Aller au contenu
eli1789

ARRIMA : Les candidats à la déclaration d’intérêt pour le Québec

Messages recommandés

il y a 16 minutes, thomas2108 a dit :

Est ce que le pourcentage de personne sélectionnée parlant le français (41% dans l'article) n'est pas plus élevé qu'avant?

Envoyé de mon SM-G950F en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Il est légèrement plus bas. La caq ne maîtrise pas bien le dossier immigration . au final ils on baissé que sur quelque volet pour le reste c'est papa fédéral qui gère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Quelle est la différence entre des chiffres 21700.. et 18000...????

Screenshot_20181204-162853.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[mention=175542]Djay38[/mention] balance ton gilet sa bouge un peut ici.


Je suis là, je vous lis attentivement mais j'attends l'annonce du 7, j'espère aussi qu'ils tiendront parole pour la réduction des délais.

Envoyé de mon HTC 10 en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Djay38 a dit :

emoji23.png

Je suis là, je vous lis attentivement mais j'attends l'annonce du 7, j'espère aussi qu'ils tiendront parole pour la réduction des délais.

Envoyé de mon HTC 10 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Bonjour tous,

Eh oui, vivement la fameuse annonce du 7 et surtout cette "accélération" tant annoncée.

Pour le reste, c'est simplement une promesse de campagne qu'il fallait tenir et personnellement je ne suis pas sûr que leur problème de main d'oeuvre trouvera solution dans la réduction des seuils d'immigration mais bon...

De toutes les façons les choses bougent plus ou moins dans le bon sens et à voir tout ça on pourrait objectivement s'attendre à quelques extractions ARRIMA début 2019.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n’y aura pas d’annonce le 7 decembre. Le ministre avait declare qu’il allee soumettre un plan jusqu’au 7 decembre, il l’a fait le 4 decembre.

Lisez bien le plan. Il parle de  selections et d’admissions Selon un calcul qu’ils ont fait en septembre pour cette annee (2018) ils vont selectioner (CSQ) environ le nombre tel que prevu dans le plan 2018, donc 37,800. Le nombre de personnes admises sera aussi selon les planifications parceque le Quebec a deja emis pleins de CSQ plus les personnes qui attendent au federal. L’affaire change vraiment pour les selection pour 2019 ou le nombre travailleur qualifies est reduit a un max de 15,000, calcule ici nombre de PEQ ca reste encore moins pour nous qui attendent. Les selections pour 2018 c’est finis. Ils doivent emettre encore des csq pour mpq donc ne vous attendez pas a une selection dans Arrima. Profitez des fetes de fin d’annee pour oublier tout ca. Ca repart l’annee prochaine. Bonne courage a tous.

FBCEE312-BE51-433C-B760-910A421C55F7.jpeg

Modifié par DandA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au final (et on dit tous la même chose) 2018, 2019 on n'a pas le choix que d'attendre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, emarte a dit :

Salut, if someone have a whatsapp Group to practice french, please let me Know it, I need to learn this important Language.

Intéressée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, shaggycoc a dit :

Bonjour,

Quelle est la différence entre des chiffres 21700.. et 18000...????

Screenshot_20181204-162853.jpg

Pour le premier chiffre ça concerne tous les travailleurs économiques y compris les investisseurs et travailleurs autonomes et bien sûr qualifiés, pour le deuxième ça concerne seulement les travailleurs qualifiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-11-25 à 10:16, mpouadinar a dit :

Et qu'est-ce qui te fait "voir" ça stp? Tu peux nous donner quelques indices ou informations ?

Tous le monde dispose des diplômes et compétences  égaux dans l’évaluation ,  

la seule chose qui peut utilisé pour éliminé les Gens Le fameux Test de Langue , Comparer Sa Au Green Card  un simple entretien c'est aux USA qui apprend Tous ....et les Gens avancent   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, eli1789 a dit :

C'est beau de rêvé tu y crois encore que nous aurons nos 40 % ? Puissent tu dire vrai.

eli di moi, tu croyai encore a cette histoire de 40 pourcent? Moi je nai jamais crus en ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, mpouadinar a dit :

Bonjour tous,

Eh oui, vivement la fameuse annonce du 7 et surtout cette "accélération" tant annoncée.

Pour le reste, c'est simplement une promesse de campagne qu'il fallait tenir et personnellement je ne suis pas sûr que leur problème de main d'oeuvre trouvera solution dans la réduction des seuils d'immigration mais bon...

De toutes les façons les choses bougent plus ou moins dans le bon sens et à voir tout ça on pourrait objectivement s'attendre à quelques extractions ARRIMA début 2019.

je pense kil parle plus d acceleration pour Ceux ki ont offre ďemplois,..... Enfin, sai ce ke je pense comprendre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Bekanada a dit :

je pense kil parle plus d acceleration pour Ceux ki ont offre ďemplois,..... Enfin, sai ce ke je pense comprendre

C'est tout à fait ce que je dis! :91_thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article concernant ce débat.

 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1139837/plan-immigration-jolin-barrette-economique-reunification-refugies

 

C'est leur territoire, ils ont le droit de faire qu'est ce qu'il veut. Si vous n'êtes pas d'accord, vous y êtes chez-vous.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un article concernant ce débat.
 
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1139837/plan-immigration-jolin-barrette-economique-reunification-refugies
 
C'est leur territoire, ils ont le droit de faire qu'est ce qu'il veut. Si vous n'êtes pas d'accord, vous y êtes chez-vous.
 
Un bon résumé, la sélection va être dur à avoir.

Envoyé de mon HTC 10 en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Djay38 a dit :

Un bon résumé, la sélection va être dur à avoir.

Envoyé de mon HTC 10 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Forcément oui car s'ils n'ont pas d'emplois dans un secteur alors que des immigrants désireux de venir au Québec se retrouvent avec des qualifications dans ce secteur, désolé ils ne sont d'aucune utilité au Québec. Par contre pour les secteurs en forte demande alors oui il faut rester optimiste...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il y aura d'autres ententes, vise à vis du fédérale, le fait de donner plus de flexibilité pour le travail temporelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le plan d'immigration du Québec que vient de déposer le gouvernement Legault à l'Assemblée nationale confirme sa volonté de réduire temporairement le seuil d'immigration de la province d'environ 20 %. Québec cherchera à accueillir 40 000 immigrants en 2019, tel qu'il l'avait promis en campagne électorale, comparativement à 50 000 en 2018.

RADIO-CANADA AVEC LA PRESSE CANADIENNE

Le plan, déposé par le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette, précise que Québec cherchera à accueillir 23 450 travailleurs issus de l'immigration économique en 2019, alors qu'il s'attend à en avoir reçu de 29 200 à 31 200 au terme de l'année en cours, selon les prévisions actuelles.

La baisse anticipée touche autant le nombre de travailleurs qualifiés que de gens d'affaires.

« Ce n’est pas respectueux de dire aux gens dans leur pays d’origine : ''Venez travailler dans votre domaine alors qu’on n’a pas nécessairement d’emplois dans leur domaine'' », a déclaré le ministre Jolin-Barrette.

« Il faut qu’il y ait une réelle adéquation entre les besoins du marché du travail et les gens qu’on accueille […] », a-t-il poursuivi.

Dans cette optique, le gouvernement Legault va déployer sous peu un « nouveau système » qui tiendra compte du profil des immigrants potentiels, plutôt que du bassin géographique dont ils proviennent.

En Chambre, durant la période des questions, le premier ministre François Legault a affirmé que, chaque année, « 10 000 » immigrants quittaient le Québec parce qu'ils ne trouvaient « pas d'emploi intéressant ».

La réunification familiale

Le plan prévoit aussi que le Québec n'accueillera que 8900 immigrants issus du programme de réunification familiale, qui est de responsabilité fédérale. Il s'agit là aussi d'une baisse d'environ 20 % par rapport au nombre d'immigrants bénéficiaires de ce programme d'ici la fin de cette année.

En conférence de presse, le ministre Jolin-Barrette a nié qu'en raison de cette baisse, des familles soucieuses de faire venir des proches au Québec devront renoncer à ce projet. Il a expliqué que le gouvernement du Québec voulait « simplement s'assurer de bien les accueillir ».

Des baisses pour les réfugiés aussi

Le gouvernement cherchera à appliquer une réduction similaire pour la catégorie des réfugiés : Québec souhaite en accueillir 6950 l'an prochain, alors qu'il prévoit en avoir accueilli au moins 8600 au cours de l'année 2018.

Cette dernière baisse se traduira essentiellement par une diminution du nombre de réfugiés sélectionnés par le Québec à l'étranger (4500 comparativement à une fourchette ciblée de 5600 à 6000 en 2018), indique le plan d'immigration.

Le nombre de demandeurs d'asile présentant directement leur demande au Canada, une responsabilité exclusive des autorités fédérales, devrait rester sensiblement le même. Québec s'attend à ce qu'il y en ait 2450 en 2019, alors qu'il en attendait de 2500 à 2800 dans le plan déposé par le gouvernement Couillard l'an dernier.

Il semble déjà acquis que ce nombre sera finalement supérieur, Québec s'attendant à en avoir reçu de 2900 à 3300 lorsque l'année sera terminée.

La sélection des immigrants

Québec prévoit qu'il pourra sélectionner lui-même environ 70 % des immigrants admis sur son territoire, et qu'environ 41 % d'entre eux connaîtront le français au moment de leur admission.

Le plan d'immigration confirme par ailleurs que le niveau total des admissions en 2018 devrait s'établir entre 50 000 et 53 300 au terme de l'année en cours.

Le gouvernement Couillard ciblait 50 000 immigrants, mais la fourchette évoquée dans son plan se situait entre 49 000 à 53 000 immigrants.

Le Québec a accueilli 53 084 immigrants en 2016, et 52 388 autres en 2017.

Oui, le fédéral est préoccupé, reconnaît Jolin-Barrette

Le ministre Jolin-Barrette admet qu'Ottawa est préoccupé par cette baisse des seuils migratoires. « Mais j'ai senti une réelle ouverture, une volonté à collaborer avec le Québec », a-t-il dit au sujet du gouvernement Trudeau.

Le ministre québécois invite Ottawa à « ajuster son plan d'immigration » en fonction de ce que souhaite la population québécoise en la matière.

Plus tôt dans la journée, le premier ministre canadien Justin Trudeau avait considéré qu'il était « malavisé » de la part du Québec de vouloir réduire son seuil d'immigration du Québec. M. Trudeau dit avoir entendu des entrepreneurs du Québec se plaindre d'une pénurie de main-d'œuvre.

« Je ne suis pas sûr que c’est le meilleur moment pour réduire le nombre de gens qui viennent », a déclaré Justin Trudeau.

Un récent sondage CROP réalisé pour Radio-Canada a confirmé que les Québécois sont majoritairement d'accord avec l'objectif poursuivi par la CAQ.

Québec ne perdra pas un sou, selon Jolin-Barrette

Affirmant qu'il n'est aucunement question de rouvrir l'entente Canada-Québec en matière d'immigration – qui date de 1991 – Simon Jolin-Barrette dit avoir reçu une lettre d'Ottawa garantissant les montants qui seront versés à la province cette année. « Nous avons une compréhension commune que le minimum que nous pouvons avoir c'est 490 millions de dollars pour cette année ».

À la mi-novembre, au terme d'une rencontre privée avec le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, M. Jolin-Barrette s'était dit assuré de ne pas perdre un sou du fédéral et ce, même en abaissant les seuils d'immigration.

Un contenu vidéo, précédé d'une ou plusieurs publicités, est disponible pour cet article
 
 

image-generale-molecules.png

 
Entrevue avec Simon Jolin-Barrette, ministre québécois de l’Immigration

Le gouvernement ne fait ni étude ni analyse, selon les libéraux

Le plan d'immigration a valu au ministre Jolin-Barrette une volée de bois vert de la part de la porte-parole libérale en matière d'immigration, Dominique Anglade. Évoquant la pénurie de main-d'oeuvre qui touche le Québec, elle a accusé le gouvernement de chercher à diminuer le nombre d'immigrants sans étude ni analyse.

« La seule chose qui semble claire du côté de la CAQ, c'est qu'on utilise un chiffre arbitraire qui est soutenu par une idéologie », lui a-t-elle lancé à la période des questions à l'Assemblée nationale.

Le ministre de l'Immigration a rétorqué qu'il était « fier » que la CAQ fasse « le choix du succès de l'immigration ». En la matière, le Parti libéral n'a rien fait pendant toutes les années où il a été au pouvoir, selon lui.

Nous, ce qu'on souhaite faire, c'est mieux accueillir, mieux intégrer, mieux franciser les immigrants. Ça passe notamment par le fait d'avoir un parcours personnalisé pour s'assurer que chaque personne qui choisit le Québec est bien encadrée.

Simon Jolin-Barrette, ministre de l'Immigration

Le ministre québécois de l'Immigration insiste : le parcours d'intégration des personnes qui choisissent de s'établir au Québec doit être « couronné de succès » et il doit leur permettre de travailler dans leur domaine d'expertise.

Un seuil réduit « temporairement »?

Mme Anglade se demande également ce que signifie le qualificatif « temporaire » pour le plan du gouvernement.

Et si c’est temporaire, pourquoi prendre toute l’énergie […] cette année, alors qu’on peut peut-être l’augmenter l’année subséquente?

Dominique Anglade, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’économie et d’immigration

Le PQ y voit de son côté un péril pour l’avenir de la langue française.

« Cibler seulement 41 % des immigrants qui arrivent ici qui parlent déjà français, pour moi, c’est vraiment un péril pour l’avenir de la langue française », estime Catherine Fournier, porte-parole du PQ en matière d’immigration. « Surtout, dit-elle, s’il n’y a pas de ressources supplémentaires accordées à la francisation. »

Pour le représentant de Québec solidaire, il ne fait aucun doute : « C’est hautement idéologique ».

Ils ne s’appuient sur rien, ils veulent seulement d’une façon démagogique selon moi, baisser le seuil de l’immigration.

Andrés Fontecilla, porte-parole de Québec solidaire pour les dossiers d'immigration, d'inter culturalisme et de logement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par kiyona
      Bonsoir à tous ! 
       
      Je m'inscrit aujourd'hui, suite à mon projet d'immigration au Québec, afin d'obtenir des informations, des conseils, en somme tout ce qui pourrais m'aider. 
       
      Je suis donc Kiyona ici, 25 ans dans peu de temps, Française. 
       
      Je suis en couple avec un Québécois depuis maintenant deux ans et demi. D'où mon projet d'immigration pour aller vivre par la suite dans son pays. 
       
      J'ai lancer ma déclaration d'intérêt sur Arrima samedi dernier. 
       
      Je suis maintenant dans l'attente, le questionnement et savoir quoi faire pour augmenter mes chances. 
       
      Je me renseigne actuellement pour passer le TEF sans grand résultat, j'attends des réponses de plusieurs centre de formation pour savoir où, quand et comment ça ce passe, ou le passer, comment m'inscrire etc. 
       
      En ce qui concerne mon métier je suis ASEM (Agent spécialisé en école maternelle), mon compagnon m'a confirmé que mon métier n'exister pas la bas. J'ignore donc ce que va donner ma demande... 
       
      Au plaisir de vous lire. 
    • Par charraf55
      Bonsoir,
      Svp j'ai besoin de votre aide pour évaluer ma situation, j'aimerai savoir combien de points j’obtiendrai afin de faire une déclaration d’intérêt sur ARRIMA je mettrai dessous toutes les infos qui me concerne ainsi qu'un aperçu de mon diplôme dans les fichiers à joindre:
       
       
      Célibataire
      Age: 28ans
      Diplôme; Orthophoniste diplômé d’état 1e cycle (BAC+3)
      Expérience: 5ans
      Connaissances linguistiques: pas encore passer le test
      aucun séjour ni famille au Canada
      CAPACITÉ D’AUTONOMIE FINANCIÈRE est favorable
       
      voila si il y'a d’autres info à savoir je suis à votre disposition
      je veux également savoir combien de points va me ramener mon domaine de formation
      merci
       


    • Par Siham_bk
      Ya-t-il une possibilite de prolonger le délai ou de recommencer pour pouvoir remplir toutes les informations qui me sont requises .? Je commence à zero et il me faut plus de temps pour faire le test de la langue française , de l'anglais , avoir le passeport , l'évluation comparative du diplome ... 
       
      En général pouvez-vous me fournir des renseignement sur le projet Arrima , si la plateforme et la sélection sobt ouverte toute l'année ?   
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles