Aller au contenu
  • Contenu similaire

    • Par maknass
      les amis à votre avis quels sont les avantages et inconvénient à suivre une formation universitaire pour un immigrant, a t il a perdre par rapport a suivre une formation au CEGEP est ce plus cher ou peut t il bénéficié d'un prêt bourse, et s'il en bénéficie et qu'au final après le diplômes il voudrait par exemple suivre une formation au CEGEP qu'encours t il? merci de partager vos experiences.
    • Par AurelienGI
      Bonjour à tous ! 
       
      Tout d'abord je vais me présenter : 
       
      J'ai 23 ans et suis titulaire d'une licence STAPS entraînement sportif. Actuellement je suis coach sportif personne, en collaboration avec ostéo et kiné, et travail en temps partiel dans un entrepôt et en tant qu'éducateur sportif dans une mairie (en temps partiel aussi).
       
      Je suis en ce moment à la recherche de formation visant à développer mon projet professionnel et je suis tombé sur deux formations proposés par l'UQTR : "maîtrise en sciences de l'activité physique" et "baccalauréat en kinésiologie". 
       
      Tout d'abord, est-ce que certains d'entre vous ont des retours à faire sur cette université et, si possible, sur une des deux formations ? 
       
      Ensuite, j'aurais des questions d'ordre plus général :
       
      J'ai fais des recherches mais je suis un peu perdu. Pouvez-vous m'aiguiller sur les démarches à suivre pour pouvoir étudier dans cette université et plus généralement au Québec ? 
       
      Concernant le logement et la formation connaissez-vous les prix ? Y-a-t'il comme en France un système de bourse étudiante ? 
       
      Merci pour votre aide et si jamais vous estimez que certaines questions peuvent trouver leurs réponses avec plus de recherches pouvez-vous juste m'aiguiller ? 
       
      Aurélien 
       
       
    • Par siana
      Bonjour,
      Alors voila, j aurai besoin d avoir des orientations et conseils.
      J ai obtenu mon PPR (via entree express, extraction directe). 
      Je n ai pas encore fait mon landing au canada (prevu pr le printemps) mais mnt j ai décroché un emploi dans mon domaine a quebec! 
      Je ne sais plus quoi faire? Faire mon landing en ontario ou aitre province puis partir au quebec au bout d un mois? 
      Faire mon installation en ontario (gatineau) et faire la navette pr aller a ce travail sachant que c est 4h de route par jour?
      Refuser ce travail au risque de se retrouver au chomage une fois en ontario ? 
       
      Merci d avance pr vos retours :) 
       
    • Par Amaelle
      Envie de vous partager un bout de mon bilan de deux ans d’installation au Québec. Mon projet d’installation remonte a 2011 où j’ai fais un stage de 4 mois dans un organisme communautaire féministe oeuvrant dans la promotion des sciences auprès des filles par le biais de diverses activités. J’ai ensuite voyagé, seule, pendant 6 mois au Etats-unis et canada, mon premier voyage qui a m’a fait beaucoup évoluer et mieux me connaître. De retour en France, le moral dans les chaussettes, j’ai fais ma demande de résidence permanente assez rapidement. Entre temps, je change de ville et trouve divers emploi touchant de près ou de loin mon diplôme de Conseillère en économie sociale et familiale  : serveuse, hôtesse d'accueil, auxiliaire de vie sociale, aide-soignante, enseignante, coordinatrice, responsable de secteur mais surtout un cercle d’amis solide. Je fais un saut a Montréal en 2014 pour valider ma résidence. En 2016, après la fin de mon CDD et une relation amoureuse bancale, je décide (enfin) de partir vivre au Canada, j’hésite entre Montréal et Vancouver, la distance, le coût de la vie et l'accès a un travail dans le domaine du social me font choisir Montréal. Sur place, j’arrive en Airbnb pour 1 mois, le temps de me trouver un job et une colocation : au bout de deux semaine, je trouve un job de commis dans une épicerie gastronomique a temps partiel (j’accepte de travailler seulement 20h par semaine pour pouvoir me garder du temps pour trouver un “vrai” emploi et ne pas rester bloquer dans un emploi au salaire minimum), je trouve une colocation rapidement (mais qui ne fonctionne pas a cause de personnalité divergente et je déménage au bout d’un mois pour en retrouver une autre plus adéquate). Je débute un suivi avec une conseillère en emploi du Centre des femmes de Montréal, je répond a des offres d’emploi et j’envois des candidatures spontanées dans les organismes qui m'intéresse et je fais du bénévolat dans un centre d'hébergement pour hommes itinérants. Deux mois plus tard je trouve un emploi “sur appel” dans un centre d'hébergement en santé mental que je quitte un mois plus tard pour un poste permanent dans un centre d'hébergement pour femmes itinérantes (où j’ai commencé par travailler deux mois de nuits, puis 1 an ½ de soir). Insatisfaite de mes conditions de travail et de la nature de mon travail, je cherche a changer d’emploi et candidature sur mon temps libre, et j’ai débuté, en septembre, un poste temporaire dans le public, en milieu hospitalier qui je suis sur va m’ouvrir de nouvelles portes et un poste permanent.
      Socialement, je me suis fais des ami(e)s, surtout des français au début mais aussi, via mon travail, des amies québécoises. J'ai rencontré mon copain ici, un français des îles, et nous habitons ensemble depuis peu. 
      Je reviens de trois semaines de vacances en France et j'étais contente de rentrer a Montréal, mon bilan d'installation est positif , j'ai pu évoluer professionnellement, trouver un partenaire de vie, voyager, j'ai accès a un confort de vie (weekend prolongé, activités sportives et de plein air, développement personnel, spa, psychothérapie etc). Bien sûr il y a eu des moments difficiles avec des hauts et des bas mais en se donnant de temps et les moyens, on arrive a tout et je sais que rien n'est figé, on peut encore changer de ville ou même de pays, pour le moment ma vie ici, au Québec me convient . 
    • Par Anon99
      Pour ceux qui auront une auto :
       
      Ce que vous devez savoir que la ville de Montréal et un peu moins pour les autres du Québec :
      * Ici, l'activité policière (avec SPVM) a pour mandat de collecter de l'argent. Ainsi il existe de nombreux pièges,
      et en gros quoi que vous fassiez pour être vigilant vous allez tomber dans le piège.
      prévoir dans votre budget un 170$/mois d'amendes (coût d'une seul amende)
      * Les policiers doivent donner un certain nombre d'amende par jour et tous les coups sont permis.
      * Enfin, devant un juge de la ville, il est impossible de se défendre.
      * Si vous êtes témoin ou victime d'un policier qui a bu ou drogué ou autre vous ne devrez pas vous défendre ou dénoncer.
      ---- pour finir --- Montréal n'est pas un tremplin mieux rester pour les études  et quitter ensuite.
    • Par charraf55
      Bonsoir,
       
      Je suis Orthophoniste Marocaine, dernièrement j'ai reçu la décision de ma demande d'équivalence auprès de l'ordre des Orthophoniste au Québec, il s'est avéré que je doit continuer trois ans d'étude je veux savoir est ce que je doit faire une demande de visa d'étude ou de travailleur qualifié, si il y'a des orthophonistes Marocaine déjà passer par cette étape pouvez-vous partager avec mois votre expérience.
      merci pour toutes réponses
    • Par Siham_bk
      Ya-t-il une possibilite de prolonger le délai ou de recommencer pour pouvoir remplir toutes les informations qui me sont requises .? Je commence à zero et il me faut plus de temps pour faire le test de la langue française , de l'anglais , avoir le passeport , l'évluation comparative du diplome ... 
       
      En général pouvez-vous me fournir des renseignement sur le projet Arrima , si la plateforme et la sélection sobt ouverte toute l'année ?   
    • Par JamyJamy
      Bonjour à tous,
       
      Ma conjointe et moi même partons le mois prochain pour le Québec pour ses études.
       
      Nous nous posons quelques questions sur certaines démarches administratives à faire avant notre départ, et d'autres à l'arrivée, et espérons que certains ici pourront répondre à nos interrogations.
       
      - Nous n'avons pas très bien compris comment nous devions procéder pour la Sécu. Nous avons bien compris que ma conjointe, étant étudiante et grâce aux accords entre la France et le Quebec disposait d'une protection sociale. Elle s'est donc rendue à la CPAM afin d'obtenir plus de renseignements, et la personne au guichet lui a demandé de remplir une déclaration de changement d'adresse (avec certificat d'admission joint au document) afin d'obtenir le formulaire SE 401-Q-102 (trouvable sur internet)
      De mon côté, que dois-je faire en tant que conjoint de fait ? dois-je souscrire à une assurance privée avant d'arriver au Québec ?
       
      Seconde question :
      -Est-il intéressant d'ouvrir un compte bancaire en ligne (type Boursorama) avec de quoi payer nos premiers jours (ou semaines sur place) en attendant l'ouverture d'un compte sur place et le transfert de notre argent depuis la France ?
       
      Merci d'avance.
       
       
    • Par collegien
      BONJOUR,
      en tant que diplômé du Quebec , j occupe actuellement le titre de travailleur temporaire (PEQ),
      ma question est de savoir si cest possible dinviter ma conjointe (nous sommes pas marier mais en couple depuis 6ans ,3ans avant mon entrée au canada et attendons en enfant) . cest a dire la faire venir sous mon statut. je précise ; jai eu mon CSQ et jattends ma résidence permanente .
      si cest possible comment posseder,
      jai ecris a limmigration depuis sans reponses
      merci pour vos reponses
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles