Jump to content
  • ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By DavidDEP
      Bonjour,
      Ma compagne et revenons tout juste d'un séjour au Québec, nous explorons la possibilité de venir habiter dans la région Saguenay / Lac St-Jean. Nous n'avons pas encore pris notre décision et récoltons le maximum d'informations afin de peser le pour et le contre de ce choix de vie. Ma compagne est infirmière diplômée d'état en France (24 ans) plusieurs années d'expériences et une préférence à travailler auprès des personnes âgées démentes (ou non) et la prise en charge gériatrique (fin de vie) elle travaille actuellement en unité Alzheimer.  Pour ma part (25 ans) j'ai occupé plusieurs postes en France dans des milieux variés tant qu'il y a du relationnel. Nous avons tout deux grandi et habités en campagne et souhaitons absolument éviter les grandes métropoles.
      Voilà, maintenant que vous connaissez le contexte auriez-vous des expériences sur le secteur Saguenay (marché de l'emploi, habitation, vie sociale...)
      Auriez-vous également des expériences ou informations sur le milieu infirmier dans ce secteur mais aussi sur la vision de la prise en charge des personnes âgées.
       
      Merci d'avance pour vos réponses.
       
      David
    • By Max2908
      Bonjour à tous,
       
      Pour prévoir notre venue au Québec, nous avons fait une "simulation" de nos dépenses sachant que nous sommes 4. Est-ce que ça vous parait réaliste?
       
      Courses au mois : 800$
      Gaz/Électricité: 270$
      Internet: 50$
      Tv: 70$
      Gsm: 100 $ pour nous deux
      École: 25$
       
      Ainsi que le revenus pour nos métiers:
       
      Développeur web: 2665$ net
      Vendeuse:  1365$ net
       
      Merci pour votre réponse
       
    • By Nonau
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Après avoir passé plusieurs entretiens, ma compagne a enfin reçu son contrat de travail au Québec. Le "problème" est que nous ne connaissons rien au marché Québécois, et nous ne savons du coup pas si le salaire proposé est plutôt correct ou pas du tout. Des avis nous aideraient donc énormément pour nous rassurer (ou pas ^_^).
      Le salaire proposé se trouve être autour de 42 000$ brut annuel, pour un poste de technicien (équivalent BTS), avec une expérience de deux ans en France.
      De plus, est-ce qu'avec ce montant, nous pouvons facilement vivre au Québec à deux, sachant que je n'aurais pas de travail au départ ? Ou est-ce un salaire trop limité pour y vivre de manière confortable ? Nous ne sommes pas de gros dépensiers, la question est donc plutôt : est-ce que nous pourrons manger à notre faim et avoir un logement décent tout en pouvant nous offrir un minimum d'extras/loisirs ?
       
      Merci d'avance.
    • By alexis69
      Bonjour,
       
      Je sais que la question revient régulièrement, mais je souhaiterais obtenir quelques précisions concernant le niveau de vie à Québec pour une famille de 4.
       
      Ma femme bosserait en garderie, moi en sécurité privée. Nous comptons environ 60k$ par an de salaire. Cela est-il suffisant pour vivre normalement ?
       
      Mes enfants sont scolarisés en primaire.
       
      Nous avons compté environ 800 CAD pour un appartement 2 chambres.
       
      Nous lisons tout et son contraire. Certains parlent de 55k$ pour vivre décemment quand d'autres annoncent 80k$.
       
      Nous n'arrivons vraiment pas a estimer le salaire minimum pour vivre décemment à 4.
       
      Merci d'avance pour vos réponses.
    • By boobmarley44
      Bonjour,
      Etant tout nouveau sur forum, je sollicite votre indulgence pour mon 1er post.
      Pour me présenter, je suis ingénieur informatique et je travaille depuis plus de 15 ans dans la ,refonte (architecte & déploiement) des infrastructures des sociétés du CAC en France. Je suis aussi expert Cisco certifié CCIE (pour ceux à qui ça parle) depuis 7 ans et je gagne bien ma vie en France. Voila pour vous planter le décor.
      J'ai très récemment été sollicité par un recruteur canadien pour un ISP important au Canada pour un poste de "senior security architect" basé à Montréal pile au moment où j'étais justement en vacances au canada.
      L'entretien (en majorité en anglais) avec le recruteur ainsi qu'avec le manager s'est très bien passé même si j'étais un peu en mode relax, vacances obligent. Mais le prochain entretien sera décisif et il se peut qu'à l'issue de l'entretien, on me propose le poste avec prise en charge du visa et du déménagement.
      C'est là que les choses se gâtent car jusqu'à présent , l'immigration m'avait juste effleuré l'esprit et là cela pourrait devenir concret rapidement.
      De plus, je n'ai aucune idée des niveaux de salaire pour ce type de poste au canada.
      Cependant, j'ai réussis à leur faire avouer le budget maximum pour ce poste : 110k$ + 30% de part variable et ils recherchent un mouton à 5 pattes et 2 têtes FRANCOPHONE!
      Mes questions sont en vrac :
       - est-ce cohérent avec les rémunérations des postes équivalents au canada?
       - est-il possible de bien vivre à Montréal centre, car le poste est apparemment en plein centre? Le recruteur m'a donné comme fourchette de loyer 900-1200$/mois, ce qui est large.
       - quels sont les leviers de négociations à ma disposition?
       - en dehors du salaire, quels avantages en natures sont négociables au canada?
       - est-ce que le fait que je n'ai pas encore l'équivalence de mon diplôme d'ingé peut être un frein à la négo? (ils sont clairement venus chercher ma longue expérience et mes très nombreuses certifications techniques!)
      Je suis preneur de toute remarque et/ou conseil et en vous remerciant d'avance.
      Bobby


    • By qwintine
      Hydro-Québec va offrir des tarifs variables selon l’heure du jour
      Pierre Couture | Agence QMI | Publié le 26 avril 2018 à 05:09 - Mis à jour à 05:16
       
      Hydro-Québec offrira dès l’hiver prochain des tarifs d’électricité variables selon les heures de la journée à ses clients.
      «On ira de l’avant comme prévu, et ce, sur une base volontaire et progressive», a confirmé hier au «Journal de Montréal» un porte-parole d’Hydro-Québec, Marc-Antoine Pouliot.
      Durant l’hiver
      À la demande de la Régie de l’énergie, la tarification dynamique d’Hydro-Québec permettra de faire varier le coût de l’électricité selon les heures de consommation en hiver, alors que son réseau est utilisé au maximum de sa capacité en périodes de pointe.
      Les tarifs seront ainsi plus élevés lors des heures dites critiques (matin et soir) et moins chers durant la nuit et le jour. La société d’État dit avoir identifié « 300 heures critiques » en hiver sur son réseau.
       
       
      Source et suite de l'article: http://www.tvanouvelles.ca/2018/04/26/hydro-quebec-va-offrir-des-tarifs-variables-selon-lheure-du-jour-1
    • By Laurent
      Une étude avance qu'au Québec, les gens paient plus cher que la moyenne des résidents des pays du G7 pour l'accès aux services Internet résidentiels et qu'ils doivent se contenter de technologies moins évoluées et plus lentes que celles du reste du Canada.
      La recherche publiée mercredi par l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS) donne l'exemple de Montréal où pour avoir une connexion de bonne qualité, on doit payer jusqu'à 1,5 fois plus cher qu'à Toronto.
      L'IRIS souligne aussi l'accessibilité limitée des services Internet résidentiels au Québec. Bien que des géants des télécommunications aient augmenté leurs tarifs, 10 pour cent des ménages québécois n'ont accès qu'au service par satellite jugé à la fois très dispendieux et de mauvaise qualité par les auteurs de l'étude.
      Source : Huffington Post
    • By qwintine
      Ce samedi et ce dimanche, une excellente suite d'articles a été publiée sur TVA Nouvelles relatant l'histoire d'un famille aisée (2 adultes et 2 enfants scolarisés) avec un revenu brut de 170.000 $ jouant le jeu de la survie au salaire minimum pendant le mois de février 2018 en plein hiver au salaire minimum brut  de 43 875 $ pour la famille.
       
      L'article en deux parties est bien documenté. Des trucs y sont donnés et surtout des extraits du journal de bord de leur expérience difficile.
       
      http://www.tvanouvelles.ca/2018/03/10/ils-ont-fait-lepicerie-avec-210-par-semaine-pendant-un-mois-1
      http://www.tvanouvelles.ca/2018/03/11/le-stress-a-touche-la-famille-durant-lexperience
       
      Je pense que cet article est un MUST à lire pour tous les immigrants qui pensent pouvoir vivre avec un seul ou deux salaire minimum et des enfants.
       
      Notons que dans le cas ou les enfants sont en garderie la situation serait encore plus tendue.
       
      Peur de manquer de nourriture, produits limités et obsession constante entourant la planification des repas. Des parents aisés confrontés au fait de nourrir leur famille comme s’ils gagnaient 11,25 $ l’heure ont dû changer leur façon de faire l’épicerie.
      « J’avais peur de devoir priver les enfants de nourriture. Je me disais que j’allais me priver bien avant eux », se souvient Josée Lalonde, la mère d’Émil, 13 ans, et d’Ulysse, 7 ans.
      En plein débat sur le salaire minimum, et durant un mois d’hiver où le prix de certains aliments est très élevé en raison de la rareté, Mme Lalonde et son conjoint Denis Paquin ont accepté de relever le défi à la demande du Journal de Montréal.
       
      A lire absolument!
      http://www.tvanouvelles.ca/2018/03/10/ils-ont-fait-lepicerie-avec-210-par-semaine-pendant-un-mois-1
      http://www.tvanouvelles.ca/2018/03/11/le-stress-a-touche-la-famille-durant-lexperience
    • By GattaNera
      Je suis nouvel Arrivant au Quebec depuis presque 2 mois, mais je me suis rendu compte après tant d'observation que le Canada n'est pas différent d'un pays du tiers monde en matière Alimentaire.
      Je me suis rendu compte que les produits comme le LAIT, OUEF,  FARINE, SUCRE, RIZ, LES PATTES, DU PAIN appelé produit de premier nécessités en Europe sont les plus chers ici au Canada (Québec).
      1 litre de lait ici coute environs 2$+ TAXE. manger un Morceau de fromage est considéré un LUXE.
      Ma colère est que c'est le gouvernent à fixé le prix de ces derniers. C'est le cas aussi des boissons Alcoolisés régis par la SAQ et prix fixé par le gouvernement. Boire un simple vin mousseux que nous trouvons en Europe a 1 euro ici est un luxe. Un vin mousseux ici coute à partir de 12 dollars + taxe.
      Ce matin encore, faisant des recherche sur internet , je me suis rendu compte que dans les prochain jours, le prix du lait sera encore en HAUSSE. vOICI LE LIEN DE L'ARTICLE en Guise d'information.
      http://journalmetro.com/actualites/national/1381069/hausse-des-prix-du-lait-au-quebec/
      Ne parlons pas des taxes que le gouvernement nous coupe dans nos bulletin de paix. Le 35% de notre salaire est coupé pour les taxes. Je me demande si nous avons fait le bon choix de venir ici au Québec.
      Nos Enfants et nous même ne bénefision pas du service dentaire et autre.... Tout est payant alors que a coté il est dis que le système de SANTE AU QUEBEC EST GRATUIT?
      A vous de me dire ce que vous pensez?... 
      Bon samedi.
       
       
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines