Aller au contenu
Laurent

Reportage : Le Canada, nouvel eldorado de l'emploi

Messages recommandés

il y a 23 minutes, qwintine a dit :

 

Pour la majorité d'entre nous le sentiment d'insécurité est une construction émotionnelle et ne reflète pas la réalité. Pour résumer, on se fait peur soi-même, souvent a cause des médias et du "et si ça m'arrivait" ...

 

Pour ce qui est des avantages, il y en a beaucoup plus en France qu'ici (salaires plus élevés, coût de la vie plus bas, avantages sociaux plus importants, ...). Evidemment, ne parlons pas de Paris qui est un cas à part.

 

Tenter l'aventure est risqué mais ça en vaut aussi la peine pour se construire et évoluer. Même si on peut en baver, c'est enrichissant. Ce n'est pas incompatible avec revenir après 3 ans avec un regard différent sur son propre pays d'origine. C'est une question personnelle et conditionnée par notre aversion ou pas pour le risque.

 

J'ajouterai que nous belges, français, suisses, ... avons le luxe de nous poser ces questions d'enfants gâtés et de faire la fine bouche là où d'autres immigrants venant de pays au régime politique, sécuritaire et socio-économique nettement moins libéral et démocratique n'ont pas le choix, pour eux c'est presque une question de survie.

 

Sinon, @mela16 si tu veux limiter le risque, il y d'autre pays d'Europe où aller offrant aussi de belles opportunités et bien moins de risques

oh tout de même il faut reconnaitre que l'insécurité en france est grandissante, les avantages personnellement nous en tant que commerçant artisans , nous n'y avons pas accès , pas de chomage, pas  de rsa, pas de vacances, pas d'arrèt maladie et j'en passe très peut de retraite alors il est vrai que l'on ne prend pas un gros risque et puis nous avons une maison qui est louée en france alors c'est un placement immobilier non négligeable, et je sais bien que si cela ne fonctionne pas sur la terre glacée , nous n'aurons pas de peine a retrouver du travail rapidement ! mais l'inconnu fait peur et puis cette aventure va forcement engendrer des frais que nous ne récupérerons jamais , le déménagement les billets d'avion, les frais vétérinaires pour les animaux ( 4 ) etc donc nous verrons bien ou la vie va nous mener !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, juetben a dit :

alors entre avoir le choix d'habiter un quartier de merde et un quartier pas de merde, le choix se fait non?

ouai mais j'imagine que quand tu n'as pas suffisamment de revenu, tu as pas trop le choix d'habiter des quartier 'de merde' comme tu dis parce que tu ne peux pas t'offrir un loyer ailleurs. 

Puis aussi ça dépend du secteur d'emploi. Tu peux pas toujours aller habiter dans le fin fond d'une région. 

 

 

Modifié par Automne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, qwintine a dit :

 

 

 

J'ajouterai que nous belges, français, suisses, ... avons le luxe de nous poser ces questions d'enfants gâtés et de faire la fine bouche là où d'autres immigrants venant de pays au régime politique, sécuritaire et socio-économique nettement moins libéral et démocratique n'ont pas le choix, pour eux c'est presque une question de survie.

 

Sinon, @mela16 si tu veux limiter le risque, il y d'autre pays d'Europe où aller offrant aussi de belles opportunités et bien moins de risques

 

:D

 

Et toi qwintine, pourquoi tu n'as pas suivi ton propre conseil et immigrer dans un autre pays européen pays plutôt qu'au Québec ?

 

quintine ou " faites ce que je dis, pas ce que je fais ". lol ! 

 

Si ton comportement était conforme à ton discours, tu aurais plus de " crédibilité "... ce qui malheureusement n'est pas le cas.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Automne a dit :

ouai mais j'imagine que quand tu n'as pas suffisamment de revenu, tu as pas trop le choix d'habiter des quartier 'de merde' comme tu dis parce que tu ne peux pas t'offrir un loyer ailleurs. 

Puis aussi ça dépend du secteur d'emploi. Tu peux pas toujours aller habiter dans le fin fond d'une région. 

 

 

Si tu as pas suffisamment de revenus la question de l'immigration ne se pose pas non plus...

 

Ne pas avoir suffisamment de revenus ne signifie pas non plus devoir habiter dans une zone dangeureuse... changer de ville sans que cela coute plus cher se fait aussi en terme de loyer! Vivre dans une zone en banlieue de paris te coûtera le même loyer que tranquille dans une belle ville de province.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, Kweli a dit :

 

Ou reconsidérer votre projet dans l'idée de remettre le plus de chances possible de votre côté? 

 

Si j'étais vous, je ne précipiterais rien. Sans minimiser votre ressenti face à l'insécurité, la France n'est quand même pas la Syrie. Et si vous tentiez plutôt la résidence permanente? Parce que là, d'emblée, vous avez un minimum de sécurité, vous ne dépendez pas du bon vouloir d'un employeur en particulier, vous avez droits aux aides du gouvernement comme tout le monde. Et d'ailleurs, votre profil vous permettrait de lancer votre propre boîte, pas tout de suite arrivés mais dans 2-3 ans. En attendant vous travaillez ici et là, pour d'autres, vous apprenez les ficelles du métier ici, vous étudiez les goûts des Québécois, vous regardez les opportunités et le marché et dès que vous êtes prêts vous vous lancez. Vous n'êtes pas rentables la première année ni la deuxième peut-être, mais ça finit par arriver si vous êtes appréciés par les clients. 

 

De toute façon, quand une idée de partir est entrée dans la tête, elle ne part plus et continue de trotter trotter trotter tel un hamster ayant fumé des champignons. Vous finirez par réaliser vos rêves mais l'important est de ne pas le faire à n'importe quel prix, surtout que vous avez des enfants.

 

 

bonsoir, oui mais le statut résident permanent est très compliqué a obtenir je n'y arrive pas les dossiers sont complex et je manque cruellement de temps !! du coup c un peut la facilité d'accépter cette offre elle nous permet de rentrer rapidement 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, mela16 a dit :

oh tout de même il faut reconnaitre que l'insécurité en france est grandissante, les avantages personnellement nous en tant que commerçant artisans , nous n'y avons pas accès , pas de chomage, pas  de rsa, pas de vacances, pas d'arrèt maladie et j'en passe très peut de retraite alors il est vrai que l'on ne prend pas un gros risque et puis nous avons une maison qui est louée en france alors c'est un placement immobilier non négligeable, et je sais bien que si cela ne fonctionne pas sur la terre glacée , nous n'aurons pas de peine a retrouver du travail rapidement ! mais l'inconnu fait peur et puis cette aventure va forcement engendrer des frais que nous ne récupérerons jamais , le déménagement les billets d'avion, les frais vétérinaires pour les animaux ( 4 ) etc donc nous verrons bien ou la vie va nous mener !!!

 

@mela16 ça fait un sacré investissement d'argent pour venir gagner 12 $ de l'heure (à peine le SMIC français) ... 

 

En plus passer d'un statut de travailleur autonome à employé et de devoir "subir" un patron quand on a toujours été son propre patron ... sans parler du choc culturel lié au monde du travail d'ici ...

 

Le mieux est de faire plusieurs voyages de prospections et de pas vous précipiter sur un coup de tête. Ca vous permettra de prendre une meilleure décision en connaissance de cause et de limiter la casse s'il y a lieu. Et d'entamer des démarches plus sereines de type RP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, mela16 a dit :

bonsoir, oui mais le statut résident permanent est très compliqué a obtenir je n'y arrive pas les dossiers sont complex et je manque cruellement de temps !! du coup c un peut la facilité d'accépter cette offre elle nous permet de rentrer rapidement 

 

Dans les faits, faire un dossier de résident permanent ou de résident temporaire, la difficulté et l'investissement en temps sont presque les mêmes. Et puis, si vous pensez à immigrer, bannissez le mot "facilité" de votre esprit parce que non, rien n'est facile. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 11/01/2018 à 19:27, mela16 a dit :

nous en sommes au point mort si l'on peut dire!! j'ai éssayée de remplir un dossier d'imigration, mais c'est plutôt complex , en fait nous avons une offre d'emploi intéréssante , la personne nous proposent de payer les frais d'imigration pour mon mari a prioris en fonctionnant comme cela , ça nous permettrais de rentrer tout de suite enfin d'ici 6 mois environ avec nos enfants et d'avoir déja un employeur ! ça nous parait court , mais intéréssant et tout ça pour env 13 dollards de l'heure 

qu'en pensez vous ?

Bonjour, 

expérience personnelle : vivant en France et étant en recherche de job au Quebec depuis le mois de juillet (et toujours à ce jour) , une centaine de postes auxquels j'ai postulé sur des profils variant de 50 à 100% de correspondance ("match" parfait) , le tout sur 4 sites web (dont le fameux emploi-quebec) .. au final: 3 réponses : 2 positives restées sans suites , et une négative...

 

Finalement , ma meilleure chance de trouver ce job aura été la journée de l'emploi Quebec qui s'est déroulée fin novembre 2017 à Paris où je me suis inscrit et où j'ai pu rencontrer 2 employeurs québecois qui ont été très intéressé par mon profil .

Je dois les revoir en Février lors d'un voyage touristique !

Délais d'obtention du permis de travail (fait par l'entreprise elle même) : 4 mois ... alors que ma propre demande de CSQ faite sur "mon-projet-quebec" est bloquée (quota de 5.000 demandes atteint)

 

En conclusion: persévérez et ne perdez pas espoir , même si le fameux El Dorado n'est pas si facile d'accès !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Il y a 1 heure, mela16 a dit :

bonsoir, oui mais le statut résident permanent est très compliqué a obtenir je n'y arrive pas les dossiers sont complex et je manque cruellement de temps !! du coup c un peut la facilité d'accépter cette offre elle nous permet de rentrer rapidement 

... elle nous permet de rentrer rapidement...>> au casse-pipe...
....pour les animaux ( 4 )  ... >> rien pour faciliter les chose$. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, beho a dit :

Bonjour, 

expérience personnelle : vivant en France et étant en recherche de job au Quebec depuis le mois de juillet (et toujours à ce jour) , une centaine de postes auxquels j'ai postulé sur des profils variant de 50 à 100% de correspondance ("match" parfait) , le tout sur 4 sites web (dont le fameux emploi-quebec) .. au final: 3 réponses : 2 positives restées sans suites , et une négative...

 

Finalement , ma meilleure chance de trouver ce job aura été la journée de l'emploi Quebec qui s'est déroulée fin novembre 2017 à Paris où je me suis inscrit et où j'ai pu rencontrer 2 employeurs québecois qui ont été très intéressé par mon profil .

Je dois les revoir en Février lors d'un voyage touristique !

Délais d'obtention du permis de travail (fait par l'entreprise elle même) : 4 mois ... alors que ma propre demande de CSQ faite sur "mon-projet-quebec" est bloquée (quota de 5.000 demandes atteint)

 

En conclusion: persévérez et ne perdez pas espoir , même si le fameux El Dorado n'est pas si facile d'accès !

 

 

 

Bon témoignage @beho. Tout a fait en décalage avec le discours marketing du plein emplois et on doit faire venir des gens et on les chasse dans leur pays mais un reflet plutôt juste de la réalité.

 

J'ajouterai que ce n'est pas parce qu'ils te disent de passer les voir quand tu es en vacances que ça aboutira. Même si je te le souhaite du fond du coeur. C'est souvent une façon très québecoise de clôturer les discussions sans conflit pour pas avoir à te dire non en face.

 

Arrêtez avec l'Eldorado, il n'est pas difficile d'accès, il n'existe tout simplement pas!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 50 minutes, qwintine a dit :

 

Bon témoignage @beho. Tout a fait en décalage avec le discours marketing du plein emplois et on doit faire venir des gens et on les chasse dans leur pays mais un reflet plutôt juste de la réalité.

 

J'ajouterai que ce n'est pas parce qu'ils te disent de passer les voir quand tu es en vacances que ça aboutira. Même si je te le souhaite du fond du coeur. C'est souvent une façon très québecoise de clôturer les discussions sans conflit pour pas avoir à te dire non en face.

 

Arrêtez avec l'Eldorado, il n'est pas difficile d'accès, il n'existe tout simplement pas!

Disons qu'il faut une sacrée dose de courage, de flexibilité et de mobilité, une détermination inébranlable, pas mal d'argent, un moral inoxidable, ne pas s'ennuyer de sa famille restée "là-bas", accepter de tout reprendre au bas de l'échelle, et j'en passe. Bref, savoir et pouvoir "reculer" pour mieux sauter. Ce n'est pas pour tout le monde. Faut bien évaluer ce que l'on risque de perdre pour peut-être gagner - avec le temps - une vie potentiellement meilleure. Rien n'est impossible mais ce sont des efforts à faire sur le long terme. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 49 minutes, qwintine a dit :

 

Bon témoignage @beho. Tout a fait en décalage avec le discours marketing du plein emplois et on doit faire venir des gens et on les chasse dans leur pays mais un reflet plutôt juste de la réalité.

 

J'ajouterai que ce n'est pas parce qu'ils te disent de passer les voir quand tu es en vacances que ça aboutira. Même si je te le souhaite du fond du coeur. C'est souvent une façon très québecoise de clôturer les discussions sans conflit pour pas avoir à te dire non en face.   c'est tellement vrai

 

Arrêtez avec l'Eldorado, il n'est pas difficile d'accès, il n'existe tout simplement pas!

 

Exacte. J'allais rebondir sur ces 2 points.

C'est la vérité quand on dit que les gens sont très gentils. Ils sont très gentils. Ils te rassurent et t'assurent que oui ils t'embauchent dès que tu reviens !

Mais quand c'est pour de vrai ben là : non. Heu..... y a eu du changement ! Vous êtes sûr ? Ben........Heu !!!! Désolé ! (flop !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, trefle a dit :

 

Exacte. J'allais rebondir sur ces 2 points.

C'est la vérité quand on dit que les gens sont très gentils. Ils sont très gentils. Ils te rassurent et t'assurent que oui ils t'embauchent dès que tu reviens !

Mais quand c'est pour de vrai ben là : non. Heu..... y a eu du changement ! Vous êtes sûr ? Ben........Heu !!!! Désolé ! (flop !)

 

Ah ah il y a une procédure en fait, ils n’aiment pas embaucher en direct, il faut passer par un intermédiaire. Je vais donner deux exemples :

 

1-  Vous participez à un salon de l’emploi et donnez votre CV en mains propres, celui-ci passera à la trappe autant dire à la poubelle. Vous donnez ce même CV à une personne interne à la boîte qui veut bien vous appuyer, vous decrocherez un entretien et éventuellement la job

 

2- Vous postulez directement chez un employeur potentiel, vous passez toutes les epreuves ecrites, orales etc.... et lors du dernier entretien on vous repond par la négative.

Vous travaillez chez un prestataire de services qui va vous placer chez ce même potentiel employeur qui vous a refusé en interne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Le 1/11/2018 à 14:06, francais a dit :

l'immigration n'a jamais été aussi longue et complique, a rien y comprendre

Emmigrer en france, par contre, c'est moins compliqué...;)

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Ivy Bijou a dit :

Emmigrer en france, par contre, c'est moins compliqué...;)

Ben ouai et d'apres toi comment on immigre de façon permanente en france si c'est si facile??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 1 minute, juetben a dit :

Ben ouai et d'apres toi comment on immigre de façon permanente en france si c'est si facile??

Je connais des personnes de la famille de ma femme qui s'y sont installés sans problèmes, qui ont scolarisé les enfants sans qu'on leur pose la moindre question, et qui ont obtenu, par je ne sais pas quel moyen, les papiers pour régulariser leur situation. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Ivy Bijou a dit :

Je connais des personnes de la famille de ma femme qui s'y sont installés sans problèmes, qui ont scolarisé les enfants sans qu'on leur pose la moindre question, et qui ont obtenu, par je ne sais pas quel moyen, les papiers pour régulariser leur situation. 

Et c'était quand et ils viennent d'ou...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, beho a dit :

Bonjour, 

expérience personnelle : vivant en France et étant en recherche de job au Quebec depuis le mois de juillet (et toujours à ce jour) , une centaine de postes auxquels j'ai postulé sur des profils variant de 50 à 100% de correspondance ("match" parfait) , le tout sur 4 sites web (dont le fameux emploi-quebec) .. au final: 3 réponses : 2 positives restées sans suites , et une négative...

 

Finalement , ma meilleure chance de trouver ce job aura été la journée de l'emploi Quebec qui s'est déroulée fin novembre 2017 à Paris où je me suis inscrit et où j'ai pu rencontrer 2 employeurs québecois qui ont été très intéressé par mon profil .

Je dois les revoir en Février lors d'un voyage touristique !

Délais d'obtention du permis de travail (fait par l'entreprise elle même) : 4 mois ... alors que ma propre demande de CSQ faite sur "mon-projet-quebec" est bloquée (quota de 5.000 demandes atteint)

 

En conclusion: persévérez et ne perdez pas espoir , même si le fameux El Dorado n'est pas si facile d'accès !

 

 

Enlevez ce terme d Eldorado de la tête, cela vous evitera bien des déconvenues...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je connais des personnes de la famille de ma femme qui s'y sont installés sans problèmes, qui ont scolarisé les enfants sans qu'on leur pose la moindre question, et qui ont obtenu, par je ne sais pas quel moyen, les papiers pour régulariser leur situation. 



Pour les enfants c’est normal :

Tous les enfants mineurs présents sur le territoire français doivent être scolarisés sans condition de régularité de séjour de leurs parents ou de leurs responsables légaux, ni de condition d'entrée dans le cadre du regroupement familial.


Après pour le reste je suis assez d’accord, il faut pas grand chose pour venir en France. Il y a 3 ans quand j’étais encore manager j’ai pu embaucher un arménien qui était arrivé en France depuis 3 mois illégalement, qui parlais français de manière exemplaire, en lui faisant signer un CDI il a pu obtenir sa carte de séjour et à ce jour il réside encore en France.


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk Pro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 12/01/2018 à 03:06, mela16 a dit :

bonjour, nous avons déja fait le calcul et même si nous sentons bien que la plupart des canadiens ne veulent pas de nous , et je comprend vu ce que certains " français " font de notre pays, mais nous ne sommes pas tous pareil !! nous recherchons avant tout, le calme et la rigueur que nous n'avons pas chez nous et nous sommes près a des sacrifices financiers si il le faut et nous perso , nous sommes commerçants et je peut vous dire que les avantages nous n'en n'avons quasi pas ormi les 120 € d'alloc pour les enfants , et la sécu , mais nous en tant que commerçants nous la payons très cher la sécu a coup de 800 € par mois donc franchement il n'y a pas photo notre choix est fait et ce n'est pas nous qui viendrons vous poser des problèmes dans votre pays  

Bonjour Mela

je viens de rapporter notre experience 

Nous sommes venus en Aout 2015, moi en PTT et ma femme par un tres tres mauvais concours de circonstance n'a pas pu travailler avant plus d un an.

Nous avions d'ailleurs budgetisé notre vie selon son emploi prévu et réserver un tout meublé pour environ 1400$.

Ok nous avons été super léger car au final un seul salaire rentrant , paye horaire de 26$, soit 2 fois plus que ton mari prévoit!!

Et je peux te dire que ça a été très dur, oh pas les 6 premiers mois, car nous avions un peu d'argent de côté , mais les 6 derniers avant que ma femme travaille nous avons tiré la langue tous les 4.

Je t'explique: une rentréé d'argent de 2400$ net par mois avec assurance familiale comprise, Nos dépenses! Le loyer, 1400$, Abonnlment travail 82$, les cellulaires 150$, l' alimentation 250$/ sem, cela sans extras fait un total de 2632$!! -232$

A cela il a fallu ajouter les vêtements d'hiver, les vêtements courants, les dépenses pour faire plaisir en premier lieu aux enfants, tout ceci pris sur nos frêles économies.

C'était invivable à long terme. Nous avons donc déménagé dans un 4 1/2 en Juillet 2016. Mais là il a fallu rajouter l'électricité, le chauffage, l'abonnement internet, et tout et tout, cela revenait presque au même!!

Fort heureusement ma femme à trouver un emploi en Septembre 2016,  à 13$ de l'heure.

Nous avons pu sortir un peu la tête de l'eau. Désormais, elle gagne 21$ de l'heure et nous pouvons que maintenant, nous pouvons vivre tranquillement. Achat d'une voiture et possibilité de partir en vacances et de faire des sorties.

De plus les Allocations pour enfant, canadiennes et quebecoises, le remboursement reçu des impots nous permettent maintenant de mettre de l argent de côté.

Voilà notre parcours, il nous aura fallu 2 ans un peu difficile avec beaucoup de doutes pour pouvoir être rasséréner.

Ce qui nous a permis de tenir? Notre soif d'y arriver, mais Mela cette soif a été mise à rude épreuve, et je ne souhaite à personne de vivre ces déconvenues.

Pesez bien le pour et le contre.

Je vous souhaite du courage

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la conversation

Vous pouvez poster maintenant et vous enregistrer plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous pour poster avec votre pseudo.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Contenu similaire

    • Par Bahtey01
      Je suis caissière, est-ce que j'ai une chance ? De quel justificatif ai-je besoin ? Merci 
    • Par smato
      Comment postuler à un poste au Québec depuis la France ?
      A ceux qui ont déjà fait cela: comment faire? je veux dire : moi j’ai du mal me voir envoyer ma candidature pour une offre d’emploi en disant :’ je vis en France, mais je serais dans à peu près 9 mois à Québec, et c’est moi que vous devez embaucher ? ..j’ironise’
      Sérieusement, comment postuler et dire que nous sommes dans une démarche d’immigration ? 
      Merci à vous tous
    • Par immigrer.com
      [ENQUÊTE] Des chercheurs d’emplois floués par une agence montréalaise
      Par Camille Lopez
       
      Convaincus d’avoir été floués, plusieurs jeunes et nouveaux arrivants se sont tournés vers les médias sociaux pour dénoncer la «fraude» dont ils se disent victimes: une formation vendue par une agence de recrutement d’employés en restauration. L’enquête de Métro a révélé que cette entreprise a recours à des techniques d’hameçonnage pour tirer profit de gens sans expérience à la recherche d’un emploi.
      «On m’a vendu du rêve»
      Mikaël* vit à Montréal depuis quelques mois. En janvier dernier, sur le site de petites annonces Emplois Resto Montréal, il tombe sur une offre d’emploi alléchante: un établissement recherche des «barmans, busboys ou serveuses» «avec ou sans expérience» et promet un «salaire très compétitif».
      Tenté par cette annonce puisqu’il n’a aucune expérience en restauration, le nouvel arrivant pose sa candidature et est rapidement convoqué en entrevue. Toutefois, ce n’est pas un propriétaire de restaurant ou un gérant de bar qui lui répond mais bien le Mentoring Service for Small and Medium Businesses of Canada (MSMB), une agence de placement en restauration créée par Simon Primeau et Guillaume Giraud en novembre 2016. «Ç’a été ma première surprise: je m’attendais à [faire affaire avec] un établissement», a relaté Mikaël à Métro.
      Sous un nom d’emprunt, Métro a répondu à une annonce similaire, trouvée au hasard. Moins de 24 heures plus tard, l’agence a répondu et transmis une convocation pour une entrevue dans ses bureaux situés à l’Atrium Le 1000. Au moment de mettre sous presse, l’offre était toujours sur le site.
       

      L’annonce du site Emplois Resto Montréal à laquelle Métro a répondu. 
       
      Métro a rencontré plusieurs anciennes recrues du MSMB. Leur histoire est toujours la même. Lors de l’entrevue initiale, les candidats apprennent rapidement qu’il n’y a pas nécessairement d’emploi qui les attend. La raison de leur convocation est moins alléchante que l’offre publiée sur internet: on leur propose une place dans l’agence.
      Le MSMB propose à ses candidats de faire partie d’une banque d’employés où plusieurs établissements viennent recruter du personnel. Contrairement aux autres services similaires, cette entreprise ne prend pas de pourcentage sur le salaire des candidats recrutés à l’aide de ses services.
      Alors, d’où proviennent les revenus? La réponse, qui se trouve sur le contrat signé par tous les candidats du MSMB, est plutôt floue: «Je reconnais que MSMB Canada reçoit des revenus de diverses sources pour ses activités de placement de personnel. Ces revenus peuvent, entre autres, provenir des employeurs clients, des candidats et des écoles spécialisées directement et indirectement liés à l’administration de MSMB Canada.»
      Les employés du MSMB font ensuite savoir aux candidats que leur profil convient parfaitement à l’entreprise. Dans chaque cas, on leur dit qu’une fois placés dans un établissement, ils pourraient gagner «au moins 200$ en pourboires» chaque jour.
      Il y a toutefois un «petit problème» avec les candidatures des personnes à qui Métro a parlé: leur manque d’expérience. On leur propose alors une offre «qu’ils ne peuvent pas refuser»: une formation pour compenser. S’ils refusent, ils ne pourront pas se joindre au MSMB. Le cours en ligne coûte un peu plus de 300$.
       
      suite et source
       
    • Par JSmith
      Salutations,
       
      Nous cherchons un planificateur stratégique à Montréal pour une agence de publicité de premier plan. Notre client souhaite recruter des stratèges talentueux venus de France qui souhaite s’installer à Montréal. Idéalement en train d'obtenir leur permis ou peut-être déjà les avoir.
       
      S'il vous plaît partager avec votre réseau ou si vous avez des recommandations, je l'apprécierais grandement.
       
      La clientèle est B2B, professionnelle et intellectuelle. Des compétences supérieures en communication, la capacité de lier un portefeuille de produits et de dissocier le complexe de la simplicité sont essentielles. La personne doit être bilingue.

      L'agence est sur une courbe de croissance ascendante et le rôle relève du PDG.

      Très sincèrement,
       
      Jill Smith 
    • Par laurine_pl
      Bonjour à tous,
       
      Je sais qu'il y a déjà des sujets dessus mais ils sont souvent vieux donc je me permet de réécrire dessus, au cas où je puisse trouver des contacts récents.
      Mon emploi en France: Monitrice Educatrice auprès d'adultes souffrant d'un handicap psychique
      Mon projet au Canada: Réussir à obtenir un pvt et partir 2 ans pour travailler dans le social, surement vers Alma (lac st jean). Mon copain fait une demande de formation ébéniste, dans l'école d'Alma.
      Plusieurs questions: le pvt est d'un an, renouvelable un an, quelles sont rêgles pour être renouvelé?
      Est ce qu'il est compliqué pour un moniteur éducateur (diplôme non reconnu au canada) de travailler? Dois je faire un bilan de diplômes?
      Nous souhaitons nous installer à Alma, quelqu'un connait-il le marché de l'emploi là-bas? Est ce facile de s'intégrer?
       
      Je croise les doigts pour avoir de réponses ;)
      Laurine
    • Par siana
      Bonjour,
      Alors voila, j aurai besoin d avoir des orientations et conseils.
      J ai obtenu mon PPR (via entree express, extraction directe). 
      Je n ai pas encore fait mon landing au canada (prevu pr le printemps) mais mnt j ai décroché un emploi dans mon domaine a quebec! 
      Je ne sais plus quoi faire? Faire mon landing en ontario ou aitre province puis partir au quebec au bout d un mois? 
      Faire mon installation en ontario (gatineau) et faire la navette pr aller a ce travail sachant que c est 4h de route par jour?
      Refuser ce travail au risque de se retrouver au chomage une fois en ontario ? 
       
      Merci d avance pr vos retours :) 
       
    • Par hisoka91
      Bonjour à tous,
      J'espère que je trouverais la bonne réponse avec vous , 
      un mec de 27ans diplomé en informatique depuis 2013/2014 (université tunisienne) 
      j'ai travaillé dans deux magazins de vente des materiels electrique (vente en details et gros ) de 2015 jusqu'a 2018 ,donc j'ai aucune experience de travail dans le domaine informatique
      Je veux savoir s'il est possible pour moi , de demander pour un emploi au Canada et commencer une formation en même temps pour améliore mes connaissances dans le domaine informatique ! 
      Merci. 
    • Par Dariaparis
      Bonjour à tous,
      Je suis en train de compléter ma demande entrée express Ontario. Concernant le code CNP correspondant à l'emploi que je souhaite occuper au Canada, j'ai beaucoup de mal à trouver un équivalent. En effet je suis responsable qualité environnement dans le secteur des services et je ne trouve pas de code CNP qui s'en approche. Il existe des codes relatifs aux métiers de la qualité dans l'industrie mais la description qui en est faite ne correspond pas. J'ai déjà fait une première demande d'immigration via le programme fédéral qui m'a été refusée car le code que j'avais proposé 1122 (professionnels des services-conseils en gestion aux entreprises), ne correspondait pas selon eux à l'expérience que j'ai acquise en France (plus de 10 ans dans le métier de la qualité/environnement).
      Savez-vous à qui je pourrais m'adresser pour avoir des renseignements sur les codes CNP à utiliser ?
      Merci d'avance!
       
    • Par Lucas34460
      Bonjour,
       
      Je suis actuellement en France et je me renseigne pour une potentielle vie future au Canada.
      Je suis étudiant, et j'aurais finis mes études d'ici 3 ans.
      J'aimerais recevoir des informations sur le secteur bancaire au canada, pour accéder a des postes de directeurs d'agences, de secteur ou encore de conseiller pro.
      Faisons comme si j'avais finis mes études, avec un DUT Techniques de Commercialisation en poche, et un Master Grande école de commerce double diplomes (Management + institut techniques bancaires = ITB) (ITB étant un programme poussé sur l'univers bancaire et le management bancaire) et en alternance, donc deux ans d'exp dans une banque.
      A quoi puis-je prétendre au Canada avec ce genre de diplômes?
      Merci de vos réponses.
    • Par CUBiX2018
      Bonjour à tous,
       
      Nous sommes une entreprise qui souhaitons recruter un PVT qui travaille comme pigiste pour nous afin qu'il devienne un employé permanent à temps plein.
      Quels sont les critères d'admissibilité d'emploi afin qu'il puisse obtenir sa résidence permanente?
      Connaissez-vous un lien Internet sur lequel je peux trouver toute l'information nécessaire à son recrutement? Le site d'Immigration Québec ne semble pas avoir de détails précis concernant cette situation.
       
      Merci d'avance et bonne journée!
       
      L'Équipe CUBiX
       
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles