Aller au contenu
Meziant-Ex-Nihilo

Après un an sur Montréal, je n'ai jamais été aussi dépressif

Messages recommandés

C'est quoi un rant (ce n'est pas à toi que je parlais mais à qwinchose, je ne réponds pas aux gens qui postent 2 mots inintelligibles)

 

 

Modifié par Demina47

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 minutes ago, Demina47 said:

C'est quoi un rant (ce n'est pas à toi que je parlais mais à qwinchose, je ne réponds pas aux gens qui postent 2 mots inintelligibles)

 

 

Car mes posts n'indiquaient pas clairement quels postes avaient été chiants pour X ou Y raisons.

 

Un rant c'est un gros chialage / bref râler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

C'est quoi un rant (ce n'est pas à toi que je parlais mais à qwinchose, je ne réponds pas aux gens qui postent 2 mots inintelligibles)

 

 

 

@Demina47 c'est pas parce qu'on est pas d'accord sur tout qu'il faut m'écorcher .... :299_bouquet:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es parano mon pauvre ami

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

T'es parano mon pauvre ami

 

Qui moi ou lui ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
6 minutes ago, Demina47 said:

T'es parano mon pauvre ami

 

13 minutes ago, qwintine said:

 

@Demina47 c'est pas parce qu'on est pas d'accord sur tout qu'il faut m'écorcher .... :299_bouquet:

 

1 minute ago, qwintine said:

 

Qui moi ou lui ?

 

Je ne faisais qu'expliquer pourquoi j'expliquais mes "nons".

 

No big deal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Meziant-Ex-Nihilo pour votre témoignage. Nous allons le publier sur la page d'accueil du site. 

En passant, au sortir de l'hiver c'est toujours un peu difficile pour tout le monde. Bientôt le printemps, un jour!

 

Bon courage pour la suite. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

En passant, au sortir de l'hiver c'est toujours un peu difficile pour tout le monde. Bientôt le printemps, un jour!

 @immigrer.com ah non! Moi j'en veux encore de la neige ... je veux skier :435_skier::436_snowboarder:  jusque début juin :15_yum: OK ça peut être avec du soleil et 5-6 degré positif ... et de la neige la nuit ... :10_wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle tristesse de lire votre partage d’experience! 

Un an! Comment en un an pouvez-vous tout connaître?

vous savez ce qui vous manque? De la résilience, de l’humilité et surtout une connaissance de la culture Nord-Americaine!

Si vous faites correctement votre travail, que vous êtes humble qu’est ce que ça peut vous faire que l’on vous dise si on aime ou pas votre accent, vos fringues, vos pompes!!!! 

Votre attitude doit certainement être détestable pour qu’il vous arrive cela! EN AMÉRIQUE DU NORD ON NE JUGE PAS! 

 

un conseil partez vite d’ici ce pays n’est pas fait pour vous 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, grenadine84 said:

Quelle tristesse de lire votre partage d’experience! 

Un an! Comment en un an pouvez-vous tout connaître?

vous savez ce qui vous manque? De la résilience, de l’humilité et surtout une connaissance de la culture Nord-Americaine!

Si vous faites correctement votre travail, que vous êtes humble qu’est ce que ça peut vous faire que l’on vous dise si on aime ou pas votre accent, vos fringues, vos pompes!!!! 

Votre attitude doit certainement être détestable pour qu’il vous arrive cela! EN AMÉRIQUE DU NORD ON NE JUGE PAS! 

 

un conseil partez vite d’ici ce pays n’est pas fait pour vous 

  1. Je ne pense pas tout connaître au bout d'un an, j'ai indiqué que ce n'est qu'un ressenti et non une généralisation.
     
  2. En Amérique du nord, on ne juge pas ? Donc les gens ne sont pas des être humains, il n'y a aucun possibilité de mauvaise expérience ? S'il n'y avait pas de jugement des autres. Il n'y aurait jamais eu de tuerie en Amérique du nord et ailleurs. Ce que vous dites ne fait aucun sens. Avec toutes les pincettes que je prends, je juge quand même et "spoiler alert": vous jugez aussi et roulements de tambour c'est normal ! Ce qui est moins normal c'est de se laisser aller en milieu professionnel ou de tirer des conclusions hâtives sur la base du ressenti.
     
  3. J'ai vécu dans des endroits plus contraignants qu'ici ou il y avait beaucoup beaucoup de corruption et ou la justice se lavait les mains sur ce qu'elle pouvait faire avec des ressortissants étrangers. Donc de me dire que je manque de résilience alors que je me force pour rester, je trouve que ça ne fait pas sens également. Comme je l'ai indiqué le travail est important pour moi, donc si mon travail me pose un problème ça m'importune fortement (8h / jour ce n'est pas négligeable).
     
  4. Si je fais correctement mon travail, alors oui ça me fait ch**r que l'on vienne me dire par derrière et que l'on me démonte pour ma manière d’être qui n'a strictement rien eu a voir avec mon travail (note ça arrivait sur d'autres gens dans mon équipe, et ça s’insupportait aussi car je ne suis pas qu'un sale égoïste et pour avoir bossé ailleurs avant on évite de défoncer des gens devant d'autres membres de l’équipe...). Ce d'autant que je ne juge pas les gens de mon équipe sur ça, je tente de rester au niveau professionnel, même si je ne suis pas fan de l'accent. Vous voyez la différence ? Je fais un effort minimum et il n'y en pas du point de vue managérial.
    Désolé de vous dire que prendre les gens de mon équipe pour de la merde ça m'importune aussi (esprit d’équipe...).
     
  5. Je me force pour rester et fais de mon mieux (et vous me dites manque d’humilité ?).

Un conseil: arrêtez d’être aussi pédant.e surtout lorsque quelqu'un n'est pas trop de votre avis (c'est mon ressenti et peut-être que je me trompe, je l’espère).

 

Vous savez jusqu'au moment de l'adolescence je me suis toujours dit que la malchance n'existait pas et que effectivement ces personnes qui ne réussissaient pas devaient avoir une attitude détestable pour que ça arrive (le karma ?). Et un beau jour, quelqu'un de la famille meurt dans un accident de voiture (pas famille proche proche mais assez pour me faire penser que cette personne conduisait bien, pas le genre du type d'avoir des accidents et que donc pour moi c'etait injuste, oui j'avais sûrement grandi en étant bien protégé la vie est parfaite et blahblah).

La vie continuant il y a eu pas mal de choses sur lesquelles je n'ai eu aucun pouvoir peu importe mes décisions. Parfois des choses plutôt cool parfois... c'était plutôt l'inverse. Parfois je vois des patterns qui ne sont pas de mon fait et donc je m'interroge est-ce que c'est souvent / pas souvent le cas dans le culture de faire X ou Y, ou est-ce moi qui n'a pas eu de chance ?

 

Si j’étais si détestable je n'aurais pas aidé mes anciens collègues gratuitement après avoir démissionné de mon travail.

D'ailleurs si j'avais été si détestable ils ne m'auraient sûrement jamais contacté pour avoir de l'aide.

 

Ne vous inquiétez pas, je partirai en fin d’année et je ne reviendrais probablement pas.

"Bon débarras" pour vous je suppose ?

Personne n'est censé se poser des questions ici ?

On doit tous acquiescer que c'est parfait que si la moindre chose ne va pas et que c'est forcement de notre faute (faut pas vous inquiétez sur ce point je me tire régulièrement des balles dans le pied).

Souriez, soyez politiquement correct, ne vous plaignez pas, même dans la sphère privée ?

 

Je vous souhaite quand même une agréable journée / soirée, j’espère que mon post ne vous a pas causé trop de souffrance. Au vu de votre intervention il semble que vous soyez très mécontent.e mais peut-être que j’interprète mal.

 

Juste une dernière note: éviter l'argument d’autorité ou l'ad hominem, vous faites exactement ce que vous me reprochez (sans bien même me connaître) donnez un ressenti sur un post et une personne (ce que j'ai fait) pourquoi pas, en tirez des conclusions éclairs ça montre le manque de recul.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que tu décris dans tes posts est sûrement partager par bon nombre d immigrants de tous les pays. 

Not, il est interdit sur ce forum de critiquer une once le Quebec. Une horde de doux fou furieux, est toujours persuadé que c est toi le problème....

Alors dis leur oui et ne leur rentre pas dedans, cela ne sert à rien d essayer de parler à une mule qui ne veut pas écouter ( Tu vois cette phrase de la mule, est interdite...).

Dommage que tu n’aies pas pu trouvé ta place ici, car en certains points, on est pas mal mieux ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
25 minutes ago, jeffrey01120 said:

Ce que tu décris dans tes posts est sûrement partager par bon nombre d immigrants de tous les pays. 

Not, il est interdit sur ce forum de critiquer une once le Quebec. Une horde de doux fou furieux, est toujours persuadé que c est toi le problème....

Alors dis leur oui et ne leur rentre pas dedans, cela ne sert à rien d essayer de parler à une mule qui ne veut pas écouter ( Tu vois cette phrase de la mule, est interdite...).

Dommage que tu n’aies pas pu trouvé ta place ici, car en certains points, on est pas mal mieux ici.

 

Ça dépend je vais voir si les 6-8 prochains mois s'il y a du mieux (plus de chance ?).

 

Je ne suis pas d'accord les problèmes que tu as dans un pays sont rarement transposables dans tous les pays. Preuve qu'il en est on peut dire des choses sur la France beaucoup plus trash et rien ici.

 

Je vais faire dans l’extrême pour illustrer mon propos mais Singapour a un bien meilleur système de transport que Montréal, c'est un fait, donc on ne peut pas forcément comparé des pays qui n'ont rien ou peu de choses en commun.

 

Je suis d'accord il y a des pros ici que j'ai décrits: pour les appartements c'est mieux ici (sauf pour l'isolation acoustique) je vais sûrement en rentrant me retaper une collocation sur Paris pendant quelques mois avant de pouvoir avoir mon dossier de pris par un propriétaire. Pour la sécurité aussi, c'est pas mal safe et ça va me faire ch**r de voir des sauvages en rentrant (pew le jugement gratuit sur Paris et la France... mais je suppose que pour ça c'est totalement OK).

 

J'ai des potes ici et en France (et en Asie) et pour le/la job j'ai jamais trop eu de difficultés pour en avoir. Donc l'histoire de ma place est plus relative au mindset local.

 

Aux origines de ce posts je ne rentrais pas trop dedans par contre la personne en question ne s'est pas gênée pour le faire (je ne pense pas que ce soit une mule pour autant, elle a vu quelque chose qui ne lui a pas plu car cela a du touché car il devait y avoir quelque chose d'important pour elle).

 

J'ai l'impression d’être le seul con qui veuille bien faire l'effort de compréhension.

 

Par contre, je ne suis pas Jésus et je ne me laisse pas ch**r dessus gratuitement en dehors du travail (je me dis que lorsque je bosse je suis payé en partie pour subir même s'il y a des choses qui me font aussi partir), mais je suppose que ça aussi c'est mal.

 

Donc pas le droit de se plaindre sur le Québec ?

Pourquoi ça ne fait ch**r personne lorsque l'on chiale sur la France ?

Est-ce que les Québecois s'en foutent, est-ce que c'est parce qu'ils se disent que l'on est plus légitime de se plaindre sur l'endroit d’où l'on vient car on aurait plus de connaissance sur justement l'endroit d’où on vient ?

 

C'est pas contradictoire de parler de résilience et d’être choquée suffisamment pour me traiter comme une personne détestable pour un post de ressenti ?

 

Mais bon je suppose que c'est encore trop de questions... et que au mieux j'aurais le droit aux conclusions gratuites un peu cinglantes sur les bords.

 

Modifié par Meziant-Ex-Nihilo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Continuons à être ce que nous sommes....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Meziant-Ex-Nihilo a dit :

 

Ça dépend je vais voir si les 6-8 prochains mois s'il y a du mieux (plus de chance ?).

 

Je ne suis pas d'accord les problèmes que tu as dans un pays sont rarement transposables dans tous les pays. Preuve qu'il en est on peut dire des choses sur la France beaucoup plus trash et rien ici.

 

Je vais faire dans l’extrême pour illustrer mon propos mais Singapour a un bien meilleur système de transport que Montréal, c'est un fait, donc on ne peut pas forcément comparé des pays qui n'ont rien ou peu de choses en commun.

 

Je suis d'accord il y a des pros ici que j'ai décrits: pour les appartements c'est mieux ici (sauf pour l'isolation acoustique) je vais sûrement en rentrant me retaper une collocation sur Paris pendant quelques mois avant de pouvoir avoir mon dossier de pris par un propriétaire. Pour la sécurité aussi, c'est pas mal safe et ça va me faire ch**r de voir des sauvages en rentrant (pew le jugement gratuit sur Paris et la France... mais je suppose que pour ça c'est totalement OK).

 

J'ai des potes ici et en France (et en Asie) et pour le/la job j'ai jamais trop eu de difficultés pour en avoir. Donc l'histoire de ma place est plus relative au mindset local.

 

Aux origines de ce posts je ne rentrais pas trop dedans par contre la personne en question ne s'est pas gênée pour le faire (je ne pense pas que ce soit une mule pour autant, elle a vu quelque chose qui ne lui a pas plu car cela a du touché car il devait y avoir quelque chose d'important pour elle).

 

J'ai l'impression d’être le seul con qui veuille bien faire l'effort de compréhension.

 

Par contre, je ne suis pas Jésus et je ne me laisse pas ch**r dessus gratuitement en dehors du travail (je me dis que lorsque je bosse je suis payé en partie pour subir même s'il y a des choses qui me font aussi partir), mais je suppose que ça aussi c'est mal.

 

Donc pas le droit de se plaindre sur le Québec ?

Pourquoi ça ne fait ch**r personne lorsque l'on chiale sur la France ?

Est-ce que les Québecois s'en foutent, est-ce que c'est parce qu'ils se disent que l'on est plus légitime de se plaindre sur l'endroit d’où l'on vient car on aurait plus de connaissance sur justement l'endroit d’où on vient ?

 

C'est pas contradictoire de parler de résilience et d’être choquée suffisamment pour me traiter comme une personne détestable pour un post de ressenti ?

 

Mais bon je suppose que c'est encore trop de questions... et que au mieux j'aurais le droit aux conclusions gratuites un peu cinglantes sur les bords.

 

 

[MODE YODA ON]

 

Beaucoup encore il te reste à apprendre. 

Rapidement sur le chemin de la force tu progresses.

Par le côté obscure, jamais, te laisser attirer tu ne dois.

 

Complexe, "icite", la réalité est. 

 

Que la force soit avec toi!

 

[MODE YODA OFF]

 

@Meziant-Ex-Nihilo Tu commences à entrevoir ce que la fameuse résilience "locale" veut dire. 

 

Autre chose "Savoir être" prime sur "savoir faire" ici on te le chante partout ... rejoue cette phrase en repensant à tes vécus professionnels ici ... une autre couleur, ils prendront. Ta compréhension en sera grandie.

 

C'est valable pour tout le Canada.

 

Que la force soit avec toi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour. Je trouve très intéressant cette lecture et ces points de vu. Je suis un peu une intruse sur ce forum car me suis en situation inverse. Je suis Canadienne (de Montréal), j'habite en Italie du nord depuis presque 3 ans et je travail  dans une boite dans le département français (donc j'interagis avec la clientèle de la France entière de l'entreprise). Je suis sur ces forum pour voir effectivement comme vivent les gens qui immigre chez moi. Pour voir et comparer avec mon expérience à moi. De mon côté aussi je trouve très difficiles beaucoup de chose au niveau des rapports humain particulièrement autant avec les italiens qu'avec les français! Étrangement beaucoup des points négatif relaté dans ton discours pour moi son des manque ici! Cela peut-être justement parce que ce n'est qu'une différence culturelle profonde qui nous mène à avoir des points de vu complètement différant sur les choses. Si je reprends tes points négatif:

 

"Les inconvénients (fort probable que j'ai pas eu de chance au niveau des mes emplois ici)

 

" Le politiquement correct. 

En effet on est très politiquement correcte mais c'est pour nous une façon d'être agréable. Sincèrement moi je trouve que c'est quelque chose qui manque ici en Italie et dans mes rapports avec la France. Pour moi c'est le minimum de la politesse et du savoir vivre. Pour moi quand je suis confronté à des clients ou des gens qui n'en font pas preuve je les trouve mal élevé, agressif et désagréable. Chaque fois je me demande pourquoi cette nécessité de se rendre désagréable? Evidement ici je ne parle pas dans les rapports personnelles entre les gens mais dans le travail et les transactions. Pour moi le manque de politiquement correcte me rend aussi très mal et je le ressent comme de l'agression, sincèrement! Parfois je trouve les gens carrément méchants et j'en suis vraiment très blessé. Je suis à ce point découragé parfois que j'ai le sentiment que je passe mes journée qu'à me faire envoyer ch..er à journée longue par les Italiens et les Français. 

 

" La nourriture est pas souvent très fraîche, j'ai eu pas mal de fois envie de vomir juste en cuisinant des légumes ou des fruits de chez provigo, métro, etc...
et c'est systématique pour la viande bœuf  en sandwich (je pense que je dois avoir une allergie)."

       Bon en effet il ne faut pas s'attendre à avoir fruits et légumes super frais en plein hiver! Les produits viennent de loin et le transport est long. Donc là oui, je suis en accord avec toi, mais il faut comprendre la situation et le pays dans lequel on se retrouve. Je constate beaucoup ce fait justement en vivant en Italie, j'ai le bonheur de voir toute l'année des fruits etlégume d'une fraicheur que je n'était pas habitué de voir en hivers à Montréal. Mais si je peux me permettre de te donner un conseil, attend un peu à l'été et profites des fruits et légumes locaux tu constateras qu'il y a des trucs super (pêches de l'Ontario (jamais je n'ai trouvé de meilleur), bleuets, pommes, maïs, etc). Découvre nos fromage du Québec, on a des trucs incroyable (l'Oka est un de mes préféré et il y en a un paquets incroyable (nous n'avons rien à envier à la France sur ce côté! :10_wink:)

 

" Manque de formalisme dans les contrats, tu signes en tant que pigiste pour 6 mois quelque part, ton contrat est renouvelé tu n'as aucune preuve écrite.... Souvent aucune note sur comment tu peux résilier le contrat de ton coté, par contre toutes les façons dont la partie cliente peut te jeter sont très clairement explicitées (j'ai vu des contrats bien rédigés et des très mauvais mais je n'ai pas vu de limite basse)."

        En effet on se formalise moins au Canada en général. Il y a beaucoup plus d'espace pour les relations de confiance dans les rapports. Pourquoi??? Je ne sais pas et je ne veux pas juger précipitamment même si parfois j'ai tendance dans mon désespoir que je ressent parfois ici à voir la tricherie et la traitrise presque partout et en tout! L'autre jour je suis allé pour prendre un rv avec la directrice d'une école pour changer d'école ma fille ici et je n'exagère pas mais juste pour ça j'ai du remplir 2 formulaires et apposer à 5 endroit différent ma signature!!! J'ai trouvé cela vraiment excessif et démesuré! Un contrat presque seulement pour une demande de rencontre pour un entretien avec la direction d'une école pour un changement d'école pour ma fille! Je ne sais pas pourquoi il y a un si grand manque de confiance dans les rapports ici entre les gens dans le monde du travail et des formalité. Mais c'est vrai qu'il y a moins au Canada de ces formalité que moi je trouve ici excessive.

 

"Manque de banques en ligne potables, les autres ont des frais débilitants."

     Complètment d'accord!!! Rien à ajouter!!! Des frais inacceptable au Canada! Ma banque ici Unicredit me demande 2€ par mois parce que je veux faire des transaction ATM quand je suis à l'étranger si non ce serait 0€ par mois!!! Incroyable mais vrai!

 

"Tout le monde le sait déjà: abonnements téléphoniques et internet hors de prix ou il faut négocier en mode marchand de tapis pour avoir mieux... (pourquoi ne pas tout mettre au clair par écrit sur ce qui est possible, va savoir...)"

      Encore là totalement vrai! Au Canada c'est des voleur!!! Ici en Italie ça me coute 5€ par moi pour 3 GB. Inacceptable et inexplicable c'est prix au Canada! Même en Australie c'est moins cher!

 

" Le chitchatting hypocrite de la personne qui te connait pas et qui s'en fout de toi mais qui te demande quand même à chaque si tu vas bien lorsque je paye mes courses...: je ne sais jamais si je dois répondre ou non, ni même quoi répondre. J'ai l'impression que si je réponds je suis hypocrite car je ne veux pas le faire. Si je ne le fais pas je vais paraître rude (ça me le fait encore après un an, toujours ce même struggle). Mon ressenti il vaut mieux faire du bruit et paraître plutôt qu'il y ait ce silence qui tue. En réunion j'ai eu ça aussi: une salle est réservée pendant deux heures, en 30 minutes j'ai fini... et bah on m'a forcé à rester pendant 1h30 de plus pour se regarder dans le blanc des yeux... à pseudo tenter de trouver quelque chose à se dire...)."

        Là pour moi ça revient à ton premier point négatif et ma réponse sera similaire. C'est une question de rendre les échanges de la quotidienneté (épiceries, restos, secrétariat, etc) plus agréable et polis. Moi j'apprécie qu'on me dise: Bonjour! Vous allez bien? Je peux faire quelque chose pour vous? Ou quelque chose de ce genre! Je comprend que je suis la bienvenu et qu'on est là pour me servir, répondre à mes question ou à la limite disponible. Ici, quand j'entre ou appel dans un resto, café, magasin, entreprise ou autre j'ai l'impression de déranger! Les employés sont soit occupé sur leurs cell perso, soit à discuter entre eux et t'ignore ou te fait sentir que ça les embête que tu appel ou que tu sois là! Mais pourtant c'est leur boulot d'être là! une réceptionniste son boulot c'est de répondre au téléphone et au employé de resto ou de magasin là pour te servir et te répondre! Et de dire: Bonjour! Vous allez bien? Bonne journée.... etc c'est de rendre le service à la clientèle agréable et sympa. Il y a une différence entre le service à la clientèle et le bon service à la clientèle et cela réside justement dans le fait de rendre l'expérience avec l'entreprise agréable. Moi parce que je ne retrouve pas ça ici je trouve les gens bêtes et d'une froideur qui m'attriste. Il me semble qu'être cordial ça ne fait pas de mal et ne fait que rendre la vie plus agréable!

 

" Les transports en commun, la RATP n'est pas si mal, surtout en hiver... attendre des bus "en transit" qui passent devant toi par -30 ce n'est pas le "fun"."

         Quoi dire autre que j'adore le soleil de l'Italie! Le -30 ne me manque pas du tout!!! 

 

" Les salaires sont assez bas, cela se ressent particulièrement car il y a très peu d'avantages (peu de congés payes [souvent pas de congés maladie], mauvaises assurances, retraite "décente" que via les REER / RRSP (tes savings en fait avec de la detax) souvent pas de remboursement du titre de transport, pas de tickets resto / panier repas. Je perds souvent au change même si les appartements sont moins chers."

        En Italie j'ai un salaire plus bas que ce que je gagnerais au Canada. Je n'ai pas non plus de titre de transport, pas de tickets resto/panier repas. En effets c'est trucs n'existe pas au Canada (donc pour moi pas une grosse différence, donc ne me manque pas) mais il n'y en à pas partout non plus ici même si je sais que ça existe. 

 

" Le WFH (work from home) me semble pas être du tout efficace, je considère souvent que mes collègues sont off lorsqu'ils travaillent de chez eux... disponibilité de 2 heures environ sur une journée de 8."

        Je présume que ça dépend des gens. Moi je travail toujours plus de chez moi.

 

"Le système de santé fait peur, médecins pas souvent compétents (peut-être pas eu de chance) qui vont faire une recherche Google pour savoir ce que tu as, avec un choix limité pour aller voir ailleurs."

      En effet le système de santé est assez pénible au Canada comparé à ici sur certain point. Mais une chose que j'apprécie avec mon médecin au Canada et que je ne retrouve pas ici est la possibilité de discuter avec, de poser des questions (pourquoi tel ou tel médicaments, puis-je avoir un deuxième avis,etc) ici c'est impossible de discuter ou remettre en question le médecin comme s'il était un personnage sacro saint qu'il ne faut pas toucher! De plus une chose que j'apprécie au Canada est le système informatisé du système médicale, si je passe des analyses les résultat sont automatiquement envoyer à mon médecin, ici je dois aller chercher les résultat et les porter à mon médecin. Je dois toujours demandé un rendez-vous avec le même dentiste car si non on m'en donne un nouveau (et on m'enguelera pour ça) au lieux de me diriger directement au même si c'est une règle! Les tickets à payer pour toute analyse et visite aux professionnel je les trouve parfois démesuré! Au Canada on n'a pas tout ça mais on à le temps de mourir aux urgences avant de voir un médecin, ça c'est vrai! 

 

" Les assurances santé et les plafonds de la province, oui même si ton assurance rembourse bien, le gouvernement ne veut pas que ton assurance paye tout le reste chez le dentiste (ça ne me concernait pas directement j’étais en PVT donc l'assurance...osef mais j'ai eu des mauvais échos sur le système de santé en général, ne parlons pas des urgences)." 

     Les dentistes devraient faire parti de l'assurance santé publique au Canada! Comme si nos dents ne faisaient pas parti de notre santé! Une connerie total je suis bien d'accord! Ici en Italie, dentiste et optométriste font parti du système publique même s'il y a ces maudit tickets à payer! Mais étrangement les lunettes ne sont pas payé par le système publique donc l'optométriste te dit que tu ne vois pas mais tu n'as pas droit aux lunettes! Un peux con! L'absurdité existe partout malheureusement! 

 

" Les comparaisons systématiques avec les US pour se sentir mieux: "Ils n'ont même pas de healthcare en mode single-payer la-bas !", "Au moins on n'a pas de problèmes de violence avec les armes ici", "On est pro lgbt" (super BS), "On accueille tout le monde". C'est un ennemi facile par contre se regarder soi-même semble être plus compliqué et critiquer son gouvernement même de façon légère sans mal vu par contre pour les US pas de problèmes... Pourtant tout semble être bien américanisé ici."

     Bon ça c'est vrai mais ce n'est pas le propre des canadiens! Partout tous le monde se compare aux autres et principalement avec nos voisins. Ici en Italie on se compare aux allemand, aux anglais, aux français, aux gens de l'est, etc. 

 

" Sentiment d'hypocrisie sur la langue française et le rapport avec les autres provinces anglophones. Il faut défendre la langue mais on se fiche de comment on l’écrit (même au regard de la norme de l'office local). Je m'en fiche un peu de l’écrit mais le double discours me dérange."

    Bon ok c'est vrai qu'on l'écris parfois mal, il y a eu beaucoup de lacune dans notre système scolaire et encore on pourrait en parler beaucoup. Mais c'est vrai qu'on y tiens beaucoup et qu'on doit la défendre particulièrement! Nous sommes au Québec qu'une petite ile francophone dans cette mer anglophone qu'est le nord Amérique. Et pour ce qui concerne la France, quand j'ai des échanges avec les français je n'en revient toujours pas de combien d'anglicisme ils utilisent! Quand je leurs dit que je leur envoie un courriel il ne comprenne juste pas de cois je parle (ils pensent le courrier postal!!!) je dois donc dire mail pour me faire comprendre! Donc je crois que chacun à ses lacune et ses forces sur ce côté là! 

 

"Recruteurs dans le domaine bancaire qui ne connaissent pas super bien la loi: demande d’enquête de crédit pour une embauche sans fournir d'explications sur le besoin de mener cette enquête (c'est la loi de renseignement au passage...)."

      Oui montrer "pattes blanche" au Canada c'est assez important au niveau du crédit c'est assez normal et répondu. Peut-être parce que nous avons un système de crédit très différent que ce que je vois ici. Mais d'un autre côté on voit aussi des demandes étrange ici quand on fait des demandes d'emplois, d'école, etc. Pourquoi partout où je vais on me demande si je suis marié? Même pour des trucs qui n'ont aucun rapport!? 

 

" Chialage en permanence dans le dos des gens. Au travail je n'ai jamais vu des personnes passer autant de temps à se plaindre... Lorsqu'ils sont managers c'est encore pire j'ai vu des personnes bosser 5 heures par jour et chialer minimum 3 heures... faites les maths."

          Je cois que ça dépend des gens et des endroits peut-être. Des endroits c'est vrai et il y a aussi d'autres où c'est très différents. Mais ce n'est pas moins pire ici! Ici au contraire ce que j'ai vu c'est plus on te fait de la belle façon mais aussitôt l'opportunité se pointe on te plante un couteau dans le dos! Il y a un dicton ici qui dit: "Ta mort, c'est mas vie". Incroyable et c'est vrai! Ça me glace le sang car je le vois dans la vie de tout les jours que ça fait partie de la culture un peu cela. Ça je n'ai pas vécu ça à ce point jamais au Canada. Cela m'attriste beaucoup et m'isole beaucoup! Car je suis canadienne et fait confiance d'emblée à tout le monde et suis accueillante à tous. On me dit ici que je devrais être plus méfiante et faire attention que je me conduit comme un vrai dodo! Mais je n'aime pas vivre dans un état de guerre perpétuelle. 

 

" Les gens qui disent de la merde dans le dos des autres (genre 1 mètre de distance) quand la personne se retourne ils font style qu'ils ne se passaient rien. J'ai vu ce pattern très très très souvent sur moi comme sur les autres... et sans aucune gène. Non ce n'est pas de la paranoïa (j'expliquerais un peu plus bas comment j'ai pu m'en apercevoir)."

         Des cons il y a partout....

 

" Faux esprit d’équipe, peu d'entraide, on ne prend pas souvent sur soi pour aider les autres. J'ai aidé dans les équipes dans lesquelles je suis venu et les mercis ont été peu fréquents. L'aide apportée est souvent appropriée par la personne sans aucun signe de reconnaissance (j'ai beaucoup de mal avec ça...) chacun pour soi dans une équipe..."

           Ici c'est pareil, ce n'est juste fait que d'une manière différente: Ta mort, c'est ma vie!

 

"Pas beaucoup d'esprit d'initiative, le travail pour améliorer les choses est mal vu: il ne faut pas faire d'heures supplémentaires pour améliorer les choses "ouin c'est pas bien". Je trouve souvent que la qualité du code est souvent pas terrible, c'est souvent peu cohérent. C'est important de partir vers 4 heures / 5 heures."

          J'ai le même sentiment ici! Moins qu'ils en font mieux ils se porte. Ils travaillent que pour la paye pas pour faire un bon boulot. Mais je comprennent pas qu'un boulot mal fait ne fait pas de bien à l'entreprise et quand une entreprise ferme, c'est la faute de la crise ou du système! Plus capable d'entendre ça! Fait bien ton boulot, l'entreprise se portera bien et tu gardera ton boulot! 

 

" C'est mal vu de dire directement quand quelque chose ne va pas (ne jamais "brusquer") même poliment ou de poser une question ("tu n'es pas autonome", tout le monde ne peut pas deviner pourquoi quelque chose a été faite de X manière pour déterminer son impact...). Première fois dans ma carrière que l'on dit par derrière que de laisser des commentaires sur le CVS est mal... tout le monde prend tout personnellement."

       En effet moi j'aime pas les trucs trop directe! Pour moi il y a une façon de dire les choses si non je me sent agressé et ici je trouve qu'ils manque de manières, de savoir vivre, de tacte. Pourquoi se rendre désagréable? Pourquoi m'agresser pour me dire quelque chose? Moi je ne supporte plus ça! Voilà probablement une façon très différente de voir et de percevoir ce phénomène. Je ne dis pas de l'hypocrisie mais juste une façon de communiquer avec égard.  

 

"Beaucoup de mise en avant même pour des choses qui ne le méritent pas (ajouter un opérateur "+" ou un "switch case" qui auraient peu de valeur de business). Le travail de fond est peu reconnu même lorsque tout le monde l'utilise après coup. Il faut s'auto promouvoir et le mieux s'auto promouvoir sur des petits détails. Imaginer un boulanger qui fait du pain et qui se la raconterait chaque matin pour dire "Yeah j'ai mis de la farine les mecs !!! Oh les mecs ouvrir le paquet de farine c’était pas easy! Rock n roll!"

              .... Ici c'est dans les service rendu! Il t'ouvre une porte et c'est comme s'ils avaient fait l'acte le plus extraordinaire du monde! Trouvé le vaccin contre le cancer! C'est peut-être évident dans un monde ou personne ne fait rien pour rien! Juste pour être agréable et gentils

 

" Quand tu demandes si tout va bien et qu'il y a des choses que tu pourrais améliorer et que l'on te dit "oui" avec un sourire hypocrite. Alors tu redemandes car les gens ne sont pas très discrets dans les espaces de travail ouvert et que tu les entends bitcher sur tout le monde "non non on est content de ton travail". J'en suis arrivé au point d'enregistrer illégalement mes supérieurs de nos jours (on trouvé du sacré matériel sur Amazon... stylo enregistreur, clé usb enregistreuse, fausse clé de voiture, etc.) et non je n’étais pas parano... Par contre ce genre de mensonge me fait pleurer littéralement. Ne me demander pas pourquoi j'ai beaucoup de mal avec l'hypocrisie, même après que je sois parti ça me fait toujours de la peine au cœur. J'ai toujours eu de la chance de bosser dans des endroits ou les gens se disaient directement les choses en face que ça plaise ou non. Mais ici non... je me suis même posé pas mal de questions, pourquoi ils font comme ça ? Est-ce qu'ils souffrent d’insécurité ? Est-ce qu'ils ont peur que les gens le prennent trop personnellement ? "Bah mon neveu" oui car souvent le bitchage est presque systématiquement sur ta personne et pas sur ton travail.... (j'ai eu le droit à ma façon de me comporter trop direct, mon accent de français, que j’étais trop anxieux et sérieux (what?!), que je ne devrais pas aider les autres (chacun son business) etc)."

           Au Canada on sépare beaucoup privé et boulot. Si tu demande si tu fais bien ton boulot on te diras oui si en effet tu le fait bien! Rien à foutre si tu arrive au boulot en pyjamas! L'apparence c dans l'ordre du privé en général et on n'en parlera pas dans le cadre de la question si tu fait bien ton boulot. Les apparences sont beaucoup moins importante qu'ici par exemple. J'ai vu ici des offres d'emplois pour back office (pas barmade) où dans les critère d'embauche c'était écris belle apparence, entre 25 et 35 ans! Jamais tu ne verra un truc pareil au Canada! Où ce serait inusité et considéré complètement déplacé! 

 

Bref, je crois que partout et pour tous parfois l'immigration peut être très difficile et même parfois faire mal! Parfois moi aussi je souffre beaucoup, je suis en colère et j'ai le gout de pleurer! Parfois je ne rêve qu'à sauter dans le premier avion pour Montréal! Le choc des cultures même si nous nous considérons européens et nord américains bien semblable nous avons des différences importantes et profondes. Nous sommes de culture très différente plus que nous le croyons même si nous avons la même couleur de peaux! Ce qui peut être perçu pour un défaut d'une culture peut-être que pour les locaux une qualité et vice-versa. Moi, parfois quand je suis en colère ici, je me dit qu'ici on confond scolarité avec éducation! Quand je suis en colère, je les trouvent mal élevé, arrogant, méchant, traitre, superficiel, etc, mais ils ont tous ou presque une scolarité et une connaissance culturelle (arts, philo, etc) tellement plus développer que ce qu'on rencontre en général au Canada. Mais cela me fait l'impression que comme si parce que tu connais parfaitement l'histoire de l'art cela te permettait de te conduire comme une bête! Et quand je suis au Canada, je trouve l'inverse; je trouve les gens tellement plus agréable à vivre mais parfois cela me manque de parler de culture avec quelqu'un qui à au moins une base. Malheureusement immigré c'est abandonner des choses même si on trouve d'autre choses mais rien ne remplace que qu'on laisse derrière nous. On gagne et on perds mais jamais rien n'est remplacé! J'ai entendu quelqu'un dire récemment que l'immigration nous transforme et suite à une expérience pareil souvent par la suite on ne se sent plus nul part chez nous car on laisse toujours quelque chose quelque part. On devient en qq sorte des personnes un peu déchiré. 

 

Bon courage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
23 hours ago, qwintine said:

 

[MODE YODA ON]

 

Beaucoup encore il te reste à apprendre. 

Rapidement sur le chemin de la force tu progresses.

Par le côté obscure, jamais, te laisser attirer tu ne dois.

 

Complexe, "icite", la réalité est. 

 

Que la force soit avec toi!

 

[MODE YODA OFF]

 

@Meziant-Ex-Nihilo Tu commences à entrevoir ce que la fameuse résilience "locale" veut dire. 

 

Autre chose "Savoir être" prime sur "savoir faire" ici on te le chante partout ... rejoue cette phrase en repensant à tes vécus professionnels ici ... une autre couleur, ils prendront. Ta compréhension en sera grandie.

 

C'est valable pour tout le Canada.

 

Que la force soit avec toi!

 

Merci Yoda le werebear shapeshifter.

J'ai eu cette discussion avec ma femme récemment: le savoir-être, "c'est encore un truc de jedi avec les mains" :-)

 

Pourquoi la vie au Québec ce n'est pas comme un scenario de Conan le barbare... tout serait tellement plus simple.

On foutrait des coups de poing aux chameaux, tuerait des gens qui se transforment en serpents géants, tout ça, tout ça, etc.

 

11 hours ago, Sanadab said:

Bonjour. Je trouve très intéressant cette lecture et ces points de vu. Je suis un peu une intruse sur ce forum car me suis en situation inverse. Je suis Canadienne (de Montréal), j'habite en Italie du nord depuis presque 3 ans et je travail  dans une boite dans le département français (donc j'interagis avec la clientèle de la France entière de l'entreprise). Je suis sur ces forum pour voir effectivement comme vivent les gens qui immigre chez moi. Pour voir et comparer avec mon expérience à moi. De mon côté aussi je trouve très difficiles beaucoup de chose au niveau des rapports humain particulièrement autant avec les italiens qu'avec les français! Étrangement beaucoup des points négatif relaté dans ton discours pour moi son des manque ici! Cela peut-être justement parce que ce n'est qu'une différence culturelle profonde qui nous mène à avoir des points de vu complètement différant sur les choses. Si je reprends tes points négatif:

 

"Les inconvénients (fort probable que j'ai pas eu de chance au niveau des mes emplois ici)

 

" Le politiquement correct. 

En effet on est très politiquement correcte mais c'est pour nous une façon d'être agréable. Sincèrement moi je trouve que c'est quelque chose qui manque ici en Italie et dans mes rapports avec la France. Pour moi c'est le minimum de la politesse et du savoir vivre. Pour moi quand je suis confronté à des clients ou des gens qui n'en font pas preuve je les trouve mal élevé, agressif et désagréable. Chaque fois je me demande pourquoi cette nécessité de se rendre désagréable? Evidement ici je ne parle pas dans les rapports personnelles entre les gens mais dans le travail et les transactions. Pour moi le manque de politiquement correcte me rend aussi très mal et je le ressent comme de l'agression, sincèrement! Parfois je trouve les gens carrément méchants et j'en suis vraiment très blessé. Je suis à ce point découragé parfois que j'ai le sentiment que je passe mes journée qu'à me faire envoyer ch..er à journée longue par les Italiens et les Français. 

 

" La nourriture est pas souvent très fraîche, j'ai eu pas mal de fois envie de vomir juste en cuisinant des légumes ou des fruits de chez provigo, métro, etc...
et c'est systématique pour la viande bœuf  en sandwich (je pense que je dois avoir une allergie)."

       Bon en effet il ne faut pas s'attendre à avoir fruits et légumes super frais en plein hiver! Les produits viennent de loin et le transport est long. Donc là oui, je suis en accord avec toi, mais il faut comprendre la situation et le pays dans lequel on se retrouve. Je constate beaucoup ce fait justement en vivant en Italie, j'ai le bonheur de voir toute l'année des fruits etlégume d'une fraicheur que je n'était pas habitué de voir en hivers à Montréal. Mais si je peux me permettre de te donner un conseil, attend un peu à l'été et profites des fruits et légumes locaux tu constateras qu'il y a des trucs super (pêches de l'Ontario (jamais je n'ai trouvé de meilleur), bleuets, pommes, maïs, etc). Découvre nos fromage du Québec, on a des trucs incroyable (l'Oka est un de mes préféré et il y en a un paquets incroyable (nous n'avons rien à envier à la France sur ce côté! :10_wink:)

 

" Manque de formalisme dans les contrats, tu signes en tant que pigiste pour 6 mois quelque part, ton contrat est renouvelé tu n'as aucune preuve écrite.... Souvent aucune note sur comment tu peux résilier le contrat de ton coté, par contre toutes les façons dont la partie cliente peut te jeter sont très clairement explicitées (j'ai vu des contrats bien rédigés et des très mauvais mais je n'ai pas vu de limite basse)."

        En effet on se formalise moins au Canada en général. Il y a beaucoup plus d'espace pour les relations de confiance dans les rapports. Pourquoi??? Je ne sais pas et je ne veux pas juger précipitamment même si parfois j'ai tendance dans mon désespoir que je ressent parfois ici à voir la tricherie et la traitrise presque partout et en tout! L'autre jour je suis allé pour prendre un rv avec la directrice d'une école pour changer d'école ma fille ici et je n'exagère pas mais juste pour ça j'ai du remplir 2 formulaires et apposer à 5 endroit différent ma signature!!! J'ai trouvé cela vraiment excessif et démesuré! Un contrat presque seulement pour une demande de rencontre pour un entretien avec la direction d'une école pour un changement d'école pour ma fille! Je ne sais pas pourquoi il y a un si grand manque de confiance dans les rapports ici entre les gens dans le monde du travail et des formalité. Mais c'est vrai qu'il y a moins au Canada de ces formalité que moi je trouve ici excessive.

 

"Manque de banques en ligne potables, les autres ont des frais débilitants."

     Complètment d'accord!!! Rien à ajouter!!! Des frais inacceptable au Canada! Ma banque ici Unicredit me demande 2€ par mois parce que je veux faire des transaction ATM quand je suis à l'étranger si non ce serait 0€ par mois!!! Incroyable mais vrai!

 

"Tout le monde le sait déjà: abonnements téléphoniques et internet hors de prix ou il faut négocier en mode marchand de tapis pour avoir mieux... (pourquoi ne pas tout mettre au clair par écrit sur ce qui est possible, va savoir...)"

      Encore là totalement vrai! Au Canada c'est des voleur!!! Ici en Italie ça me coute 5€ par moi pour 3 GB. Inacceptable et inexplicable c'est prix au Canada! Même en Australie c'est moins cher!

 

" Le chitchatting hypocrite de la personne qui te connait pas et qui s'en fout de toi mais qui te demande quand même à chaque si tu vas bien lorsque je paye mes courses...: je ne sais jamais si je dois répondre ou non, ni même quoi répondre. J'ai l'impression que si je réponds je suis hypocrite car je ne veux pas le faire. Si je ne le fais pas je vais paraître rude (ça me le fait encore après un an, toujours ce même struggle). Mon ressenti il vaut mieux faire du bruit et paraître plutôt qu'il y ait ce silence qui tue. En réunion j'ai eu ça aussi: une salle est réservée pendant deux heures, en 30 minutes j'ai fini... et bah on m'a forcé à rester pendant 1h30 de plus pour se regarder dans le blanc des yeux... à pseudo tenter de trouver quelque chose à se dire...)."

        Là pour moi ça revient à ton premier point négatif et ma réponse sera similaire. C'est une question de rendre les échanges de la quotidienneté (épiceries, restos, secrétariat, etc) plus agréable et polis. Moi j'apprécie qu'on me dise: Bonjour! Vous allez bien? Je peux faire quelque chose pour vous? Ou quelque chose de ce genre! Je comprend que je suis la bienvenu et qu'on est là pour me servir, répondre à mes question ou à la limite disponible. Ici, quand j'entre ou appel dans un resto, café, magasin, entreprise ou autre j'ai l'impression de déranger! Les employés sont soit occupé sur leurs cell perso, soit à discuter entre eux et t'ignore ou te fait sentir que ça les embête que tu appel ou que tu sois là! Mais pourtant c'est leur boulot d'être là! une réceptionniste son boulot c'est de répondre au téléphone et au employé de resto ou de magasin là pour te servir et te répondre! Et de dire: Bonjour! Vous allez bien? Bonne journée.... etc c'est de rendre le service à la clientèle agréable et sympa. Il y a une différence entre le service à la clientèle et le bon service à la clientèle et cela réside justement dans le fait de rendre l'expérience avec l'entreprise agréable. Moi parce que je ne retrouve pas ça ici je trouve les gens bêtes et d'une froideur qui m'attriste. Il me semble qu'être cordial ça ne fait pas de mal et ne fait que rendre la vie plus agréable!

 

" Les transports en commun, la RATP n'est pas si mal, surtout en hiver... attendre des bus "en transit" qui passent devant toi par -30 ce n'est pas le "fun"."

         Quoi dire autre que j'adore le soleil de l'Italie! Le -30 ne me manque pas du tout!!! 

 

" Les salaires sont assez bas, cela se ressent particulièrement car il y a très peu d'avantages (peu de congés payes [souvent pas de congés maladie], mauvaises assurances, retraite "décente" que via les REER / RRSP (tes savings en fait avec de la detax) souvent pas de remboursement du titre de transport, pas de tickets resto / panier repas. Je perds souvent au change même si les appartements sont moins chers."

        En Italie j'ai un salaire plus bas que ce que je gagnerais au Canada. Je n'ai pas non plus de titre de transport, pas de tickets resto/panier repas. En effets c'est trucs n'existe pas au Canada (donc pour moi pas une grosse différence, donc ne me manque pas) mais il n'y en à pas partout non plus ici même si je sais que ça existe. 

 

" Le WFH (work from home) me semble pas être du tout efficace, je considère souvent que mes collègues sont off lorsqu'ils travaillent de chez eux... disponibilité de 2 heures environ sur une journée de 8."

        Je présume que ça dépend des gens. Moi je travail toujours plus de chez moi.

 

"Le système de santé fait peur, médecins pas souvent compétents (peut-être pas eu de chance) qui vont faire une recherche Google pour savoir ce que tu as, avec un choix limité pour aller voir ailleurs."

      En effet le système de santé est assez pénible au Canada comparé à ici sur certain point. Mais une chose que j'apprécie avec mon médecin au Canada et que je ne retrouve pas ici est la possibilité de discuter avec, de poser des questions (pourquoi tel ou tel médicaments, puis-je avoir un deuxième avis,etc) ici c'est impossible de discuter ou remettre en question le médecin comme s'il était un personnage sacro saint qu'il ne faut pas toucher! De plus une chose que j'apprécie au Canada est le système informatisé du système médicale, si je passe des analyses les résultat sont automatiquement envoyer à mon médecin, ici je dois aller chercher les résultat et les porter à mon médecin. Je dois toujours demandé un rendez-vous avec le même dentiste car si non on m'en donne un nouveau (et on m'enguelera pour ça) au lieux de me diriger directement au même si c'est une règle! Les tickets à payer pour toute analyse et visite aux professionnel je les trouve parfois démesuré! Au Canada on n'a pas tout ça mais on à le temps de mourir aux urgences avant de voir un médecin, ça c'est vrai! 

 

" Les assurances santé et les plafonds de la province, oui même si ton assurance rembourse bien, le gouvernement ne veut pas que ton assurance paye tout le reste chez le dentiste (ça ne me concernait pas directement j’étais en PVT donc l'assurance...osef mais j'ai eu des mauvais échos sur le système de santé en général, ne parlons pas des urgences)." 

     Les dentistes devraient faire parti de l'assurance santé publique au Canada! Comme si nos dents ne faisaient pas parti de notre santé! Une connerie total je suis bien d'accord! Ici en Italie, dentiste et optométriste font parti du système publique même s'il y a ces maudit tickets à payer! Mais étrangement les lunettes ne sont pas payé par le système publique donc l'optométriste te dit que tu ne vois pas mais tu n'as pas droit aux lunettes! Un peux con! L'absurdité existe partout malheureusement! 

 

" Les comparaisons systématiques avec les US pour se sentir mieux: "Ils n'ont même pas de healthcare en mode single-payer la-bas !", "Au moins on n'a pas de problèmes de violence avec les armes ici", "On est pro lgbt" (super BS), "On accueille tout le monde". C'est un ennemi facile par contre se regarder soi-même semble être plus compliqué et critiquer son gouvernement même de façon légère sans mal vu par contre pour les US pas de problèmes... Pourtant tout semble être bien américanisé ici."

     Bon ça c'est vrai mais ce n'est pas le propre des canadiens! Partout tous le monde se compare aux autres et principalement avec nos voisins. Ici en Italie on se compare aux allemand, aux anglais, aux français, aux gens de l'est, etc. 

 

" Sentiment d'hypocrisie sur la langue française et le rapport avec les autres provinces anglophones. Il faut défendre la langue mais on se fiche de comment on l’écrit (même au regard de la norme de l'office local). Je m'en fiche un peu de l’écrit mais le double discours me dérange."

    Bon ok c'est vrai qu'on l'écris parfois mal, il y a eu beaucoup de lacune dans notre système scolaire et encore on pourrait en parler beaucoup. Mais c'est vrai qu'on y tiens beaucoup et qu'on doit la défendre particulièrement! Nous sommes au Québec qu'une petite ile francophone dans cette mer anglophone qu'est le nord Amérique. Et pour ce qui concerne la France, quand j'ai des échanges avec les français je n'en revient toujours pas de combien d'anglicisme ils utilisent! Quand je leurs dit que je leur envoie un courriel il ne comprenne juste pas de cois je parle (ils pensent le courrier postal!!!) je dois donc dire mail pour me faire comprendre! Donc je crois que chacun à ses lacune et ses forces sur ce côté là! 

 

"Recruteurs dans le domaine bancaire qui ne connaissent pas super bien la loi: demande d’enquête de crédit pour une embauche sans fournir d'explications sur le besoin de mener cette enquête (c'est la loi de renseignement au passage...)."

      Oui montrer "pattes blanche" au Canada c'est assez important au niveau du crédit c'est assez normal et répondu. Peut-être parce que nous avons un système de crédit très différent que ce que je vois ici. Mais d'un autre côté on voit aussi des demandes étrange ici quand on fait des demandes d'emplois, d'école, etc. Pourquoi partout où je vais on me demande si je suis marié? Même pour des trucs qui n'ont aucun rapport!? 

 

" Chialage en permanence dans le dos des gens. Au travail je n'ai jamais vu des personnes passer autant de temps à se plaindre... Lorsqu'ils sont managers c'est encore pire j'ai vu des personnes bosser 5 heures par jour et chialer minimum 3 heures... faites les maths."

          Je cois que ça dépend des gens et des endroits peut-être. Des endroits c'est vrai et il y a aussi d'autres où c'est très différents. Mais ce n'est pas moins pire ici! Ici au contraire ce que j'ai vu c'est plus on te fait de la belle façon mais aussitôt l'opportunité se pointe on te plante un couteau dans le dos! Il y a un dicton ici qui dit: "Ta mort, c'est mas vie". Incroyable et c'est vrai! Ça me glace le sang car je le vois dans la vie de tout les jours que ça fait partie de la culture un peu cela. Ça je n'ai pas vécu ça à ce point jamais au Canada. Cela m'attriste beaucoup et m'isole beaucoup! Car je suis canadienne et fait confiance d'emblée à tout le monde et suis accueillante à tous. On me dit ici que je devrais être plus méfiante et faire attention que je me conduit comme un vrai dodo! Mais je n'aime pas vivre dans un état de guerre perpétuelle. 

 

" Les gens qui disent de la merde dans le dos des autres (genre 1 mètre de distance) quand la personne se retourne ils font style qu'ils ne se passaient rien. J'ai vu ce pattern très très très souvent sur moi comme sur les autres... et sans aucune gène. Non ce n'est pas de la paranoïa (j'expliquerais un peu plus bas comment j'ai pu m'en apercevoir)."

         Des cons il y a partout....

 

" Faux esprit d’équipe, peu d'entraide, on ne prend pas souvent sur soi pour aider les autres. J'ai aidé dans les équipes dans lesquelles je suis venu et les mercis ont été peu fréquents. L'aide apportée est souvent appropriée par la personne sans aucun signe de reconnaissance (j'ai beaucoup de mal avec ça...) chacun pour soi dans une équipe..."

           Ici c'est pareil, ce n'est juste fait que d'une manière différente: Ta mort, c'est ma vie!

 

"Pas beaucoup d'esprit d'initiative, le travail pour améliorer les choses est mal vu: il ne faut pas faire d'heures supplémentaires pour améliorer les choses "ouin c'est pas bien". Je trouve souvent que la qualité du code est souvent pas terrible, c'est souvent peu cohérent. C'est important de partir vers 4 heures / 5 heures."

          J'ai le même sentiment ici! Moins qu'ils en font mieux ils se porte. Ils travaillent que pour la paye pas pour faire un bon boulot. Mais je comprennent pas qu'un boulot mal fait ne fait pas de bien à l'entreprise et quand une entreprise ferme, c'est la faute de la crise ou du système! Plus capable d'entendre ça! Fait bien ton boulot, l'entreprise se portera bien et tu gardera ton boulot! 

 

" C'est mal vu de dire directement quand quelque chose ne va pas (ne jamais "brusquer") même poliment ou de poser une question ("tu n'es pas autonome", tout le monde ne peut pas deviner pourquoi quelque chose a été faite de X manière pour déterminer son impact...). Première fois dans ma carrière que l'on dit par derrière que de laisser des commentaires sur le CVS est mal... tout le monde prend tout personnellement."

       En effet moi j'aime pas les trucs trop directe! Pour moi il y a une façon de dire les choses si non je me sent agressé et ici je trouve qu'ils manque de manières, de savoir vivre, de tacte. Pourquoi se rendre désagréable? Pourquoi m'agresser pour me dire quelque chose? Moi je ne supporte plus ça! Voilà probablement une façon très différente de voir et de percevoir ce phénomène. Je ne dis pas de l'hypocrisie mais juste une façon de communiquer avec égard.  

 

"Beaucoup de mise en avant même pour des choses qui ne le méritent pas (ajouter un opérateur "+" ou un "switch case" qui auraient peu de valeur de business). Le travail de fond est peu reconnu même lorsque tout le monde l'utilise après coup. Il faut s'auto promouvoir et le mieux s'auto promouvoir sur des petits détails. Imaginer un boulanger qui fait du pain et qui se la raconterait chaque matin pour dire "Yeah j'ai mis de la farine les mecs !!! Oh les mecs ouvrir le paquet de farine c’était pas easy! Rock n roll!"

              .... Ici c'est dans les service rendu! Il t'ouvre une porte et c'est comme s'ils avaient fait l'acte le plus extraordinaire du monde! Trouvé le vaccin contre le cancer! C'est peut-être évident dans un monde ou personne ne fait rien pour rien! Juste pour être agréable et gentils

 

" Quand tu demandes si tout va bien et qu'il y a des choses que tu pourrais améliorer et que l'on te dit "oui" avec un sourire hypocrite. Alors tu redemandes car les gens ne sont pas très discrets dans les espaces de travail ouvert et que tu les entends bitcher sur tout le monde "non non on est content de ton travail". J'en suis arrivé au point d'enregistrer illégalement mes supérieurs de nos jours (on trouvé du sacré matériel sur Amazon... stylo enregistreur, clé usb enregistreuse, fausse clé de voiture, etc.) et non je n’étais pas parano... Par contre ce genre de mensonge me fait pleurer littéralement. Ne me demander pas pourquoi j'ai beaucoup de mal avec l'hypocrisie, même après que je sois parti ça me fait toujours de la peine au cœur. J'ai toujours eu de la chance de bosser dans des endroits ou les gens se disaient directement les choses en face que ça plaise ou non. Mais ici non... je me suis même posé pas mal de questions, pourquoi ils font comme ça ? Est-ce qu'ils souffrent d’insécurité ? Est-ce qu'ils ont peur que les gens le prennent trop personnellement ? "Bah mon neveu" oui car souvent le bitchage est presque systématiquement sur ta personne et pas sur ton travail.... (j'ai eu le droit à ma façon de me comporter trop direct, mon accent de français, que j’étais trop anxieux et sérieux (what?!), que je ne devrais pas aider les autres (chacun son business) etc)."

           Au Canada on sépare beaucoup privé et boulot. Si tu demande si tu fais bien ton boulot on te diras oui si en effet tu le fait bien! Rien à foutre si tu arrive au boulot en pyjamas! L'apparence c dans l'ordre du privé en général et on n'en parlera pas dans le cadre de la question si tu fait bien ton boulot. Les apparences sont beaucoup moins importante qu'ici par exemple. J'ai vu ici des offres d'emplois pour back office (pas barmade) où dans les critère d'embauche c'était écris belle apparence, entre 25 et 35 ans! Jamais tu ne verra un truc pareil au Canada! Où ce serait inusité et considéré complètement déplacé! 

 

Bref, je crois que partout et pour tous parfois l'immigration peut être très difficile et même parfois faire mal! Parfois moi aussi je souffre beaucoup, je suis en colère et j'ai le gout de pleurer! Parfois je ne rêve qu'à sauter dans le premier avion pour Montréal! Le choc des cultures même si nous nous considérons européens et nord américains bien semblable nous avons des différences importantes et profondes. Nous sommes de culture très différente plus que nous le croyons même si nous avons la même couleur de peaux! Ce qui peut être perçu pour un défaut d'une culture peut-être que pour les locaux une qualité et vice-versa. Moi, parfois quand je suis en colère ici, je me dit qu'ici on confond scolarité avec éducation! Quand je suis en colère, je les trouvent mal élevé, arrogant, méchant, traitre, superficiel, etc, mais ils ont tous ou presque une scolarité et une connaissance culturelle (arts, philo, etc) tellement plus développer que ce qu'on rencontre en général au Canada. Mais cela me fait l'impression que comme si parce que tu connais parfaitement l'histoire de l'art cela te permettait de te conduire comme une bête! Et quand je suis au Canada, je trouve l'inverse; je trouve les gens tellement plus agréable à vivre mais parfois cela me manque de parler de culture avec quelqu'un qui à au moins une base. Malheureusement immigré c'est abandonner des choses même si on trouve d'autre choses mais rien ne remplace que qu'on laisse derrière nous. On gagne et on perds mais jamais rien n'est remplacé! J'ai entendu quelqu'un dire récemment que l'immigration nous transforme et suite à une expérience pareil souvent par la suite on ne se sent plus nul part chez nous car on laisse toujours quelque chose quelque part. On devient en qq sorte des personnes un peu déchiré. 

 

Bon courage. 

 

Merci pour ce témoignage constructif qui donne le son de cloche inverse.

 

Le cœur des problèmes c'est souvent l’éducation donnée par la famille et par la culture du pays / endroit ou tu as grandi qui véhicule certaines valeurs.

 

La d’où je viens il est mieux de dire ce que tu penses que de faire semblant de faire "bien", par conséquent ce que tu considères comme étant du savoir-vivre, je considère probablement que c'est l'inverse. Le problème étant de se tordre l'esprit pour se réadapter pour chaque culture tout en respectant soi-même. Le défi n'est clairement pas simple.

 

Donc la prochaine fois qu'ils font des trucs qui t’énervent mets toi à leur place, ce sont les valeurs des personnes du pays de se comporter comme X, Y ou Z.

Je tente de le faire souvent avec pas mal d’abnégation mais ça m’énerve toujours au bout d'un moment, j'ai beau me dire ok... mais honnêtement il n’était pas rare qu'il y 6-7 mois je me dise " ils veulent faire les gentils alors qu'ils ne peuvent pas se voir, je comprends la paix social et blahblah mais quelle perte de temps, et sans dec' ils sont pas frustrés de se forcer de faire semblant d’être les meilleurs "amis" du monde, pas étonnant qu'ils se chialent dessus autant par derrière s'ils doivent se contenir au bout d'un moment ça doit forcément exploser, etc.". Ouai pas très sympa mais bon c'etait le ressenti.

 

Il faut voir que les gens se comportent comme des bêtes au moins les choses sont claires... il n'y pas d’ambiguïté (je légitime pas le comportement).

 

J'ai aussi eu ce ressenti en allant en Asie du sud-est (corruption qui adorent l'over-time...), en retournant en France (super râleurs aigris) en étant considéré devenu trop "chinois" sur les bords et ensuite au QC (trop politiquement correct).

 

On s'adapte et ça prend du temps... Il y en a pour qui ça va plus vite car l'environnement comportent d'avantage les valeurs avec lesquelles ils ont grandi, d'autres moins car c'est l'inverse, d'autres sont dans le compromis direct car ils viennent d'endroits de pauvreté extrême.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Sanadab a dit :

quand j'ai des échanges avec les français je n'en revient toujours pas de combien d'anglicisme ils utilisent! Quand je leurs dit que je leur envoie un courriel il ne comprenne juste pas de cois je parle (ils pensent le courrier postal!!!) je dois donc dire mail pour me faire comprendre! Donc je crois que chacun à ses lacune et ses forces sur ce côté là! 

 

 

J'ai toujours trouvé ça TRES étrange, de voir à quel point vous êtes dans le déni, vous les québécois, de bien vouloir avouer que votre vocabulaire est juste blindé d'anglicismes et que vous passez votre temps à relever les 3 pauvres mots qui se battent en duel en France qu'on utilise comme anglicisme. C'est fou... non mais allô...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
18 minutes ago, Demina47 said:

 

J'ai toujours trouvé ça TRES étrange, de voir à quel point vous êtes dans le déni, vous les québécois, de bien vouloir avouer que votre vocabulaire est juste blindé d'anglicismes et que vous passez votre temps à relever les 3 pauvres mots qui se battent en duel en France qu'on utilise comme anglicisme. C'est fou... non mais allô...

Entièrement d'accord avec toi...

 

D'ailleurs appelons la linguistique au secours !

 

 

Le vocabulaire de la voituuuuuuuuuuuure au QC: http://www.je-parle-quebecois.com/blog/embarque-dans-lchar-vocabulaire-automobile-quebecois.html

 


Me concernant j'en fais un paquet et je ne m'en cache pas :) Et en plus en tant que français qui chialent nous utilisons très mal les anglicismes ("pressing" hein) !!!

Après je comprends l'histoire du QC et comment ils ont été traités par les anglos et tout le tralala et puis se retrouvé sous la couronne d’Angleterre alors que ton drapeau de province est proche de l'ancien royaume de France (alors que les autres provinces ont l'union jack...) tout en sachant que c'est l’Angleterre qui a un peu sauvé la langue avec l'acte par peur de la guerre avec les US... Je veux dire au niveau de la symbolique ce n'est pas évident.

 


Sans compter qu'il y a beaucoup de expressions idiomatiques qui sont de la traduction littérales comme par exemple: https://fr.wiktionary.org/wiki/mettre_sur_la_glace

 

Bref de toutes façons les langues évoluent, faut juste éviter de pas nier un fait, il y a des anglicismes de partout :)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 21/03/2018 à 18:36, grenadine84 a dit :

EN AMÉRIQUE DU NORD ON NE JUGE PAS! 

 

un conseil partez vite d’ici ce pays n’est pas fait pour vous 

 

En effet on ne juge pas ici, Un nord-Américain n'aurait pas la dent dure comme vous dans votre commentaire, le principe est de pouvoir dire les choses sans exagérer "à la latine". personnellement,  je pense que toute expérience est respectable pour peu qu'elle soit racontée avec sincérité et ce qui est vrai après quelque temps peut très bien évolué, ce que j'ai appris de mes expatriations. So please behave ;-)    

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎21‎/‎03‎/‎2018 à 21:24, Meziant-Ex-Nihilo a dit :
  1.  
  2. J'ai vécu dans des endroits plus contraignants qu'ici ou il y avait beaucoup beaucoup de corruption et ou la justice se lavait les mains sur ce qu'elle pouvait faire avec des ressortissants étrangers. Donc de me dire que je manque de résilience alors que je me force pour rester, je trouve que ça ne fait pas sens également. Comme je l'ai indiqué le travail est important pour moi, donc si mon travail me pose un problème ça m'importune fortement (8h / jour ce n'est pas négligeable).

 

As-tu des preuves stp ? Sais-tu que dans le doute, pas de condamnation ? Tu t’es présenté peu ou prou comme un ‘génie incompris’ donc tu es censé savoir que la charge de la preuve repose sur celui qui procède à une affirmation. Par exemple, avancer que « tout le monde peut le comprendre / c’est une évidence » vu tel ou tel pays en question = sophisme bien connu ! Bon, vais même te citer Euclide, toi qui est un grand esprit : « ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve » ?

Cependant, je sais bien que ce que tu avances (un état corrompu) est difficile à prouver – au-delà des ONG & Co qui iraient dans ton sens- et donc les chances d'obtenir gain de cause dans une accusation de corruption sont infimes.. mais tu te pourfends qu’on te juge en milieu professionnel et surtout en se basant sur le « ressenti » dans tes posts alors que tu fais de même en ayant tiré tes conclusions en 1 an.

PS. 8h/jours pour un débauché (à <100K on parle pas de « débauchage » mais tu as juste dû te faire avoir niveau salaire/poste etc ; Canada : pays injuste ! ?)… tu te poses pas de question ?

PS II. Solution est au début de ton message : tu es libre ; donc pourquoi n’es-tu pas encore parti ?! Faire 6 mois en plus ?! Why ?! Lève l’ancre si tu vas être plus heureux ailleurs et que « tu le sais » ! Retourne en Asie bosser 17h/jours ou en France avec 6 semaines de congés/an – ok clichés je retire?

PS III. Serais-tu hypersensible ? (médicalement/scientifiquement parlant)

PS IV. Tu t’es bien intégrés sur un point : le Franglais ! Et ne dit pas que c’est dans un pays ou l’on parle le mandarin que tu as développé ce langage ahah

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Liloo2311
      Bonjour !
       
      Je finis actuellement une licence en architecture à Paris. J'ai aussi effectué une session d'échange à l'Université Laval au dernier semestre.
       
      J'ai déposé une demande d'admission pour une maîtrise en architecture (cycle 2), à la session d'automne 2019.
      C'est un programme contingenté. Mes notes sont plutôt bonnes (mais je ne connais pas le barème de conversion entre la notation de mon école française et l'UdeM)
      J'ai également envoyé un portfolio mais difficile de se positionner sans connaître mes "concurrents".
       
      Connaissez-vous la "sévérité" de l'admission dans ce programme? Qu'attendent-ils de notre portfolio? Quel est le probabilité que je sois acceptée ou non? Ou autres informations... :)
       
       
      De plus il est indiqué que le réponses sont données "quelques semaines après le 1er février". A quoi correspondent ces "quelques semaines"? Vers quel mois?
       
       
      Merci d'avance! :)
    • Par frexville
      Bonjour à tous,
       
      depuis toutes ces nombreuses années que je consulte de temps à autre ce forum pour alimenter mon vieux fantasme d'immigration au canada ...
      enfin venu mon tour puisque rapidement je viens d'être sélectionné par une entreprise IT et là tous mes doutes refont surface ...
       
      Je ne suis pas très informé de la procédure à suivre, mais mon immigration cette fois devrait être en famille pour les raisons suivantes :
      - engranger de l'expérience (contexte anglo-saxon)
      - améliorer la qualité de vie de ma famille
      - faire peut-être une année d'étude MBA
      - vivre en famille une aventure et si tout va bien devenir citoyens
       
      Je ne quitterai pas la France par dépit, puisque nous considérons que nous gagnons bien notre vie pour une famille de 3 personnes.
      D'ailleurs nous espérons y conserver notre bien. et nous comptons faire en sorte de pouvoir rapidement réintégrer nos emplois en cas de retour prématuré. (gestion du risque)
       
      J'ai aujourd'hui une proposition certes, mais accompagnée de pleins de questionnements :
      1- est-ce qu'un revenu de 90k$ à MTL peut faire vivre un couple avec 1 enfant (le temps que Madame commence à travailler) ?
      2- est-ce que le marché de l'informatique est aussi dynamique à MTL qu'en région parisienne ?
      3- quels sont les points de vigilances en cas de PTT fermé ? et combien de temps prend la procédure si c'est l'employeur qui s'en charge pour toute la famille ?
      4- selon vous est-ce que ça vaut le coup ? (question ouverte lol)
       
      merci d'avance pour vos avis.
    • Par ccontat
      Bonjour,
       
      Je parcours différents forums mais je n'arrive pas à trouver une réponse précise concernant ma question.
       
      Je suis même allé a différentes rencontres et meeting sur l'immigration au Canada mais personne n'a su me donner de réponses claires.
       
      Ma femme est acceptée à Montréal avec un visa étudiant et je l'accompagne comme conjoint de fait avec un permis de travail ouvert.
       
      Pour elle c'est plutôt clair, elle a droit à la RAMQ du aux accords entre la France et le Canada, mais en ce qui me concerne je ne trouve pas la réponse.
       
      Dois-je avoir une assurance privée pour la durée totale de mon séjour à mon arrivée sur le territoire ? Ou puis-je attendre d’être sur place ? Ne puis-je pas également être couvert par le biais de ma compagne ? Je crains d’être refusé a l’entrée du territoire sans assurance prise au préalable.
       
      Si quelqu'un a déjà était dans ce cas cela serait gentil de m’éclairer.
       
      Merci et bonnes fêtes à tous !
       
       
       
       
    • Par J_Stone
      Bonjour,

      Suite à une découverte catastrophique sur la réputation et attitude d'une compagnie de déménagements (Gallieni, et je sais qu'au vu des témoignages le déménageur chez eux n'est pas le seul problème de leur entreprise...) que je comptais contacter pour procéder au transfert de mes affaires de France au Canada, je recherche D'URGENCE un autre déménageur pour transférer mes affaires de France (Nantes) au Québec (Montréal). Je fais appel à vous pour avoir avoir votre avis, si vous avez un déménageur/transport international de confiance à me conseiller, et avoir aussi votre expérience, voir comment ça s'est passé de votre côté, ce serait peut être intéressant pour moi :)

      J'ai vu que pleins de gens ont trouvé leur déménageur via les pages jaunes ou en contactant un transport international sur place, mais toutes les entreprises que j'ai contacté sur Nantes ne font soit que des déménagements pour professionnels/entreprises ou soit ont eu une réputation à laisser aller... Mon transfert peut prendre le temps qu'il faudra, tant que mes affaires soient protégées (j'ai déjà tout soigneusement emballé préalablement juste au cas où), c'est tout. Et si ils acceptent le paiement/virements en plusieurs fois financièrement ça m'arrangerait 😂 lol 

      Voilà, Joyeuses fêtes à tous et merci d'avance pour votre aide et conseils! Et bonne année en avance!! ;) 
    • Par abram19000
      Salut tout le monde,
       
      Aprés que j'ai obtenu mon master 02,  je me suis engagé dans une formation dans un institut étatique (BTS), sa durée est 5 semetre(30 mois), mais j abondonné au debut de 5 em semestre donc je n'ai pas eu mon diplome .
      Ma question: est ce que les deux ans que j'ai passé dans cette formation peuvent etre compté  dans la Grille de sélection du Programme régulier des travailleurs qualifiés comme experience professionnelle? et comment les justier? (j'ai les certificats de scolarités).
      merci.
    • Par Amaelle
      Envie de vous partager un bout de mon bilan de deux ans d’installation au Québec. Mon projet d’installation remonte a 2011 où j’ai fais un stage de 4 mois dans un organisme communautaire féministe oeuvrant dans la promotion des sciences auprès des filles par le biais de diverses activités. J’ai ensuite voyagé, seule, pendant 6 mois au Etats-unis et canada, mon premier voyage qui a m’a fait beaucoup évoluer et mieux me connaître. De retour en France, le moral dans les chaussettes, j’ai fais ma demande de résidence permanente assez rapidement. Entre temps, je change de ville et trouve divers emploi touchant de près ou de loin mon diplôme de Conseillère en économie sociale et familiale  : serveuse, hôtesse d'accueil, auxiliaire de vie sociale, aide-soignante, enseignante, coordinatrice, responsable de secteur mais surtout un cercle d’amis solide. Je fais un saut a Montréal en 2014 pour valider ma résidence. En 2016, après la fin de mon CDD et une relation amoureuse bancale, je décide (enfin) de partir vivre au Canada, j’hésite entre Montréal et Vancouver, la distance, le coût de la vie et l'accès a un travail dans le domaine du social me font choisir Montréal. Sur place, j’arrive en Airbnb pour 1 mois, le temps de me trouver un job et une colocation : au bout de deux semaine, je trouve un job de commis dans une épicerie gastronomique a temps partiel (j’accepte de travailler seulement 20h par semaine pour pouvoir me garder du temps pour trouver un “vrai” emploi et ne pas rester bloquer dans un emploi au salaire minimum), je trouve une colocation rapidement (mais qui ne fonctionne pas a cause de personnalité divergente et je déménage au bout d’un mois pour en retrouver une autre plus adéquate). Je débute un suivi avec une conseillère en emploi du Centre des femmes de Montréal, je répond a des offres d’emploi et j’envois des candidatures spontanées dans les organismes qui m'intéresse et je fais du bénévolat dans un centre d'hébergement pour hommes itinérants. Deux mois plus tard je trouve un emploi “sur appel” dans un centre d'hébergement en santé mental que je quitte un mois plus tard pour un poste permanent dans un centre d'hébergement pour femmes itinérantes (où j’ai commencé par travailler deux mois de nuits, puis 1 an ½ de soir). Insatisfaite de mes conditions de travail et de la nature de mon travail, je cherche a changer d’emploi et candidature sur mon temps libre, et j’ai débuté, en septembre, un poste temporaire dans le public, en milieu hospitalier qui je suis sur va m’ouvrir de nouvelles portes et un poste permanent.
      Socialement, je me suis fais des ami(e)s, surtout des français au début mais aussi, via mon travail, des amies québécoises. J'ai rencontré mon copain ici, un français des îles, et nous habitons ensemble depuis peu. 
      Je reviens de trois semaines de vacances en France et j'étais contente de rentrer a Montréal, mon bilan d'installation est positif , j'ai pu évoluer professionnellement, trouver un partenaire de vie, voyager, j'ai accès a un confort de vie (weekend prolongé, activités sportives et de plein air, développement personnel, spa, psychothérapie etc). Bien sûr il y a eu des moments difficiles avec des hauts et des bas mais en se donnant de temps et les moyens, on arrive a tout et je sais que rien n'est figé, on peut encore changer de ville ou même de pays, pour le moment ma vie ici, au Québec me convient . 
    • Par Anon99
      Pour ceux qui auront une auto :
       
      Ce que vous devez savoir que la ville de Montréal et un peu moins pour les autres du Québec :
      * Ici, l'activité policière (avec SPVM) a pour mandat de collecter de l'argent. Ainsi il existe de nombreux pièges,
      et en gros quoi que vous fassiez pour être vigilant vous allez tomber dans le piège.
      prévoir dans votre budget un 170$/mois d'amendes (coût d'une seul amende)
      * Les policiers doivent donner un certain nombre d'amende par jour et tous les coups sont permis.
      * Enfin, devant un juge de la ville, il est impossible de se défendre.
      * Si vous êtes témoin ou victime d'un policier qui a bu ou drogué ou autre vous ne devrez pas vous défendre ou dénoncer.
      ---- pour finir --- Montréal n'est pas un tremplin mieux rester pour les études  et quitter ensuite.
    • Par boobmarley44
      Bonjour,
      Etant tout nouveau sur forum, je sollicite votre indulgence pour mon 1er post.
      Pour me présenter, je suis ingénieur informatique et je travaille depuis plus de 15 ans dans la ,refonte (architecte & déploiement) des infrastructures des sociétés du CAC en France. Je suis aussi expert Cisco certifié CCIE (pour ceux à qui ça parle) depuis 7 ans et je gagne bien ma vie en France. Voila pour vous planter le décor.
      J'ai très récemment été sollicité par un recruteur canadien pour un ISP important au Canada pour un poste de "senior security architect" basé à Montréal pile au moment où j'étais justement en vacances au canada.
      L'entretien (en majorité en anglais) avec le recruteur ainsi qu'avec le manager s'est très bien passé même si j'étais un peu en mode relax, vacances obligent. Mais le prochain entretien sera décisif et il se peut qu'à l'issue de l'entretien, on me propose le poste avec prise en charge du visa et du déménagement.
      C'est là que les choses se gâtent car jusqu'à présent , l'immigration m'avait juste effleuré l'esprit et là cela pourrait devenir concret rapidement.
      De plus, je n'ai aucune idée des niveaux de salaire pour ce type de poste au canada.
      Cependant, j'ai réussis à leur faire avouer le budget maximum pour ce poste : 110k$ + 30% de part variable et ils recherchent un mouton à 5 pattes et 2 têtes FRANCOPHONE!
      Mes questions sont en vrac :
       - est-ce cohérent avec les rémunérations des postes équivalents au canada?
       - est-il possible de bien vivre à Montréal centre, car le poste est apparemment en plein centre? Le recruteur m'a donné comme fourchette de loyer 900-1200$/mois, ce qui est large.
       - quels sont les leviers de négociations à ma disposition?
       - en dehors du salaire, quels avantages en natures sont négociables au canada?
       - est-ce que le fait que je n'ai pas encore l'équivalence de mon diplôme d'ingé peut être un frein à la négo? (ils sont clairement venus chercher ma longue expérience et mes très nombreuses certifications techniques!)
      Je suis preneur de toute remarque et/ou conseil et en vous remerciant d'avance.
      Bobby


    • Par bengos
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je viens ici pour glaner quelques informations concernant les 1ères dépenses d'un étudiant étranger à son arrivée à Montréal.
      Ici, en France, pour un logement (location ou colocation), il faut souvent débourser une caution, un premier mois de loyer et une assurance habitation : est-ce le cas au Québec et à combien peuvent s'élever ces frais - en moyenne ?
      De plus, quelles sont les démarches pour ouvrir un compte bancaire ou souscrire à un abonnement téléphonique ? Savez-vous combien ça peut coûter ?
      Enfin, est-il facile de trouver un job étudiant pour quelques heures par semaine ou le week-end ?
       
      Je vous remercie par avance de vos réponses
       
    • Par bengos
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Après avoir effectué ma demande de CAQ en ligne, j'ai envoyé le dossier par voie postale comme convenu le 16 juillet dernier. J'ai lu qu'il y avait une attente de traitement de 3 semaines environ.
      Suis-je obligé d'attendre de recevoir le CAQ pour lancer la procédure pour le permis d'études ? Si c'est le cas, je n'ai aucune chance de recevoir ce dernier à temps, ce qui contraint mon départ.
       
      Si j'ai bien compris, il est indispensable d'avoir le CAQ et le permis d'études avant son arrivée sur le territoire canadien… Pouvez-vous me le confirmer ?
       
      Je vous remercie par avance,
       
      Benjamin
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles