Jump to content
  • ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By LuciDe
      Bonjour,
       
      Certains d'entre vous ont-ils déjà fait appel aux conseils d'un avocat spécialisé en immigration ?
      Et si oui, quel est votre retour ?
      Avez-vous été satisfait ?
      Combien cela vous a-t-il coûté ?
      Avez-vous quelqu'un à me conseiller ?
       
      Mon conjoint et moi sommes  arrivés il y a quelques mois au Québec, en tant que travailleurs temporaires. J'envisage de faire appel à un avocat pour connaître les possibilités de faire modifier nos visas / permis.
       
      Merci d'avance
       
      PS aux modérateurs : je ne suis pas sûre d'être au bon endroit pour poster ce sujet... désolée si j'ai fait erreur !
    • By jojo33
      Bonjour,

      J'aurais besoin de votre avis. Moi et mon copain somme ensemble depuis plus de 1 ans. Nous nous somme fiancé le mois dernier et allons avoir un petit mariage intime d'ici quelques semaines devant célébrans et quelques membres de la famille.

      Mon copain est Tunisien et est venu ici avec un permis pour étudier, mais à cause de certains problème d'argent, il ne peut continuer ses études et son visa est terminé depuis environ 2 mois. Il a décidé de rester ici car on ne veux pas être séparer et c'est moi et son frère (qui habite ici), qui prennons soin de lui le temps que tout cela soit réglé.

      Alors voilà, je sais qu'en fesant la demande de parrainage de l'intérieur, cela lui permettra de rester ici avec moi en attendant la réponse. Ma questions est:

      est-ce que certains d'entre-vous on confier leur demande à un avocat en immigration? Si oui quel était le tarifs pour tout le processus de demande de résidence? Avez-vous de bonnes références d'endroit?

      Ou sinon, c'est un processus facile à faire par soi-même?

      Nous voulons que notre dossier soit bien monté et bien traité.

      Si non, si quelqu'un a deja passé par la meme situation que nous, j'aimerais savoir vos démarches.

      Merci pour votre aide!
    • By immigrer.com
      Mais attention, ces reconnaissances ne se feront pas automatiquement dans votre province comme au Québec où les ordres professionnels ont leurs propres règles d'admission.


      Le 18 juillet 2014– Vancouver (Colombie­Britannique)– Emploi et Développement social Canada
      Le ministre de l’Emploi et du Développement social et ministre du Multiculturalisme, l’honorable Jason Kenney, ainsi que le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada, l’honorable Chris Alexander, ont annoncé qu’en partenariat avec les provinces et les territoires, le gouvernement du Canada améliorera la reconnaissance des titres de compétences étrangers pour 10 autres professions prioritaires, notamment dans les domaines des métiers spécialisés et des soins de santé. Ils ont fait cette annonce aujourd’hui dans le cadre de deux événements distincts tenus respectivement à Vancouver et à Toronto.

      Ces 10 nouvelles professions prioritaires sont les suivantes : géoscientifique, charpentier, électricien, technicien d’équipement lourd, opérateur d’équipement lourd, soudeur, audiologiste et orthophonistes, sage­femme, psychologue, et avocat.

      Le ministre Kenney a expliqué que les professions du domaine des métiers spécialisés ont été sélectionnées parce qu’elles sont en demande dans certains secteurs et diverses régions du pays, et que celles du domaine de la santé avaient été choisies étant donné qu’elles permettent de pallier les pénuries de main­d’œuvre et d’améliorer la qualité de vie des Canadiens.

      Ces professions font partie d’un cadre national visant à simplifier la reconnaissance des titres de compétences étrangers en ce qui touche les professions prioritaires. On a établi des normes de service à l’égard du traitement de ces professions afin de veiller à ce que les compétences des professionnels formés à l’étranger en cause puissent être évaluées dans un délai maximum d’un an, et ce, partout au Canada.
      Les faits en bref

      Grâce au cadre établi, les nouveaux arrivants hautement qualifiés dans 14 professions prioritaires désignées, y compris près de 2 000 pharmaciens, de 1 200 dentistes et de 5 600 ingénieurs, profitent déjà des améliorations apportées sur le plan de la reconnaissance des titres de compétences étrangers. suite et source : http://nouvelles.gc.ca/web/article-fr.do?crtr.sj1D=&crtr.mnthndVl=1&mthd=advSrch&crtr.dpt1D=420&nid=868929&crtr.lc1D=&crtr.tp1D=1&crtr.yrStrtVl=2008&crtr.kw=&crtr.dyStrtVl=26&crtr.aud1D=&crtr.mnthStrtVl=2&crtr.page=1&crtr.yrndVl=2015&crtr.dyndVl=4&_ga=1.231839391.1633809396.1405361410
    • By Mada12
      Bonjour!

      Je suis au tout début de la procédure de parrainage, le remplissage des dossiers.
      Nous avons décidé de prendre les services d'un avocat en immigration et on a commence avec lui (mais pas encore paye les frais ni signe d'autorisation).

      Je n'avais pas fait de recherches avant de commencer avec lui. Alors je viens d'apprendre qu'il a été condamne pour fraude fiscal et est en appel, et risque d'avoir un dossier au criminel.
      Mon époux a appelé au tribunal, au barreau ou on lui a dit que en attendant le verdict de l'appel l'avocat avait toujours le droit d'exercer etc.

      Même si vous jugez l’éventuelle réponse a cette question évidente etc, s'il vous plait, nous sommes 2 a décider (mon mari et moi) et lui aimerait lui laisser le benefice du doute et continuer avec lui.

      Alors je vous le demande: est ce prudent? Et si il a un dossier au criminel il perdra le droit d'exercer? Cela entachera t-il notre crédibilité d'avoir fait affaire avec lui ou risquera t-on quelque chose? Mon époux est en train de se renseigner au niveau légal mais on n'aura pas les réponses tout de suite.

      Je vous demande donc votre avis s'il vous plait... Merci de ne pas révéler son identité, si vous découvrez qui c'est. Nous ne voulons pas nous acharner sur lui.

      Merci beaucoup!
    • By joska
      Bonjour,

      Avez-vous un bon avocat en immigration à me conseiller, idéalement dans la région de Québec, et habitué à une clientèle haïtienne ?

      Merci !
    • By Pepin
      Bonjour à tous,

      Mon ami et moi souhaitons partir au Canada. Après discussion avec un avocat, celui-ci nous a dit que nous avions un bon profil et les points nécessaires pour être éligibles au programme du Québec pour le skilled workers.

      Il nous a proposé ses services en insistant sur le fait que les démarches étaient compliquées et laborieuses. Seulement le coût de ses services est cher (on parle de 3 500 US$) sans compter les frais de visas.

      Est-ce que certains d'entre vous auraient un retour d'expérience? Est-il indispensable d'avoir un avocat ? Les chances d'obtenir un visa sont-elles plus minces si on le fait par soi même ?

      Merci de votre aide et désolée si cette question a déjà été posée quelque part!


    • By esteban007
      Bonjour,

      Je fais appel à vos connaissances concernant le passage de l'examen du barreau au Quebec.

      Je viens d'etre admis à un LLM au Quebec, j'attends la lettre d'admission de l'université.

      Je souhaiterais profiter de cette année pour étudier les possibilités d'intégrer l'école du barreau au Quebec à l'issu de ma formation.

      J'ai cru comprendre qu'il faut contacter le barreau du Quebec pour qu'il nous informe sur les équivalences et nous donne des matieres obligatoires à suivre. Ensuite j'ai cru comprendre qu'il y a également une possibilité de suivre ces cours directement en passant par l'université et que cela pourrait etre plus intéressant.
      Mais ces infos sont elles toujours d'actualité?

      Quelq'un pourrait il m'éclairer sur les démarches à suivre si je veux profiter de mon année de LLM pour passer les matieres nécessaires à l'équivalence. Déja, est ce réaliste? Que dois je savoir?

      Je vous remercie d'avance pour vos réponses.
    • By immigrer.com
      source : http://www.droit-inc.com/article10293-Mariage-entre-les-Barreaux-de-Paris-et-de-Montreal

    • By Loki Svan Kris
      Hello à tous cela fait longtemps que je suis ce forum et me décide enfin à poser ma question!

      Voilà, je suis Suisse francophone ( et Français) et ma copine est Québécoise résidente au Québec.
      Cela fait maintenant 17mois qu'on est ensemble et je suis au Québec depuis le mois de mai en tant que touriste. J'ai essayé de chercher n'importe quel job
      même à 10$/h mais rien. Du coup on en est venu au parrainage.
      On à pris rdv pour faire une union civile afin d'officialisé notre union. Là on contact un avocat spécialiste en immigration et il nous dis que l'union civile n'as aucune valeur en
      immigration, que le parrainage en temps que "partenaire conjugale" n'est que pour les gai persécuté etc... Du coup on à mis notre union civile en suspend (plutôt un mariage?, on sais pas)
      Bref on est un peu perdu. On à toutes les preuves nécessaire à notre relation, photos de nous avec la famille, les amis, lettre, mails, bail de la maison etc.

      Du coup avec ce que j'ai lu sur les avocat ici, on a un peu peur de ce faire fourrer... ma blonde est seul à travailler et 175$ c'est 175$...

      Que pensez vous de tout ça? Que devons nous faire maintenant?
      Continuer notre union civile, puis notre parrainage en tant que conjoint de fait ou partenaire conjugale? mettre tout en suspend et payé l'avocat? Bref aidez nouuuuus...

      Merci à tous votre aide nous sera précieuse.


      ps: J'ai 28 ans et elle 25 dans 2 semaines.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines