Jump to content

Préparation pour les impots


Recommended Posts

  • Habitués

Tu exagères: tu ne sais pas que Caroline justement connait tout car elle est plus intelligente que la plèbe !
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Nous aussi on a eu une première année compliquée, ça nous a pas empêché de tout faire avec le logiciel, impôt expert gère très bien l'arrivée de nouveaux résidents avec des revenus à l'étranger (tous les logiciels ne le font pas...), et même si on doit envoyer la version papier plutôt que la télétransmission, le logiciel nous génère tout en PDF, pré rempli en fonction des infos qu'on a saisi, plus qu'à imprimer, signer et envoyer, pas besoin de tout remplir à la main :)

 

Et les logiciels sont bien faits, ils te posent toutes les questions sur tous les items qui te permettraient d'avoir des retours d'impôts, donc à chaque nouvelle question, tu vois si ça te concerne ou pas, et si ça te concerne, t'as un infobulle qui te donne plus d'infos, et même au pire si tu comprends pas, tu google 2 minutes et tu trouves les réponses à tes questions... Bref, à moins d'avoir un QI négatif, y a pas vraiment de raisons valables de passer par un comptable plutôt que par un logiciel (je ne parle pas des personnes qui ont leur entreprise free lance, ça c'est encore autre chose, je conçois que dans ce cas ce soit plus compliqué...)

 

Link to post
Share on other sites

Pour ceux que ça intéresse, l'Agence du Revenu du Canada forme des bénévoles pour aider les assistés-sociaux et les personnes à faibles revenus à faire leur déclaration d'impôts. Ce sont évidemment des formations de base, pour des revenus faciles. Pas question de fournir des infos d'optimisation fiscale.

Je l'avais fait la première année et j'ai toujours rempli mes déclarations d'impôts tout seul.

Maintenant je suis passé au logiciel, j'utilise Studiotax entièrement gratuit, peu importe le montant de revenu (contrairement à d'autres).

Il est capable d'aller chercher les données fiscales, envoyées par l'employeur aux agences du revenu, et les saisies automatiquement dans les bonnes cases.

 

Je suis également choqué qu'on soit obligé de payer un comptable pour savoir combien d'impôts il nous reste à payer ou combien de trop-payé les gouvernements nous doivent. Ça fait certes, rouler le secteur de la compatibilité, mais c'est autant d'argent qui n'est pas injecté dans la consommation de biens.

 

Je n'ai fait affaire qu'à une seule reprise avec un bureau de comptable bien connu, par ses deux lettres.... j'avais reçu un remboursement d'une formation, par mon employeur, mais j'ai reçu un feuillet de l'établissement scolaire (des cours d'anglais). Je ne savais donc pas si je devais déclarer mes frais, vus qu'ils m'avaient été remboursés (et que visiblement ce montant n'apparaissait pas sur le feuillet fiscal de mon employeur !). Ce comptable ne s'est pas posé de question : "Vous avez un relevé fiscal, on le déduis" merci bye. J'ai payé 85$ pour ce genre de "conseil" !

 

Je pense que ça vaut le coût d'investir du temps la première année pour comprendre comment remplir efficacement sa déclaration d'impôts, même si ça semble être du charabia fiscal, le guide pour les particuliers est quand même bien vulgariser. On le lit une fois, puis ensuite on ne lit que les modifications fiscales au début du guide.

 

De toute façon si on demande des crédits auxquels on n'a pas droit, les agences corrigeront les montants lors de l'établissement de l'avis de cotisation. Elles, ce qu'elles veulent c'est surtout s'assurer que les citoyens déclarent TOUS leurs revenus, pour justement aller chercher le maximum d'impôts.

 

Personnellement j'envoie toujours ma déclaration avant le 10 Mars, comme ça c'est fait, c'est réglé. Si je dois payer de l'impôt, je le saurai assez vite et j'aurai quand même jusqu'au 30 Avril pour le payer. En envoyant la déclaration à la dernière minute, advenant qu'on doit de l'impôt et qu'on s'est trompé dans nos calculs, on doit non seulement le payer, mais il y a une amende et des intérêts en plus.

 

Inutile de jouer avec le fisc.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonjour, 

Nouvellement installée au Quebec, Je suis entrain de faire la déclaration des revenus sur Impot Expert, vu que c est ma  première déclaration, et qu'actuellement je suis sans revenus, devrais je mettre des 0 partout (PAS DE T4 ni autre feuillets, pas de RAP, REEP, COTISATIONS.....) ( ca me parait un peu bizzard de ne rien trouver a déclarer, sauf l allocation pour enfants et mon salaire des quelques mois avant ma admission qui ne provient pas de source canadienne). LOOOOOOST :( 

Très reconnaissante pour vos retours d'expériences.

 

Merci beaucoup! 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 4 heures, Sonriza a dit :

Bonjour, 

Nouvellement installée au Quebec, Je suis entrain de faire la déclaration des revenus sur Impot Expert, vu que c est ma  première déclaration, et qu'actuellement je suis sans revenus, devrais je mettre des 0 partout (PAS DE T4 ni autre feuillets, pas de RAP, REEP, COTISATIONS.....) ( ca me parait un peu bizzard de ne rien trouver a déclarer, sauf l allocation pour enfants et mon salaire des quelques mois avant ma admission qui ne provient pas de source canadienne). LOOOOOOST :( 

Très reconnaissante pour vos retours d'expériences.

 

Merci beaucoup! 

c'est pas bizarre, c'est normal. pas tout le monde on des revenus mais ils doivent faire une déclaration :) 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 2 minutes, Automne a dit :

c'est pas bizarre, c'est normal. pas tout le monde on des revenus mais ils doivent faire une déclaration :) 

Mercii  :) 

Link to post
Share on other sites

Merci Yan pour tes conseils. 

J'avais vu effectivement les associations et aides mais je pensais que c'était pour les  personnes a faibles revenues. 

 

Je vais regarder pour ce logiciel.  

 

Tour me semble bon du coup, juste un doute sur des annexes R, Q, et 1 dont un que je n'arrive pas à trouver sue le net mais ne me semble pas si important. 

Je vais essayer de faire simple mais cite en joignant une lettre au cas où je me sois tromper. Pour l'année prochaine je me préparerait mieux. 

Link to post
Share on other sites
Le 09/04/2018 à 20:44, baboo_n a dit :

Ben 50$ par déclaration oui, ça fais flic pr ma 1ere année ou je n'ai travaillee que 2mois, donc non-imposable.

Déjà que les impôts ça fait toujours un peu flic de devoir en payer ( bien géré ou pas au service des citoyens c'est un autre débat ), mais devoir payer un comptable pr savoir combien payer d'impôt.... pfff
Surtout quand en France on a jamais eu l'habitude devoir avoir recours à un comptable parce que c'est quand même objectivement plus simple :
- On t'envoie les documents a remplir, ce n'est pas à toi d'aller chercher les formulaires et annexe a imprimer quinte correspond)
- elle est déjà pre-remplie. Tu as juste a valider les informations, meme les produits bancaire sont deja renseignee, ( ya juste a verifier avec le courrier de la Banque, qui la encore précise bien a quelle case mettre cela)
- et après c'est les impôts et leur savoir faire de comptabilité qui font le calcul de la page intérieur des abattements et compagnie pour arriver à ==》 voilà ce que vous nous devez.

La c'est toi qui reporté x fois les montant , procède aux sous-straction pr calculer combien tu leur dois et réclamer ou payer la difference.


Bon c'est peut être l'habitude qui fais que.. maos oui biensure l'année prochaine je nous prend un comptable lol

Envoyé de mon SM-G930W8 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Surtout quand en France on a jamais eu l'habitude devoir avoir recours à un comptable parce que c'est quand même objectivement plus simple :
>>>> En France oui c'est plus simple si tu restes en France. Idem pour les canadiens.
 

Link to post
Share on other sites
Le 14/04/2018 à 22:11, YanMtl2018 a dit :

Pour ceux que ça intéresse, l'Agence du Revenu du Canada forme des bénévoles pour aider les assistés-sociaux et les personnes à faibles revenus à faire leur déclaration d'impôts. Ce sont évidemment des formations de base, pour des revenus faciles. Pas question de fournir des infos d'optimisation fiscale.

Je l'avais fait la première année et j'ai toujours rempli mes déclarations d'impôts tout seul.

Maintenant je suis passé au logiciel, j'utilise Studiotax entièrement gratuit, peu importe le montant de revenu (contrairement à d'autres).

Il est capable d'aller chercher les données fiscales, envoyées par l'employeur aux agences du revenu, et les saisies automatiquement dans les bonnes cases.

 

Je suis également choqué qu'on soit obligé de payer un comptable pour savoir combien d'impôts il nous reste à payer ou combien de trop-payé les gouvernements nous doivent. Ça fait certes, rouler le secteur de la compatibilité, mais c'est autant d'argent qui n'est pas injecté dans la consommation de biens.

 

Je n'ai fait affaire qu'à une seule reprise avec un bureau de comptable bien connu, par ses deux lettres.... j'avais reçu un remboursement d'une formation, par mon employeur, mais j'ai reçu un feuillet de l'établissement scolaire (des cours d'anglais). Je ne savais donc pas si je devais déclarer mes frais, vus qu'ils m'avaient été remboursés (et que visiblement ce montant n'apparaissait pas sur le feuillet fiscal de mon employeur !). Ce comptable ne s'est pas posé de question : "Vous avez un relevé fiscal, on le déduis" merci bye. J'ai payé 85$ pour ce genre de "conseil" !

 

Je pense que ça vaut le coût d'investir du temps la première année pour comprendre comment remplir efficacement sa déclaration d'impôts, même si ça semble être du charabia fiscal, le guide pour les particuliers est quand même bien vulgariser. On le lit une fois, puis ensuite on ne lit que les modifications fiscales au début du guide.

 

De toute façon si on demande des crédits auxquels on n'a pas droit, les agences corrigeront les montants lors de l'établissement de l'avis de cotisation. Elles, ce qu'elles veulent c'est surtout s'assurer que les citoyens déclarent TOUS leurs revenus, pour justement aller chercher le maximum d'impôts.

 

Personnellement j'envoie toujours ma déclaration avant le 10 Mars, comme ça c'est fait, c'est réglé. Si je dois payer de l'impôt, je le saurai assez vite et j'aurai quand même jusqu'au 30 Avril pour le payer. En envoyant la déclaration à la dernière minute, advenant qu'on doit de l'impôt et qu'on s'est trompé dans nos calculs, on doit non seulement le payer, mais il y a une amende et des intérêts en plus.

 

Inutile de jouer avec le fisc.

Ça fait certes, rouler le secteur de la compatibilité, mais c'est autant d'argent qui n'est pas injecté dans la consommation de biens.
.>>> Le comptable consomme lui aussi. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Ivy Bijou a dit :

Ça fait certes, rouler le secteur de la compatibilité, mais c'est autant d'argent qui n'est pas injecté dans la consommation de biens.
.>>> Le comptable consomme lui aussi. 

 

Évidemment, l'itinérant aussi consomme, tant qu'à y être.

Payer un comptable pour remplir sa déclaration d'impôt c'est comme si dans un restaurant, un deuxième serveur venait pour prendre la commande et la retransmettait à un autre serveur, en facturant au client le "service".

 

Il faut avouer qu'un état qui n'est pas capable de permettre à ses citoyens lambda de faire simplement une déclaration d'impôts peut paraitre comme un état voyou. C'est quand même un comble qu'un état ne facilite pas la perception d'impôts non ?

 

Avec les logiciels (payants ou gratuits), c'est les données fiscales qu'on doit confier à des entreprises privées, là encore un comble quand on sait que ces données sont très sensibles pour des fraudeurs potentiels.

 

Les comptables devraient être employés pour ce dont ils sont formés à savoir faire la comptabilité d'entreprise, d'organisme et certainement pas pour la comptabilité "personnelle".

Link to post
Share on other sites

@Sonriza

Il est tout à fait normal de ne pas avoir de revenus gagnés au Canada à déclarer la première année (et même parfois les suivantes).

La première déclaration permet surtout de se faire connaitre des agences du revenus du Canada et du gouvernement provincial pour le Québec.

Ça te permettra l'année prochaine d'utiliser la fonction d'envoi électronique via Impôt expert, car actuellement, je ne pense pas que tu puisses utilisé Impôtnet pour envoyer ta déclaration électroniquement.

Deuxième avantage, tu devrais pouvoir bénéficier d'un "retour d'impôt" via le crédit de solidarité qui comprend un remboursement de la taxe de vente (autant au provincial qu'au fédéral) et un remboursement de la taxe d'habitation (si tu es locataire).

Évidemment, ce crédit devrait être proportionnel  à la durée de ton séjour au Canada l'année dernière, c'est pour cela que tu dois indiquer ta date d'entrée au Canada.

 

Les agences du revenu ne vont pas enquêter sur des personnes qui ne déclarent pas de revenus canadiens. En revanche l'année prochaine, soit tu vis encore sur tes réserves d'argent personnel, soit tu touches un salaire, des revenus, des allocations d'aide et ça, il faudra bien les déclarer :-)

Link to post
Share on other sites
Le 02/04/2018 à 14:39, baboo_n a dit :

Je pensais que notre situation pour 2mois de salaire au canada, sans appartement, sans REER, sans CELI serait simple et ne valait pas la peine de passer par un fiscaliste ou comptable (très dispandieux) mais c'est vraiment galère à remplir. Contrairement à la France, on ne nous envoie pas les formulaires, c'est à nous d'aller les téléharger et imprimer, mais y'en a tellement... je ne suis pas sûre de prendre le bon déjà pour commencer : 

 

1/ Ma 1ère difficulté est de confirmé mon status de résident ou non et d'utiliser le bon formulaire (car les impôts m'ont répondu que non, mais quand je lis la définition de "Liens forts" determinant pour être considéré comme résident, j'ai des doutes...) . Nous sommes arrivée le 15/10/2017 soit <  à 183

J'ai rempli ce formulaire : file:///C:/Users/enicoud111317/Downloads/nr74-fill-s-17f.pdf  qui aide à envoyer la requête mais je ne sais pas les délais de traitements... 

 

Attention, n'étant pas comptable et encore moins fiscaliste, mes réponses reflètent l'état de mes connaissances et ne pourraient être prises comme des conseils juridiques légalement valables.

 

Étant donné que tu es visiblement une résidente permanente depuis le 15/10/2017, il ne te faut pas prouver que tu as le statut de résident (C'est pour cela que les impôts t'ont dit que ce n'était pas nécessaire). Ce statut doit être déterminé si la personne (rèsident permanent ou citoyen canadien) passe une partie de l'année à l'extérieur du Canada et que ses revenus sont majoritairement de sources étrangères et qu'elle n'a pas vraiment d'attaches au Canada (un canadien qui travailerait 11 mois de l'année à Los Angeles, qui n'aurait aucun appartement au Canada, aucun compte bancaire etc....).

 

Le 02/04/2018 à 14:39, baboo_n a dit :

 

2/ Dois-je déclarer ou non nos revenues de salaires en france ? 

 

Évidemment que non. Le régime fiscal français est indépendant du régime fiscal canadien et tu as immigré, donc tes revenus français sont à déclarer en France (surtout déclare-les sinon tu pourrais avoir des problèmes en cas de retour en France (amende et arriérés).

Les revenus gagnés en France pourraient être à déclarer au Canada si tu les avais gagné dans le cadre d'un contrat octroyé par une entreprise canadienne, alors que tu vivais au Canada. Dans ce cas-là, tu ne les déclarerait pas en France, mais au Canada.

Pour les immigrants, il faut considérer les revenus gagnés dans chacun des pays, la première année, comme étant imposables dans les pays où ces revenus ont été gagnés.

 

Le 02/04/2018 à 14:39, baboo_n a dit :

 

3/ Propriété en France : sur 2017 nous avons également perçu 1mois de notre logement que nous avons mis en location

 

Le Canada demande de déclarer si tu as des biens étrangers d'une valeur supérieure à 100 000$. Si ton logement en France vaut plus que 100 000$ il faut le dire. (C'est pour éviter de te donner des allocations de "survie" alors que tu as un trésor financier à l'étranger.

 

Le 02/04/2018 à 14:39, baboo_n a dit :

 

4/ les français sont -ils sous cette "convention fiscale, considéré résident de cet autre pays (FR) et non-résident du Canada?"

 

Non, ces ententes ne valent que lorsque des résidents d'un pays travaillent dans l'autre pays, mais sous contrat d'une entreprise locale (un canadien travaille pour une compagnie canadienne, mais dans le cadre d'un contrat en France, ou l'inverse)

 

Le 02/04/2018 à 14:39, baboo_n a dit :

 

 

Quelqu'un est-il arrivé fin 2017 également pour s'entraider ?

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By olivierthms
      Bonjour à tous,

      J'ai parcouru le forum sans trouver la réponse à mon problème. Si vous jugez que ça n'a pas sa place ici, n'hésitez pas à supprimer le post. 

      J'ai un cas très particulier, et j'aimerais savoir si certains d'entre vous pourrait m'aider (ou connaissent des personnes qui peuvent m'aider) :
       
      Ma situation :
      - je suis freelance en marketing, et je travaille depuis chez moi
      - résident québécois depuis le 1er Octobre 2019 (arrivé sur le sol le 03/09/2019).
      - déménagement annoncé aux impôts FR à partir du 03/09/2019
      - auto-entrepreneur en France depuis 2016 (j'établis mes factures via cette micro-entreprise)
      - j'ai envoyé un formulaire à l'ARC pour définir mon statut de résidence fiscal du Québec, sans retour de leur part
       
      2019 : 
      - 100% des revenus réalisés via des sociétés françaises
      - déclaration annuelle faite en France, et 3 mois au Québec (Oct, Nov, Dec) via une déclaration française : n°2024 NR.
      - aucun revenu réalisé grâce via une société canadienne (0$ gagné)
      - aucune facture émise à une société canadienne
      => le comptable m'a annoncé une somme de 2500$ couvrant les cotisations des retraites, et pas de paiement des impôts pour cette année.
       
      2020 : 
      - chiffres d'affaire estimé à l'année de 70 000 CAD$ (30000$ à date).
      - A ce jour, société toujours domicilié en France.
      - Déjà 4790€ versés pour les cotisations françaises (Janvier, Février, Mars, Avril). Ce ne sont pas des impôts mais des cotisations d'entreprise versées à l'URSSAF (charges sociales).

      Mes recherches : 
      La convention fiscale entre la France et le Canada semble dire que si mes bénéfices sont faits entièrement en France via mon entreprise, je paye mes impôts la bas (Source : https://www.canada.ca/fr/ministere-finances/programmes/politique-impot/conventions-fiscales/pays/france-convention-refonte-1975-1987-1995-2010.html)
       
      Questions :
      • dois-je payer mes impôts aux Québec ou en France ? 
      • Si je dois les payer au Québec, j'envisagerais de stopper mes cotisations à l'URSSAF français et de facturer en tant que travailleur autonome canadien, pour éviter de payer les 22% supplémentaires à l'URSSAF Français. Ainsi je payerais uniquement les impôts canadiens et la retraite canadienne. Est-ce la meilleure solution ? 
      • Si je dois les payer au Québec, puis-je espérer avoir un remboursement des 4347€ versés à l'URSSAF français (Janvier, Février, Mars, Avril, Mai) ?

      Je suis véritablement perdu... ! 
      Si vous connaissez quelqu'un qui peut m'accompagner, ça serait génial ? A date, le comptable que j'ai vu ne semble pas savoir véritablement... 

      Merci beaucoup pour votre aide,

      Olivier
    • By pizza
      Bonjour à vous,
      j'ai une question à propos de la déclaration d'impôts, voilà:
      rien ne va plus entre mon mari et moi, la séparation est imminente, mais pour des raisons pratico-pratiques, nous habitons encore ensemble jusqu'en juin.
      on m'a dit que nous devons quand même faire (et coordonner) nos déclarations d'impôts puisque nous sommes encore mariés légalement et avons eu le même domicile fiscal en 2019 ... mais on ne se parle plus (et je n'y tiens vraiment plus du reste), est-ce que c'est vrai de vrai cette obligation? si oui, avez-vous un lien  à me donner pour m'aider à comprendre, ou si ce n'est pas vrai, un lien pour me rassurer.
      je suis au courant du fait que c'est sans doute avantageux qu'on le coordonne ensemble, mais là, je vous épargne les détails mais je me passerai bien volontiers de ces avantages, ma question c'est juste est-on vraiment obligé de le faire ensemble, en même temps ou pas
      PS: on n'a pas actif en commun, genre maison, et nous avons deux enfants dont l'un a eu 18 ans en Sept 2019
      Merci beaucoup
    • By BonjourToto
      Est-ce que quelqu'un serait en mesure de pointer de l'info concernant des possible subventions d'impôt auxquels nous puissions demander?
      Genre: On a été embauché par vois éléctronique, par tournée international de l'entreprise, chose du genre, et puisque nous allons devenir résidant permanent au Canada et/ou au Québec.
      J'en ai trouvé une, mais ce serait pour des chercheurs/experts en recherche et développment et développment expérimentale ( https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheques/programmes/mesures-fiscales/conge-fiscal-pour-chercheurs-etrangers/ ).
    • By Mag24
      Bonjour à tous,
      nous allons arriver à Quebec dans trois mois. Mon mari a signé un contrat de travail avec une entreprise de Quebec. Cependant, nous nous posons une question , car la première année , nous paierons à la source les impots de son salaire québécois, mais également ceux de France ( sur l'année actuelle) ?. Donc l'année de transition sera difficile, et j'ai entendu parler d'un accord entre la France et le Quebec d'un dispositif qui éviterait cette " double peine". Quelqu'un en sait il plus ? J'ai bien trouvé des articles mais c'est très confus .
      Merci pour vos reponses
    • By nono49
      Bonjour,
      L'ARC accorde une déduction fiscale pour les frais de déménagement.
      Ils évoquent "les permis".
      J'étais à me demander jusqu'à quel point les frais engagés pour les permis de travail, CQP et autres visas ne pouvaient pas être déduits ?
      L'un(e) de vous a t'il de l'information ou expérience là dessus ?
      Merci
       
    • By dydadou
      Bonjour,

      Concernant les preuves de cotisations sociales pour la demande de CSQ, je n’arrive pas à savoir quel document fournir exactement pour les citoyens français? En parcourant le forum j’ai remarqué qu’il y avait eu beaucoup de demandes retoquées en raison de ces justificatifs manquants. Toujours en parcourant le forum, j’ai pu lire plusieurs sons de cloche, mais aucune réponse claire et précise :

      1) Certains recommandent d’éditer le relevé de carrière sur le site de l’assurance retraite. Est-ce suffisant ?
      De plus, si on l’édite aujourd’hui, ce document ne tient pas compte des revenus 2014 et 2015. Faut-il fournir d’autres documents en complément ? Si oui lesquels ?

      2) D’autres recommandent de fournir les cinq derniers avis d’imposition. Mais à quel document font ils exactement référence ? Sur le site des impôts, on peut éditer un justificatif, ou l’avis d’imposition. Mais aucun de ces deux documents n’atteste véritablement du règlement des impôts. Ils indiquent seulement le montant des impôts à payer (et le reste dû des dernières mensualités de l’année pour l’avis d’imposition). Est-ce suffisant ?
      De plus, les derniers avis d’impositions disponibles sont ceux réalisés sur la base des revenus 2013. Comment prouver le paiement des cotisations de 2014 et 2015 ? Faut-il fournir d’autres documents en complément ? Si oui lesquels ?

      Quelle solution envisager ? Faut-il opter pour les deux solutions en même temps ? Ou faut-il fournir d’autres documents ?

      Est-ce que des gens qui ont déjà obtenu leur CSQ pourraient nous aider sur ce point ?

      Merci beaucoup !!

    • By Pandore
      Bonjour,

      Je dois déclarer mes revenus perçus en France en 2013.Sachant que sur 2013 j'ai eu quelques mois en France puis le reste au Québec,que dois-je remplir comme documents? 2042 ou 2042NR ou les 2? J'ai aussi des revenus fonciers,est-ce que je peux les intégrer à la 2042 comme je l'ai toujours fait (microbic)? Dois-je envoyer papier,en ligne ou papier et en ligne?
    • By OliFran
      Bonjour à tous,

      C'est un sujet d'actualité je crois, les impôts sont à faire ici au Québec.

      Je suis dans une situation particulière et je ne sais pas bien comment gérer la situation.
      Sur l'année 2013, j'ai travaillé avec un contrat francais et canadien.

      En détail, j'ai travaillé 8 mois de mai à décembre 2013 à MTL avec des fiches de paies canadiennes (donc imposables) et 4 mois avec des fiches de paies francaises de janvier à avril 2013 (là je sais pas ou je dois être imposé et ce qui est intéressant d'un point de vu fiscale).

      Je crois savoir que 6 mois de résidence en dehors du territoire francaise permet d'être éligible à ne pas payer les impôts en France.

      1) Oui mais dois-je en faire la demande expresse, même si j'ai déja signalé que je réside et travaille au Canada à nos très chers impôts francais?

      2) Et dans l'affirmative, que je n'aurai pas à déclarer mes revenus en France, dois-je donc ajouter mes revenus francais à ma déclaration québecoise?

      J'ai pris rdv en début de semaine prochaine avec HR BLOCK. Lors de ma prise de rdv j'ai discuté 5mn sur ma situation, ils ne semblaient pas bien maitriser les subtilités entre les impôts des deux pays. En gros ce qui est possible de faire ou pas.

      Merci de votre aide,
      Olivier
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines