la relation avec les 30 glorieuses?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 20 heures, marine101984 a dit :

Bonjour

 

Oh je suis un peu déçue de la tournure que prend cette conversation. Ce n'est pas ce que j'avais imaginé en postant mon premier message... Je trouve dommage de tomber dans des insultes et batailles de l’ego qui ne font pas énormément avancer la réflexion.

 

Personnellement, je pense que nous ne sommes pas sur ce forum, pour gagner une bataille argumentaire, ou pour faire gagner soit la France, soit le Canada sur le podium du meilleur pays mais simplement pour partager des expériences. En tous cas c’est mon point de vue et c’est la raison pour laquelle je suis là.

 

J’imaginais davantage attirer des retours d’expériences sur des personnes qui sont rentrées après avoir vécu un certain temps ici ce, afin de connaitre leurs ressentis, à la suite de ce retour. (Ceux qui commentent en étant encore en processus d’immigration et qui n’ont pas d’expérience concrète du pays sur une longue période, ne peuvent pas encore comprendre le dilemme qui se pose parfois après quelques années d’expatriation).

 

Je n’ai pas vraiment besoin d’un comparatif France/Québec basé sur des statistiques, ou des articles de médias à sensation qui sont de mon point de vue tous manipulés et ne reflètent pas la réalité de la vie au quotidien dans l’un ou l’autre des pays.

 

On ne connait jamais vraiment un pays, car tout change et évolue constamment. Donc, si je suis ma logique, je ne connais plus la France puisque je suis rentrée seulement 2 semaines en 6 ans. Et je ne connaîtrai jamais réellement le Québec puisqu'il change tout le temps aussi ! Les expatriés arrivés il y a 15 ans ont vécu des choses totalement différentes de ceux arrivés il y a 5 ans et de ceux qui arriveront demain. 

 

C’est pourquoi je voulais des expériences réelles de personnes qui ont vécu des 2 côtés (c’est à dire 5 ans ou plus pour avoir le temps de trouver une routine, de laisser la lune de miel s’éteindre et de voir la réalité du pays dans lequel on vit avec des yeux moins embués).

 

Cependant, je ne dénigre pas tout ici, nous avons tout de même plusieurs avantages intéressants:

-        Les aides financières pour les enfants jusqu’à 18 ans sont d’un grand soutien

-        Le congé parental de 1 an qui est formidable lorsque l’on désire s’occuper de son bébé durant sa première année

-        L’impression d’espace, qui même s’il n’est pas souvent accessible est quand même bien réel

-        Le côté paisible de la vie, c’est-à-dire ne pas se sentir agressé, regardé de travers, en insécurité (nous ne supportons pas les grands centre urbains, Montréal ou Québec c’est trop pour nous) mais j’ose croire qu’il existe encore des endroits comme cela en France ! Car la France ne se résume pas à Paris/Lyon/Marseille. La France c’est plus de 640 000km2.

 

Pour infos : Nous avons vécu : à Paris, en Bretagne, en Charente-Maritime. Et ici nous avons vécu : à Québec, en Estrie, en Montérégie.

 

Certains ont encore évoqué que la médecine en France est catastrophique, que les urgences sont saturées également, mais ont-ils expérimenté ici, les 2h30 d’attente pour une simple prise de sang ? Également les heures d’attentes aux urgences avec un bébé pour un diagnostic de bronchite parce qu’aucun médecin de famille n’était disponible à nous recevoir? (Précision, cela fait 6 ans que nous sommes sur la liste d’attente, ma fille depuis sa naissance, soit 3 ans et nous n’en avons toujours pas). Les 3 mois d’attente pour avoir un rendez-vous en IRM? Le suivi inexistant des enfants dès leur naissance, s’ils n’ont pas de médecin de famille? Heureusement que nous ne sommes pas souvent malade!

 

D’autre part, j’ai vu passé certains points sur le déraciment des enfants en faisant le chemin inverse. Ma fille est née ici. Elle a 3 ans, elle vu ses grands-parents 2 semaines dans sa vie. Elle les connait par écran interposé. Lorsqu’elle veut les embrasser, elle embrasse une vitre ou une photo. Nous les appelons tous les jours, mais est-ce que cela remplacera la réalité d’une vraie relation ? Idem pour les oncles, tantes, cousins, cousines… Malheureusement nous n’avons pas le budget pour rentrer tous les ans, idem pour notre famille pour venir nous voir. ET nous n’avons que 2 semaines de congés par an.

 

Alors nous nous questionnons… troquer notre vie d’ici paisible et quand même confortable, mais SEULS, pour retrouver peut-être un peu plus de morosité ambiante, peut-être quelques difficultés financières d’un retour sans rien dans les poches, peut-être la difficulté de devoir tout recommencer à zéro, peut-être le risque de ne pas réussir à nous ré-adapter dans l’autre sens ? MAIS des liens affectifs réels avec ceux qui nous aiment, et ceux qui nous manquent, avant que la vie ne passe trop vite et que l’on ai pas le temps d’en profiter?

 

Changer de province ? Est-ce vraiment différent du Québec ? Est-ce qu'il y en a qui sont partis du Québec vers une autre province et qui s'y sont mieux sentis qui voudraient en parler ici ? 

 

Nous aimons ces deux pays, c’est pourquoi notre choix est si difficile.

Je comprends ta réaction mais malheureusement ça tourne très souvent à la carricature. Et d autant plus ridicule que ceux qui critiquent tout ici après leur immigration sans aucune réserve ni balance continuent à vivre ici.... tout en disant aux nouveaux de ne pas venir... C'est très bizarre d autant plus qu'ils viennent de pays sans guerres où il leur serait si facile de revenir...

Nulle part au monde l argent ne pousse sur les arbres et on ne se promène pas bras dessus bras dessous en chantant kumbaya.

Il y a des réalités pourries en Europe et ici. Tout comme il y a de très bonnes choses là bas comme ici. Mais si tout le discours ne se résume qu'à blaster continuellement son pays d accueil et les personnes qui t'ont accueilli chez eux tout en vivant ici, C'est vrai, il y a peu d intérêt de s étendre sur 15 pages.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Le 2019-01-26 à 11:09, marine101984 a dit :

J’imaginais davantage attirer des retours d’expériences sur des personnes qui sont rentrées après avoir vécu un certain temps ici ce, afin de connaitre leurs ressentis, à la suite de ce retour

 

@marine101984

Je t'ai envoyé des ressources en mp.

 

Tu ne trouveras pas ce type de témoignages sur ce forum.

 

Car comme tu le vois, toute expression de doute, de questionnement ou de critique vis à vis du Québec ou du Canada est réprimée par une volée de bois vert sur ce forum.

En gros soit tu encences soit on t'invite à retourner dans ton pays.

 

Il existe beaucoup de personnes qui étaient au Canada, étaient sur ce forum, sont passées par tes questionnements et sont rentrées avec succès. Tu les trouveras plus sur ce forum. Elles ont tourné la page.

Elles sont rentrées avec succès car leur aventure canadienne leur a aidé à mieux définir ce que qu'elles voulaient.

Quelques exemples de leçons apprises au Canada ou d'impact de leur séjour au Canada sur leur vie. Chaque cas étant particulier.

 

Vie pro/carrière

---------------------------

* elles ont pu changer de métier ou de branche avec une reconversion professionnelle ce qui leur a permis de ne pas retourner en région parisienne. (nouveau métier avec emploi possible en province).

* ou elles ont compris que trouver un emploi est un préalable à tout déménagement de province ou de pays

*elles ont compris avec quelques années d'expérience canadienne qu'elle  stagnait ici / ou auront toujours des perspectives plus faibles ou de salaires qu'en d'autres endroits ou province ou pays. Quitte à faire des compromis aussi dur, elles ont fait d'autres choix.

 

Lieu de vie

-----------------

* certaines ont compris qu'elles aimaient ou pas le froid ou voulaient vivre près de la mer. D'où retour en frontalier Suisse ou en Isère/Savoie ou côte Atlantique dans le Sud ou en Bretagne.

*d'autres changent de province. Je l'ai fait car je pouvais me le permettre (déménager est dispendieux). Chaque coin du Canada est différent.

*certains partent pour d'autres pays comme en Océanie, un pays d'Europe ou les States.

 

 

Famille

-------------

* beaucoup rentrent pour les raisons que tu cites. Ils restent, deviennent canadiens, rentrent pour donner une famille / des grands parents à leurs enfants avec l'idée de revenir dans 5 ou 10 ans ou pas.

 

 

Etc...

 

 

Edited by Happymusher
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 3 heures, kuroczyd a dit :

Et d autant plus ridicule que ceux qui critiquent tout ici après leur immigration sans aucune réserve ni balance continuent à vivre ici.... tout en disant aux nouveaux de ne pas venir... C'est très bizarre d autant plus qu'ils viennent de pays sans guerres où il leur serait si facile de revenir...

 

L'obstacle au retour et à la réinstallation est très souvent financier, surtout pour les familles avec enfants et c'est encore plus critique pour les personnes qui ont flambés les économies d'une vie en venant / s'installant au Québec / Canada tout en trouvant sur place que des emplois peu qualifiés, peu rémunérateurs, elles ne peuvent repartir ou alors elles repartent mais doivent se réinstaller dans des conditions peu envieuses que lors de leur départ :  

- coût du déménagement

- coût des billets pour toute la famille

- problème du logement au retour sans caution suffisante ou garant ou point de chute

- sans logement, point de formalités possibles

- déclassement social 

....

 

Link to comment
Share on other sites

Chaque cas est différent, il ne faut donc pas généraliser. Je vais te relater deux expériences qui concernent la santé et la sécurité.

J'ai vécu 45 ans en France (les dernières années à Niort 50 000 habitants) et je suis depuis 6 ans à Québec ville (24 janvier 2013). Mon épouse ukrainienne n'a habité que 5 ans en France. 

Les urgences. 6 mois avant de partir pour le Québec ma femme a fait une chute de vélo. Le genou abîmé sur le goudron avait gonflé et bleui. Direction les urgences de Niort. Arrivés à 19h30 nous en sommes ressortis à 3h45 du matin. Diagnostic : gros hématome à soigner avec du désinfectant et à protéger avec de la gaze. Le 9 février 2013 ma femme en rentrant à l'appartement a glissé dans la rue (banal l'hiver), le genou est gonflé et très douloureux. Direction les urgences de Jeffery Hale, nous arrivons à 19h50 (elles ferment à 20h00). A 21h45 nous sortons après triage, radio et médecin. Diagnostic : grosse entorse, arrêt de 15 jours. Au vu des radios l'interne n'est pas sûre et préfère attendre la confirmation du radiologue. 48h après elle nous rappelle et nous rassure sur sa suspicion d'arrachement osseux, il n'y en a pas.  

La sécurité. Petit préalable de chiffres. Québec est une des villes les plus sures au monde. Nous arrivons en voiture le 24 janvier 2013. Il est 22h30 et nous cherchons l'auberge de jeunesse au centre ville. Après quelques tours et détours, nous nous retrouvons sur grande allée. On avise une demoiselle qui marche emmitouflée (il fait -28°). On s'arrête à son niveau, on ouvre la vitre pour lui demander notre chemin. Aucune hésitation de sa part, elle s'approche et nous renseigne. Faites un petit sondage auprès de vos connaissances françaises ou étrangères sur cette situation... En septembre 2018, je suis retourné à Niort pour régler des affaires. Entre autres faire un container pour nos effets qui étaient restés dans la maison qui est en location (nous avions un contrat temporaire de 3 ans au départ). J'étais en train de transporter des cartons quand mon locataire est venu me trouver, m'insulter et me frapper et son chien me mordre. Le commissariat de quartier n'a pas voulu prendre ma plainte. Le commissariat central m'a envoyé à l'hôpital pour un certificat médical (3 h d'attente aux urgences). Ensuite 3h d'attente au commissariat pour enregistrer la plainte. De retour à mes paquets le soir (20h) je me suis aperçu que le locataire avait fait des bêtises en mon absence (entre autres de prendre des clés). Appel à la police, après 40 minutes une voiture de patrouille est intervenue. Depuis, j'ai appris que ma plainte avait disparu et que le locataire et son chien avaient agressé 3 autres personnes et que comme propriétaire on était responsable !  A Québec, c'est 5 minutes voir moins si vous avez la chance qu'une patrouille passe à proximité au moment de votre appel ! La policière pendant le dépôt de plainte alors qu'on échangeait sur le Québec m'a expliqué que la délinquance augmentait à Niort de 25 % par an (de plus en plus violente) et qu'ils n'avaient que 2 voitures le soir pour faire les rondes !    

Des anecdotes on peut en relater encore beaucoup et elles vont pratiquement toujours en faveur de Québec ! D'autant plus que mon épouse étant immigrante pour les 2 pays, elle peut donner sa comparaison de traitement. Parce que souvent ce qui est oublié dans le "comparatif", c'est la position de citoyen français et d'immigrant au Canada ! Essayez de voir comment vivent les immigrants en France comparativement aux citoyens... même si certains pour leur fond de commerce vous disent que les immigrants sont mieux lotis que les français de souche ! Et à votre retour en France vous serez plus dans la peau d'un immigrant que d'un citoyen, il faudra vous débattre pour retrouver une partie de vos droits abandonnés en quittant l’hexagone ! 

Enfin pour le côté affectif... quand j'étais en France j'ai habité pendant plus de 20 ans dans le sud alors que toute ma famille était dans l'ouest, on ne se voyait que 1 fois par an (Noël) et le téléphone aux quinze jours trois semaines. Cela n'a pas changé pour le téléphone (c'est même parfois moins avec les nouveaux outils). Pour les visites, c'est une durée un peu plus longue pendant l'été mais aux 2 ans.

Edited by tpiiquebec
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Le 2019-01-26 à 17:09, marine101984 a dit :

Bonjour

 

Oh je suis un peu déçue de la tournure que prend cette conversation. Ce n'est pas ce que j'avais imaginé en postant mon premier message... Je trouve dommage de tomber dans des insultes et batailles de l’ego qui ne font pas énormément avancer la réflexion.

 

Personnellement, je pense que nous ne sommes pas sur ce forum, pour gagner une bataille argumentaire, ou pour faire gagner soit la France, soit le Canada sur le podium du meilleur pays mais simplement pour partager des expériences. En tous cas c’est mon point de vue et c’est la raison pour laquelle je suis là.

 

J’imaginais davantage attirer des retours d’expériences sur des personnes qui sont rentrées après avoir vécu un certain temps ici ce, afin de connaitre leurs ressentis, à la suite de ce retour. (Ceux qui commentent en étant encore en processus d’immigration et qui n’ont pas d’expérience concrète du pays sur une longue période, ne peuvent pas encore comprendre le dilemme qui se pose parfois après quelques années d’expatriation).

 

Je n’ai pas vraiment besoin d’un comparatif France/Québec basé sur des statistiques, ou des articles de médias à sensation qui sont de mon point de vue tous manipulés et ne reflètent pas la réalité de la vie au quotidien dans l’un ou l’autre des pays.

 

On ne connait jamais vraiment un pays, car tout change et évolue constamment. Donc, si je suis ma logique, je ne connais plus la France puisque je suis rentrée seulement 2 semaines en 6 ans. Et je ne connaîtrai jamais réellement le Québec puisqu'il change tout le temps aussi ! Les expatriés arrivés il y a 15 ans ont vécu des choses totalement différentes de ceux arrivés il y a 5 ans et de ceux qui arriveront demain. 

 

C’est pourquoi je voulais des expériences réelles de personnes qui ont vécu des 2 côtés (c’est à dire 5 ans ou plus pour avoir le temps de trouver une routine, de laisser la lune de miel s’éteindre et de voir la réalité du pays dans lequel on vit avec des yeux moins embués).

 

Cependant, je ne dénigre pas tout ici, nous avons tout de même plusieurs avantages intéressants:

-        Les aides financières pour les enfants jusqu’à 18 ans sont d’un grand soutien

-        Le congé parental de 1 an qui est formidable lorsque l’on désire s’occuper de son bébé durant sa première année

-        L’impression d’espace, qui même s’il n’est pas souvent accessible est quand même bien réel

-        Le côté paisible de la vie, c’est-à-dire ne pas se sentir agressé, regardé de travers, en insécurité (nous ne supportons pas les grands centre urbains, Montréal ou Québec c’est trop pour nous) mais j’ose croire qu’il existe encore des endroits comme cela en France ! Car la France ne se résume pas à Paris/Lyon/Marseille. La France c’est plus de 640 000km2.

 

Pour infos : Nous avons vécu : à Paris, en Bretagne, en Charente-Maritime. Et ici nous avons vécu : à Québec, en Estrie, en Montérégie.

 

Certains ont encore évoqué que la médecine en France est catastrophique, que les urgences sont saturées également, mais ont-ils expérimenté ici, les 2h30 d’attente pour une simple prise de sang ? Également les heures d’attentes aux urgences avec un bébé pour un diagnostic de bronchite parce qu’aucun médecin de famille n’était disponible à nous recevoir? (Précision, cela fait 6 ans que nous sommes sur la liste d’attente, ma fille depuis sa naissance, soit 3 ans et nous n’en avons toujours pas). Les 3 mois d’attente pour avoir un rendez-vous en IRM? Le suivi inexistant des enfants dès leur naissance, s’ils n’ont pas de médecin de famille? Heureusement que nous ne sommes pas souvent malade!

 

D’autre part, j’ai vu passé certains points sur le déraciment des enfants en faisant le chemin inverse. Ma fille est née ici. Elle a 3 ans, elle vu ses grands-parents 2 semaines dans sa vie. Elle les connait par écran interposé. Lorsqu’elle veut les embrasser, elle embrasse une vitre ou une photo. Nous les appelons tous les jours, mais est-ce que cela remplacera la réalité d’une vraie relation ? Idem pour les oncles, tantes, cousins, cousines… Malheureusement nous n’avons pas le budget pour rentrer tous les ans, idem pour notre famille pour venir nous voir. ET nous n’avons que 2 semaines de congés par an.

 

Alors nous nous questionnons… troquer notre vie d’ici paisible et quand même confortable, mais SEULS, pour retrouver peut-être un peu plus de morosité ambiante, peut-être quelques difficultés financières d’un retour sans rien dans les poches, peut-être la difficulté de devoir tout recommencer à zéro, peut-être le risque de ne pas réussir à nous ré-adapter dans l’autre sens ? MAIS des liens affectifs réels avec ceux qui nous aiment, et ceux qui nous manquent, avant que la vie ne passe trop vite et que l’on ai pas le temps d’en profiter?

 

Changer de province ? Est-ce vraiment différent du Québec ? Est-ce qu'il y en a qui sont partis du Québec vers une autre province et qui s'y sont mieux sentis qui voudraient en parler ici ? 

 

Nous aimons ces deux pays, c’est pourquoi notre choix est si difficile.

 

 

Bonsoir, cela fait bien longtemps que je ne viens plus sur ce forum et donc je prends votre message un peu au vol. Nous avons vécu au Québec de 2002 à 2007 et ce fut de très belles années. Nous étions dans les merveilleuses Laurentides. Malheureusement la maladie de mon mari a fait que nous sommes rentrés en France en 2007 avec notre Fils qui avait alors 14ans. Notre Fille ainée n'a jamais voulu quitté cette belle Province. Nous avons le bonheur de pouvoir y retourner 1 ou 2 fois par an et j'éprouve toujours autant de plaisir à y aller surtout pour voir notre Fille, son Chum Québécois et notre adorable Petite Fille.

Sinon il est vrai qu'en ce qui concerne la santé, c'est encore la galère pour avoir un médecin de famille et je ne parle pas des délais aux urgences qui n'ont apparemment pas évolué depuis notre départ.... Le point positif est que lorsque nous avions un rhume ou un bobo similaire, nous savions très bien nous soigner nous-mêmes sans débouler systématiquement chez un médecin comme en France !  

En ce qui concerne la sécurité, il est vrai que c'est le rêve. C'est pourquoi lorsque nous sommes rentrés en France, nous avions décidé de ne surtout pas revenir en région parisienne et avions fait le choix du Midi pour la mer et le soleil ... Mais à peine 2 ans plus tard, nous partions pour ''l'extrême-Sud'' Bretagne et depuis nous revivons ici quelques bons moments identiques du Québec, pour la qualité de vie, la gentillesse des gens, la sécurité avec en prime la mer et un climat tempéré ! 

En fait, pour un éventuel retour, il faut bien choisir où poser ses valises que ce soit en France ou en Europe ... 

Je comprends votre dilemme mais dites-vous que vous êtes citoyens Canadiens et la porte vous sera toujours ouverte si vous décidez un jour de traverser la grande flaque !  

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 17 heures, tpiiquebec a dit :

Parce que souvent ce qui est oublié dans le "comparatif", c'est la position de citoyen français et d'immigrant au Canada ! Essayez de voir comment vivent les immigrants en France comparativement aux citoyens... même si certains pour leur fond de commerce vous disent que les immigrants sont mieux lotis que les français de souche ! Et à votre retour en France vous serez plus dans la peau d'un immigrant que d'un citoyen, il faudra vous débattre pour retrouver une partie de vos droits abandonnés en quittant l’hexagone !

?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 30 minutes, kuroczyd a dit :

?

 

Pas d'accord.

Quand tu reviens, contrairement à un immigrant, tu as:

* de la famille et des amis

* d'éventuels points de chute

* pour ceux qui ont étudié en France des qualifications (diplôme et autres) français

* un réseau professionnel français

* pour ceux qui ont travaillé en France, une expérience professionnelle française à laquelle s'ajoute l'internationale.

* en général, un vrai projet au retour

Alors oui, réactiver ses droits comme la sécu est parfois poussif et si ce retour n'est pas anticipé financièrement, c'est plus dur.

Mais pour autant, il y a énormément de cas où on voit de très beaux retours:

* progression professionnelle vs Canada. 

* réorientation

* meilleure qualité de vie car réinstallation en région.

*le sourire des grands parents

C'est vrai que le retour de @kuroczyd dans les années 2000 a été un échec cuisant et traumatisant et donc son avis est clairement à pondérer sur ce sujet, mais au contraire de @kuroczyd d'autres réussissent très bien et ne se prennent pas un mur.

C'est juste qu'ils ne reviennent pas sur ce forum. Tu les verras plus entraider d'autres familles au retour sur les réseaux sociaux.

 

Edited by Happymusher
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 1 minute, Happymusher a dit :

 

Pas d'accord.

Quand tu reviens, contrairement à un immigrant, tu as:

* de la famille et des amis

* d'éventuels points de chute

* pour ceux qui ont étudié en France des qualifications (diplôme et autres) français

* un réseau professionnel français

* pour ceux qui ont travaillé en France, une expérience professionnelle française à laquelle s'ajoute l'internationale.

* en général, un vrai projet au retour

Alors oui, réactiver ses droits comme la sécu est parfois poussif et si ce retour n'est pas anticipé financièrement, c'est plus dur.

Mais pour autant, il y a énormément de cas où on voit de très beaux retours:

* progression professionnelle vs Canada. 

* réorientation

* meilleure qualité de vie car réinstallation en région.

C'est vrai que le retour de @kuroczyd dans les années 2000 a été un échec cuisant et traumatisant et donc son avis est clairement à pondérer sur ce sujet, mais au contraire de @kuroczyd d'autres réussissent très bien et ne se prennent pas un mur. C'est juste qu'ils reviennent pas sur ce forum. Tu les verras plus entraider d'autres familles au retour dans des les réseaux sociaux.

 

Même si ce n' est pas moi qui écrit C'est moi le problème???

Tu as un problème de projection de tes propres fantasmes.

Je te laisse lire les retours des personnes qui sont revenus en France qui ont eu du mal pendant des mois à s adapter. Ils doivent se tromper par ce que Mme leur dit quoi penser... Encore une fois.

Je te laisse clamer que tout va bien mieux en Europe de l ouest ou France et tout ce qui ne le pensent pas, ne savent pas de quoi ils parlent. "Ils n ont qu'à quitter la région parisienne" ....

Dis moi, pourquoi juste au dessus les personnes ont témoigné du fait que la vie dans la région où il y le plus de travail en France, C'est devenu invivable ? Est ce que C'est normal?

Tu sais, les expériences sont personnelles et tu ne peux pas dire aux gens que tout est merveilleux alors qu'ils l ont mal vécu. 

Qu'est ce qui te fait mal dans les témoignages des gens qui ont eu des problèmes au retour? Que ça ne colle pas avec ta merveilleuse vision des choses et ta haine pour le Québec particulièrement?

Plus je lis et plus je vois que tu ne semble pas habiter du tout au Québec. Me trompe je?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 4 minutes, Hei a dit :

Elle habite en Alberta

Je comprends mieux ses remarques sur la vie au Québec ? C'est un règlement de comptes...

https://www.journaldemontreal.com/le-quebec-plus-isole-que-jamais

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, kuroczyd a dit :

Même si ce n' est pas moi qui écrit C'est moi le problème???

Tu as un problème de projection de tes propres fantasmes.

Je te laisse lire les retours des personnes qui sont revenus en France qui ont eu du mal pendant des mois à s adapter. Ils doivent se tromper par ce que Mme leur dit quoi penser... Encore une fois.

Je te laisse clamer que tout va bien mieux en Europe de l ouest ou France et tout ce qui ne le pensent pas, ne savent pas de quoi ils parlent. "Ils n ont qu'à quitter la région parisienne" ....

Dis moi, pourquoi juste au dessus les personnes ont témoigné du fait que la vie dans la région où il y le plus de travail en France, C'est devenu invivable ? Est ce que C'est normal?

Tu sais, les expériences sont personnelles et tu ne peux pas dire aux gens que tout est merveilleux alors qu'ils l ont mal vécu. 

Qu'est ce qui te fait mal dans les témoignages des gens qui ont eu des problèmes au retour? Que ça ne colle pas avec ta merveilleuse vision des choses et ta haine pour le Québec particulièrement?

Plus je lis et plus je vois que tu ne semble pas habiter du tout au Québec. Me trompe je?

 

Personnellement je ne vois pas où elle dit que tout est merveilleux au retour. Elle cite les difficultés financières entre autre et  j’y ajouterai les difficultés (éventuelles) de réadaptation à une mentalité différente... mais quand on a du mal avec la mentalité nord américaine je pense que ça facilite les choses ? 

 

en outre il est vrai qu’en rentrant dans son pays on a tout le réseau familial et amical comme soutien, alors que lorsque l’on arrive dans un nouveau pays on a personne. 

Après cela dépend des relations familiales de chacun évidemment... 

 

@josepha merci pour ton message ! La Bretagne sud est mon petit paradis personnel cher à mon cœur ? et il me manque énormément...

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Qu'est ce qui te fait mal dans les témoignages des gens qui ont eu des problèmes au retour? Que ça ne colle pas avec ta merveilleuse vision des choses et ta haine pour le Québec particulièrement?

--------

 

Ce que je vois, c'est que tu trolles ce forum depuis des siècles, au point qu'il devrait s'appeller @kuroczyd.com et pas immigrer.com

-----

J'ai un problème avec les gens qui projettent une image faussée des réalités et défis de l'immigration, en particulier pour les familles sur des forums virtuels en écrasant tout point de vue qui n'est pas dans la ligne du parti. Si on fait une analyse de tes écrits, tu es victime de tes biais.

-----

Qui me connait sait que je n'ai aucune haine du Québec. Ça c'est ton interprétation. Comme tu es incapable de voir le monde en nuances, les personnes, comme moi, qui ont un avis critique sur leur pays d'accueil, sont rangées dans ta psyché, comme "ayant de la haine" alors que nous avons simplement à témoigner d'une manière posée. On peut très bien apprécier le Québec et le Canada sans pour autant en avoir un discours bisounours.

La seule haine que je vois, c'est ton agressivité vis à vis de la France.

----

Ensuite, c'est à cause de gens comme toi que immigrer.com est incapable, contrairement à d'autres forums anglophones ou réseaux sociaux à offrir une vision mesurée de l'immigration et ne fidélise que les trolls comme toi. Si tu prends un  forum comme britexpat, les échanges sont beaucoup plus adultes et respectueux des expériences.

 

Edited by Happymusher
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 1 minute, marine101984 a dit :

 

Personnellement je ne vois pas où elle dit que tout est merveilleux au retour. Elle cite les difficultés financières entre autre et  j’y ajouterai les difficultés (éventuelles) de réadaptation à une mentalité différente... mais quand on a du mal avec la mentalité nord américaine je pense que ça facilite les choses ? 

 

en outre il est vrai qu’en rentrant dans son pays on a tout le réseau familial et amical comme soutien, alors que lorsque l’on arrive dans un nouveau pays on a personne. 

Après cela dépend des relations familiales de chacun évidemment... 

 

@josepha merci pour ton message ! La Bretagne sud est mon petit paradis personnel cher à mon cœur ? et il me manque énormément...

 

C'est bien pour cela que je continue à répéter que l immigration est une affaire personnelle et chacun la vivra selon sa sensibilité : ceux qui ne supportent pas "la mentalité nord américaine" reviendront.... Il y a eu une personne (une prof je crois) qui est revenue en France car "les conflicts sociaux" lui manquaient...

Si on cherche la France ici ou le même niveau social qui a plus de 150 ans en Europe de l ouest, C'est clair que l on ne le retrouvera pas ici. La société a une autre histoire et une sensibilité très différente. Soit on arrive à la comprendre (dans le sens étymologique du mot) soit on vivra en constante confrontation.

La réalité C'est que tu as aujourd'hui un plus grand nombre de gens qui finissent par s'établir ici car le solde migratoire est en faveur d ici. Comme quoi on arrive bien à faire le deuil du socialisme à la française et même à survivre à si catastrophique système de santé...

Les gens qui reviennent sont surtout ceux qui s aperçoivent que vivre longtemps loin de sa famille (surtout quand elle vieillit ce n est pas si facile) et puis tout ceux qui découvrent que la vie ici n est pas pour eux.

Il y a ceux aussi qu'une fois revenus ne cherchent qu'à revenir (plusieurs témoignages aussi en ce sens)

 

il y a 4 minutes, Happymusher a dit :

Qu'est ce qui te fait mal dans les témoignages des gens qui ont eu des problèmes au retour? Que ça ne colle pas avec ta merveilleuse vision des choses et ta haine pour le Québec particulièrement?

--------

 

Ce que je vois, c'est que tu trolles ce forum depuis des siècles, au point qu'il devrait s'appeller @kuroczyd.com et pas immigrer.com

-----

J'ai un problème avec les gens qui projettent une image faussée des réalités et défis de l'immigration, en particulier pour les familles sur des forums virtuels en écrasant tout point de vue qui n'est pas dans la ligne du parti. Si on fait une analyse de tes écrits, tu es victime de tes biais.

-----

Qui me connait sait que je n'ai aucune haine du Québec. Ça c'est ton interprétation. Comme tu es incapable de voir le monde en nuances, les personnes, comme moi, qui ont un avis critique sur leur pays d'accueil, sont rangées dans ta psyché, comme "ayant de la haine" alors que nous avons simplement à témoigner d'une manière posée. On peut très bien apprécier le Québec et le Canada sans pour autant en avoir un discours bisounours.

La seule haine que je vois, c'est ton agressivité vis à vis de la France.

----

Ensuite, c'est à cause de gens comme toi que immigrer.com est incapable, contrairement à d'autres forums anglophones ou réseaux sociaux à offrir une vision mesurée de l'immigration et ne fidélise que les trolls comme toi. Si tu prends un  forum comme britexpat, les échanges sont beaucoup plus adultes et respectueux des expériences.

 

T as pas fini un peu avec les attaques personnelles? Ton seul but de réagir C'est de d agresser  le monde ? Get life...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com

Advertisement