Aller au contenu
frexville

Conseils ? PTT en IT à MTL (famille de France)

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

depuis toutes ces nombreuses années que je consulte de temps à autre ce forum pour alimenter mon vieux fantasme d'immigration au canada ...

enfin venu mon tour puisque rapidement je viens d'être sélectionné par une entreprise IT et là tous mes doutes refont surface ...

 

Je ne suis pas très informé de la procédure à suivre, mais mon immigration cette fois devrait être en famille pour les raisons suivantes :

- engranger de l'expérience (contexte anglo-saxon)

- améliorer la qualité de vie de ma famille

- faire peut-être une année d'étude MBA

- vivre en famille une aventure et si tout va bien devenir citoyens

 

Je ne quitterai pas la France par dépit, puisque nous considérons que nous gagnons bien notre vie pour une famille de 3 personnes.

D'ailleurs nous espérons y conserver notre bien. et nous comptons faire en sorte de pouvoir rapidement réintégrer nos emplois en cas de retour prématuré. (gestion du risque)

 

J'ai aujourd'hui une proposition certes, mais accompagnée de pleins de questionnements :

1- est-ce qu'un revenu de 90k$ à MTL peut faire vivre un couple avec 1 enfant (le temps que Madame commence à travailler) ?

2- est-ce que le marché de l'informatique est aussi dynamique à MTL qu'en région parisienne ?

3- quels sont les points de vigilances en cas de PTT fermé ? et combien de temps prend la procédure si c'est l'employeur qui s'en charge pour toute la famille ?

4- selon vous est-ce que ça vaut le coup ? (question ouverte lol)

 

merci d'avance pour vos avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

90K, pour trois personne c'est correct.  Votre femme peut obtenir un permis de travail ouvert. Par contre parler d'un contexte anglo-saxon pour Montréal c'est un peu tiré par les cheveux...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Tu devrais être tranquille à 90k. Je suis venu en PTT à beaucoup moins avec une famille de 4.

Je ne connais pas la situation à Paris, mais l'informatique fait partie des secteurs les plus actifs à Montréal. Tu peux aller sur indeed.ca et voir les offres d'emplois à Montréal.

 

Le gros point noir du PTT est que ton permis est lié à ton employeur. Si tu perd ou quitte l'emploi, ton permis n'est plus valide, tu dois repartir en France. Mais dans ton cas, ton employeur fait les démarches pour t'embaucher, t'offre un bon salaire, il n'a pas envie de te mettre à la porte au bout d'un an. Par sécurité, prépares toi dès maintenant à demander ta résidence permanente.

 

Est-ce que ça vaut le coup ?

Je te dirais un gros oui , venir avec un travail bien payé ce n'est pas donné à tout le monde. Mais êtes vous prêt à quitter la famille, les amis, affronter l'hiver, oublier vos repères...? Certains n'ont pas de problèmes, d'autres retournent au pays. C'est une décision à prendre à 2.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, gazowski a dit :

 

Est-ce que ça vaut le coup ?

Je te dirais un gros oui , venir avec un travail bien payé ce n'est pas donné à tout le monde. Mais êtes vous prêt à quitter la famille, les amis, affronter l'hiver, oublier vos repères...? Certains n'ont pas de problèmes, d'autres retournent au pays. C'est une décision à prendre à 2.

 

oui, j'imagine que l'employeur ne mise sur mon profil que s'il a un vrai intérêt. Le fait d'être lié pendant un temps ne me dérange pas. cela me permettra de me familiariser avec mon nouvel environnement professionnel et personnel.

on assure nos arrière en cas d'échec, mais qui ne tente rien n'a rien.

 

La décision est bien sur prise à 2. 

Les inconvénients d'une émigration on les connait évidement, on les a évalué et nous "pensons" être prêt. Nous verrons comment nous réagirons une fois sur place.

J'ai déjà vécu une émigration en France depuis 15 ans que je considère réussies et je ne pensais pas en faire une autre. Une émigration n'est jamais facile, mais c'est une expérience très enrichissante. 

Nous avons des amis et familles au canada et aux USA. ça pourrait éventuellement aider.

Mais le froid et l'hiver, il faut les vivre d'abord.

 

Tu parles de résidence permanente. A partir de combien de temps nous pourrons déposer une demande ? et il faut combien de temps pour espérer la citoyenneté ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Difficile de te donner une réponse fiable. Les règles changent souvent. Le mieux est de consulter le site du gouvernement canadien.

Pour la citoyenneté :

https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/citoyennete-canadienne.html

 

Pour la résidence permanente, tu as plusieurs choix, dont 2 me viennent en tête:

Ce que vous pouvez faire aussi, ta femme et toi, ce sont des copies certifiées conformes de tous vos diplômes et relevés de notes. Si par exemple ta femme veux travailler au gouvernement canadien ou reprendre ses études,  une équivalence québécoise des diplômes français est demandée, les relevés et les diplômes seront demandés. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui 90k est un bon salaire et vous pourrez y vivre à 3 sans pb. Est-ce que ça l’est toujours pour ton profil ? Ça c'est une autre question.

 

Le PTT a ses avantages et ses inconvénients. C’est un peu au petit bonheur la chance, il y en a pour qui ça se passe bien et d’autres pour qui ça c’est terminé avec un retour au pays.

 

Je pense que dans ton cas, tu n’as rien à perdre à tenter ta chance et tu n’as pas besoin de faire un MBA pour travailler en IT.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, gazowski a dit :

 

 

Pour la résidence permanente, tu as plusieurs choix, dont 2 me viennent en tête:

  • le PEQ que tu peux demander après 12 mois de présence , en emploi, au Québec
     
  • la résidence permanente, que tu peux demander dès cette année.

je te remercie pour ces liens.

Il me semblait que la demande de RP avant d'avoir le PTT était plus laborieuse et les délais non maîtrisés.

Je pensais que la PEQ était plus simple et que ça raccourcis les délais au global.

Je vais investiguer sur ce point. 

Il y a 12 heures, Hei a dit :

Comme  c’est bientôt la période des impôts je te mets la simulation. C'est juste que tu n’auras pas droit aux aides pendant 18 mois.http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/outils/revenu-disponible-fr.asp

Merci pour tes conseils.

l'impot sur le revenu n'est pas à la source ? 

pour les aides, tu veux dire qu'il n'y aura pas de rattrapage sur ces 18 mois pour les allocations familiales ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, frexville a dit :

 

l'impot sur le revenu n'est pas à la source ? 

pour les aides, tu veux dire qu'il n'y aura pas de rattrapage sur ces 18 mois pour les allocations familiales ?

Il faut quand même faire une déclaration, si tu as pas assez été prélevé ou trop prélevé un ajustement est fait.

 

Non il n'y a pas de rattrapage pour les aides que tu ne perçois pas pendant les 18 premiers mois. Tu n'y a pas droit en tant que résident temporaire pendant 18 mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, frexville a dit :

Bonjour à tous,

 

depuis toutes ces nombreuses années que je consulte de temps à autre ce forum pour alimenter mon vieux fantasme d'immigration au canada ...

enfin venu mon tour puisque rapidement je viens d'être sélectionné par une entreprise IT et là tous mes doutes refont surface ...

 

Je ne suis pas très informé de la procédure à suivre, mais mon immigration cette fois devrait être en famille pour les raisons suivantes :

- engranger de l'expérience (contexte anglo-saxon)

- améliorer la qualité de vie de ma famille

- faire peut-être une année d'étude MBA

- vivre en famille une aventure et si tout va bien devenir citoyens

 

Je ne quitterai pas la France par dépit, puisque nous considérons que nous gagnons bien notre vie pour une famille de 3 personnes.

D'ailleurs nous espérons y conserver notre bien. et nous comptons faire en sorte de pouvoir rapidement réintégrer nos emplois en cas de retour prématuré. (gestion du risque)

 

J'ai aujourd'hui une proposition certes, mais accompagnée de pleins de questionnements :

1- est-ce qu'un revenu de 90k$ à MTL peut faire vivre un couple avec 1 enfant (le temps que Madame commence à travailler) ?

2- est-ce que le marché de l'informatique est aussi dynamique à MTL qu'en région parisienne ?

3- quels sont les points de vigilances en cas de PTT fermé ? et combien de temps prend la procédure si c'est l'employeur qui s'en charge pour toute la famille ?

4- selon vous est-ce que ça vaut le coup ? (question ouverte lol)

 

merci d'avance pour vos avis.

Fonce, tente on a qu'une vie, ta base est correcte, ta vie saine et ton esprit très bon, avec ça c'est super !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, frexville a dit :

je te remercie pour ces liens.

Il me semblait que la demande de RP avant d'avoir le PTT était plus laborieuse et les délais non maîtrisés.

Je pensais que la PEQ était plus simple et que ça raccourcis les délais au global.

Je vais investiguer sur ce point. 

Merci pour tes conseils.

Souvent le PEQ est préféré pour les PTT et j'imagine plus simple aussi, surement moins stressant (au niveau des démarches administratives). 

En terme de rapidité, j'ai un doute. Je ne sais pas quand tu va commencer ton PTT , mais imaginons que tu commences seulement dans 6 mois, la solution RP pourrait être envisagée. Ton profil pourrais te permettre de passer dans les demandes prioritaires et accélérer la procédure . Enfin, c'est à mettre au conditionnel, c'était vrai en 2014, le gouvernement change les règles toutes les années. Fie-toi toujours au site du gouvernement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, PACAtoQC a dit :

Fonce, tente on a qu'une vie, ta base est correcte, ta vie saine et ton esprit très bon, avec ça c'est super !

 

Ça dépend de ce qu’il recherche.  Il dit être bien en France, il ne faut pas non plus s’expatrier parce que les autres le font.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, Hei a dit :

 

Ça dépend de ce qu’il recherche.  Il dit être bien en France, il ne faut pas non plus s’expatrier parce que les autres le font.

je me dis bien de foncer et tenter ma chance. Quand je dis que je suis bien en France, c'est pour justifier que mon expatriation ne serait pas par contrainte, mais bien avec des objectifs précis et non pour imiter les autres. Si ça ne marche pas, je reviendrai sans souci en France. En famille, je ne prendrai pas de risques démesurés.

ma première émigration, j'étais étudiant et je me devais de réussir en France.

 

je sais que je n'ai pas besoin d'un MBA pour bosser dans l'IT, mais je suis de nature ambitieux et habitué à sortir de ma zone de confort.

 

Mais vos conseils et avis me sont très précieux et je vous en remercie. 

Mon salaire devrait assurer dans une première période  :

- notre subsistance sur place

- le crédit immobilier en france (on envisage quand même de louer notre bien)

- les frais de scolarité pour notre enfant en cas d'école française ou école privée (réflexion en cours pour assurer son maintien dans le système français en cas de retour prématuré et un besoin de l'inscrire dans des cours d'anglais.

- avec les  équivalences de diplôme de ma conjointe, trouver un travail dans son domaine ASAP en tant que bibliothécaire ou un job à mi-temps avec des études en parallèle.

 

je suis de nature fonceur et je partage cette philosophie :

« Dans la vie on ne regrette que ce qu’on n’a pas fait » (Jean Cocteau)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ici ce n’est pas les diplômes qui priment mais l’expérience. Un MBA ne te rapportera rien de plus, les certifications font aussi bien l’affaire et sont recherchées. Il faut arrêter de penser à la française et penser comme les nords américains.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, Hei a dit :

Ici ce n’est pas les diplômes qui priment mais l’expérience. Un MBA ne te rapportera rien de plus, les certifications font aussi bien l’affaire et sont recherchées. Il faut arrêter de penser à la française et penser comme les nords américains.

 

 

désolé de penser à la française, je suis encore sur le sol Français ... j'espère piloter un centre de profit et dans ce cas des connaissance sont nécessaires au delà des certifications qui ne valident que l'expertise et l'expérience.

Mais surement j'affinerai mon souhait une fois sur place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 57 minutes, frexville a dit :

désolé de penser à la française, je suis encore sur le sol Français ... j'espère piloter un centre de profit et dans ce cas des connaissance sont nécessaires au delà des certifications qui ne valident que l'expertise et l'expérience.

Mais surement j'affinerai mon souhait une fois sur place.

 

Si tu penses faire un MBA, je ne peux que t'encourager. Ne serais-ce que pour ta curiosité et ta culture personnel. Les recruteurs aiment les gens curieux etc un retour aux études est toujours bien vu. 

Il est facile de retourner aux études à Montréal. Tu peux aussi passer tes diplômes à distance et à ton rythme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Faudrait-il attendre également 1annee de travail pour demander une RP ? Si on vit déjà au Québec , détenteur d'un CSQ et un PTT 

Modifié par Methode

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Methode a dit :

Bonjour

Faudrait-il attendre également 1annee de travail pour demander une RP ? Si on vit déjà au Québec , détenteur d'un CSQ et un PTT 

Si tu as déjà un CSQ mais tu viens ici avec un PTT, tu peux de suite lancer le dossier de RP. Les 12 mois d attente ne concernent que la demande du dossier pour le CSQ.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De plus avec le CSQ en poche, tu peux changer d’employeur même si tu as un PTT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Hei a dit :

De plus avec le CSQ en poche, tu peux changer d’employeur même si tu as un PTT

C est vrai mais le permis (fermé) est à refaire à chaque changement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Liloo2311
      Bonjour !
       
      Je finis actuellement une licence en architecture à Paris. J'ai aussi effectué une session d'échange à l'Université Laval au dernier semestre.
       
      J'ai déposé une demande d'admission pour une maîtrise en architecture (cycle 2), à la session d'automne 2019.
      C'est un programme contingenté. Mes notes sont plutôt bonnes (mais je ne connais pas le barème de conversion entre la notation de mon école française et l'UdeM)
      J'ai également envoyé un portfolio mais difficile de se positionner sans connaître mes "concurrents".
       
      Connaissez-vous la "sévérité" de l'admission dans ce programme? Qu'attendent-ils de notre portfolio? Quel est le probabilité que je sois acceptée ou non? Ou autres informations... :)
       
       
      De plus il est indiqué que le réponses sont données "quelques semaines après le 1er février". A quoi correspondent ces "quelques semaines"? Vers quel mois?
       
       
      Merci d'avance! :)
    • Par Nathan74
      Bonjour à tous ! 🙋‍♀️
       
      J'ai une question qui me taraude l'esprit depuis un moment et je ne trouve pas d'explications concrètent et me satisfaisant sur l'internet web.
      Comment devenir auto-entrepreneur une fois arrivé sur le sol Canadien ? Une fois toutes les démarches administratives réalisées pour pouvoir y partir évidemment. En arrivant j'aurais automatiquement le statut d'immigrés (je suppose) et non la nationalité Canadienne...
       
      Cela complique-t-il les choses ? Certainement, pour plus d'infos, j'ai pour projet de créer un accueil pour des animations autour de la nature et du patrimoine, en faisant participer des groupes sur une ou plusieurs journées, comme avec des randonnées... Avec peut-être un hébergement sur place.
       
      Merci d'avance pour vos réponses malgré cette question plutôt complexe. 😉
    • Par Gouzoul
      Bonjour.
       
      Nous sommes actuellement en procédure MPQ pour avoir le CSQ ... pas gagné mais on prend notre mal en patience du mieux que l'on peut.
      Pour patienter, nous avons prévu un budget pour visiter le Québec et vivre en RBnB (pas à l’hôtel) pendant 15 jours.
      Point de chute probable : ville de Québec et ses environs.
       
      Nous avions déjà visiter le Québec en avril - mai 2007 lors d'un voyage organisé mais cette fois, c'est prévu pour une plus longue durée et organisé par nous-même.
       
      Malheureusement, cette fois, ce sera en plein été, en pleine saison, agenda scolaire oblige ... ==> $$$$$
       
      Nous partirions de Bruxelles le lundi 15/07/2019 jusqu'au 01 août 2019, avec 2 enfants de 4 et 6 ans.
      J'ai déjà vérifié beaucoup de choses (avions, voiture, excursions, logement) mais tout me semble horriblement cher.
       
      Auriez-vous des bons plans à me proposer ?
      - Avion ? (Air canada 2810€, Air transat 2927€)
      - Location voiture ? (je ne trouve rien à moins de 1000$)
      - Excursions ? (Exporail à Saint-Constant, village des Hurons , ...)
      - Logement ?
      - Papier à prendre (nous avons déjà nos passeports respectifs) 
      - ...
       
      Bref, tout conseil est le bienvenu
       
      Un tout grand merci.
       
       
       
       
    • Par ccontat
      Bonjour,
       
      Je parcours différents forums mais je n'arrive pas à trouver une réponse précise concernant ma question.
       
      Je suis même allé a différentes rencontres et meeting sur l'immigration au Canada mais personne n'a su me donner de réponses claires.
       
      Ma femme est acceptée à Montréal avec un visa étudiant et je l'accompagne comme conjoint de fait avec un permis de travail ouvert.
       
      Pour elle c'est plutôt clair, elle a droit à la RAMQ du aux accords entre la France et le Canada, mais en ce qui me concerne je ne trouve pas la réponse.
       
      Dois-je avoir une assurance privée pour la durée totale de mon séjour à mon arrivée sur le territoire ? Ou puis-je attendre d’être sur place ? Ne puis-je pas également être couvert par le biais de ma compagne ? Je crains d’être refusé a l’entrée du territoire sans assurance prise au préalable.
       
      Si quelqu'un a déjà était dans ce cas cela serait gentil de m’éclairer.
       
      Merci et bonnes fêtes à tous !
       
       
       
       
    • Par J_Stone
      Bonjour,

      Suite à une découverte catastrophique sur la réputation et attitude d'une compagnie de déménagements (Gallieni, et je sais qu'au vu des témoignages le déménageur chez eux n'est pas le seul problème de leur entreprise...) que je comptais contacter pour procéder au transfert de mes affaires de France au Canada, je recherche D'URGENCE un autre déménageur pour transférer mes affaires de France (Nantes) au Québec (Montréal). Je fais appel à vous pour avoir avoir votre avis, si vous avez un déménageur/transport international de confiance à me conseiller, et avoir aussi votre expérience, voir comment ça s'est passé de votre côté, ce serait peut être intéressant pour moi :)

      J'ai vu que pleins de gens ont trouvé leur déménageur via les pages jaunes ou en contactant un transport international sur place, mais toutes les entreprises que j'ai contacté sur Nantes ne font soit que des déménagements pour professionnels/entreprises ou soit ont eu une réputation à laisser aller... Mon transfert peut prendre le temps qu'il faudra, tant que mes affaires soient protégées (j'ai déjà tout soigneusement emballé préalablement juste au cas où), c'est tout. Et si ils acceptent le paiement/virements en plusieurs fois financièrement ça m'arrangerait 😂 lol 

      Voilà, Joyeuses fêtes à tous et merci d'avance pour votre aide et conseils! Et bonne année en avance!! ;) 
    • Par cathy60000
      Bonjour,
      mon mari a obtenu le feu vert de l'immigration pour partir travailler au Quebec il a un contrat de travail et aura donc un visa fermé en arrivant à l'aeroport (si j'ai bien compris).
      De mon coté je n'avais fais aucune démarche.Nous sommes une famille recomposée un des enfants est à lui mais pas les 3 autres.Je suis actuellement enceinte et j'aimerais evidemment le suivre alors qu'il doit partir rapidement.
      Son employeur lui recommande un depart imminent pour que j'accouche au Quebec en profitant d'abord de la securité social francaise (3mois) puis de l'assurance de son travail.Donc son enfant , moi en aura un permis de travail ouvert grace à son permis fermé et son contrat de travail à l'aeroport moyennant 250$ et 155$.Mais comment faire pour les autres enfants ??J'ai pris rendez vous  avec une avocate.Ou en prenant juste un AVE et un billet aller est possible de regulariser une fois sur place?
      Desolée du fouilli mais la nouvelle est toute fraiche et j'ai 1500000 questions...
    • Par Laurent
      Le maire de Québec a été témoin des violences qui ont duré toute la journée de samedi dans la capitale française, principalement dans le quartier où il logeait, subissant même les effets des gaz. Régis Labeaume a participé aux Journées Québec, à Paris, une grande foire de recrutement pour les employeurs québécois en quête de main-d’œuvre française. L’évènement se déroulait loin des heurts, dans le 13e arrondissement. Il lui fallait cependant revenir en fin de journée à son hôtel, situé dans le 8e arrondissement, là où les casseurs sévissaient.
      Impossible d’y revenir en taxi - les chauffeurs refusant des courses dans le secteur - ou de faire la totalité du trajet dans les transports publics en raison de la fermeture de plusieurs stations de métro. Une longue marche s’est donc imposée.«Ç’a été un peu compliqué... On s’est ramassés en plein cœur. C’était tout un spectacle de voir les casseurs professionnels qui étaient là. Le problème, c’est quand on s’est fait entourer par les anti-émeutes, j’ai senti qu’on était en plein milieu de l’action», a-t-il confié à l’auteur de ces lignes, qui l’accompagnait. «Les images sont assez dévastatrices», a renchéri M. Labeaume, qui estime peu probable qu’un mouvement inspiré des gilets jaunes fasse des petits à la maison. «Il y a de la misère à Québec, mais on ne vit pas ce genre de situation. L’iniquité sociale est moins évidente chez nous qu’ailleurs. À Paris, le coût de la vie est très cher.»
       
      Source TVA

    • Par go_qc
      Bonjour,
       
      Fin mars, j’ai fait une demande de permis de travail temporaire EIMT et CAQ en collaboration avec mon employeur Québécois par le biais d’une agence spécialisée en immigration. Ma femme aurait un permis de travail ouvert et mon fils un CAQ pour ses études. Début août la demande a eu un refus, à la suite de cela l’agence a décidé de faire une réclamation. Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse du gouvernement canadien par rapport à la réclamation.
      L’agence va faire une deuxième demande de PTT le 15 Décembre si nous n’avons toujours rien.
       
      -Voilà ma question: 
      Au cas où ma 2ème demande de PTT soit refusée, est-ce qu’il est possible en parallèle de faire une demande d’études au Québec pour ma femme ? en sachant que dans ce cas nous ferions une demande de permis de travail ouvert pour moi et le caq pour études pour mon fils.
       
      -pour résumer, est-ce que pour un couple marié l’epoux peut faire une demande de PTT et l’épouse une demande de permis d’études en même temps pour la même province ? Sachant que l’un et l’autre demanderait un permis de travail ouvert à son conjoint.
       
      Merci d’avance pour vos réponses
       
       
       
    • Par Amaelle
      Envie de vous partager un bout de mon bilan de deux ans d’installation au Québec. Mon projet d’installation remonte a 2011 où j’ai fais un stage de 4 mois dans un organisme communautaire féministe oeuvrant dans la promotion des sciences auprès des filles par le biais de diverses activités. J’ai ensuite voyagé, seule, pendant 6 mois au Etats-unis et canada, mon premier voyage qui a m’a fait beaucoup évoluer et mieux me connaître. De retour en France, le moral dans les chaussettes, j’ai fais ma demande de résidence permanente assez rapidement. Entre temps, je change de ville et trouve divers emploi touchant de près ou de loin mon diplôme de Conseillère en économie sociale et familiale  : serveuse, hôtesse d'accueil, auxiliaire de vie sociale, aide-soignante, enseignante, coordinatrice, responsable de secteur mais surtout un cercle d’amis solide. Je fais un saut a Montréal en 2014 pour valider ma résidence. En 2016, après la fin de mon CDD et une relation amoureuse bancale, je décide (enfin) de partir vivre au Canada, j’hésite entre Montréal et Vancouver, la distance, le coût de la vie et l'accès a un travail dans le domaine du social me font choisir Montréal. Sur place, j’arrive en Airbnb pour 1 mois, le temps de me trouver un job et une colocation : au bout de deux semaine, je trouve un job de commis dans une épicerie gastronomique a temps partiel (j’accepte de travailler seulement 20h par semaine pour pouvoir me garder du temps pour trouver un “vrai” emploi et ne pas rester bloquer dans un emploi au salaire minimum), je trouve une colocation rapidement (mais qui ne fonctionne pas a cause de personnalité divergente et je déménage au bout d’un mois pour en retrouver une autre plus adéquate). Je débute un suivi avec une conseillère en emploi du Centre des femmes de Montréal, je répond a des offres d’emploi et j’envois des candidatures spontanées dans les organismes qui m'intéresse et je fais du bénévolat dans un centre d'hébergement pour hommes itinérants. Deux mois plus tard je trouve un emploi “sur appel” dans un centre d'hébergement en santé mental que je quitte un mois plus tard pour un poste permanent dans un centre d'hébergement pour femmes itinérantes (où j’ai commencé par travailler deux mois de nuits, puis 1 an ½ de soir). Insatisfaite de mes conditions de travail et de la nature de mon travail, je cherche a changer d’emploi et candidature sur mon temps libre, et j’ai débuté, en septembre, un poste temporaire dans le public, en milieu hospitalier qui je suis sur va m’ouvrir de nouvelles portes et un poste permanent.
      Socialement, je me suis fais des ami(e)s, surtout des français au début mais aussi, via mon travail, des amies québécoises. J'ai rencontré mon copain ici, un français des îles, et nous habitons ensemble depuis peu. 
      Je reviens de trois semaines de vacances en France et j'étais contente de rentrer a Montréal, mon bilan d'installation est positif , j'ai pu évoluer professionnellement, trouver un partenaire de vie, voyager, j'ai accès a un confort de vie (weekend prolongé, activités sportives et de plein air, développement personnel, spa, psychothérapie etc). Bien sûr il y a eu des moments difficiles avec des hauts et des bas mais en se donnant de temps et les moyens, on arrive a tout et je sais que rien n'est figé, on peut encore changer de ville ou même de pays, pour le moment ma vie ici, au Québec me convient . 
    • Par Anon99
      Pour ceux qui auront une auto :
       
      Ce que vous devez savoir que la ville de Montréal et un peu moins pour les autres du Québec :
      * Ici, l'activité policière (avec SPVM) a pour mandat de collecter de l'argent. Ainsi il existe de nombreux pièges,
      et en gros quoi que vous fassiez pour être vigilant vous allez tomber dans le piège.
      prévoir dans votre budget un 170$/mois d'amendes (coût d'une seul amende)
      * Les policiers doivent donner un certain nombre d'amende par jour et tous les coups sont permis.
      * Enfin, devant un juge de la ville, il est impossible de se défendre.
      * Si vous êtes témoin ou victime d'un policier qui a bu ou drogué ou autre vous ne devrez pas vous défendre ou dénoncer.
      ---- pour finir --- Montréal n'est pas un tremplin mieux rester pour les études  et quitter ensuite.
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles